le ver de terre

Aller en bas

le ver de terre Empty le ver de terre

Message par la montagne le Dim 13 Jan - 11:46

plus qu'utile, il est nécessaire pour :

https://www.wedemain.fr/Ver-de-terre-pourquoi-nous-ne-pourrions-pas-survivre-sans-lui_a3856.html



Marcel, Darwin… Et Dieu dans tout ça ? Chacun se fera son avis. Ce que l’on sait, c’est que les lointains ancêtres des lombriciens se seraient développés il y a 635 millions d’années dans les sédiments des fonds marins, avant de migrer progressivement des mers vers les cours d’eau douce, puis vers les sols humides.

Devenus de vrais terricoles il y a 340 millions d’années, ils ont évolué et colonisé les sols en parfaite cohérence avec les végétaux nécessaires à leur alimentation. Aujourd’hui présents "sous" tous les continents, sauf les déserts chauds ou gelés où la matière organique (végétaux) est absente, leur nombre d’espèces est estimé à 7 000, dont seule la moitié a été décrite à ce jour.

On les retrouve partout, en prairie, en forêt, dans les champs, les jardins et les parcs urbains… En France, leur population moyenne est ainsi estimée à 1,2 tonne à l’hectare. Et deux à trois fois plus dans certaines prairies tempérées.
la montagne
la montagne

Messages : 363
Date d'inscription : 11/09/2018
Localisation : sud

Revenir en haut Aller en bas

le ver de terre Empty Re: le ver de terre

Message par Diviciac le Dim 13 Jan - 17:03

Il me fait un peu sourire,  ce nouvel et très jutifié engouement pour les vers de terre. 
Dans les années 50,  mon grand-père,   qui n'avait pas les moyens d'acheter des engrais,  faisait sans le savoir du compostage et de la lombriculture: sur un tas regroupant les résidus du nettoyage du poulailler et des clapiers-  et qu'il apppelait banalement  "le fumier" - il ajoutait tout ce qui était bio dégradable et au bout d'un an,  il enrichissait le "garet" (espace réservé au potager ) avec ce "fumier" décomposé appelé "terreau"   . 
C'est ce que je fais depuis 50 ans et je n'ai jamais acheté d'engrais ni utilisé de pesticides . 

En fait,  il faisait du bio sans le savoir, mon grand père, comme tous les jardiniers peu fortunés de l'époque.  


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 17899
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

le ver de terre Empty Re: le ver de terre

Message par la montagne le Dim 13 Jan - 17:47

Diviciac a écrit:Il me fait un peu sourire,  ce nouvel et très jutifié engouement pour les vers de terre. 
Dans les années 50,  mon grand-père,   qui n'avait pas les moyens d'acheter des engrais,  faisait sans le savoir du compostage et de la lombriculture: sur un tas regroupant les résidus du nettoyage du poulailler et des clapiers-  et qu'il apppelait banalement  "le fumier" - il ajoutait tout ce qui était bio dégradable et au bout d'un an,  il enrichissait le "garet" (espace réservé au potager ) avec ce "fumier" décomposé appelé "terreau"   . 
C'est ce que je fais depuis 50 ans et je n'ai jamais acheté d'engrais ni utilisé de pesticides . 

En fait,  il faisait du bio sans le savoir, mon grand père, comme tous les jardiniers peu fortunés de l'époque.  
C'est juste du bon sens.
Pas besoin d'engrais. Mon grand père maternel avait une ferme  mettait tout ce qui était biodégradable sur le tas de fumier. Ensuite il déposait ce fumier dans les champs pour différentes cultures. Pour l'odeur.... mais c'était naturel.
la montagne
la montagne

Messages : 363
Date d'inscription : 11/09/2018
Localisation : sud

Revenir en haut Aller en bas

le ver de terre Empty Re: le ver de terre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum