Victor Hugo et l'ochlocratie

Aller en bas

Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Nadou le Dim 23 Déc - 0:17

 LA CHARYBDE DU FAUBOURG SAINT-ANTOINE ET LA SCYLLA DU FAUBOURG DU TEMPLE


Les deux plus mémorables barricades que l'observateur des maladies sociales puisse mentionner n'appartiennent point à la période où est placée l'action de ce livre. Ces deux barricades, symboles toutes les deux, sous deux aspects différents, d'une situation redoutable, sortirent de terre lors de la fatale insurrection de juin 1848, la plus grande guerre des rues qu'ait vue l'histoire.
Il arrive quelquefois que, même contre les principes, même contre la liberté, l'égalité et la fraternité, même contre le vote universel, même contre le gouvernement de tous par tous, du fond de ses angoisses, de ses découragements, de ses dénuements, de ses fièvres, de ses détresses, de ses miasmes, de ses ignorances, de ses ténèbres, cette grande désespérée, la canaille, proteste, et que la populace livre bataille au peuple.
Les gueux attaquent le droit commun ; l'ochlocratie s'insurge contre le démos(368).
Ce sont là des journées lugubres ; car il y a toujours une certaine quantité de droit même dans cette démence, il y a du suicide dans ce duel, et ces mots, qui veulent être des injures, gueux, canailles, ochlocratie, populace, constatent, hélas ! plutôt la faute de ceux qui règnent que la faute de ceux qui souffrent ; plutôt la faute des privilégiés que la faute des déshérités.
Quant à nous, ces mots-là, nous ne les prononçons jamais sans douleur et sans respect, car, lorsque la philosophie sonde les faits auxquels ils correspondent, elle y trouve souvent bien des grandeurs à côté des misères. Athènes était une ochlocratie ; les gueux ont fait la Hollande ; la populace a plus d'une fois sauvé Rome ; et la canaille suivait Jésus-Christ.
Il n'est pas de penseur qui n'ait parfois contemplé les magnificences d'en bas.
C'est à cette canaille que songeait sans doute saint Jérôme, et à tous ces pauvres gens, et à tous ces vagabonds, et à tous ces misérables d'où sont sortis les apôtres et les martyrs, quand il disait cette parole mystérieuse : Fex urbis, lex orbis(369).
Les exaspérations de cette foule qui souffre et qui saigne, ses violences à contresens sur les principes qui sont sa vie, ses voies de fait contre le droit, sont des coups d'état populaire, et doivent être réprimées. L'homme probe s'y dévoue, et, par amour même pour cette foule, il la combat. Mais comme il la sent excusable tout en lui tenant tête ! comme il la vénère tout en lui résistant ! C'est là un de ces moments rares où, en faisant ce qu'on doit faire, on sent quelque chose qui déconcerte et qui déconseillerait presque d'aller plus loin ; on persiste, il le faut ; mais la conscience satisfaite est triste, et l'accomplissement du devoir se complique d'un serrement de cœur.
Juin 1848 fut, hâtons-nous de le dire un fait à part, et presque impossible à classer dans la philosophie de l'histoire. Tous les mots que nous venons de prononcer doivent être écartés quand il s'agit de cette émeute extraordinaire où l'on sentit la sainte anxiété du travail réclamant ses droits. Il fallut la combattre, et c'était le devoir, car elle attaquait la république. Mais, au fond, que fut juin 1848 ? Une révolte du peuple contre lui-même.
Là où le sujet n'est point perdu de vue, il n'y a point de digression ; qu'il nous soit donc permis d'arrêter un moment l'attention du lecteur sur les deux barricades absolument uniques dont nous venons de parler et qui ont caractérisé cette insurrection.
L'une encombrait l'entrée du faubourg Saint-Antoine ; l'autre défendait l'approche du faubourg du Temple ; ceux devant qui se sont dressés, sous l'éclatant ciel bleu de juin, ces deux effrayants chefs-d'œuvre de la guerre civile, ne les oublieront jamais.

Victor Hugo


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 22308
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par elaine le Dim 23 Déc - 0:40

C´est l´histoire qui se réitère.

Dans wiki on peut lire que Ochlocratie n'est pas un synonyme de démocratie au sens de gouvernement par le peuple. Le terme foule, non le terme peuple, est employé ː il suggère dans un sens péjoratif la foule en tant que masse manipulable ou passionnelle. On parle alors de phénomènes de foule, souvent provoqués par la démagogie ou le populisme.


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
elaine
elaine

Messages : 13271
Date d'inscription : 09/08/2017
Localisation : chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Nadou le Dim 23 Déc - 15:59

elaine a écrit:C´est l´histoire qui se réitère.

Dans wiki on peut lire que Ochlocratie n'est pas un synonyme de démocratie au sens de gouvernement par le peuple. Le terme foule, non le terme peuple, est employé ː il suggère dans un sens péjoratif la foule en tant que masse manipulable ou passionnelle. On parle alors de phénomènes de foule, souvent provoqués par la démagogie ou le populisme.

C'est exactement ça.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 22308
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Connaissez-vous l'ochlocratie ?

Message par Nadou le Dim 23 Déc - 16:05

Connaissez-vous l'ochlocratie ?





LE 09/12/2016

Changements, chahuts, séismes... On ne sait plus quel terme convient pour qualifier la série de bouleversements politiques qui se déroulent sous nos yeux. Exit Matteo Renzi, après Nicolas Sarkozy et François Hollande. Si l'on y ajoute Brexit, élection de Donald Trump, campagne présidentielle en France, élections à venir en Allemagne, on mesure combien se fracturent, en ce moment, les paysages anciens. Ces mutations révèlent en particulier la versatilité des électeurs, leur exaspération et leur lassitude. Elles montrent l'emprise croissante des mouvements d'humeur sur la vie politique, au détriment de la rationalité et du long terme. Dès lors, certains craignent que la démocratie ne se dégrade sous la pression des populismes et des passions incontrôlées. Un vieux mot, en grec ancien, servait à nommer ce genre de détraquement : ochlocratie. Oublié, il est à présent hors d'usage. Pourtant, il vaut d'être revisité.
Par opposition à « demos ", le peuple, « ochlos » désigne la foule, ce qu'elle a de chaotique, de tumultueux, de désordonné et d'imprévisible. La démocratie est bien le pouvoir du peuple, mais il est encadré par les lois qu'il s'est données à lui-même. Les décisions proviennent des citoyens, mais ceux-ci délibèrent avec logique, car ils sont supposés être éduqués et informés pour avoir des avis éclairés et raisonnables. A l'opposé, quand s'installent la domination de la cohue, le règne des émotions de masse, les caprices de la multitude, on assiste à l'affaissement du système. Flottant au gré des passions populaires, emportée par la foule, la démocratie, de pressions en dépressions, risque de sombrer. Si c'est le cas, si la populace remplace le peuple, alors s'installe à sa place un autre régime, l'ochlocratie. Voilà ce que soutenait Polybe, au livre VI de ses « Histoires ", qui tente un abrégé des pensées politiques grecques classiques, et condense notamment l'essentiel de Platon et d'Aristote.
Presque plus personne, aujourd'hui, ne fréquente la prose de cet auteur. Ce fut en son temps (entre -200 et -120 avant notre ère) un personnage de premier plan de l'histoire grecque : général après la mort d'Alexandre, il devint l'otage des Romains, avant que l'homme d'Etat ne se muât en historien, diplomate et théoricien du politique. Peu de textes, au fil des siècles eurent autant d'influence que cet abrégé, qui marqua profondément Cicéron, mais aussi Machiavel et Rousseau, entre autres penseurs majeurs. Comme vient de le rappeler le philosophe Jean-Claude Milner (*), on a retenu de Polybe, principalement, la théorie d'une évolution cyclique des régimes politiques. Leurs formes se succéderaient en boucle, de la monarchie jusqu'à l'ochlocratie, comme si la roue de l'histoire tournait indéfiniment.
Laissons de côté cette conception cyclique. Laissons même tomber l'idée que le pouvoir de la foule corresponde à un régime politique distinct. En fait, il n'y a jamais eu, dans l'histoire, d'exemple clair et convaincant de ce que pourrait bien être une véritable ochlocratie. Cela ne suffira pas pour se débarrasser de la question. Parce que cette vieille notion désigne en réalité les tensions qui opposent, au sein de toute démocratie, les lois et l'opinion, le pouvoir exercé au nom du peuple et le peuple lui-même. Qu'on se souvienne, par exemple, de la récente loi El Khomri, ou naguère du contrat première embauche, ou encore de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Décisions et textes furent adoptés en toute légalité démocratique, mais des foules, dans les rues, sur le terrain, se battaient pour leur retrait.
Un interminable débat porte sur cette question : qui donc détient la légitimité la plus forte ? Est-ce l'expression de la colère, les cortèges qui rassemblent les masses ? Sont-ce les parlementaires et gouvernants, le législateur et l'exécutif ? La démocratie, en d'autres termes, est-elle rapport juridique ou rapport de force ? Sans être jamais définitivement tranchée, l'interrogation se trouve aujourd'hui transformée par les réseaux sociaux, l'immédiateté des réactions et leur viralité. Avec ce qui s'annonce, en Europe et ailleurs, pour les temps qui viennent, il est certain que ces débats vont se renouveler. Ce qui distingue au juste démocratie et ochlocratie n'est donc pas un point d'érudition antique. C'est un sujet d'avenir.

Roger-Pol Droit
En 2016 - un visionnaire !

Roger-Pol Droit est écrivain et philosophe.(*) « Relire la révolution », Jean-Claude Milner, Verdier, 2016.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 22308
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Nadou le Dim 23 Déc - 16:06

Et voilà, je vous aurai appris un mot en 2018 !  santa


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 22308
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par elaine le Dim 23 Déc - 16:22

Nadou a écrit:Et voilà, je vous aurai appris un mot en 2018 !  santa
Oui mais en 2019, je l´aurai oublié. Very Happy


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
elaine
elaine

Messages : 13271
Date d'inscription : 09/08/2017
Localisation : chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Française le Dim 23 Déc - 16:23

" Les décisions proviennent des citoyens, mais ceux-ci délibèrent avec logique, car ils sont supposés être éduqués et informés pour avoir des avis éclairés et raisonnables."

et bien voilà le tourne-vire et on revient au point de départ , le mépris du peuple .


Française

Messages : 260
Date d'inscription : 03/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par elaine le Dim 23 Déc - 16:25

Française a écrit:" Les décisions proviennent des citoyens, mais ceux-ci délibèrent avec logique, car ils sont supposés être éduqués et informés pour avoir des avis éclairés et raisonnables."
et bien voilà le tourne-vire et on revient au point de départ , le mépris du peuple .
Non Française, il ne s´agit pas du peuple mais de la foule.


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
elaine
elaine

Messages : 13271
Date d'inscription : 09/08/2017
Localisation : chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Française le Dim 23 Déc - 16:33

La foule ç'est quoi la foule ? Si vous voulez jouer au plus con je sais faire .
A partir de combien de personnes peut -on qualifier de foule ?

Française

Messages : 260
Date d'inscription : 03/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par elaine le Dim 23 Déc - 16:43

Française a écrit:La foule ç'est quoi la foule ? Si vous voulez jouer au plus con je sais faire .
A partir de combien de personnes peut -on qualifier de foule ?
C´est pas grave Very Happy


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
elaine
elaine

Messages : 13271
Date d'inscription : 09/08/2017
Localisation : chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Française le Dim 23 Déc - 16:50

Si c'est grave j'insiste Very Happy
Sociologiquement parlant et c'est dans ce sens que foule s'applique ici la définition c'est >Ensemble d'individus anonymes et semblables, et dont les sentiments et les idées sont orientés dans une même direction.
Bon d'accord donc j'en déduis qu'on peut parler de foule Macronienne , de foule des républicains , de foule des socialistes ect .
Donc toutes ces foules elles savent réfléchir sauf la foule gilet jaune? , et donc ce serait elle une foule pas éduquée ochlocratique et les autres non .
Il faut tout t'expliquer Laughing

Française

Messages : 260
Date d'inscription : 03/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par frenchy35F le Dim 23 Déc - 16:58

Extrait:
"""""
Plus que l’enthousiasme, la rage ou la piété, la panique illustre combien dans la foule, l’être perd son autonomie et suit de manière aveugle et impulsive, un mouvement sans tête. Les foules paniquées sont abandonnées à des mouvements erratiques, à des phénomènes de violence autodestructrice, à des conduites convulsives irrationnelles. Si on a pu rapprocher la foule d’une solidarité vitale, où le lien l’emporte sur la séparation, cette solidarité n’est cependant pas consciente, ni intentionnelle, mais vécue sur le mode de l’enchaînement, de l’engrenage, ne laissant à aucun élément d’espace d’autorégulation. La foule est bien un phénomène d’asservissement, où désir et volonté sont réglés de l’extérieur et non de l’intérieur de la personne.""""


Ne faites pas attention à la critique. Elle vient généralement de personnes qui n' ont jamais rien fait d' autre et qui se réjouissent des problèmes de l' Autre...ils justifient ainsi leur paresse pour faire un effort d' adaptation...
frenchy35F
frenchy35F

Messages : 3838
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par elaine le Dim 23 Déc - 17:01

Mais qui a parlé des GJ. ???

la foule en tant que masse manipulable ou passionnelle. On parle alors de phénomènes de foule, souvent provoqués par la démagogie ou le populisme.
Multitude de personnes réunies en un même lieu
Le commun des hommes pris collectivement, la masse, la multitude

Le peuple
Ensemble d'êtres humains vivant en société, formant une communauté culturelle, et ayant en partie une origine commune.
Le peuple, un peuple l'ensemble des personnes soumises aux mêmes lois et qui forment une nation.


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
elaine
elaine

Messages : 13271
Date d'inscription : 09/08/2017
Localisation : chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Française le Dim 23 Déc - 17:10

Parce que c'était eux qui étaient visés elaine pas besoin de les citer.
Et donc tout sera bon pour expliquer que le RIC est une mauvaise idée .
ca prend avec toi parce que tu fais partie de la foule macronienne .
Wink lol10
Justement qui a plus d'autonomie qu'un gilet jaune qui parle qu'en son nom et ne veut pas de tête .

Française

Messages : 260
Date d'inscription : 03/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par elaine le Dim 23 Déc - 17:16

Française a écrit:Parce que c'était eux qui étaient visés elaine pas besoin de les citer.
Et donc tout sera bon pour expliquer que le RIC est une mauvaise idée .
ca prend avec toi parce que tu fais partie de la foule macronienne .
Wink lol10
Justement qui a plus d'autonomie qu'un gilet jaune qui parle qu'en son nom et ne veut pas de tête .
Mais pourquoi me colles tu une étiquette. J´ai déjà dit xxx fois sur ce forum que je ne suis pour aucun parti. Je prends le bon et je laisse le mauvais pour chacun d´eux.
De plus qui a manipulé les GJ sur les réseaux sociaux, c´est pas un eric drouet, dès fois.


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
elaine
elaine

Messages : 13271
Date d'inscription : 09/08/2017
Localisation : chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Française le Dim 23 Déc - 17:22

Bien dis donc qu'est-ce serait si tu soutenais Macron ?
ah mais oui c'est bien sûr c'est nadou que tu soutiens, excuses j'avais pas compris .

Française

Messages : 260
Date d'inscription : 03/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Française le Dim 23 Déc - 17:25

La république en marche a fait son lit sur les réseaux sociaux tu l'oublies ?

Française

Messages : 260
Date d'inscription : 03/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Française le Dim 23 Déc - 17:30

Bon allez je vous laisse épiloguer comme bon vous semble et bonne année .


Française

Messages : 260
Date d'inscription : 03/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par elaine le Dim 23 Déc - 17:34

Française a écrit:Bon allez je vous laisse épiloguer comme bon vous semble et bonne année .
Bon attends, pas si vite pour la bonne année. Very Happy


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
elaine
elaine

Messages : 13271
Date d'inscription : 09/08/2017
Localisation : chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par magicfly le Mar 26 Fév - 17:23

Nadou a écrit:

 LA CHARYBDE DU FAUBOURG SAINT-ANTOINE ET LA SCYLLA DU FAUBOURG DU TEMPLE


Les deux plus mémorables barricades que l'observateur des maladies sociales puisse mentionner n'appartiennent point à la période où est placée l'action de ce livre. Ces deux barricades, symboles toutes les deux, sous deux aspects différents, d'une situation redoutable, sortirent de terre lors de la fatale insurrection de juin 1848, la plus grande guerre des rues qu'ait vue l'histoire.
Il arrive quelquefois que, même contre les principes, même contre la liberté, l'égalité et la fraternité, même contre le vote universel, même contre le gouvernement de tous par tous, du fond de ses angoisses, de ses découragements, de ses dénuements, de ses fièvres, de ses détresses, de ses miasmes, de ses ignorances, de ses ténèbres, cette grande désespérée, la canaille, proteste, et que la populace livre bataille au peuple.
Les gueux attaquent le droit commun ; l'ochlocratie s'insurge contre le démos(368).
Ce sont là des journées lugubres ; car il y a toujours une certaine quantité de droit même dans cette démence, il y a du suicide dans ce duel, et ces mots, qui veulent être des injures, gueux, canailles, ochlocratie, populace, constatent, hélas ! plutôt la faute de ceux qui règnent que la faute de ceux qui souffrent ; plutôt la faute des privilégiés que la faute des déshérités.
Quant à nous, ces mots-là, nous ne les prononçons jamais sans douleur et sans respect, car, lorsque la philosophie sonde les faits auxquels ils correspondent, elle y trouve souvent bien des grandeurs à côté des misères. Athènes était une ochlocratie ; les gueux ont fait la Hollande ; la populace a plus d'une fois sauvé Rome ; et la canaille suivait Jésus-Christ.
Il n'est pas de penseur qui n'ait parfois contemplé les magnificences d'en bas.
C'est à cette canaille que songeait sans doute saint Jérôme, et à tous ces pauvres gens, et à tous ces vagabonds, et à tous ces misérables d'où sont sortis les apôtres et les martyrs, quand il disait cette parole mystérieuse : Fex urbis, lex orbis(369).
Les exaspérations de cette foule qui souffre et qui saigne, ses violences à contresens sur les principes qui sont sa vie, ses voies de fait contre le droit, sont des coups d'état populaire, et doivent être réprimées. L'homme probe s'y dévoue, et, par amour même pour cette foule, il la combat. Mais comme il la sent excusable tout en lui tenant tête ! comme il la vénère tout en lui résistant ! C'est là un de ces moments rares où, en faisant ce qu'on doit faire, on sent quelque chose qui déconcerte et qui déconseillerait presque d'aller plus loin ; on persiste, il le faut ; mais la conscience satisfaite est triste, et l'accomplissement du devoir se complique d'un serrement de cœur.
Juin 1848 fut, hâtons-nous de le dire un fait à part, et presque impossible à classer dans la philosophie de l'histoire. Tous les mots que nous venons de prononcer doivent être écartés quand il s'agit de cette émeute extraordinaire où l'on sentit la sainte anxiété du travail réclamant ses droits. Il fallut la combattre, et c'était le devoir, car elle attaquait la république. Mais, au fond, que fut juin 1848 ? Une révolte du peuple contre lui-même.
Là où le sujet n'est point perdu de vue, il n'y a point de digression ; qu'il nous soit donc permis d'arrêter un moment l'attention du lecteur sur les deux barricades absolument uniques dont nous venons de parler et qui ont caractérisé cette insurrection.
L'une encombrait l'entrée du faubourg Saint-Antoine ; l'autre défendait l'approche du faubourg du Temple ; ceux devant qui se sont dressés, sous l'éclatant ciel bleu de juin, ces deux effrayants chefs-d'œuvre de la guerre civile, ne les oublieront jamais.
Victor Hugo
C'est dans Les Misérables. En ce temps là l'armée tirait au canon sur la barricade et les vrais miséreux se faisaient tuer et ne pleurnichaient pas, ils assumaient. Very Happy  
magicfly
magicfly

Messages : 6451
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Zerbinette le Mar 26 Fév - 17:56

Mais Divi revendique le titre de "Gavroche 1968"....


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 4921
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Nadou le Mar 26 Fév - 17:57

Zerbinette a écrit:Mais Divi revendique le titre de "Gavroche 1968"....
Laughing


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 22308
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Nadou le Mar 26 Fév - 17:58

frenchy35F a écrit:Extrait:
"""""
Plus que l’enthousiasme, la rage ou la piété, la panique illustre combien dans la foule, l’être perd son autonomie et suit de manière aveugle et impulsive, un mouvement sans tête. Les foules paniquées sont abandonnées à des mouvements erratiques, à des phénomènes de violence autodestructrice, à des conduites convulsives irrationnelles. Si on a pu rapprocher la foule d’une solidarité vitale, où le lien l’emporte sur la séparation, cette solidarité n’est cependant pas consciente, ni intentionnelle, mais vécue sur le mode de l’enchaînement, de l’engrenage, ne laissant à aucun élément d’espace d’autorégulation. La foule est bien un phénomène d’asservissement, où désir et volonté sont réglés de l’extérieur et non de l’intérieur de la personne.""""

On peut l'observer tous les samedis.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 22308
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par magicfly le Mar 26 Fév - 18:42

Zerbinette a écrit:Mais Divi revendique le titre de "Gavroche 1968"....
Le vrai Gavroche est mort devant la barricade en récupérant les munitions des soldats morts! C'est quand même plus glorieux.
magicfly
magicfly

Messages : 6451
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo et l'ochlocratie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum