Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Aller en bas

Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par Diviciac le Sam 3 Nov - 12:16

Les mafieux albanais de plus en plus implantés en France

  • Par  Jean Chichizola
  • Mis à jour le 02/11/2018 à 20:10
  • Publié  le 02/11/2018 à 19:33 



    Selon une note de la Chancellerie, leurs réseaux sont particulièrement actifs dans le cambriolage, la drogue et le trafic de migrants.Les mafieux albanais espèrent bien profiter un jour de l'adhésion, programmée, de l'Albanie dans l'Union européenne pour développer en France leurs activités.À en croire un récent document du ministère de la Justice français, fondé notamment sur le travail des juridictions interrégionales spécialisées (Jirs), l'enjeu est de taille. La synthèse de la Chancellerie souligne que les criminels albanophones (venus d'Albanie, du Kosovo, de Macédoine ou déjà implantés en Europe occidentale), «dont l'implantation s'est accentuée depuis 2010», se sont d'abord installés «en Île-de-France, en Auvergne-Rhône-Alpes ainsi que le long des frontières orientales du pays» où ils disposent de relais dans les pays voisins (Allemagne, Italie, Suisse…). En France, ces groupes concentrent leurs méfaits sur trois principaux secteurs: les cambriolages, la drogue et le trafic de migrants.Comme dit Macron:  "construisons l'Europe sans crainte et sans frilosité" 



http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/11/02/01016-20181102ARTFIG00262-les-mafieux-albanais-de-plus-en-plus-implantes-en-france.php

Comme dit Macron , construisons l'Europe sans crainte et sans frilosité injustifiées.  
Il est urgent de partager un patrimoine culturel et historique européen commun: la mafia albanaise remonte au XV ème siècle. 
avatar
Diviciac

Messages : 11661
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par la montagne le Sam 3 Nov - 12:19

D'où l'utilité d'aller voter en 2019 pour les élections européennes...
Choisir quelle Europe la France veut ....
avatar
la montagne

Messages : 168
Date d'inscription : 11/09/2018
Localisation : sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par ledevois le Sam 3 Nov - 12:22

Diviciac a écrit:Les mafieux albanais de plus en plus implantés en France

  • Par  Jean Chichizola
  • Mis à jour le 02/11/2018 à 20:10
  • Publié  le 02/11/2018 à 19:33 



    Selon une note de la Chancellerie, leurs réseaux sont particulièrement actifs dans le cambriolage, la drogue et le trafic de migrants.Les mafieux albanais espèrent bien profiter un jour de l'adhésion, programmée, de l'Albanie dans l'Union européenne pour développer en France leurs activités.À en croire un récent document du ministère de la Justice français, fondé notamment sur le travail des juridictions interrégionales spécialisées (Jirs), l'enjeu est de taille. La synthèse de la Chancellerie souligne que les criminels albanophones (venus d'Albanie, du Kosovo, de Macédoine ou déjà implantés en Europe occidentale), «dont l'implantation s'est accentuée depuis 2010», se sont d'abord installés «en Île-de-France, en Auvergne-Rhône-Alpes ainsi que le long des frontières orientales du pays» où ils disposent de relais dans les pays voisins (Allemagne, Italie, Suisse…). En France, ces groupes concentrent leurs méfaits sur trois principaux secteurs: les cambriolages, la drogue et le trafic de migrants.Comme dit Macron:  "construisons l'Europe sans crainte et sans frilosité" 



http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/11/02/01016-20181102ARTFIG00262-les-mafieux-albanais-de-plus-en-plus-implantes-en-france.php

Comme dit Macron , construisons l'Europe sans crainte et sans frilosité injustifiées.  
Il est urgent de partager un patrimoine culturel et historique européen commun: la mafia albanaise remonte au XV ème siècle. 

 Le mal est fait; et ce n'est certainement pas avec les droits de l'homme et le droit de circuler que cela va changer -- 
L'avenir sera dans la protection individuelle -- 



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 7380
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par Diviciac le Sam 3 Nov - 12:43

la montagne a écrit:D'où l'utilité d'aller voter en 2019 pour les élections européennes...
Choisir quelle Europe la France veut ....


Je vais évidemment aller voter mais vu ce qu'on a fait de mon "non" de 2005 qui concernait aussi l'élargissement , j'ai peu d'espoir. Ce non pourtant majoritaire n'a absolument  pas  empêché le TCE d'entrer en vigueur sous un autre nom et la Roumanie d'adhérer à l'UE en 2007. A nous,  citoyens , on ne nous a pas demandé notre avis mais celui des multinationales françaises qui ont délocalisé en Roumanie pour augmenter les profits a certainement été plus largement pris en compte

Des Albanais qui bossent  pour moins de 200 euros par mois , ça fait envie.  Et puis ce ne sont pas les multinationales qui auront à gérer  la mafia albanaise , comme les Roms , ce sont l'Etat et les collectivités qui s'en chargeront, c'est tout bénef.
avatar
Diviciac

Messages : 11661
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par la montagne le Sam 3 Nov - 14:59

Diviciac a écrit:
la montagne a écrit:D'où l'utilité d'aller voter en 2019 pour les élections européennes...
Choisir quelle Europe la France veut ....


Je vais évidemment aller voter mais vu ce qu'on a fait de mon "non" de 2005 qui concernait aussi l'élargissement , j'ai peu d'espoir. Ce non pourtant majoritaire n'a absolument  pas  empêché le TCE d'entrer en vigueur sous un autre nom et la Roumanie d'adhérer à l'UE en 2007. A nous,  citoyens , on ne nous a pas demandé notre avis mais celui des multinationales françaises qui ont délocalisé en Roumanie pour augmenter les profits a certainement été plus largement pris en compte

Des Albanais qui bossent  pour moins de 200 euros par mois , ça fait envie.  Et puis ce ne sont pas les multinationales qui auront à gérer  la mafia albanaise , comme les Roms , ce sont l'Etat et les collectivités qui s'en chargeront, c'est tout bénef.
  Irez-vous voter pour les Européennes ?
Je vous sens écoeuré.
Pourquoi ne pas faire voter que les multinationales ?
avatar
la montagne

Messages : 168
Date d'inscription : 11/09/2018
Localisation : sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par Diviciac le Sam 3 Nov - 15:21

la montagne a écrit:
Diviciac a écrit:


Je vais évidemment aller voter mais vu ce qu'on a fait de mon "non" de 2005 qui concernait aussi l'élargissement , j'ai peu d'espoir. Ce non pourtant majoritaire n'a absolument  pas  empêché le TCE d'entrer en vigueur sous un autre nom et la Roumanie d'adhérer à l'UE en 2007. A nous,  citoyens , on ne nous a pas demandé notre avis mais celui des multinationales françaises qui ont délocalisé en Roumanie pour augmenter les profits a certainement été plus largement pris en compte

Des Albanais qui bossent  pour moins de 200 euros par mois , ça fait envie.  Et puis ce ne sont pas les multinationales qui auront à gérer  la mafia albanaise , comme les Roms , ce sont l'Etat et les collectivités qui s'en chargeront, c'est tout bénef.
  Irez-vous voter pour les Européennes ?

oui 
Je vous sens écoeuré.

oui et depuis 2005 moi qui ai approuvé Maastricht avec enthousiasme je ne me sens plus solidaire d'une UE à laquelle les citoyens ont majoritairement dit NON !
 

Pourquoi ne pas faire voter que les multinationales ?


Parce que, contrairement à Magic qui n'est "libéral" qu'en économie,  je crois encore au précepte démocratique de Tocqueville : un homme = une voix  Quelle que soit sa situation sociale, sa religion, ses origines,  ou l'épaisseur de son portefeuille en actions.
avatar
Diviciac

Messages : 11661
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par magicfly le Sam 3 Nov - 16:09

Diviciac a écrit:
la montagne a écrit:
  Irez-vous voter pour les Européennes ?

oui 
Je vous sens écoeuré.

oui et depuis 2005 moi qui ai approuvé Maastricht avec enthousiasme je ne me sens plus solidaire d'une UE à laquelle les citoyens ont majoritairement dit NON !
 

Pourquoi ne pas faire voter que les multinationales ?


Parce que, contrairement à Magic qui n'est "libéral" qu'en économie,  je crois encore au précepte démocratique de Tocqueville : un homme = une voix  Quelle que soit sa situation sociale, sa religion, ses origines,  ou l'épaisseur de son portefeuille en actions.
Ce qui est totalement faux!

Et c'est encore plus faux de dire que "une UE à laquelle les citoyens ont majoritairement dit NON" seuls deux pays ont voté contre sur vingt cinq! Est-ce démocratique qu'il faille que tous les pays approuvent? Faudrait il que chaque loi proposée obtienne 100% des voix pour être adoptée? Faudrait-il que chaque député obtienne 100% des voix pour être élu? Faudrait-il que le PR obtienne 100% des voix pour être élu? De cette façon plus aucuns pays ne pourrait fonctionner.
avatar
magicfly

Messages : 5646
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par Diviciac le Sam 3 Nov - 16:30

magicfly a écrit:
Diviciac a écrit:


Parce que, contrairement à Magic qui n'est "libéral" qu'en économie,  je crois encore au précepte démocratique de Tocqueville : un homme = une voix  Quelle que soit sa situation sociale, sa religion, ses origines,  ou l'épaisseur de son portefeuille en actions.
Ce qui est totalement faux!

Et c'est encore plus faux de dire que "une UE à laquelle les citoyens ont majoritairement dit NON" seuls deux pays ont voté contre sur vingt cinq! Est-ce démocratique qu'il faille que tous les pays approuvent? Faudrait il que chaque loi proposée obtienne 100% des voix pour être adoptée? Faudrait-il que chaque député obtienne 100% des voix pour être élu? Faudrait-il que le PR obtienne 100% des voix pour être élu? De cette façon plus aucuns pays ne pourrait fonctionner.

Non non seuls deux pays ont voté pour : l'Espagne avec une participation dérisoire (43%) et le Luxembourg avec 109 000 péquins qui ont voté "oui"  contre 84. 000 qui ont voté non.
Tous les autres pays n'ont pas eu droit à un référendum ou ont rejeté cette merdouille comme la France et les Pays-Bas. 
Même en comptant les parlementaires qui ont voté oui à la place des citoyens il  y a eu plus de NON que de OUI , en 2005 et encore plus d'abstentions .
avatar
Diviciac

Messages : 11661
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par ledevois le Sam 3 Nov - 16:35

Diviciac a écrit:
magicfly a écrit:
Ce qui est totalement faux!

Et c'est encore plus faux de dire que "une UE à laquelle les citoyens ont majoritairement dit NON" seuls deux pays ont voté contre sur vingt cinq! Est-ce démocratique qu'il faille que tous les pays approuvent? Faudrait il que chaque loi proposée obtienne 100% des voix pour être adoptée? Faudrait-il que chaque député obtienne 100% des voix pour être élu? Faudrait-il que le PR obtienne 100% des voix pour être élu? De cette façon plus aucuns pays ne pourrait fonctionner.

Non non seuls deux pays ont voté pour : l'Espagne avec une participation dérisoire (43%) et le Luxembourg avec 109 000 péquins qui ont voté "oui"  contre 84. 000 qui ont voté non.
Tous les autres pays n'ont pas eu droit à un référendum ou ont rejeté cette merdouille comme la France et les Pays-Bas. 
Même en comptant les parlementaires qui ont voté oui à la place des citoyens il  y a eu plus de NON que de OUI , en 2005 et encore plus d'abstentions .

Ce qu'il risque de se passer c'est que les Français prennent se vote pour un référendum -- pour ou contre Macron -- 
 A mon avis cela sera contre -- 



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 7380
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par magicfly le Sam 3 Nov - 16:48

Diviciac a écrit:
magicfly a écrit:
Ce qui est totalement faux!

Et c'est encore plus faux de dire que "une UE à laquelle les citoyens ont majoritairement dit NON" seuls deux pays ont voté contre sur vingt cinq! Est-ce démocratique qu'il faille que tous les pays approuvent? Faudrait il que chaque loi proposée obtienne 100% des voix pour être adoptée? Faudrait-il que chaque député obtienne 100% des voix pour être élu? Faudrait-il que le PR obtienne 100% des voix pour être élu? De cette façon plus aucuns pays ne pourrait fonctionner.

Non non seuls deux pays ont voté pour : l'Espagne avec une participation dérisoire (43%) et le Luxembourg avec 109 000 péquins qui ont voté "oui"  contre 84. 000 qui ont voté non.
Tous les autres pays n'ont pas eu droit à un référendum ou ont rejeté cette merdouille comme la France et les Pays-Bas. 
Même en comptant les parlementaires qui ont voté oui à la place des citoyens il  y a eu plus de NON que de OUI , en 2005 et encore plus d'abstentions .
Ah, il eu fallu que tous les pays votent par référendum! Mais alors à quoi ça sert d'élire des parlementaires qui nous un bras? Et puis tous les pays n'ont pas dans leur constitution la possibilité du référendum. 
C'est encore faux ce que tu avances les parlementaires ont voté OUI en très grande majorité!


Ratification par vote parlementaire[modifier | modifier le code]




  • À Chypre, le 30 juin 2005, le Parlement unicaméral a ratifié le traité, avec 30 voix pour, 19 voix contre et une abstention.
  • À Malte, le 6 juillet 2005, la Chambre des représentants a voté à l'unanimité et avec des applaudissements la ratification, devenant ainsi le 10e État membre à ratifier le texte.


  • La Belgique a achevé la procédure de ratification avec l'approbation du traité par le Parlement flamand le 8 février 2006.
  • En Estonie, le Riigikogu a ratifié le traité par le 9 mai 2006 (73 voix pour et 1 voix contre, pas d'abstention), les principaux partis politiques estoniens s’étant prononcés en faveur de ce projet. L'Estonie devient ainsi le 13e État membre à ratifier le texte.
  • En Finlande, le 13 mai 2006, le Parlement a approuvé par 104 voix (24 contre et 11 abstentions) un rapport gouvernemental tendant à ratifier le traité. Le traité lui-même est ratifié le 5 décembre 2006, par 125 voix pour et 39 contre, faisant de la Finlande le 14e État partie au traité, juste avant la fin de sa présidence tournante de l'Union européenne le 31 décembre 2006. Selon une source européenne, la Finlande n'a pas encore totalement terminé sa procédure d'approbation, étant donné que les instances parlementaires nationales ont voté pour le texte, mais que les îles Åland, qui bénéficient d'un statut d'autonomie, n'ont pas encore voté.[réf. nécessaire]
  • La Roumanie et la Bulgarie intègrent l'Union européenne le 1er janvier 2007 par la voie parlementaire, et deviennent parties au traité (en raison de leurs traités d'adhésionrespectifs).

Ratification par référendum et vote parlementaire[modifier | modifier le code]


« Sí » (pour) : 76,73 % (10 804 464 électeurs)« No » (contre) : 17,24 % (2 428 409 électeurs)Blancs et nul : 6,03 % (849 093 électeurs)Taux de participation : 42,32 %.Taux d'abstention : 57,68 %.

« Jo » (pour) : 56,52 % (109 494 électeurs)Contre : 43,47 % (84 221 électeurs)Blancs et nuls : 3,04 % (5894 électeurs)

Rejet par référendum[modifier | modifier le code]


Résultats définitifs validés par le Conseil constitutionnel :« Oui » (pour) : 12 808 270 voix (45,33 % des suffrages exprimés)« Non » (contre) : 15 449 508 voix (54,67 %).Blancs et nuls : 730 522 voix (2,52 % des votants).Taux de participation : 69,37 % (28 988 300 électeurs)Taux d'abstention : 30,63 % (12 800 902 électeurs).Inscrits sur les listes : 41 789 202 électeurs(chiffres incluant les Français de l'étranger)

  • Les Pays-Bas votent contre le traité lors d'un référendum consultatif, le premier organisé aux Pays-Bas, le 1er juin 2005 :


« Voor » (pour) : 38,4 % (2 940 730 électeurs)« Tegen » (contre) : 61,6 % (4 705 685 électeurs)Taux de participation : 62,8 % des électeurs.Taux d'abstention : 37,2 %.

Absence de décision[modifier | modifier le code]


  • En Slovaquie, le 11 mai 2005, le Parlement a approuvé le traité par 116 votes pour, 27 contre et 4 absentions ; le Président n'a pas encore apposé sa signature sur l'acte.
  • En Allemagne, le 27 mai 2005, le Bundesrat a confirmé (sur 16 Länder, 15 voix pour, et une seule abstention, celle du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale) le vote préalable très favorable du Bundestag. Le président de la République fédérale d'Allemagne doit encore signer cet instrument, ce qu'il fera lorsque le tribunal constitutionnel aura statué sur le recours déposé par le député CSU (droite souverainiste) Peter Gauweiler opposé au traité. Le Tribunal constitutionnel attend la clarification de la situation (cf. Die Welt1er novembre 2006). Au sens strict du terme, en l'absence de la signature du Président, l'Allemagne n'a pas ratifié le traité.
  • En Grande-Bretagne, le ministre des Affaires étrangères Jack Straw annonce la suspension du référendum sur la constitution dans son pays le 6 juin 2005 ;
  • La République tchèque, après que son président, minoritaire au parlement, eut demandé de suspendre le processus de ratification le 7 juin 2005 (après le double « non » français et néerlandais, puis la décision du Royaume-Uni de suspendre son processus de ratification) décide de demander de poursuivre les ratifications en signant une déclaration commune avec les autres PECO (le 10 juin 2005).
  • Bien que le dernier Conseil européen à Bruxelles, présidé par le Luxembourg, ait convenu d'une pause dans le processus de ratification (les déclarations finales du Conseil n'ont toutefois pas de portée juridique), des déclarations diverses et contradictoires ont été faites ensuite. Le Premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, a décidé que le référendum du 10 juillet se tiendrait à la date prévue, l'Estonie a décidé de continuer sa ratification parlementaire tandis que d'autres pays décidaient de reporter leurs référendums ou votes parlementaires (Suède, Danemark, Portugal notamment). Dans d'autres pays[Lesquels ?], aucune décision claire n'est encore prise.[évasif]

Ainsi, 16 pays ont ratifié du traité. Ce nombre passe à 18 si on considère que la signature du traité par les Présidents de l'Allemagne et de la Slovaquie est une étape nécessaire à la ratification mais qui ne saurait la remettre en cause à terme.
En 2007, ces 18 pays représentent les 2/3 des pays membres de l'Union et 66 % de la population de l'Union.
Il faut noter que ces chiffres ne permettent pas d'apprécier l'adhésion globale des populations à ce texte puisque seules quatre référendums ont eu lieu (deux ratifications : Espagne, Luxembourg, et deux rejets : France, Pays-Bas) contre 14 processus par la voie parlementaire. L'exemple de la France est à cet égard significatif : une nette majorité des députés étaient en faveur d'une ratification qui fut cependant repoussée par 55 % des voix lors du référendum du 29 mai 2005.
avatar
magicfly

Messages : 5646
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par Diviciac le Sam 3 Nov - 17:31

magicfly a écrit:
Diviciac a écrit:

Non non seuls deux pays ont voté pour : l'Espagne avec une participation dérisoire (43%) et le Luxembourg avec 109 000 péquins qui ont voté "oui"  contre 84. 000 qui ont voté non.
Tous les autres pays n'ont pas eu droit à un référendum ou ont rejeté cette merdouille comme la France et les Pays-Bas. 
Même en comptant les parlementaires qui ont voté oui à la place des citoyens il  y a eu plus de NON que de OUI , en 2005 et encore plus d'abstentions .
Ah, il eu fallu que tous les pays votent par référendum! Mais alors à quoi ça sert d'élire des parlementaires qui nous un bras? Et puis tous les pays n'ont pas dans leur constitution la possibilité du référendum. 
C'est encore faux ce que tu avances les parlementaires ont voté OUI en très grande majorité!


Ratification par vote parlementaire[modifier | modifier le code]






  • À Chypre, le 30 juin 2005, le Parlement unicaméral a ratifié le traité, avec 30 voix pour, 19 voix contre et une abstention.
  • À Malte, le 6 juillet 2005, la Chambre des représentants a voté à l'unanimité et avec des applaudissements la ratification, devenant ainsi le 10e État membre à ratifier le texte.


  • La Belgique a achevé la procédure de ratification avec l'approbation du traité par le Parlement flamand le 8 février 2006.
  • En Estonie, le Riigikogu a ratifié le traité par le 9 mai 2006 (73 voix pour et 1 voix contre, pas d'abstention), les principaux partis politiques estoniens s’étant prononcés en faveur de ce projet. L'Estonie devient ainsi le 13e État membre à ratifier le texte.
  • En Finlande, le 13 mai 2006, le Parlement a approuvé par 104 voix (24 contre et 11 abstentions) un rapport gouvernemental tendant à ratifier le traité. Le traité lui-même est ratifié le 5 décembre 2006, par 125 voix pour et 39 contre, faisant de la Finlande le 14e État partie au traité, juste avant la fin de sa présidence tournante de l'Union européenne le 31 décembre 2006. Selon une source européenne, la Finlande n'a pas encore totalement terminé sa procédure d'approbation, étant donné que les instances parlementaires nationales ont voté pour le texte, mais que les îles Åland, qui bénéficient d'un statut d'autonomie, n'ont pas encore voté.[réf. nécessaire]
  • La Roumanie et la Bulgarie intègrent l'Union européenne le 1er janvier 2007 par la voie parlementaire, et deviennent parties au traité (en raison de leurs traités d'adhésionrespectifs).

Ratification par référendum et vote parlementaire[modifier | modifier le code]




« Sí » (pour) : 76,73 % (10 804 464 électeurs)« No » (contre) : 17,24 % (2 428 409 électeurs)Blancs et nul : 6,03 % (849 093 électeurs)Taux de participation : 42,32 %.Taux d'abstention : 57,68 %.

« Jo » (pour) : 56,52 % (109 494 électeurs)Contre : 43,47 % (84 221 électeurs)Blancs et nuls : 3,04 % (5894 électeurs)

Rejet par référendum[modifier | modifier le code]




Résultats définitifs validés par le Conseil constitutionnel :« Oui » (pour) : 12 808 270 voix (45,33 % des suffrages exprimés)« Non » (contre) : 15 449 508 voix (54,67 %).Blancs et nuls : 730 522 voix (2,52 % des votants).Taux de participation : 69,37 % (28 988 300 électeurs)Taux d'abstention : 30,63 % (12 800 902 électeurs).Inscrits sur les listes : 41 789 202 électeurs(chiffres incluant les Français de l'étranger)

  • Les Pays-Bas votent contre le traité lors d'un référendum consultatif, le premier organisé aux Pays-Bas, le 1er juin 2005 :


« Voor » (pour) : 38,4 % (2 940 730 électeurs)« Tegen » (contre) : 61,6 % (4 705 685 électeurs)Taux de participation : 62,8 % des électeurs.Taux d'abstention : 37,2 %.

Absence de décision[modifier | modifier le code]




  • En Slovaquie, le 11 mai 2005, le Parlement a approuvé le traité par 116 votes pour, 27 contre et 4 absentions ; le Président n'a pas encore apposé sa signature sur l'acte.
  • En Allemagne, le 27 mai 2005, le Bundesrat a confirmé (sur 16 Länder, 15 voix pour, et une seule abstention, celle du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale) le vote préalable très favorable du Bundestag. Le président de la République fédérale d'Allemagne doit encore signer cet instrument, ce qu'il fera lorsque le tribunal constitutionnel aura statué sur le recours déposé par le député CSU (droite souverainiste) Peter Gauweiler opposé au traité. Le Tribunal constitutionnel attend la clarification de la situation (cf. Die Welt1er novembre 2006). Au sens strict du terme, en l'absence de la signature du Président, l'Allemagne n'a pas ratifié le traité.
  • En Grande-Bretagne, le ministre des Affaires étrangères Jack Straw annonce la suspension du référendum sur la constitution dans son pays le 6 juin 2005 ;
  • La République tchèque, après que son président, minoritaire au parlement, eut demandé de suspendre le processus de ratification le 7 juin 2005 (après le double « non » français et néerlandais, puis la décision du Royaume-Uni de suspendre son processus de ratification) décide de demander de poursuivre les ratifications en signant une déclaration commune avec les autres PECO (le 10 juin 2005).
  • Bien que le dernier Conseil européen à Bruxelles, présidé par le Luxembourg, ait convenu d'une pause dans le processus de ratification (les déclarations finales du Conseil n'ont toutefois pas de portée juridique), des déclarations diverses et contradictoires ont été faites ensuite. Le Premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, a décidé que le référendum du 10 juillet se tiendrait à la date prévue, l'Estonie a décidé de continuer sa ratification parlementaire tandis que d'autres pays décidaient de reporter leurs référendums ou votes parlementaires (Suède, Danemark, Portugal notamment). Dans d'autres pays[Lesquels ?], aucune décision claire n'est encore prise.[évasif]

Ainsi, 16 pays ont ratifié du traité. Ce nombre passe à 18 si on considère que la signature du traité par les Présidents de l'Allemagne et de la Slovaquie est une étape nécessaire à la ratification mais qui ne saurait la remettre en cause à terme.
En 2007, ces 18 pays représentent les 2/3 des pays membres de l'Union et 66 % de la population de l'Union.
Il faut noter que ces chiffres ne permettent pas d'apprécier l'adhésion globale des populations à ce texte puisque seules quatre référendums ont eu lieu (deux ratifications : Espagne, Luxembourg, et deux rejets : France, Pays-Bas) contre 14 processus par la voie parlementaire. L'exemple de la France est à cet égard significatif : une nette majorité des députés étaient en faveur d'une ratification qui fut cependant repoussée par 55 % des voix lors du référendum du 29 mai 2005.


Oui oui , c'est exact:  les parlementaires ont voté oui en majorité et les citoyens non. Sans même compter les pays où il n'y a pas eu plus de ratification que de beurre en branche comme :
- La Suède qui ne veut même pas de l'euro et encore moins de TCE  
-La Pologne tellement europhobe qu'elle achète ses avions aux USA et que ses dirigeants se foutent des résolution de Bruxelles 
- L'Irlande qui a même voté NON au clone du TCE un peu plus tard 
-La GB qui aime tellement l'UE qu'elle veut en sortir.

Après les deux NON de pays fondateurs  (Pays- Bas en France) les eurocrates ont arrêté les frais et ont remis leur TCE dans leur culotte,  ils ont bien fait mais,  13 ans après,  ils n' ont toujours pas été foutus de tirer les leçons de  ce fiasco qui montrait déjà la distorsion entre ce que souhaitent les "élites"  et ce que voudraient les peuples .


Il faudrait un nouvel acte fondateur pour lui faire retrouver une assise démocratique à votre UE en demandant aux citoyens si ils sont d'accord sur ses grands principes: les pouvoirs exorbitants de la commission , la concurrence "libre et non faussée" , la libre circulation des capitaux,  des personnes et des biens , les travailleurs détachés, la défense commune , l'Otan. Schengen, les traités de libre échange votés en loucedé     etc.. 
En dehors de cette refondation les seules solutions pour s'affranchir de la dictature du capitalisme mondialisé promu par l'UE seront soit le vote "populiste' à l'austro-italienne pour la dynamiter de l'intérieur soit filer ..  à l'anglaise . 
avatar
Diviciac

Messages : 11661
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par magicfly le Sam 3 Nov - 18:08

Diviciac a écrit:
magicfly a écrit:
Ah, il eu fallu que tous les pays votent par référendum! Mais alors à quoi ça sert d'élire des parlementaires qui nous un bras? Et puis tous les pays n'ont pas dans leur constitution la possibilité du référendum. 
C'est encore faux ce que tu avances les parlementaires ont voté OUI en très grande majorité!


Ratification par vote parlementaire[modifier | modifier le code]








  • À Chypre, le 30 juin 2005, le Parlement unicaméral a ratifié le traité, avec 30 voix pour, 19 voix contre et une abstention.
  • À Malte, le 6 juillet 2005, la Chambre des représentants a voté à l'unanimité et avec des applaudissements la ratification, devenant ainsi le 10e État membre à ratifier le texte.


  • La Belgique a achevé la procédure de ratification avec l'approbation du traité par le Parlement flamand le 8 février 2006.
  • En Estonie, le Riigikogu a ratifié le traité par le 9 mai 2006 (73 voix pour et 1 voix contre, pas d'abstention), les principaux partis politiques estoniens s’étant prononcés en faveur de ce projet. L'Estonie devient ainsi le 13e État membre à ratifier le texte.
  • En Finlande, le 13 mai 2006, le Parlement a approuvé par 104 voix (24 contre et 11 abstentions) un rapport gouvernemental tendant à ratifier le traité. Le traité lui-même est ratifié le 5 décembre 2006, par 125 voix pour et 39 contre, faisant de la Finlande le 14e État partie au traité, juste avant la fin de sa présidence tournante de l'Union européenne le 31 décembre 2006. Selon une source européenne, la Finlande n'a pas encore totalement terminé sa procédure d'approbation, étant donné que les instances parlementaires nationales ont voté pour le texte, mais que les îles Åland, qui bénéficient d'un statut d'autonomie, n'ont pas encore voté.[réf. nécessaire]
  • La Roumanie et la Bulgarie intègrent l'Union européenne le 1er janvier 2007 par la voie parlementaire, et deviennent parties au traité (en raison de leurs traités d'adhésionrespectifs).

Ratification par référendum et vote parlementaire[modifier | modifier le code]






« Sí » (pour) : 76,73 % (10 804 464 électeurs)« No » (contre) : 17,24 % (2 428 409 électeurs)Blancs et nul : 6,03 % (849 093 électeurs)Taux de participation : 42,32 %.Taux d'abstention : 57,68 %.

« Jo » (pour) : 56,52 % (109 494 électeurs)Contre : 43,47 % (84 221 électeurs)Blancs et nuls : 3,04 % (5894 électeurs)

Rejet par référendum[modifier | modifier le code]






Résultats définitifs validés par le Conseil constitutionnel :« Oui » (pour) : 12 808 270 voix (45,33 % des suffrages exprimés)« Non » (contre) : 15 449 508 voix (54,67 %).Blancs et nuls : 730 522 voix (2,52 % des votants).Taux de participation : 69,37 % (28 988 300 électeurs)Taux d'abstention : 30,63 % (12 800 902 électeurs).Inscrits sur les listes : 41 789 202 électeurs(chiffres incluant les Français de l'étranger)

  • Les Pays-Bas votent contre le traité lors d'un référendum consultatif, le premier organisé aux Pays-Bas, le 1er juin 2005 :


« Voor » (pour) : 38,4 % (2 940 730 électeurs)« Tegen » (contre) : 61,6 % (4 705 685 électeurs)Taux de participation : 62,8 % des électeurs.Taux d'abstention : 37,2 %.

Absence de décision[modifier | modifier le code]






  • En Slovaquie, le 11 mai 2005, le Parlement a approuvé le traité par 116 votes pour, 27 contre et 4 absentions ; le Président n'a pas encore apposé sa signature sur l'acte.
  • En Allemagne, le 27 mai 2005, le Bundesrat a confirmé (sur 16 Länder, 15 voix pour, et une seule abstention, celle du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale) le vote préalable très favorable du Bundestag. Le président de la République fédérale d'Allemagne doit encore signer cet instrument, ce qu'il fera lorsque le tribunal constitutionnel aura statué sur le recours déposé par le député CSU (droite souverainiste) Peter Gauweiler opposé au traité. Le Tribunal constitutionnel attend la clarification de la situation (cf. Die Welt1er novembre 2006). Au sens strict du terme, en l'absence de la signature du Président, l'Allemagne n'a pas ratifié le traité.
  • En Grande-Bretagne, le ministre des Affaires étrangères Jack Straw annonce la suspension du référendum sur la constitution dans son pays le 6 juin 2005 ;
  • La République tchèque, après que son président, minoritaire au parlement, eut demandé de suspendre le processus de ratification le 7 juin 2005 (après le double « non » français et néerlandais, puis la décision du Royaume-Uni de suspendre son processus de ratification) décide de demander de poursuivre les ratifications en signant une déclaration commune avec les autres PECO (le 10 juin 2005).
  • Bien que le dernier Conseil européen à Bruxelles, présidé par le Luxembourg, ait convenu d'une pause dans le processus de ratification (les déclarations finales du Conseil n'ont toutefois pas de portée juridique), des déclarations diverses et contradictoires ont été faites ensuite. Le Premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, a décidé que le référendum du 10 juillet se tiendrait à la date prévue, l'Estonie a décidé de continuer sa ratification parlementaire tandis que d'autres pays décidaient de reporter leurs référendums ou votes parlementaires (Suède, Danemark, Portugal notamment). Dans d'autres pays[Lesquels ?], aucune décision claire n'est encore prise.[évasif]

Ainsi, 16 pays ont ratifié du traité. Ce nombre passe à 18 si on considère que la signature du traité par les Présidents de l'Allemagne et de la Slovaquie est une étape nécessaire à la ratification mais qui ne saurait la remettre en cause à terme.
En 2007, ces 18 pays représentent les 2/3 des pays membres de l'Union et 66 % de la population de l'Union.
Il faut noter que ces chiffres ne permettent pas d'apprécier l'adhésion globale des populations à ce texte puisque seules quatre référendums ont eu lieu (deux ratifications : Espagne, Luxembourg, et deux rejets : France, Pays-Bas) contre 14 processus par la voie parlementaire. L'exemple de la France est à cet égard significatif : une nette majorité des députés étaient en faveur d'une ratification qui fut cependant repoussée par 55 % des voix lors du référendum du 29 mai 2005.


Oui oui , c'est exact:  les parlementaires ont voté oui en majorité et les citoyens non. Sans même compter les pays où il n'y a pas eu plus de ratification que de beurre en branche comme :
- La Suède qui ne veut même pas de l'euro et encore moins de TCE  
-La Pologne tellement europhobe qu'elle achète ses avions aux USA et que ses dirigeants se foutent des résolution de Bruxelles 
- L'Irlande qui a même voté NON au clone du TCE un peu plus tard 
-La GB qui aime tellement l'UE qu'elle veut en sortir.

Après les deux NON de pays fondateurs  (Pays- Bas en France) les eurocrates ont arrêté les frais et ont remis leur TCE dans leur culotte,  ils ont bien fait mais,  13 ans après,  ils n' ont toujours pas été foutus de tirer les leçons de  ce fiasco qui montrait déjà la distorsion entre ce que souhaitent les "élites"  et ce que voudraient les peuples .


Il faudrait un nouvel acte fondateur pour lui faire retrouver une assise démocratique à votre UE en demandant aux citoyens si ils sont d'accord sur ses grands principes: les pouvoirs exorbitants de la commission , la concurrence "libre et non faussée" , la libre circulation des capitaux,  des personnes et des biens , les travailleurs détachés, la défense commune , l'Otan. Schengen, les traités de libre échange votés en loucedé     etc.. 
En dehors de cette refondation les seules solutions pour s'affranchir de la dictature du capitalisme mondialisé promu par l'UE seront soit le vote "populiste' à l'austro-italienne pour la dynamiter de l'intérieur soit filer ..  à l'anglaise . 
Comment peux-tu affirmer NON puisqu'ils n'ont pas voté! C'est fort de café tes interprétations à la noix! 
C'est ce bordel créé par les votes référendaires qui ont fichu le bordel. On demande à des gens qui n'ont aucune aptitude à comprendre une constitution (la plupart ne l'ont pas lu parce que trop ardu) et qui se rallient les yeux fermés  aux grandes gueules nationalistes, convaincu que ça ira mieux tout seul qu'à plusieurs. Non ces grandes gueules n'avaient qu'un intérêt en misant sur le nationalisme populiste, leur propre personne!

La réalité, c'est que les dirigeants de l'époque ont voulu ménager la chèvre et le chou  et n'ont pas eu le courage de proposer une constitution fédérative. Là où je suis d'accord avec toi, c'est sur l'adhésion de pays pas au niveau pour entrer dans l'UE. Les US ont réussi leur fédération parce qu'ils n'étaient que 13 au départ.
avatar
magicfly

Messages : 5646
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par Diviciac le Sam 3 Nov - 18:58

magicfly a écrit:
Diviciac a écrit:


Oui oui , c'est exact:  les parlementaires ont voté oui en majorité et les citoyens non. Sans même compter les pays où il n'y a pas eu plus de ratification que de beurre en branche comme :
- La Suède qui ne veut même pas de l'euro et encore moins de TCE  
-La Pologne tellement europhobe qu'elle achète ses avions aux USA et que ses dirigeants se foutent des résolution de Bruxelles 
- L'Irlande qui a même voté NON au clone du TCE un peu plus tard 
-La GB qui aime tellement l'UE qu'elle veut en sortir.

Après les deux NON de pays fondateurs  (Pays- Bas en France) les eurocrates ont arrêté les frais et ont remis leur TCE dans leur culotte,  ils ont bien fait mais,  13 ans après,  ils n' ont toujours pas été foutus de tirer les leçons de  ce fiasco qui montrait déjà la distorsion entre ce que souhaitent les "élites"  et ce que voudraient les peuples .


Il faudrait un nouvel acte fondateur pour lui faire retrouver une assise démocratique à votre UE en demandant aux citoyens si ils sont d'accord sur ses grands principes: les pouvoirs exorbitants de la commission , la concurrence "libre et non faussée" , la libre circulation des capitaux,  des personnes et des biens , les travailleurs détachés, la défense commune , l'Otan. Schengen, les traités de libre échange votés en loucedé     etc.. 
En dehors de cette refondation les seules solutions pour s'affranchir de la dictature du capitalisme mondialisé promu par l'UE seront soit le vote "populiste' à l'austro-italienne pour la dynamiter de l'intérieur soit filer ..  à l'anglaise . 
Comment peux-tu affirmer NON puisqu'ils n'ont pas voté! C'est fort de café tes interprétations à la noix! 
C'est ce bordel créé par les votes référendaires qui ont fichu le bordel. On demande à des gens qui n'ont aucune aptitude à comprendre une constitution (la plupart ne l'ont pas lu parce que trop ardu) et qui se rallient les yeux fermés  aux grandes gueules nationalistes, convaincu que ça ira mieux tout seul qu'à plusieurs. Non ces grandes gueules n'avaient qu'un intérêt en misant sur le nationalisme populiste, leur propre personne!

La réalité, c'est que les dirigeants de l'époque ont voulu ménager la chèvre et le chou  et n'ont pas eu le courage de proposer une constitution fédérative. Là où je suis d'accord avec toi, c'est sur l'adhésion de pays pas au niveau pour entrer dans l'UE. Les US ont réussi leur fédération parce qu'ils n'étaient que 13 au départ.

Pour le TCE c'est exactement le contraire, ça  a été plutôt bien fait : le document avait été envoyé à chaque électeur, le mien était stabiloté de partout et usé tellement  je l'avais étudié , les  partisans du NON de gauche comme Mélenchon ou Chouard le connaissaient parfaitement.
Sur un plateau télé on a même vu le Vicomte apprendre à un ouiouiste (Barnier ,je crois ) que la signature de la Turquie y figurait , parmi toutes les innombrables conneries des ouiouistes, le recours au référendum d'initiative populaire pour modifier le TCE alors qu'il n'était recevable que pour l'appliquer en l'état, la nouveauté de la charte des droits de l'Homme qui figurait déjà dans le traité de Nice  etc.
La seule personne qui, sur les forums,  a avoué avoir voté sans lire , c'est Minouchette , à l'époque c'était un mec très ouiouiste .
Tous les électeurs que je connais l'avaient lu , même ma femme qui n'a rien à foutre de la politique. Cette campagne a été un très grand moment de débat , on n'en a pas eu de tel depuis. C'est peut être pour ça aussi que l'UE déconne , elle nous est devenue étrangère.  
avatar
Diviciac

Messages : 11661
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par magicfly le Sam 3 Nov - 19:39

Diviciac a écrit:
magicfly a écrit:
Comment peux-tu affirmer NON puisqu'ils n'ont pas voté! C'est fort de café tes interprétations à la noix! 
C'est ce bordel créé par les votes référendaires qui ont fichu le bordel. On demande à des gens qui n'ont aucune aptitude à comprendre une constitution (la plupart ne l'ont pas lu parce que trop ardu) et qui se rallient les yeux fermés  aux grandes gueules nationalistes, convaincu que ça ira mieux tout seul qu'à plusieurs. Non ces grandes gueules n'avaient qu'un intérêt en misant sur le nationalisme populiste, leur propre personne!

La réalité, c'est que les dirigeants de l'époque ont voulu ménager la chèvre et le chou  et n'ont pas eu le courage de proposer une constitution fédérative. Là où je suis d'accord avec toi, c'est sur l'adhésion de pays pas au niveau pour entrer dans l'UE. Les US ont réussi leur fédération parce qu'ils n'étaient que 13 au départ.

Pour le TCE c'est exactement le contraire, ça  a été plutôt bien fait : le document avait été envoyé à chaque électeur, le mien était stabiloté de partout et usé tellement  je l'avais étudié , les  partisans du NON de gauche comme Mélenchon ou Chouard le connaissaient parfaitement.
Sur un plateau télé on a même vu le Vicomte apprendre à un ouiouiste (Barnier ,je crois ) que la signature de la Turquie y figurait , parmi toutes les innombrables conneries des ouiouistes, le recours au référendum d'initiative populaire pour modifier le TCE alors qu'il n'était recevable que pour l'appliquer en l'état, la nouveauté de la charte des droits de l'Homme qui figurait déjà dans le traité de Nice  etc.
La seule personne qui, sur les forums,  a avoué avoir voté sans lire , c'est Minouchette , à l'époque c'était un mec très ouiouiste .
Tous les électeurs que je connais l'avaient lu , même ma femme qui n'a rien à foutre de la politique. Cette campagne a été un très grand moment de débat , on n'en a pas eu de tel depuis. C'est peut être pour ça aussi que l'UE déconne , elle nous est devenue étrangère.  
Que ça été bien fait, peut être, ça dépend pour qui était capable de le lire et de le comprendre. Moi je connais des tas de gens qui ne l'ont pas lu et qui ont voté en fonction de ce que disait une figure noniste ou ouiiste. 

Oui la Turquie ainsi que la Bulgarie et la Roumanie ont signé, mais leur signature n'avait qu'une valeur pour leur future entrée dans l'Europe en tant que prétendant.
Je préfère le vote des représentants au référendum qui est presque tjrs un vote de rejet du questionneur qu'une réponse à la question posée.
avatar
magicfly

Messages : 5646
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par Diviciac le Sam 3 Nov - 21:06

magicfly a écrit:
Diviciac a écrit:

Pour le TCE c'est exactement le contraire, ça  a été plutôt bien fait : le document avait été envoyé à chaque électeur, le mien était stabiloté de partout et usé tellement  je l'avais étudié , les  partisans du NON de gauche comme Mélenchon ou Chouard le connaissaient parfaitement.
Sur un plateau télé on a même vu le Vicomte apprendre à un ouiouiste (Barnier ,je crois ) que la signature de la Turquie y figurait , parmi toutes les innombrables conneries des ouiouistes, le recours au référendum d'initiative populaire pour modifier le TCE alors qu'il n'était recevable que pour l'appliquer en l'état, la nouveauté de la charte des droits de l'Homme qui figurait déjà dans le traité de Nice  etc.
La seule personne qui, sur les forums,  a avoué avoir voté sans lire , c'est Minouchette , à l'époque c'était un mec très ouiouiste .
Tous les électeurs que je connais l'avaient lu , même ma femme qui n'a rien à foutre de la politique. Cette campagne a été un très grand moment de débat , on n'en a pas eu de tel depuis. C'est peut être pour ça aussi que l'UE déconne , elle nous est devenue étrangère.  
Que ça été bien fait, peut être, ça dépend pour qui était capable de le lire et de le comprendre. Moi je connais des tas de gens qui ne l'ont pas lu et qui ont voté en fonction de ce que disait une figure noniste ou ouiiste. 

Oui la Turquie ainsi que la Bulgarie et la Roumanie ont signé, mais leur signature n'avait qu'une valeur pour leur future entrée dans l'Europe en tant que prétendant.
Je préfère le vote des représentants au référendum qui est presque tjrs un vote de rejet du questionneur qu'une réponse à la question posée.

Pas de vote parlementaire pour ce qui est irréversible et dépasse, dans le temps, le mandat de l'élu. Ce qui l'engage "pour une durée  illimitée", et ne pourra être modifié que par l'unanimité des Etats de l'UE, seul le peuple souverain peut en décider légitimement . 
avatar
Diviciac

Messages : 11661
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par ledevois le Dim 4 Nov - 8:32

Diviciac a écrit:
magicfly a écrit:
Que ça été bien fait, peut être, ça dépend pour qui était capable de le lire et de le comprendre. Moi je connais des tas de gens qui ne l'ont pas lu et qui ont voté en fonction de ce que disait une figure noniste ou ouiiste. 

Oui la Turquie ainsi que la Bulgarie et la Roumanie ont signé, mais leur signature n'avait qu'une valeur pour leur future entrée dans l'Europe en tant que prétendant.
Je préfère le vote des représentants au référendum qui est presque tjrs un vote de rejet du questionneur qu'une réponse à la question posée.

Pas de vote parlementaire pour ce qui est irréversible et dépasse, dans le temps, le mandat de l'élu. Ce qui l'engage "pour une durée  illimitée", et ne pourra être modifié que par l'unanimité des Etats de l'UE, seul le peuple souverain peut en décider légitimement . 

L'U E n'a aucune valeur démocratique, ni une souveraineté du peuple -- l'U E est un dictât  --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 7380
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par magicfly le Dim 4 Nov - 8:44

Diviciac a écrit:
magicfly a écrit:
Que ça été bien fait, peut être, ça dépend pour qui était capable de le lire et de le comprendre. Moi je connais des tas de gens qui ne l'ont pas lu et qui ont voté en fonction de ce que disait une figure noniste ou ouiiste. 

Oui la Turquie ainsi que la Bulgarie et la Roumanie ont signé, mais leur signature n'avait qu'une valeur pour leur future entrée dans l'Europe en tant que prétendant.
Je préfère le vote des représentants au référendum qui est presque tjrs un vote de rejet du questionneur qu'une réponse à la question posée.

Pas de vote parlementaire pour ce qui est irréversible et dépasse, dans le temps, le mandat de l'élu. Ce qui l'engage "pour une durée  illimitée", et ne pourra être modifié que par l'unanimité des Etats de l'UE, seul le peuple souverain peut en décider légitimement . 
Un référendum n'est pas irréversible! Surtout avec des électeurs girouettes qui changent d'avis comme de chemise! Il suffit de faire revoter; regarde les British, une forte majorité a aujourd'hui conscience de s'être fait rouler dans la farine; ils craignent même pour l'intégrité du pays.
avatar
magicfly

Messages : 5646
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par Diviciac le Dim 4 Nov - 10:03

magicfly a écrit:
Diviciac a écrit:

Pas de vote parlementaire pour ce qui est irréversible et dépasse, dans le temps, le mandat de l'élu. Ce qui l'engage "pour une durée  illimitée", et ne pourra être modifié que par l'unanimité des Etats de l'UE, seul le peuple souverain peut en décider légitimement . 
Un référendum n'est pas irréversible! Surtout avec des électeurs girouettes qui changent d'avis comme de chemise! Il suffit de faire revoter; regarde les British, une forte majorité a aujourd'hui conscience de s'être fait rouler dans la farine; ils craignent même pour l'intégrité du pays.




Oui un référendum peut en modifier un autre, encore faut-il que vos chères élites aient la gentillesse de nous en proposer un et qu'elles daignent prendre le résultat en compte

Un référendum n'est pas irréversible ... sauf dans l'UE.  Qu'on vote OUI comme pour Maastricht ou NON comme pour le TCE , c'est pareil
Même les élections européennes sont un simulacre de démocratie: on va élire un parlement qui n'a même pas le pouvoir de proposer une loi, tout vient de la commission toute puissante et c'est Moscovici  membre d'un PS qui est crédité  de 6% des intentions de vote (moins que NDA ou les verts !) ) qui décide de tout pour "nous" . 

C'est pire que le soviet suprême, l'UE: même à son plus bas , le Parti communiste russe qui disposait aussi de tous les pouvoirs n'était pas aussi peu représentatif.
avatar
Diviciac

Messages : 11661
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par magicfly le Dim 4 Nov - 10:40

Diviciac a écrit:
magicfly a écrit:
Un référendum n'est pas irréversible! Surtout avec des électeurs girouettes qui changent d'avis comme de chemise! Il suffit de faire revoter; regarde les British, une forte majorité a aujourd'hui conscience de s'être fait rouler dans la farine; ils craignent même pour l'intégrité du pays.




Oui un référendum peut en modifier un autre, encore faut-il que vos chères élites aient la gentillesse de nous en proposer un et qu'elles daignent prendre le résultat en compte

Un référendum n'est pas irréversible ... sauf dans l'UE.  Qu'on vote OUI comme pour Maastricht ou NON comme pour le TCE , c'est pareil
Même les élections européennes sont un simulacre de démocratie: on va élire un parlement qui n'a même pas le pouvoir de proposer une loi, tout vient de la commission toute puissante et c'est Moscovici  membre d'un PS qui est crédité  de 6% des intentions de vote (moins que NDA ou les verts !) ) qui décide de tout pour "nous" . 

C'est pire que le soviet suprême, l'UE: même à son plus bas , le Parti communiste russe qui disposait aussi de tous les pouvoirs n'était pas aussi peu représentatif.
Connerie!  Moscovici ne décide pas il fait applique ce que les pays ont décidé et rien d'autre! Mais je suis bien d'accord qu'il faut que le parlement européen puisse voter les lois dans des domaines fédératifs. Encore faut-il que les pays décide de ce qui sera du ressort de la fédération, Armée, Police Fédérales, gardes-frontières, politique étrangère, finances, justice...
avatar
magicfly

Messages : 5646
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la fin des tracasseries administratives pour ces entrepreneurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum