Après toutes ces péripéties ---

Aller en bas

Après toutes ces péripéties ---

Message par ledevois le Mar 13 Nov - 18:11

Macron 2017 en contrepèteries : rubrique élection.
De son élection grâce au fric, au réveillon du nouvel an avec des troupes pas trop planquées, voici une rétrospective en 106 contrepets (titre et chapô compris) des huit premiers mois à l’Élysée du Président qui nie être celui des riches à qui pourtant il donne tant de coups de mains.
Climat d’euphorie avant et après l’élection, des rires après son élection : Auréolé aux approches de l’élection, Macron donnait quoi en banquant ? Il a consenti plein de prêts. Excitant de jeunes vains en poussant au centre, disposant de bottins de quadras et cherchant des cracks pour son élection, Macron a défilé l’air engagé, refusant qu’on gère son élection et ne voulant pas d’écriteau pour son élection. Il a eu besoin de plein de fric avant son élection et pas question qu’il arrête après l’élection. Jamais geignard dans l’élection, il pense avoir toujours été présent dans l’élection.
Retombées de l’élection dans les rues : ce jeune Macron fustige les rôdeurs et les libertaires rêvant d’élections anars. Pas de grâce pour ces pendards dépités excédés, groupes sans codes et dèche sans lois ! Les flics démentent : ils n’ont pas chargé.  
Mondain fou des riches : ce jeune blême entre deux riches c’est Macron, expert en bols d’air, méprisant et cachant ses doutes. Ce petit maître adore les riches et les fonds livrés sans défiance. Enfonçant ceux qui filent, il découvre des niches qui provoquent l’émoi. Il prétend les priser et ne ment pas. La réforme de Macron suscite des magots. Macron beau et fascinant veut mieux faire bosser les pros : « Ces feignants se cassent sans trimer et s’écroulent quand ils bossent ! Mais quelles bêtes faces ! Et ces grognons s’enfuient ! » Ce jeune rugueux provoque trop de dettes car les patrons exigent qu’il débite leurs charges. Macron raille les licenciés qui se battent et préfère voir des licenciés besogneux. Ces propos suscitent force lippes de Gattaz qui pratique « l’école des menaces » : « J’ai cherché des riches toute ma vie ! » 
Les feux de la liesse : Macron est pour la liesse à fond. Brigitte offrant à son jeune Macron un bon nid chaud : « T’as une belle cote, mon bichon, pas comme ces sans-dents privés de marche ! En marche, il est temps ! » Elle parlera de l’élection toute ravie. L’amour a ouvert la voie à l’élection. L’élection ne l’a pas rendu sourd. 
Communiquer avec les grands : Sachant communiquer avec plein d’élans, ce Macron n’a plus à chercher l’écho et sait communiquer de façon non bancale. Il a su communiquer avec des battants qui remâchaient après l’élection et racoler des grands parmi les battus.
Luttes d’Europe, l’Europe des salons et négociations fêlées : Macron qui tança Juppé (il l’a su tancer !) peine sur les traités. Comment avoir la paix sans l’euro ? Il tente des consensus tout en vidant les poches de ceux qui sont dans la débine. Il n’obtient pas de félicitations, là. Se passionne-t-il pour l’euro et quelques élections de Prusse ? Malgré des coups de nazillons, fâcheux mal cotés aux petitesses sans flammes et préférant les Teutons licenciés aux Teutons graciés, Merkel, fêtée et blasée, ne perd pas trop après tant d’élections. La Meuse restera luxuriante, évitant le Rhin. On mutera beaucoup dans la Ruhr. Émue par des Teutons licenciés, Merkel donne de sérieux coups de main dans la Rhur. 
Réveillon coulé : Jouant à l’animateur de bars apportant un cru de Mâcon, le Président dérape en raillant les galoches des bidasses qu’il briefe, leur promet un pack de bouffe et des bulles de Marne. Pack d’un faux-cul et bulles mornes. Peu de bidasses ratés mais des bidasses routiers manquant de but et de pèze. Les sections sans rêve, des camps glacés… Des légionnaires qui se droguent et s’affalent ont des scorpions dans leur came…
Ces contrepèteries sont toutes du tout du cru (sauf celle-là, de provenance anonyme) de l’auteur de ce billet. Bon nombre d’entre elles sont parues en 2017 dans « L’Album de la Comtesse » du Canard Enchaîné. Elles seront toutes pudiquement décryptées quelque part dans le film des commentaires
https://blogs.mediapart.fr/joelmartin/blog/020118/macron-2017-en-contrepeteries-rubrique-election



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 7968
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après toutes ces péripéties ---

Message par Tiote valisse le Mer 14 Nov - 9:48

ledevois a écrit:Macron 2017 en contrepèteries : rubrique élection.
De son élection grâce au fric, au réveillon du nouvel an avec des troupes pas trop planquées, voici une rétrospective en 106 contrepets (titre et chapô compris) des huit premiers mois à l’Élysée du Président qui nie être celui des riches à qui pourtant il donne tant de coups de mains.
Climat d’euphorie avant et après l’élection, des rires après son élection : Auréolé aux approches de l’élection, Macron donnait quoi en banquant ? Il a consenti plein de prêts. Excitant de jeunes vains en poussant au centre, disposant de bottins de quadras et cherchant des cracks pour son élection, Macron a défilé l’air engagé, refusant qu’on gère son élection et ne voulant pas d’écriteau pour son élection. Il a eu besoin de plein de fric avant son élection et pas question qu’il arrête après l’élection. Jamais geignard dans l’élection, il pense avoir toujours été présent dans l’élection.
Retombées de l’élection dans les rues : ce jeune Macron fustige les rôdeurs et les libertaires rêvant d’élections anars. Pas de grâce pour ces pendards dépités excédés, groupes sans codes et dèche sans lois ! Les flics démentent : ils n’ont pas chargé.  
Mondain fou des riches : ce jeune blême entre deux riches c’est Macron, expert en bols d’air, méprisant et cachant ses doutes. Ce petit maître adore les riches et les fonds livrés sans défiance. Enfonçant ceux qui filent, il découvre des niches qui provoquent l’émoi. Il prétend les priser et ne ment pas. La réforme de Macron suscite des magots. Macron beau et fascinant veut mieux faire bosser les pros : « Ces feignants se cassent sans trimer et s’écroulent quand ils bossent ! Mais quelles bêtes faces ! Et ces grognons s’enfuient ! » Ce jeune rugueux provoque trop de dettes car les patrons exigent qu’il débite leurs charges. Macron raille les licenciés qui se battent et préfère voir des licenciés besogneux. Ces propos suscitent force lippes de Gattaz qui pratique « l’école des menaces » : « J’ai cherché des riches toute ma vie ! » 
Les feux de la liesse : Macron est pour la liesse à fond. Brigitte offrant à son jeune Macron un bon nid chaud : « T’as une belle cote, mon bichon, pas comme ces sans-dents privés de marche ! En marche, il est temps ! » Elle parlera de l’élection toute ravie. L’amour a ouvert la voie à l’élection. L’élection ne l’a pas rendu sourd. 
Communiquer avec les grands : Sachant communiquer avec plein d’élans, ce Macron n’a plus à chercher l’écho et sait communiquer de façon non bancale. Il a su communiquer avec des battants qui remâchaient après l’élection et racoler des grands parmi les battus.
Luttes d’Europe, l’Europe des salons et négociations fêlées : Macron qui tança Juppé (il l’a su tancer !) peine sur les traités. Comment avoir la paix sans l’euro ? Il tente des consensus tout en vidant les poches de ceux qui sont dans la débine. Il n’obtient pas de félicitations, là. Se passionne-t-il pour l’euro et quelques élections de Prusse ? Malgré des coups de nazillons, fâcheux mal cotés aux petitesses sans flammes et préférant les Teutons licenciés aux Teutons graciés, Merkel, fêtée et blasée, ne perd pas trop après tant d’élections. La Meuse restera luxuriante, évitant le Rhin. On mutera beaucoup dans la Ruhr. Émue par des Teutons licenciés, Merkel donne de sérieux coups de main dans la Rhur. 
Réveillon coulé : Jouant à l’animateur de bars apportant un cru de Mâcon, le Président dérape en raillant les galoches des bidasses qu’il briefe, leur promet un pack de bouffe et des bulles de Marne. Pack d’un faux-cul et bulles mornes. Peu de bidasses ratés mais des bidasses routiers manquant de but et de pèze. Les sections sans rêve, des camps glacés… Des légionnaires qui se droguent et s’affalent ont des scorpions dans leur came…
Ces contrepèteries sont toutes du tout du cru (sauf celle-là, de provenance anonyme) de l’auteur de ce billet. Bon nombre d’entre elles sont parues en 2017 dans « L’Album de la Comtesse » du Canard Enchaîné. Elles seront toutes pudiquement décryptées quelque part dans le film des commentaires
https://blogs.mediapart.fr/joelmartin/blog/020118/macron-2017-en-contrepeteries-rubrique-election
Toutes ces contrepèteries ont été faites à propos d'E.Macron mais contrairement à ce que tu insinuais lourdement ... ce n'est pas lui qui les a imaginées. Reconnais au moins que tu t'es encore une fois fourvoyé (sans doute en ne comprenant pas ce que tu avais lu).  Parle nous maintenant de ses oxymores. Ne reste pas dans un silence éloquent à ce sujet. Very Happy


avatar
Tiote valisse

Messages : 1560
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 82
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après toutes ces péripéties ---

Message par Diviciac le Mer 14 Nov - 10:02

Tiote valisse a écrit:
ledevois a écrit:Macron 2017 en contrepèteries : rubrique élection.
De son élection grâce au fric, au réveillon du nouvel an avec des troupes pas trop planquées, voici une rétrospective en 106 contrepets (titre et chapô compris) des huit premiers mois à l’Élysée du Président qui nie être celui des riches à qui pourtant il donne tant de coups de mains.
Climat d’euphorie avant et après l’élection, des rires après son élection : Auréolé aux approches de l’élection, Macron donnait quoi en banquant ? Il a consenti plein de prêts. Excitant de jeunes vains en poussant au centre, disposant de bottins de quadras et cherchant des cracks pour son élection, Macron a défilé l’air engagé, refusant qu’on gère son élection et ne voulant pas d’écriteau pour son élection. Il a eu besoin de plein de fric avant son élection et pas question qu’il arrête après l’élection. Jamais geignard dans l’élection, il pense avoir toujours été présent dans l’élection.
Retombées de l’élection dans les rues : ce jeune Macron fustige les rôdeurs et les libertaires rêvant d’élections anars. Pas de grâce pour ces pendards dépités excédés, groupes sans codes et dèche sans lois ! Les flics démentent : ils n’ont pas chargé.  
Mondain fou des riches : ce jeune blême entre deux riches c’est Macron, expert en bols d’air, méprisant et cachant ses doutes. Ce petit maître adore les riches et les fonds livrés sans défiance. Enfonçant ceux qui filent, il découvre des niches qui provoquent l’émoi. Il prétend les priser et ne ment pas. La réforme de Macron suscite des magots. Macron beau et fascinant veut mieux faire bosser les pros : « Ces feignants se cassent sans trimer et s’écroulent quand ils bossent ! Mais quelles bêtes faces ! Et ces grognons s’enfuient ! » Ce jeune rugueux provoque trop de dettes car les patrons exigent qu’il débite leurs charges. Macron raille les licenciés qui se battent et préfère voir des licenciés besogneux. Ces propos suscitent force lippes de Gattaz qui pratique « l’école des menaces » : « J’ai cherché des riches toute ma vie ! » 
Les feux de la liesse : Macron est pour la liesse à fond. Brigitte offrant à son jeune Macron un bon nid chaud : « T’as une belle cote, mon bichon, pas comme ces sans-dents privés de marche ! En marche, il est temps ! » Elle parlera de l’élection toute ravie. L’amour a ouvert la voie à l’élection. L’élection ne l’a pas rendu sourd. 
Communiquer avec les grands : Sachant communiquer avec plein d’élans, ce Macron n’a plus à chercher l’écho et sait communiquer de façon non bancale. Il a su communiquer avec des battants qui remâchaient après l’élection et racoler des grands parmi les battus.
Luttes d’Europe, l’Europe des salons et négociations fêlées : Macron qui tança Juppé (il l’a su tancer !) peine sur les traités. Comment avoir la paix sans l’euro ? Il tente des consensus tout en vidant les poches de ceux qui sont dans la débine. Il n’obtient pas de félicitations, là. Se passionne-t-il pour l’euro et quelques élections de Prusse ? Malgré des coups de nazillons, fâcheux mal cotés aux petitesses sans flammes et préférant les Teutons licenciés aux Teutons graciés, Merkel, fêtée et blasée, ne perd pas trop après tant d’élections. La Meuse restera luxuriante, évitant le Rhin. On mutera beaucoup dans la Ruhr. Émue par des Teutons licenciés, Merkel donne de sérieux coups de main dans la Rhur. 
Réveillon coulé : Jouant à l’animateur de bars apportant un cru de Mâcon, le Président dérape en raillant les galoches des bidasses qu’il briefe, leur promet un pack de bouffe et des bulles de Marne. Pack d’un faux-cul et bulles mornes. Peu de bidasses ratés mais des bidasses routiers manquant de but et de pèze. Les sections sans rêve, des camps glacés… Des légionnaires qui se droguent et s’affalent ont des scorpions dans leur came…
Ces contrepèteries sont toutes du tout du cru (sauf celle-là, de provenance anonyme) de l’auteur de ce billet. Bon nombre d’entre elles sont parues en 2017 dans « L’Album de la Comtesse » du Canard Enchaîné. Elles seront toutes pudiquement décryptées quelque part dans le film des commentaires
https://blogs.mediapart.fr/joelmartin/blog/020118/macron-2017-en-contrepeteries-rubrique-election
Toutes ces contrepèteries ont été faites à propos d'E.Macron mais contrairement à ce que tu insinuais lourdement ... ce n'est pas lui qui les a imaginées. Reconnais au moins que tu t'es encore une fois fourvoyé (sans doute en ne comprenant pas ce que tu avais lu).  Parle nous maintenant de ses oxymores. Ne reste pas dans un silence éloquent à ce sujet. Very Happy


Pour moi ce n'est pas tant sur la forme que Macron pond des oxymores , c'est sur le fond: gaver les plus riches tout en prétendant  "en même temps " réduire les inégalités c'est pour le moins oxymorique. Prétendre que le baston du gasoil   est destiné à la transition énergétique alors que moins d'un cinquième des fonds recueillis y seront destinés c'est oxymorique aussi.  
avatar
Diviciac

Messages : 12749
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après toutes ces péripéties ---

Message par ledevois le Mer 14 Nov - 10:07

Tiote valisse a écrit:
ledevois a écrit:Macron 2017 en contrepèteries : rubrique élection.
De son élection grâce au fric, au réveillon du nouvel an avec des troupes pas trop planquées, voici une rétrospective en 106 contrepets (titre et chapô compris) des huit premiers mois à l’Élysée du Président qui nie être celui des riches à qui pourtant il donne tant de coups de mains.
Climat d’euphorie avant et après l’élection, des rires après son élection : Auréolé aux approches de l’élection, Macron donnait quoi en banquant ? Il a consenti plein de prêts. Excitant de jeunes vains en poussant au centre, disposant de bottins de quadras et cherchant des cracks pour son élection, Macron a défilé l’air engagé, refusant qu’on gère son élection et ne voulant pas d’écriteau pour son élection. Il a eu besoin de plein de fric avant son élection et pas question qu’il arrête après l’élection. Jamais geignard dans l’élection, il pense avoir toujours été présent dans l’élection.
Retombées de l’élection dans les rues : ce jeune Macron fustige les rôdeurs et les libertaires rêvant d’élections anars. Pas de grâce pour ces pendards dépités excédés, groupes sans codes et dèche sans lois ! Les flics démentent : ils n’ont pas chargé.  
Mondain fou des riches : ce jeune blême entre deux riches c’est Macron, expert en bols d’air, méprisant et cachant ses doutes. Ce petit maître adore les riches et les fonds livrés sans défiance. Enfonçant ceux qui filent, il découvre des niches qui provoquent l’émoi. Il prétend les priser et ne ment pas. La réforme de Macron suscite des magots. Macron beau et fascinant veut mieux faire bosser les pros : « Ces feignants se cassent sans trimer et s’écroulent quand ils bossent ! Mais quelles bêtes faces ! Et ces grognons s’enfuient ! » Ce jeune rugueux provoque trop de dettes car les patrons exigent qu’il débite leurs charges. Macron raille les licenciés qui se battent et préfère voir des licenciés besogneux. Ces propos suscitent force lippes de Gattaz qui pratique « l’école des menaces » : « J’ai cherché des riches toute ma vie ! » 
Les feux de la liesse : Macron est pour la liesse à fond. Brigitte offrant à son jeune Macron un bon nid chaud : « T’as une belle cote, mon bichon, pas comme ces sans-dents privés de marche ! En marche, il est temps ! » Elle parlera de l’élection toute ravie. L’amour a ouvert la voie à l’élection. L’élection ne l’a pas rendu sourd. 
Communiquer avec les grands : Sachant communiquer avec plein d’élans, ce Macron n’a plus à chercher l’écho et sait communiquer de façon non bancale. Il a su communiquer avec des battants qui remâchaient après l’élection et racoler des grands parmi les battus.
Luttes d’Europe, l’Europe des salons et négociations fêlées : Macron qui tança Juppé (il l’a su tancer !) peine sur les traités. Comment avoir la paix sans l’euro ? Il tente des consensus tout en vidant les poches de ceux qui sont dans la débine. Il n’obtient pas de félicitations, là. Se passionne-t-il pour l’euro et quelques élections de Prusse ? Malgré des coups de nazillons, fâcheux mal cotés aux petitesses sans flammes et préférant les Teutons licenciés aux Teutons graciés, Merkel, fêtée et blasée, ne perd pas trop après tant d’élections. La Meuse restera luxuriante, évitant le Rhin. On mutera beaucoup dans la Ruhr. Émue par des Teutons licenciés, Merkel donne de sérieux coups de main dans la Rhur. 
Réveillon coulé : Jouant à l’animateur de bars apportant un cru de Mâcon, le Président dérape en raillant les galoches des bidasses qu’il briefe, leur promet un pack de bouffe et des bulles de Marne. Pack d’un faux-cul et bulles mornes. Peu de bidasses ratés mais des bidasses routiers manquant de but et de pèze. Les sections sans rêve, des camps glacés… Des légionnaires qui se droguent et s’affalent ont des scorpions dans leur came…
Ces contrepèteries sont toutes du tout du cru (sauf celle-là, de provenance anonyme) de l’auteur de ce billet. Bon nombre d’entre elles sont parues en 2017 dans « L’Album de la Comtesse » du Canard Enchaîné. Elles seront toutes pudiquement décryptées quelque part dans le film des commentaires
https://blogs.mediapart.fr/joelmartin/blog/020118/macron-2017-en-contrepeteries-rubrique-election
Toutes ces contrepèteries ont été faites à propos d'E.Macron mais contrairement à ce que tu insinuais lourdement ... ce n'est pas lui qui les a imaginées. Reconnais au moins que tu t'es encore une fois fourvoyé (sans doute en ne comprenant pas ce que tu avais lu).  Parle nous maintenant de ses oxymores. Ne reste pas dans un silence éloquent à ce sujet. Very Happy

 Je te conseille de lire --https://www.lenouveleconomiste.fr/le-gouvernement-par-loxymore-60422/


https://ytali.com/2017/06/09/macron-oxymore/



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 7968
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après toutes ces péripéties ---

Message par Fontsestian le Mer 14 Nov - 10:35

ledevois a écrit:Macron 2017 en contrepèteries : rubrique élection.
De son élection grâce au fric, au réveillon du nouvel an avec des troupes pas trop planquées, voici une rétrospective en 106 contrepets (titre et chapô compris) des huit premiers mois à l’Élysée du Président qui nie être celui des riches à qui pourtant il donne tant de coups de mains.
Climat d’euphorie avant et après l’élection, des rires après son élection : Auréolé aux approches de l’élection, Macron donnait quoi en banquant ? Il a consenti plein de prêts. Excitant de jeunes vains en poussant au centre, disposant de bottins de quadras et cherchant des cracks pour son élection, Macron a défilé l’air engagé, refusant qu’on gère son élection et ne voulant pas d’écriteau pour son élection. Il a eu besoin de plein de fric avant son élection et pas question qu’il arrête après l’élection. Jamais geignard dans l’élection, il pense avoir toujours été présent dans l’élection.
Retombées de l’élection dans les rues : ce jeune Macron fustige les rôdeurs et les libertaires rêvant d’élections anars. Pas de grâce pour ces pendards dépités excédés, groupes sans codes et dèche sans lois ! Les flics démentent : ils n’ont pas chargé.  
Mondain fou des riches : ce jeune blême entre deux riches c’est Macron, expert en bols d’air, méprisant et cachant ses doutes. Ce petit maître adore les riches et les fonds livrés sans défiance. Enfonçant ceux qui filent, il découvre des niches qui provoquent l’émoi. Il prétend les priser et ne ment pas. La réforme de Macron suscite des magots. Macron beau et fascinant veut mieux faire bosser les pros : « Ces feignants se cassent sans trimer et s’écroulent quand ils bossent ! Mais quelles bêtes faces ! Et ces grognons s’enfuient ! » Ce jeune rugueux provoque trop de dettes car les patrons exigent qu’il débite leurs charges. Macron raille les licenciés qui se battent et préfère voir des licenciés besogneux. Ces propos suscitent force lippes de Gattaz qui pratique « l’école des menaces » : « J’ai cherché des riches toute ma vie ! » 
Les feux de la liesse : Macron est pour la liesse à fond. Brigitte offrant à son jeune Macron un bon nid chaud : « T’as une belle cote, mon bichon, pas comme ces sans-dents privés de marche ! En marche, il est temps ! » Elle parlera de l’élection toute ravie. L’amour a ouvert la voie à l’élection. L’élection ne l’a pas rendu sourd. 
Communiquer avec les grands : Sachant communiquer avec plein d’élans, ce Macron n’a plus à chercher l’écho et sait communiquer de façon non bancale. Il a su communiquer avec des battants qui remâchaient après l’élection et racoler des grands parmi les battus.
Luttes d’Europe, l’Europe des salons et négociations fêlées : Macron qui tança Juppé (il l’a su tancer !) peine sur les traités. Comment avoir la paix sans l’euro ? Il tente des consensus tout en vidant les poches de ceux qui sont dans la débine. Il n’obtient pas de félicitations, là. Se passionne-t-il pour l’euro et quelques élections de Prusse ? Malgré des coups de nazillons, fâcheux mal cotés aux petitesses sans flammes et préférant les Teutons licenciés aux Teutons graciés, Merkel, fêtée et blasée, ne perd pas trop après tant d’élections. La Meuse restera luxuriante, évitant le Rhin. On mutera beaucoup dans la Ruhr. Émue par des Teutons licenciés, Merkel donne de sérieux coups de main dans la Rhur. 
Réveillon coulé : Jouant à l’animateur de bars apportant un cru de Mâcon, le Président dérape en raillant les galoches des bidasses qu’il briefe, leur promet un pack de bouffe et des bulles de Marne. Pack d’un faux-cul et bulles mornes. Peu de bidasses ratés mais des bidasses routiers manquant de but et de pèze. Les sections sans rêve, des camps glacés… Des légionnaires qui se droguent et s’affalent ont des scorpions dans leur came…
Ces contrepèteries sont toutes du tout du cru (sauf celle-là, de provenance anonyme) de l’auteur de ce billet. Bon nombre d’entre elles sont parues en 2017 dans « L’Album de la Comtesse » du Canard Enchaîné. Elles seront toutes pudiquement décryptées quelque part dans le film des commentaires
https://blogs.mediapart.fr/joelmartin/blog/020118/macron-2017-en-contrepeteries-rubrique-election
Un ramassis de conneries sans queue ni tête, des balourdises à la chaîne, un fatras de crétineries qui ne font rire que les imbéciles.


On peut se moquer de Macron mais qu'on y mette tout de même un minimum de talent.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 2569
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après toutes ces péripéties ---

Message par ledevois le Mer 14 Nov - 10:38

Fontsestian a écrit:
ledevois a écrit:Macron 2017 en contrepèteries : rubrique élection.
De son élection grâce au fric, au réveillon du nouvel an avec des troupes pas trop planquées, voici une rétrospective en 106 contrepets (titre et chapô compris) des huit premiers mois à l’Élysée du Président qui nie être celui des riches à qui pourtant il donne tant de coups de mains.
Climat d’euphorie avant et après l’élection, des rires après son élection : Auréolé aux approches de l’élection, Macron donnait quoi en banquant ? Il a consenti plein de prêts. Excitant de jeunes vains en poussant au centre, disposant de bottins de quadras et cherchant des cracks pour son élection, Macron a défilé l’air engagé, refusant qu’on gère son élection et ne voulant pas d’écriteau pour son élection. Il a eu besoin de plein de fric avant son élection et pas question qu’il arrête après l’élection. Jamais geignard dans l’élection, il pense avoir toujours été présent dans l’élection.
Retombées de l’élection dans les rues : ce jeune Macron fustige les rôdeurs et les libertaires rêvant d’élections anars. Pas de grâce pour ces pendards dépités excédés, groupes sans codes et dèche sans lois ! Les flics démentent : ils n’ont pas chargé.  
Mondain fou des riches : ce jeune blême entre deux riches c’est Macron, expert en bols d’air, méprisant et cachant ses doutes. Ce petit maître adore les riches et les fonds livrés sans défiance. Enfonçant ceux qui filent, il découvre des niches qui provoquent l’émoi. Il prétend les priser et ne ment pas. La réforme de Macron suscite des magots. Macron beau et fascinant veut mieux faire bosser les pros : « Ces feignants se cassent sans trimer et s’écroulent quand ils bossent ! Mais quelles bêtes faces ! Et ces grognons s’enfuient ! » Ce jeune rugueux provoque trop de dettes car les patrons exigent qu’il débite leurs charges. Macron raille les licenciés qui se battent et préfère voir des licenciés besogneux. Ces propos suscitent force lippes de Gattaz qui pratique « l’école des menaces » : « J’ai cherché des riches toute ma vie ! » 
Les feux de la liesse : Macron est pour la liesse à fond. Brigitte offrant à son jeune Macron un bon nid chaud : « T’as une belle cote, mon bichon, pas comme ces sans-dents privés de marche ! En marche, il est temps ! » Elle parlera de l’élection toute ravie. L’amour a ouvert la voie à l’élection. L’élection ne l’a pas rendu sourd. 
Communiquer avec les grands : Sachant communiquer avec plein d’élans, ce Macron n’a plus à chercher l’écho et sait communiquer de façon non bancale. Il a su communiquer avec des battants qui remâchaient après l’élection et racoler des grands parmi les battus.
Luttes d’Europe, l’Europe des salons et négociations fêlées : Macron qui tança Juppé (il l’a su tancer !) peine sur les traités. Comment avoir la paix sans l’euro ? Il tente des consensus tout en vidant les poches de ceux qui sont dans la débine. Il n’obtient pas de félicitations, là. Se passionne-t-il pour l’euro et quelques élections de Prusse ? Malgré des coups de nazillons, fâcheux mal cotés aux petitesses sans flammes et préférant les Teutons licenciés aux Teutons graciés, Merkel, fêtée et blasée, ne perd pas trop après tant d’élections. La Meuse restera luxuriante, évitant le Rhin. On mutera beaucoup dans la Ruhr. Émue par des Teutons licenciés, Merkel donne de sérieux coups de main dans la Rhur. 
Réveillon coulé : Jouant à l’animateur de bars apportant un cru de Mâcon, le Président dérape en raillant les galoches des bidasses qu’il briefe, leur promet un pack de bouffe et des bulles de Marne. Pack d’un faux-cul et bulles mornes. Peu de bidasses ratés mais des bidasses routiers manquant de but et de pèze. Les sections sans rêve, des camps glacés… Des légionnaires qui se droguent et s’affalent ont des scorpions dans leur came…
Ces contrepèteries sont toutes du tout du cru (sauf celle-là, de provenance anonyme) de l’auteur de ce billet. Bon nombre d’entre elles sont parues en 2017 dans « L’Album de la Comtesse » du Canard Enchaîné. Elles seront toutes pudiquement décryptées quelque part dans le film des commentaires
https://blogs.mediapart.fr/joelmartin/blog/020118/macron-2017-en-contrepeteries-rubrique-election
Un ramassis de conneries sans queue ni tête, des balourdises à la chaîne, un fatras de crétineries qui ne font rire que les imbéciles.


On peut se moquer de Macron mais qu'on y mette tout de même un minimum de talent.

 Ce qui est bien loin d'être ton cas accusant tout le monde d'antisémitisme -- 
 Bien sur que l'on peut se moquer de Macron et de toi -- 



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 7968
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après toutes ces péripéties ---

Message par Fontsestian le Mer 14 Nov - 10:42

ledevois a écrit:
Fontsestian a écrit:
Un ramassis de conneries sans queue ni tête, des balourdises à la chaîne, un fatras de crétineries qui ne font rire que les imbéciles.


On peut se moquer de Macron mais qu'on y mette tout de même un minimum de talent.

 Ce qui est bien loin d'être ton cas accusant tout le monde d'antisémitisme -- 
 Bien sur que l'on peut se moquer de Macron et de toi -- 


Oui en effet n'étant pas un imbécile je ne ris pas en lisant ces stupidités.


Non je n'accuse pas tout le monde d'antisémitisme mais toi oui et pas sans raison.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 2569
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après toutes ces péripéties ---

Message par Tiote valisse le Mer 14 Nov - 10:53

ledevois a écrit:
Tiote valisse a écrit:
Toutes ces contrepèteries ont été faites à propos d'E.Macron mais contrairement à ce que tu insinuais lourdement ... ce n'est pas lui qui les a imaginées. Reconnais au moins que tu t'es encore une fois fourvoyé (sans doute en ne comprenant pas ce que tu avais lu).  Parle nous maintenant de ses oxymores. Ne reste pas dans un silence éloquent à ce sujet. Very Happy

 Je te conseille de lire --https://www.lenouveleconomiste.fr/le-gouvernement-par-loxymore-60422/


https://ytali.com/2017/06/09/macron-oxymore/
... à la bonne heure ! Poruquoi a-t-il fallu attendre aussi longtemps  pour que tu nous montres enfin les oxymores de Macron . Comme dit Divi celles-ci ne concernent pas la forme mais plutôt l'esprit et là je suis plutôt d'accord.


avatar
Tiote valisse

Messages : 1560
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 82
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après toutes ces péripéties ---

Message par ledevois le Mer 14 Nov - 10:56

Tiote valisse a écrit:
... à la bonne heure ! Poruquoi a-t-il fallu attendre aussi longtemps  pour que tu nous montres enfin les oxymores de Macron . Comme dit Divi celles-ci ne concernent pas la forme mais plutôt l'esprit et là je suis plutôt d'accord.

 Je suis ton serviteur et tu le sais - Surprised



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 7968
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après toutes ces péripéties ---

Message par Diviciac le Mer 14 Nov - 14:18

Tiote valisse a écrit:
... à la bonne heure ! Poruquoi a-t-il fallu attendre aussi longtemps  pour que tu nous montres enfin les oxymores de Macron . Comme dit Divi celles-ci ne concernent pas la forme mais plutôt l'esprit et là je suis plutôt d'accord.

Tu  ne peux qu'être d'accord puisque la façon dont tu te définis "macroniste et toujours de gauche" est en elle-même un oxymore.
avatar
Diviciac

Messages : 12749
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après toutes ces péripéties ---

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum