Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Vojnik Sreće le Jeu 1 Nov - 20:29

magicfly a écrit:f]Iter est financé par une trentaine de pays. De plus, faut arrêter de croire qu'on peut tout régler avec de l'argent. L'EN va mal il faut mettre plus de sous embaucher des prof, L'hôpital va mal faut mettre des sous et embaucher etc etc... Non ce n'est pas qu'un pb d'argent c'est gros défi technique autrement plus grand que d'aller sur la lune ou sur mars. Et puis, au delà de la création de la "marmite" pour contenir cette étoile artificielle, comment résoudre le pb de la quantité d'énergie nécessaire pour la fusion qui est bcp plus importante que ce qu'elle produira? Pour moi ce ne sera pas avant le siècle suivant. Mais je ne nie pas la nécessité  de s'y atteler, même si on y arrive pas on aurau de toute façon fait progressé la science.

Bien sûr que l'argent c'est le nerf de la guerre en matière d'innovation !

Et pour s'en convaincre, il suffit de regarder les programmes spatiaux Wink Quand Kennedy annonce (en 1961) que l'Amérique ira sur la Lune en moins de dix ans... baam!, c'est arrivé en 1969 PARCE QU'IL y avait des masses de thunes. Depuis que la guerre spatiale s'est terminée, il n'y a presque plus rien à voir et aucun projet d'ambition, c'est vrai ou pas ? On continu à utiliser des fusées qui propulsent des charges dans l'espace avec une technologie qui date des années 60/70 (calquée sur la saturn V) ! En 20 ans, l'Amérique et l'URSS ont enchainé les exploits et aujourd'hui ?? Mis à part l'ISS ??? Presque rien.

Autre exemple. Pendant la 1ere guerre mondiale... on est passés des chevaux aux véhicules motorisés et blindés en l'espace de quelques mois, chose impensable avant ça PARCE QUE les pays d'Europe y ont mis des thunes considérables. Et c'est à chaque fois la même chose, dans tous les domaines...

Si demain l'écologie devenait un enjeux réel, le soucis serait réglé en quelques années... au plus tard, deux/trois décennies et c'est ce qui est désespérant parce que les politiciens qui en parlent n'arrivent pas à mobiliser les citoyens :/

Tu as raison sur un point, avant d'être un problème de thunes... c'est d'abord un problème de société : on ne sent pas concernés parce que le réchauffement apparait lointain ou parce que certains se fichent de la pollution et des cancers tant qu'ils peuvent continuer à aller chercher leur baguette en voiture avec Simone.

Vojnik Sreće

Messages : 396
Date d'inscription : 24/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Vojnik Sreće le Jeu 1 Nov - 20:37

Zerbinette a écrit:Non,ce n'est pas un secret! Je suis chez BBOX,télé+téléphone filaire + ordi ,37 euros par mois,et bien entendu,plus si je me fais un film en VOD.........5 euros!Pas de mobile chez,eux,vu que je n'ai pas de smart phone,mais un portable simplissime,avec carte sim.

Merci Zerbinette ! Je me suis renseigné et avec SFR, ce serait 39e99 Exclamation

Sinon, je te recommande le streaming pour ne pas avoir à payer 5e pour un film !!! C'est beaucoup trop cher Shocked Ou essaye d'investir dans Netflix bien que leur catalogue soit assez limité.




R.I.P 2 my youth
avatar
Vojnik Sreće

Messages : 396
Date d'inscription : 24/09/2018
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par magicfly le Jeu 1 Nov - 21:18

Vojnik Sreće a écrit:
magicfly a écrit:f]Iter est financé par une trentaine de pays. De plus, faut arrêter de croire qu'on peut tout régler avec de l'argent. L'EN va mal il faut mettre plus de sous embaucher des prof, L'hôpital va mal faut mettre des sous et embaucher etc etc... Non ce n'est pas qu'un pb d'argent c'est gros défi technique autrement plus grand que d'aller sur la lune ou sur mars. Et puis, au delà de la création de la "marmite" pour contenir cette étoile artificielle, comment résoudre le pb de la quantité d'énergie nécessaire pour la fusion qui est bcp plus importante que ce qu'elle produira? Pour moi ce ne sera pas avant le siècle suivant. Mais je ne nie pas la nécessité  de s'y atteler, même si on y arrive pas on aurau de toute façon fait progressé la science.

Bien sûr que l'argent c'est le nerf de la guerre en matière d'innovation !

Et pour s'en convaincre, il suffit de regarder les programmes spatiaux Wink Quand Kennedy annonce (en 1961) que l'Amérique ira sur la Lune en moins de dix ans... baam!, c'est arrivé en 1969 PARCE QU'IL y avait des masses de thunes. Depuis que la guerre spatiale s'est terminée, il n'y a presque plus rien à voir et aucun projet d'ambition, c'est vrai ou pas ? On continu à utiliser des fusées qui propulsent des charges dans l'espace avec une technologie qui date des années 60/70 (calquée sur la saturn V) ! En 20 ans, l'Amérique et l'URSS ont enchainé les exploits et aujourd'hui ?? Mis à part l'ISS ??? Presque rien.

Autre exemple. Pendant la 1ere guerre mondiale... on est passés des chevaux aux véhicules motorisés et blindés en l'espace de quelques mois, chose impensable avant ça PARCE QUE les pays d'Europe y ont mis des thunes considérables. Et c'est à chaque fois la même chose, dans tous les domaines...

Si demain l'écologie devenait un enjeux réel, le soucis serait réglé en quelques années... au plus tard, deux/trois décennies et c'est ce qui est désespérant parce que les politiciens qui en parlent n'arrivent pas à mobiliser les citoyens :/

Tu as raison sur un point, avant d'être un problème de thunes... c'est d'abord un problème de société : on ne sent pas concernés parce que le réchauffement apparait lointain ou parce que certains se fichent de la pollution et des cancers tant qu'ils peuvent continuer à aller chercher leur baguette en voiture avec Simone.
Le nerf de la guerre ne peut pas tout Voj. Le défi est autrement plus difficile à relever que d'envoyer des hommes sur la lune, à peine plus innovant que le super canon de Jules Verne. Le principe de la fusée est connu depuis plus d'un millénaire, on connait l'atome depuis un peu plus d'un siècle, l'idée de fusionner deux noyaux d'atome c'est-à-dire reproduire ce qui se passe dans une étoile date de moins d'un siècle. Le pb c'est qu'une étoile produit le phénomène intrinsèquement, je veux dire qu'elle n'a pas besoin d'éléments extérieurs, c'est son immense masse qui produit la fusion et la chaleur inhérente se disperse dans l'immensité de l'espace. 
Pour ce qui nous concerne, il faut contenir cette chaleur, la récupérer pour la transformer en vapeur et faire de l'électricité. Mais le plus gros pb, une fois celui de la "marmite" réglé, ça sera comment faire en sorte que l'énergie considérable des lasers et des électro-aimants soient moins importante que l'énergie récupérée à la sortie de l'alternateur. 
Voilà pourquoi je dis que ce n'est pas pour demain et qu'en attendant, il nous faut de l'électricité de fission nucléaire encore pour un bout de temps.
avatar
magicfly

Messages : 5632
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Vojnik Sreće le Jeu 1 Nov - 22:27

magicfly a écrit:Le nerf de la guerre ne peut pas tout Voj. Le défi est autrement plus difficile à relever que d'envoyer des hommes sur la lune, à peine plus innovant que le super canon de Jules Verne. Le principe de la fusée est connu depuis plus d'un millénaire, on connait l'atome depuis un peu plus d'un siècle, l'idée de fusionner deux noyaux d'atome c'est-à-dire reproduire ce qui se passe dans une étoile date de moins d'un siècle. Le pb c'est qu'une étoile produit le phénomène intrinsèquement, je veux dire qu'elle n'a pas besoin d'éléments extérieurs, c'est son immense masse qui produit la fusion et la chaleur inhérente se disperse dans l'immensité de l'espace. 
Pour ce qui nous concerne, il faut contenir cette chaleur, la récupérer pour la transformer en vapeur et faire de l'électricité. Mais le plus gros pb, une fois celui de la "marmite" réglé, ça sera comment faire en sorte que l'énergie considérable des lasers et des électro-aimants soient moins importante que l'énergie récupérée à la sortie de l'alternateur. 
Voilà pourquoi je dis que ce n'est pas pour demain et qu'en attendant, il nous faut de l'électricité de fission nucléaire encore pour un bout de temps.

Je ne dis pas que c'est facile... ni même que ce sera faisable, juste que nous ne mettons pas tous les moyens de notre côté pour essayer Very Happy

Après, on sait déjà comment faire la fusion puisque justement, c'est ce qu'on va faire avec l'ITER grâce à la technologie TOKAMAK récupérée sur les Russes Wink Ce qu'on ne sait pas faire, c'est maintenir le processus et en retirer suffisamment d'énergie...

Et ce n'est pas la seule alternative, il y a les réacteurs à sels fondus et tant d'autres pistes qui devraient bénéficier de moyens illimités pour que nous puissions rapidement écarter les impasses technologiques au profit de projets plus "viables" Wink




R.I.P 2 my youth
avatar
Vojnik Sreće

Messages : 396
Date d'inscription : 24/09/2018
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Diviciac le Ven 2 Nov - 0:27

Pour revenir au sujet,  voici une analyse intelligente et lumineuse de Barbara Lefebvre: 

http://www.lefigaro.fr/vox/histoire/2018/11/01/31005-20181101ARTFIG00150-barbara-lefebvre-non-monsieur-macron-notre-epoque-n-a-rien-a-voir-avec-les-annees-30.php

Extraits:
 Comparer l'Europe de 2018 à celle des années 1930 répond à cette inflation inquiétante de la récupération politicienne de l'histoire nationale et européenne, inflation qui s'accentue depuis bientôt vingt ans à mesure que nous produisons des générations d'amnésiques sortis frais émoulus avec un baccalauréat mais ignorants de leur histoire./.../

Ni de Gaulle, ni Mitterrand n'auraient osé une comparaison aussi manichéenne, simpliste, que celle opérée par Emmanuel Macron. Et pour cause, les deux seuls «vrais» Présidents d'après-guerre avaient une vision, car ils étaient d'abord «enracinés» par une ample culture littéraire et historique - la composition de la bibliothèque de François Mitterrand en est l'illustration frappante - et ensuite parce qu'ils avaient connu l'entre-deux-guerres et la guerre. Cela fait toute la différence. Cela explique leur hauteur de vue, eux qui étaient passés par cette épreuve de la guerre, qu'ils connaissaient la complexité de cet avant-guerre, qu'ils ne réduisaient pas cette période à des caricatures binaires/.../ 

Cette montée en tension n'est pas imputable au seul Emmanuel Macron, elle est à l'œuvre depuis que les progressistes autoproclamés ont décidé que l'Europe se ferait contre les peuples, c'est-à-dire depuis le non au référendum sur la Constitution européenne en 2005 qui ne fut pas respecté. Le mépris du «non», pourtant majoritaire, par les présidents Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron est fondamental pour comprendre la défiance des Français à qui on dénie toute forme d'intelligence politique quand ils ne votent pas comme on le leur prescrit. Cette atteinte profonde au contrat civique fondateur de la démocratie n'est pas le fait des partis «lépreux» que je sache./.../ 

La crise de 1929 a montré pour la première fois à l'échelle mondiale, où conduisaient le capitalisme financier et sa spéculation sans limite, les prises de bénéfices indignes des gros opérateurs financiers en plein cœur d'une crise sans précédent, son culte de l'argent-roi et déjà l'économie ouverte à tous les vents mauvais. La critique de ce capitalisme amoral, contraire aux intérêts des peuples souverains, destructeur de la nature, asservi aux machines et transformant l'homme lui-même en machine, fut étouffée pendant des décennies par les délires des théoriciens de la lutte prolétarienne. Ils ne firent qu'alimenter la puissance capitaliste qui conduira à la multiplication des crises économiques jusqu'à celle de 2008 dont aucun dirigeant n'a réellement tiré la moindre analyse qui se transformerait en action politique. Au contraire, comme dans une course vers l'abyme on alimente plus que jamais la destruction de tout ce que l'humanité a forgé en plus de cinq mille ans d'histoire. L'homme atomisé machine à consommer est le produit de cette crise, on l'endort en lui promettant comme seul horizon de bonheur «plus de pouvoir d'achat».
Emmanuel Macron est l'homme de ce système: la société ouverte, inclusive, du village global, des flux sans contrôle Et pourtant il ose accuser dans ces propos les «grands intérêts financiers qui dépassent parfois la place des États». On peut être stupéfait quand cela est dit par le fondé de pouvoir de la Commission de Bruxelles! Mais c'est habile pour convaincre une opinion publique rendue amnésique qu'on la protège des petits Hitler à nos portes, elle qu'on a rendue aveugle aux conséquences de l'irréparable.
Cet irréparable est né quand l'économie industrielle au XIXe siècle prit le pas sur la politique au nom du Progrès, quand le capitalisme financier décréta la mise à mort des nations européennes seules capables de circonscrire sa dangerosité tant pour l'humanité que les écosystèmes.
Cet irréparable est né quand des experts-comptables au service d'une oligarchie financière mondiale prirent la place des hommes d'État soucieux de défendre les intérêts de leur nation et de protéger leurs citoyens, tous leurs citoyens.
avatar
Diviciac

Messages : 11607
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Fontsestian le Ven 2 Nov - 7:38

Diviciac a écrit:Macron vient de raconter que: 

"Je suis frappé par la ressemblance entre le moment que nous vivons et celui de l'entre-deux-guerres", indique le chef de l'Etat dans des propos tenus au premier quotidien français en marge d'une visite de l'exposition consacrée à Georges Clemenceau au Panthéon en début de semaine.
"Dans une Europe qui est divisée par les peurs, le repli nationaliste, les conséquences de la crise économique, on voit presque méthodiquement se réarticuler tout ce qui a rythmé la vie de l'Europe de l'après-Première Guerre mondiale à la crise de 1929", ajoute-t-il dans cet entretien publié sur le site du journal.

Ca ne serait pas un tout petit peu "jouer sur les peurs", ça, des fois  ? 
C'est un constat que n'importe qui de sensé peut partager.


Il ne s'agit pas de jouer sur les peurs mais d'ouvrir les yeux sur une réalité que certains, encore beaucoup trop nombreux, ne perçoivent pas.


On ne peut pas indéfiniment rentrer la tête dans les épaules en espérant que l'orage frappera plus loin, ça c'est ce que nous faisons depuis des lustres sur les plans de l'économie et du social et nous voyons maintenant où ça nous a mené.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 2282
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Diviciac le Ven 2 Nov - 8:46

Fontsestian a écrit:
Diviciac a écrit:Macron vient de raconter que: 

"Je suis frappé par la ressemblance entre le moment que nous vivons et celui de l'entre-deux-guerres", indique le chef de l'Etat dans des propos tenus au premier quotidien français en marge d'une visite de l'exposition consacrée à Georges Clemenceau au Panthéon en début de semaine.
"Dans une Europe qui est divisée par les peurs, le repli nationaliste, les conséquences de la crise économique, on voit presque méthodiquement se réarticuler tout ce qui a rythmé la vie de l'Europe de l'après-Première Guerre mondiale à la crise de 1929", ajoute-t-il dans cet entretien publié sur le site du journal.

Ca ne serait pas un tout petit peu "jouer sur les peurs", ça, des fois  ? 
C'est un constat que n'importe qui de sensé peut partager.


Il ne s'agit pas de jouer sur les peurs mais d'ouvrir les yeux sur une réalité que certains, encore beaucoup trop nombreux, ne perçoivent pas.


On ne peut pas indéfiniment rentrer la tête dans les épaules en espérant que l'orage frappera plus loin, ça c'est ce que nous faisons depuis des lustres sur les plans de l'économie et du social et nous voyons maintenant où ça nous a mené.

Eh ben, je crois plutôt que ces "populistes", cette "lèpre" démocratiquement élue devrait vous ouvrir les yeux sur un minimum de logique élémentaire: quand un système ne profite qu'à une minorité au détriment du plus grand nombre  il n'est pas surprenant que ça finisse par se traduire dans les urnes.
Les 1% ou 2% des Français les plus riches qui ont vu leur fiscalité s'adoucir pendant que les autres, le petit peuple,  les "fumeurs de clopes qui roulent au diésel " doivent compenser, ceux là, les happy few dont vous avec votre grasse retraite, continueront à voter pour l'UE et Macron. Le problème pour vous c'est que vous êtes  moins nombreux que les victimes.       
avatar
Diviciac

Messages : 11607
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par magicfly le Ven 2 Nov - 9:15

Diviciac a écrit:
Fontsestian a écrit:
C'est un constat que n'importe qui de sensé peut partager.


Il ne s'agit pas de jouer sur les peurs mais d'ouvrir les yeux sur une réalité que certains, encore beaucoup trop nombreux, ne perçoivent pas.


On ne peut pas indéfiniment rentrer la tête dans les épaules en espérant que l'orage frappera plus loin, ça c'est ce que nous faisons depuis des lustres sur les plans de l'économie et du social et nous voyons maintenant où ça nous a mené.

Eh ben, je crois plutôt que ces "populistes", cette "lèpre" démocratiquement élue devrait vous ouvrir les yeux sur un minimum de logique élémentaire: quand un système ne profite qu'à une minorité au détriment du plus grand nombre  il n'est pas surprenant que ça finisse par se traduire dans les urnes.
Les 1% ou 2% des Français les plus riches qui ont vu leur fiscalité s'doucir pendant que les autres, le petit peuple,  les "fumeurs de clopes qui roulent au diésel " doivent compenser, ceux là, les happy few dont vous avec votre grasse retraite, continueront à voter pour l'UE et Macron. Le problème pour vous c'est que vous êtes  moins nombreux que les victimes.       


Hollande: "Nous sommes dans un moment très grave pour les démocraties"


AFP, publié le jeudi 01 novembre 2018 à 23h43

L'ancien président François Hollande a mis en garde jeudi contre le "moment très grave pour la démocratie" que constitue la "vague" populiste actuelle.


"Nous sommes dans un moment très grave pour les démocraties où nous devons nous méfier de ces personnalités qui à un moment embrassent les aspirations d'un peuple", a déclaré M. Hollande, lors d'un débat au festival Politikos à Rennes, en faisant référence à l'élection de Jair Bolsonaro au Brésil et de Donald Trump aux États-Unis.


"Il faut qu'il y ait conscience que la France n'est pas à l'abri de ce phénomène, de cette vague, de ce mouvement où des personnages qui veulent être dans le dégagisme, qui veulent être dans un rapport direct au peuple, peuvent arriver aux responsabilités suprêmes du pays", a poursuivi l'ancien président socialiste.


"Il ne faut jamais croire que la démocratie peut être irréversible", a-t-il ajouté. "Qui aurait pu penser qu'un milliardaire américain n'ayant jamais exercé la moindre fonction publique, le moindre mandat au Congrès puisse devenir le président des États-Unis?"


"Il faut avoir conscience que nos institutions ne nous immunisent pas contre ce type de personnage", a-t-il dit.


L'ancien président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré a déploré le fait qu'"aujourd'hui, ni la gauche ni la droite républicaines n'incarnent une espérance pour les Français". "Pour empêcher l'arrivée d'un homme providentiel, il faut que les partis politiques aient quelque chose à dire", a-t-il estimé.


"Comme ils n'ont plus rien à dire (...) alors on se tourne vers un personnage qui vient de nulle part ou d'ailleurs et qui va se frayer un chemin sur les décombres des partis traditionnels", a conclu M. Debré.
avatar
magicfly

Messages : 5632
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Diviciac le Ven 2 Nov - 9:27

magicfly a écrit:
Diviciac a écrit:

Eh ben, je crois plutôt que ces "populistes", cette "lèpre" démocratiquement élue devrait vous ouvrir les yeux sur un minimum de logique élémentaire: quand un système ne profite qu'à une minorité au détriment du plus grand nombre  il n'est pas surprenant que ça finisse par se traduire dans les urnes.
Les 1% ou 2% des Français les plus riches qui ont vu leur fiscalité s'adoucir pendant que les autres, le petit peuple,  les "fumeurs de clopes qui roulent au diésel " doivent compenser, ceux là, les happy few dont vous avec votre grasse retraite, continueront à voter pour l'UE et Macron. Le problème pour vous c'est que vous êtes  moins nombreux que les victimes.       


Hollande: "Nous sommes dans un moment très grave pour les démocraties"


AFP, publié le jeudi 01 novembre 2018 à 23h43

L'ancien président François Hollande a mis en garde jeudi contre le "moment très grave pour la démocratie" que constitue la "vague" populiste actuelle.


"Nous sommes dans un moment très grave pour les démocraties où nous devons nous méfier de ces personnalités qui à un moment embrassent les aspirations d'un peuple", a déclaré M. Hollande, lors d'un débat au festival Politikos à Rennes, en faisant référence à l'élection de Jair Bolsonaro au Brésil et de Donald Trump aux États-Unis.


"Il faut qu'il y ait conscience que la France n'est pas à l'abri de ce phénomène, de cette vague, de ce mouvement où des personnages qui veulent être dans le dégagisme, qui veulent être dans un rapport direct au peuple, peuvent arriver aux responsabilités suprêmes du pays", a poursuivi l'ancien président socialiste.


"Il ne faut jamais croire que la démocratie peut être irréversible", a-t-il ajouté. "Qui aurait pu penser qu'un milliardaire américain n'ayant jamais exercé la moindre fonction publique, le moindre mandat au Congrès puisse devenir le président des États-Unis?"


"Il faut avoir conscience que nos institutions ne nous immunisent pas contre ce type de personnage", a-t-il dit.


L'ancien président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré a déploré le fait qu'"aujourd'hui, ni la gauche ni la droite républicaines n'incarnent une espérance pour les Français". "Pour empêcher l'arrivée d'un homme providentiel, il faut que les partis politiques aient quelque chose à dire", a-t-il estimé.


"Comme ils n'ont plus rien à dire (...) alors on se tourne vers un personnage qui vient de nulle part ou d'ailleurs et qui va se frayer un chemin sur les décombres des partis traditionnels", a conclu M. Debré.


Les trois derniers paragraphes évoquent à merveille l'actuel président français  .

Quant au précédent on pourrait parfaitement l'adapter à Macron : 

"Qui aurait pu penser qu'un banquier n'ayant jamais exercé le moindre mandat électoral et soutenu par aucun grand parti  puisse devenir le président de le République française ? "
et c'est pourtant ce qui s'est passé 
avatar
Diviciac

Messages : 11607
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Nadou le Ven 2 Nov - 10:46

Vojnik Sreće a écrit:
Nadou a écrit:

Pour les transports en commun dans les grandes villes. Il devrait y avoir à l'entrée de chaque grande ville des parkings géants gratuits style "aéroports"  avec navette pour que tu laisses ta voiture à l'entrée et que tu prennes des transports en commun, bus, métro ...
Pour l'espace, on ne peut financer qu'à la dimension européenne style Galileo, pour l'internet haut débit, ça dépend de la volonté de ton département. Dans mon petit patelin, ils ont installé la fibre l'an passé.

Mwui, l'idée de grands parkings est judicieuse, Hidalgo devrait y songer plutôt que d'instaurer des journées sans bagnoles Rolling Eyes

Pour l'espace : LOL ! C'est la France qui a tout apporté à l'Europe ! Nous sommes le seul pays d'Europe a avoir eu un programme spatial ambitieux avec (par exemple) la série des Véroniques. L'Europe a été incapable d'utiliser l'expérience française pour en faire quelque chose... au lieu de ça, on est à la traîne sur ce sujet absolument essentiel & vital pour notre survie économique puisque dorénavant, toutes les technologies (ou presque) passent par un satellite.

D'ailleurs à ce sujet, la France s'est rendue compte de son erreur récemment : https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/comment-la-russie-espionne-la-france_2035113.html

Les autres pays ne nous feront pas de cadeaux et attendre l'Europe, c'est comme espérer que passe la licorne après avoir vu un arc-en-ciel Rolling Eyes

Nous avons l'industrie, nous avons les connaissances, nous avons les infrastructures, nous avons les ingénieux... ne reste plus qu'à s'en servir et à investir pour propulser la France dans ce domaine.

Nous étions la 3ème puissance mondiale de l'espace avant l'intégration à l'UE ! La chute est vertigineuse aujourd'hui...


Hier soir l'ancien patron de la DGSE ( FR2) reconverti en expert cybersécurité, nous expliquait que depuis 30 ans, les USA investissait 3% de leur PIB dans l' IA et que l'UE arrivait à trouver 1%. Il disait que c'était insuffisant mais que la France seule, ne pouvait pas trouver le budget, que la solution financière ne pouvait être qu'européenne.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 18309
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Nadou le Ven 2 Nov - 10:50

Vojnik Sreće a écrit:
magicfly a écrit:f]Iter est financé par une trentaine de pays. De plus, faut arrêter de croire qu'on peut tout régler avec de l'argent. L'EN va mal il faut mettre plus de sous embaucher des prof, L'hôpital va mal faut mettre des sous et embaucher etc etc... Non ce n'est pas qu'un pb d'argent c'est gros défi technique autrement plus grand que d'aller sur la lune ou sur mars. Et puis, au delà de la création de la "marmite" pour contenir cette étoile artificielle, comment résoudre le pb de la quantité d'énergie nécessaire pour la fusion qui est bcp plus importante que ce qu'elle produira? Pour moi ce ne sera pas avant le siècle suivant. Mais je ne nie pas la nécessité  de s'y atteler, même si on y arrive pas on aurau de toute façon fait progressé la science.

Bien sûr que l'argent c'est le nerf de la guerre en matière d'innovation !

Et pour s'en convaincre, il suffit de regarder les programmes spatiaux Wink Quand Kennedy annonce (en 1961) que l'Amérique ira sur la Lune en moins de dix ans... baam!, c'est arrivé en 1969 PARCE QU'IL y avait des masses de thunes. Depuis que la guerre spatiale s'est terminée, il n'y a presque plus rien à voir et aucun projet d'ambition, c'est vrai ou pas ? On continu à utiliser des fusées qui propulsent des charges dans l'espace avec une technologie qui date des années 60/70 (calquée sur la saturn V) ! En 20 ans, l'Amérique et l'URSS ont enchainé les exploits et aujourd'hui ?? Mis à part l'ISS ??? Presque rien.

Autre exemple. Pendant la 1ere guerre mondiale... on est passés des chevaux aux véhicules motorisés et blindés en l'espace de quelques mois, chose impensable avant ça PARCE QUE les pays d'Europe y ont mis des thunes considérables. Et c'est à chaque fois la même chose, dans tous les domaines...

Si demain l'écologie devenait un enjeux réel, le soucis serait réglé en quelques années... au plus tard, deux/trois décennies et c'est ce qui est désespérant parce que les politiciens qui en parlent n'arrivent pas à mobiliser les citoyens :/

Tu as raison sur un point, avant d'être un problème de thunes... c'est d'abord un problème de société : on ne sent pas concernés parce que le réchauffement apparait lointain ou parce que certains se fichent de la pollution et des cancers tant qu'ils peuvent continuer à aller chercher leur baguette en voiture avec Simone.


Les enjeux climatiques entrent en conflit avec les rendements économiques et financiers ; Les marchés, Trump et Bolsonaro l'ont bien compris.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 18309
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Diviciac le Ven 2 Nov - 12:24

Nadou a écrit:
Vojnik Sreće a écrit:

Bien sûr que l'argent c'est le nerf de la guerre en matière d'innovation !

Et pour s'en convaincre, il suffit de regarder les programmes spatiaux Wink Quand Kennedy annonce (en 1961) que l'Amérique ira sur la Lune en moins de dix ans... baam!, c'est arrivé en 1969 PARCE QU'IL y avait des masses de thunes. Depuis que la guerre spatiale s'est terminée, il n'y a presque plus rien à voir et aucun projet d'ambition, c'est vrai ou pas ? On continu à utiliser des fusées qui propulsent des charges dans l'espace avec une technologie qui date des années 60/70 (calquée sur la saturn V) ! En 20 ans, l'Amérique et l'URSS ont enchainé les exploits et aujourd'hui ?? Mis à part l'ISS ??? Presque rien.

Autre exemple. Pendant la 1ere guerre mondiale... on est passés des chevaux aux véhicules motorisés et blindés en l'espace de quelques mois, chose impensable avant ça PARCE QUE les pays d'Europe y ont mis des thunes considérables. Et c'est à chaque fois la même chose, dans tous les domaines...

Si demain l'écologie devenait un enjeux réel, le soucis serait réglé en quelques années... au plus tard, deux/trois décennies et c'est ce qui est désespérant parce que les politiciens qui en parlent n'arrivent pas à mobiliser les citoyens :/

Tu as raison sur un point, avant d'être un problème de thunes... c'est d'abord un problème de société : on ne sent pas concernés parce que le réchauffement apparait lointain ou parce que certains se fichent de la pollution et des cancers tant qu'ils peuvent continuer à aller chercher leur baguette en voiture avec Simone.


Les enjeux climatiques entrent en conflit avec les rendements économiques et financiers ; Les marchés, Trump et Bolsonaro l'ont bien compris.
 
Ce n'est pas une surprise: ça fait un siècle que le productivisme capitaliste pollue la planète.  "Faut déréguler, laisser libre cours à la liberté d'entreprendre, ne plus freiner les entreprises créatives pas des contraintes" qu'ils disaient les liblaireaux comme ton Macron...  on voit le résultat.     
avatar
Diviciac

Messages : 11607
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Nadou le Ven 2 Nov - 12:33

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:
Vojnik Sreće a écrit:

Bien sûr que l'argent c'est le nerf de la guerre en matière d'innovation !

Et pour s'en convaincre, il suffit de regarder les programmes spatiaux Wink Quand Kennedy annonce (en 1961) que l'Amérique ira sur la Lune en moins de dix ans... baam!, c'est arrivé en 1969 PARCE QU'IL y avait des masses de thunes. Depuis que la guerre spatiale s'est terminée, il n'y a presque plus rien à voir et aucun projet d'ambition, c'est vrai ou pas ? On continu à utiliser des fusées qui propulsent des charges dans l'espace avec une technologie qui date des années 60/70 (calquée sur la saturn V) ! En 20 ans, l'Amérique et l'URSS ont enchainé les exploits et aujourd'hui ?? Mis à part l'ISS ??? Presque rien.

Autre exemple. Pendant la 1ere guerre mondiale... on est passés des chevaux aux véhicules motorisés et blindés en l'espace de quelques mois, chose impensable avant ça PARCE QUE les pays d'Europe y ont mis des thunes considérables. Et c'est à chaque fois la même chose, dans tous les domaines...

Si demain l'écologie devenait un enjeux réel, le soucis serait réglé en quelques années... au plus tard, deux/trois décennies et c'est ce qui est désespérant parce que les politiciens qui en parlent n'arrivent pas à mobiliser les citoyens :/

Tu as raison sur un point, avant d'être un problème de thunes... c'est d'abord un problème de société : on ne sent pas concernés parce que le réchauffement apparait lointain ou parce que certains se fichent de la pollution et des cancers tant qu'ils peuvent continuer à aller chercher leur baguette en voiture avec Simone.


Les enjeux climatiques entrent en conflit avec les rendements économiques et financiers ; Les marchés, Trump et Bolsonaro l'ont bien compris.
 
Ce n'est pas une surprise: ça fait un siècle que le productivisme capitaliste pollue la planète.  "Faut déréguler, laisser libre cours à la liberté d'entreprendre, ne plus freiner les entreprises créatives pas des contraintes" qu'ils disaient les liblaireaux comme ton Macron...  on voit le résultat.     

Difficile d'échanger à partir de ta mauvaise foi. Comparer les dégâts que vont causer Trump et Bolsonaro au niveau de l'environnement avec Macron est tout juste ridicule.
La non exploitation du gaz de schiste en France ne favorise pas les marchés financiers ! pfff !


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 18309
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Diviciac le Ven 2 Nov - 12:39

Nadou a écrit:
Vojnik Sreće a écrit:

Mwui, l'idée de grands parkings est judicieuse, Hidalgo devrait y songer plutôt que d'instaurer des journées sans bagnoles Rolling Eyes

Pour l'espace : LOL ! C'est la France qui a tout apporté à l'Europe ! Nous sommes le seul pays d'Europe a avoir eu un programme spatial ambitieux avec (par exemple) la série des Véroniques. L'Europe a été incapable d'utiliser l'expérience française pour en faire quelque chose... au lieu de ça, on est à la traîne sur ce sujet absolument essentiel & vital pour notre survie économique puisque dorénavant, toutes les technologies (ou presque) passent par un satellite.

D'ailleurs à ce sujet, la France s'est rendue compte de son erreur récemment : https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/comment-la-russie-espionne-la-france_2035113.html

Les autres pays ne nous feront pas de cadeaux et attendre l'Europe, c'est comme espérer que passe la licorne après avoir vu un arc-en-ciel Rolling Eyes

Nous avons l'industrie, nous avons les connaissances, nous avons les infrastructures, nous avons les ingénieux... ne reste plus qu'à s'en servir et à investir pour propulser la France dans ce domaine.

Nous étions la 3ème puissance mondiale de l'espace avant l'intégration à l'UE ! La chute est vertigineuse aujourd'hui...


Hier soir l'ancien patron de la DGSE ( FR2) reconverti en expert cybersécurité, nous expliquait que depuis 30 ans, les USA investissait 3% de leur PIB dans l' IA et que l'UE arrivait à trouver 1%. Il disait que c'était insuffisant mais que la France seule, ne pouvait pas trouver le budget, que la solution financière ne pouvait être qu'européenne.

Pour moi,  pendant 32 ans,  l'IA ça a été l'Inspection Académique alors,  à part ça, je ne vois pas ce que c'est...
avatar
Diviciac

Messages : 11607
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Diviciac le Ven 2 Nov - 12:45

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:
 
Ce n'est pas une surprise: ça fait un siècle que le productivisme capitaliste pollue la planète.  "Faut déréguler, laisser libre cours à la liberté d'entreprendre, ne plus freiner les entreprises créatives pas des contraintes" qu'ils disaient les liblaireaux comme ton Macron...  on voit le résultat.     

Difficile d'échanger à partir de ta mauvaise foi. Comparer les dégâts que vont causer Trump et Bolsonaro au niveau de l'environnement avec Macron est tout juste ridicule.
La non exploitation du gaz de schiste en France ne favorise pas les marchés financiers ! pfff !


Macron qui se fonde sur la même logique capitaliste et productiviste que les deux autres se fout de l'écologie comme de l'an quarante , Trump et Bolsonaro  ont au moins la franchise de le dire. 
avatar
Diviciac

Messages : 11607
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Diviciac le Ven 2 Nov - 13:09

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:
 
Ce n'est pas une surprise: ça fait un siècle que le productivisme capitaliste pollue la planète.  "Faut déréguler, laisser libre cours à la liberté d'entreprendre, ne plus freiner les entreprises créatives pas des contraintes" qu'ils disaient les liblaireaux comme ton Macron...  on voit le résultat.     

Difficile d'échanger à partir de ta mauvaise foi. Comparer les dégâts que vont causer Trump et Bolsonaro au niveau de l'environnement avec Macron est tout juste ridicule.
La non exploitation du gaz de schiste en France ne favorise pas les marchés financiers ! pfff !


Même ça,  ton Macron n'y est pour rien : l'interdiction de l'exploitation des gaz de schiste en France a été votée sous une Assemblé à majorité de gauche , en janvier 2017. 
avatar
Diviciac

Messages : 11607
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Nadou le Ven 2 Nov - 17:20

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:
Vojnik Sreće a écrit:

Mwui, l'idée de grands parkings est judicieuse, Hidalgo devrait y songer plutôt que d'instaurer des journées sans bagnoles Rolling Eyes

Pour l'espace : LOL ! C'est la France qui a tout apporté à l'Europe ! Nous sommes le seul pays d'Europe a avoir eu un programme spatial ambitieux avec (par exemple) la série des Véroniques. L'Europe a été incapable d'utiliser l'expérience française pour en faire quelque chose... au lieu de ça, on est à la traîne sur ce sujet absolument essentiel & vital pour notre survie économique puisque dorénavant, toutes les technologies (ou presque) passent par un satellite.

D'ailleurs à ce sujet, la France s'est rendue compte de son erreur récemment : https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/comment-la-russie-espionne-la-france_2035113.html

Les autres pays ne nous feront pas de cadeaux et attendre l'Europe, c'est comme espérer que passe la licorne après avoir vu un arc-en-ciel Rolling Eyes

Nous avons l'industrie, nous avons les connaissances, nous avons les infrastructures, nous avons les ingénieux... ne reste plus qu'à s'en servir et à investir pour propulser la France dans ce domaine.

Nous étions la 3ème puissance mondiale de l'espace avant l'intégration à l'UE ! La chute est vertigineuse aujourd'hui...


Hier soir l'ancien patron de la DGSE ( FR2) reconverti en expert cybersécurité, nous expliquait que depuis 30 ans, les USA investissait 3% de leur PIB dans l' IA et que l'UE arrivait à trouver 1%. Il disait que c'était insuffisant mais que la France seule, ne pouvait pas trouver le budget, que la solution financière ne pouvait être qu'européenne.

Pour moi,  pendant 32 ans,  l'IA ça a été l'Inspection Académique alors,  à part ça, je ne vois pas ce que c'est...


Intelligence Artificielle.
 Par exemple les GAFA qui connaissent tout de nous, peuvent revendre des infos à d'autres boîtes et possèdent des moyens que les Etats sont loin d'avoir.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 18309
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Nadou le Ven 2 Nov - 17:21

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:
 
Ce n'est pas une surprise: ça fait un siècle que le productivisme capitaliste pollue la planète.  "Faut déréguler, laisser libre cours à la liberté d'entreprendre, ne plus freiner les entreprises créatives pas des contraintes" qu'ils disaient les liblaireaux comme ton Macron...  on voit le résultat.     

Difficile d'échanger à partir de ta mauvaise foi. Comparer les dégâts que vont causer Trump et Bolsonaro au niveau de l'environnement avec Macron est tout juste ridicule.
La non exploitation du gaz de schiste en France ne favorise pas les marchés financiers ! pfff !


Même ça,  ton Macron n'y est pour rien : l'interdiction de l'exploitation des gaz de schiste en France a été votée sous une Assemblé à majorité de gauche , en janvier 2017. 

Ce n'est pas inscrit dans la constitution donc un gouvernement peut choisir de relancer les recherches.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 18309
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Diviciac le Ven 2 Nov - 18:08

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:


Même ça,  ton Macron n'y est pour rien : l'interdiction de l'exploitation des gaz de schiste en France a été votée sous une Assemblé à majorité de gauche , en janvier 2017. 

Ce n'est pas inscrit dans la constitution donc un gouvernement peut choisir de relancer les recherches.

C'est vrai et puis il n'a pas repris les essais nucléaires à Mururoa,  pas autorisé le poulet aux hormones,  pas réutilisé l'amiante et pas construit de centrales au charbon. C'est un vrai écologiste,  tu as bien fait de voter pour lui et moi je suis plein de reconnaissance pour toutes les conneries qu'il a évité de faire . Ca aurait pu être pire.
avatar
Diviciac

Messages : 11607
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Vojnik Sreće le Ven 2 Nov - 22:13

Nadou a écrit:
Les enjeux climatiques entrent en conflit avec les rendements économiques et financiers ; Les marchés, Trump et Bolsonaro l'ont bien compris.

Je ne sais  pas. Enfin si. Je sais bien que c'est qu'ils pensent mais, j'crois qu'ils ont torts parce que c'est là que se situent les futurs enjeux technologiques. L'Europe est le seul continent réellement conscient de cet enjeu... nous avons-là, une opportunité à saisir ! ^^

La reconversion d'une économie toute entière ne peut pas se faire sans croissance, et si la France veut plus que du 0,01%... elle pourrait envisager d'investir ses forces dans des chantiers "verts" qui contribueraient à créer de l'activité et des emplois locaux.

Je crois que l'écologie souffre de certains préjugés. Certains idiots voient ça comme un retour à l'âge de pierre et d'autres s'imaginent que les écologistes veulent se chauffer en brulant de la bouse de Yak sous une yourte mongole Rolling Eyes




R.I.P 2 my youth
avatar
Vojnik Sreće

Messages : 396
Date d'inscription : 24/09/2018
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Vojnik Sreće le Ven 2 Nov - 22:20

Nadou a écrit:

Hier soir l'ancien patron de la DGSE ( FR2) reconverti en expert cybersécurité, nous expliquait que depuis 30 ans, les USA investissait 3% de leur PIB dans l' IA et que l'UE arrivait à trouver 1%. Il disait que c'était insuffisant mais que la France seule, ne pouvait pas trouver le budget, que la solution financière ne pouvait être qu'européenne.

TOTALEMENT. Il faudrait que l'Europe parvienne à se saisir de ces chantiers et à l'heure actuelle... pfff, y a rien ! Rolling Eyes

C'est inquiétant de voir nos ministères tourner avec Windows 10 !! Pourquoi l'Europe n'essaye rien ? La gendarmerie est passée sous linux mais bon, c'est un système d'exploitation assez peu polyvalent :/




R.I.P 2 my youth
avatar
Vojnik Sreće

Messages : 396
Date d'inscription : 24/09/2018
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Fontsestian le Dim 4 Nov - 10:53

Diviciac a écrit:
Fontsestian a écrit:
C'est un constat que n'importe qui de sensé peut partager.


Il ne s'agit pas de jouer sur les peurs mais d'ouvrir les yeux sur une réalité que certains, encore beaucoup trop nombreux, ne perçoivent pas.


On ne peut pas indéfiniment rentrer la tête dans les épaules en espérant que l'orage frappera plus loin, ça c'est ce que nous faisons depuis des lustres sur les plans de l'économie et du social et nous voyons maintenant où ça nous a mené.

Eh ben, je crois plutôt que ces "populistes", cette "lèpre" démocratiquement élue devrait vous ouvrir les yeux sur un minimum de logique élémentaire: quand un système ne profite qu'à une minorité au détriment du plus grand nombre  il n'est pas surprenant que ça finisse par se traduire dans les urnes.
Les 1% ou 2% des Français les plus riches qui ont vu leur fiscalité s'adoucir pendant que les autres, le petit peuple,  les "fumeurs de clopes qui roulent au diésel " doivent compenser, ceux là, les happy few dont vous avec votre grasse retraite, continueront à voter pour l'UE et Macron. Le problème pour vous c'est que vous êtes  moins nombreux que les victimes.       
Je n'ai aucun scrupule à percevoir une retraite convenable dans la mesure où je contribue largement en en versant la valeur deux mois par an rien qu'en IRPP à répartir mes "richesses" vers des populations plus modestes.


Si parmi ces gens certains utilisent 300 euros par mois pour s'empoisonner en fumant au lieu de les consacrer à s'acheter une bouffe correcte ça les regarde mais qu'ils ne viennent pas me les casser en chialant qu'ils n'ont pas les moyens de manger bio.



Ceci étant précisé j'ajouterais que ce n'est pas parce qu'une majorité se prononce dans tel ou tel sens qu'elle a forcément raison.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 2282
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Fontsestian le Dim 4 Nov - 10:56

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:


Hier soir l'ancien patron de la DGSE ( FR2) reconverti en expert cybersécurité, nous expliquait que depuis 30 ans, les USA investissait 3% de leur PIB dans l' IA et que l'UE arrivait à trouver 1%. Il disait que c'était insuffisant mais que la France seule, ne pouvait pas trouver le budget, que la solution financière ne pouvait être qu'européenne.

Pour moi,  pendant 32 ans,  l'IA ça a été l'Inspection Académique alors,  à part ça, je ne vois pas ce que c'est...
32 ans de carrière et retraité depuis dix ans à 75% du dernier salaire, vous contribuez largement à creuser les déficits.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 2282
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Diviciac le Dim 4 Nov - 11:21

Fontsestian a écrit:
Diviciac a écrit:

Eh ben, je crois plutôt que ces "populistes", cette "lèpre" démocratiquement élue devrait vous ouvrir les yeux sur un minimum de logique élémentaire: quand un système ne profite qu'à une minorité au détriment du plus grand nombre  il n'est pas surprenant que ça finisse par se traduire dans les urnes.
Les 1% ou 2% des Français les plus riches qui ont vu leur fiscalité s'adoucir pendant que les autres, le petit peuple,  les "fumeurs de clopes qui roulent au diésel " doivent compenser, ceux là, les happy few dont vous avec votre grasse retraite, continueront à voter pour l'UE et Macron. Le problème pour vous c'est que vous êtes  moins nombreux que les victimes.       
Je n'ai aucun scrupule à percevoir une retraite convenable dans la mesure où je contribue largement en en versant la valeur deux mois par an rien qu'en IRPP à répartir mes "richesses" vers des populations plus modestes.


Si parmi ces gens certains utilisent 300 euros par mois pour s'empoisonner en fumant au lieu de les consacrer à s'acheter une bouffe correcte ça les regarde mais qu'ils ne viennent pas me les casser en chialant qu'ils n'ont pas les moyens de manger bio.



Ceci étant précisé j'ajouterais que ce n'est pas parce qu'une majorité se prononce dans tel ou tel sens qu'elle a forcément raison.

C'est chiant la démocratie,  hein ? C'est curieux, en mai 2017,  vous en étiez un grand fan...  
avatar
Diviciac

Messages : 11607
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Diviciac le Dim 4 Nov - 11:33

dans votre teerminologie de bazars 
Fontsestian a écrit:
Diviciac a écrit:

Pour moi,  pendant 32 ans,  l'IA ça a été l'Inspection Académique alors,  à part ça, je ne vois pas ce que c'est...
32 ans de carrière et retraité depuis dix ans à 75% du dernier salaire, vous contribuez largement à creuser les déficits.

32 ans à l'EN mais je n'ai pas fait que ça, moi , j'ai entrepris, j'ai "risqué"  , j'ai "donné" du travail   et même "offert" des logements à des concitoyens qui n'en avaient pas, j'ai  "produit des richesses " dans votre terminologie de pissotières  Very Happy

Et  puis non,  ma pension de représente pas 75% de mon dernier salaire , avec les indemnités de la mairie j'étais à trois sacs et je n'en ai même plus deux depuis l'augmentation de la CSG. 

Après, si vous trouvez ça trop, il faut vous adresser à votre bord politique:  je suis rentré à l'EN sous votre Giscard et j'en suis sorti sous  votre Sarkozy.

Au fait,  c'était quoi votre boulot, à vous ?    C'est si honteux de l'avouer ? 
avatar
Diviciac

Messages : 11607
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Diviciac le Dim 4 Nov - 11:55

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:

Pour moi,  pendant 32 ans,  l'IA ça a été l'Inspection Académique alors,  à part ça, je ne vois pas ce que c'est...


Intelligence Artificielle.
 Par exemple les GAFA qui connaissent tout de nous, peuvent revendre des infos à d'autres boîtes et possèdent des moyens que les Etats sont loin d'avoir.

C'est exactement là le problème: parmi les 200 plus grandes entités économiques du monde, la majorité est constituée par des multinationales   et pas par des Etats. C'est à dire que le pouvoir est plus détenu par des conseils d'administration, ayant comme seule légitimité la détention du capital, que par des représentants des peuples démocratiquement élus.  

En l'état , l'avenir de nos enfants sera plus celui que les détenteurs du capital auront décidé d'en faire que ce que promettent les politiciens de tous bords.
Mais ça n'est possible que parce que les grands capitalistes sont aussi les détenteurs des médias qui forgent les opinions sinon je ne vois pas pourquoi un marchand d'avions aurait besoin d'un journal; un marchand de sacs aussi  et un marchand de béton aurait besoin d'une douzaine de chaînes télé dont certaines dites "d'information " .  
avatar
Diviciac

Messages : 11607
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mec qui accuse les "populistes" de "jouer sur les peurs"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum