Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Guerre au Yemen

Aller en bas

Guerre au Yemen

Message par Nadou le Mer 31 Oct - 15:30

Guerre au Yémen : la France et les Etats-Unis appellent à la fin de l’offensive saoudienne
Presque quatre ans après le début de la guerre, aucune solution militaire ne se profile tandis que le pays vit la plus grave crise humanitaire au monde, selon l’ONU.


Mardi matin, invitée de BFM-TV, la ministre des armées française, Florence Parly, a également rompu avec la position de prudence de la France, estimant que l’intervention de la coalition emmenée par le royaume saoudien contre les rebelles houthistes au Yémen était « sans issue »« Il est plus que temps [qu’elle cesse] », a-t-elle déclaré. Vendredi, le président français, Emmanuel Macron, s’était borné, lors d’une conférence de presse, à rappeler que Paris avait « demandé des gages et de la clarté sur le conflit au Yémen, où nous sommes très attachés aux règles humanitaires ».
Mme Parly a rappelé que la guerre voulue par le tout-puissant prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman est à l’origine d’une « crise humanitaire comme on n’en a jamais vue ». Alors que le conflit a fait des milliers de morts – jusqu’à 50 000, selon une estimation de l’organisation indépendante Acled, entre janvier 2016 et septembre 2018 –, des millions de Yéménites sont confrontés à ce que les Nations unies ont qualifié de plus grave crise humanitaire au monde.
« La crise alimentaire au Yémen est directement liée au conflit » qui sévit dans le pays, indiquait Mark Lowcock, le secrétaire général adjoint de l’ONU pour les affaires humanitaires dans une note interne datant du 18 octobre et consultée par l’Agence France-Presse. « La situation humanitaire au Yémen est la pire au monde : 75 % de la population, soit 22 millions de personnes, a besoin d’une aide et de protection, dont 8,4 millions sont en situation d’insécurité alimentaire grave et dépendent d’un apport en nourriture urgent. »


https://www.lemonde.fr/yemen/article/2018/10/31/washington-et-paris-appellent-riyad-a-mettre-fin-a-la-guerre-au-yemen_5377069_1667193.html


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 18238
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Yemen

Message par Vojnik Sreće le Mer 31 Oct - 17:04


Petite vidéo pour celles ou ceux qui voudraient avoir un résumé du conflit


L'Arabie Saoudite vit son Vietnam et c'est l'Iran qui gagne en influence dans la région sauf que comme l'URSS avec le Vietnam, je doute que l'Iran puisse en tirer un bénéfice, même infime puique le Yemen est littéralement en ruine. Le résultat de cette folie furieuse ne devrait aboutir qu'à une seule chose : le renforcement des groupes terroristes qui prospèrent lors des conflits qui secouent le monde arabe.

Je ne sais pas si l'Arabie Saoudite va s'arrêter de bombarder mais, ce serait la sagesse même sauf que voilà, le régime saoudien est dirigé par un boucher sanguinaire totalement insensible à la misère qu'il fait pleuvoir au Yémen Evil or Very Mad

L'extension du conflit est par contre (légèrement) envisageable... et ça, c'est effrayant !  

Souhaitons qu'une solution soit trouvée, parce qu'en plus : les yéménites ne peuvent pas s'enfuir de leur pays pale




R.I.P 2 my youth
avatar
Vojnik Sreće

Messages : 396
Date d'inscription : 24/09/2018
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Yemen

Message par Zigomar17 le Mer 31 Oct - 18:26

Vojnik Sreće a écrit:

Petite vidéo pour celles ou ceux qui voudraient avoir un résumé du conflit


L'Arabie Saoudite vit son Vietnam et c'est l'Iran qui gagne en influence dans la région sauf que comme l'URSS avec le Vietnam, je doute que l'Iran puisse en tirer un bénéfice, même infime puique le Yemen est littéralement en ruine. Le résultat de cette folie furieuse ne devrait aboutir qu'à une seule chose : le renforcement des groupes terroristes qui prospèrent lors des conflits qui secouent le monde arabe.

Je ne sais pas si l'Arabie Saoudite va s'arrêter de bombarder mais, ce serait la sagesse même sauf que voilà, le régime saoudien est dirigé par un boucher sanguinaire totalement insensible à la misère qu'il fait pleuvoir au Yémen  Evil or Very Mad
Encore un " boucher sanguinaire"...un de plus...à l’image de...Poutine, Trump, et du petit dernier Bolsonaro....
Ah si seulement tous ces peuples pouvaient avoir un Macron, même un peu fatigué, comme guide suprême... Smile
avatar
Zigomar17

Messages : 858
Date d'inscription : 15/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Yemen

Message par Vojnik Sreće le Mer 31 Oct - 18:31

Zigomar17 a écrit:
Encore un " boucher sanguinaire"...un de plus...à l’image de...Poutine, Trump, et du petit dernier Bolsonaro....
Ah si seulement tous ces peuples pouvaient avoir un Macron, même un peu fatigué, comme guide suprême... Smile


Je ne pense pas que Poutine soit un boucher, loiiiin de là : http://www.forumplusplus.com/t6065-la-russie-de-poutine Wink Je pense qu'il a sauvé la Russie, à un moment où elle avait besoin d'un homme comme lui ! Ceci-dit, ça n'en est pas moins un homme aussi "dangereux" pour nos intérêts que Trump... !

S'agissant de Trump, c'est un débile mental... trop occupé à tweeter pour tenir un couteau alors, on peut être rassurés : il ne deviendra pas boucher Very Happy

Sinon. Mis à part ça, que penses-tu de la guerre au Yémen ? Tu approuves le régime Saoudien, donc ?




R.I.P 2 my youth
avatar
Vojnik Sreće

Messages : 396
Date d'inscription : 24/09/2018
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Yemen

Message par Zerbinette le Mer 31 Oct - 20:21



L'avenir n'est pas ce qui va nous arriver,mais ce que nous allons faire.
avatar
Zerbinette

Messages : 3428
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Yemen

Message par frenchy35F le Jeu 1 Nov - 16:28

YEMEN:

"""""""""""""""

[size=34]Comprendre la guerre au Yémen
L'antisèche |Trois ans après le début de la guerre entre des rebelles yéménites chiites Houtis et une coalition de pays arabes menée par l'Arabie saoudite, le conflit s'enlise. Malgré les efforts de l'ONU, l'issue semble incertaine. En attendant, le pays s'enlise dans le chaos. Comment en est-on arrivé là ?[/size]

Un membre des forces loyalistes à Taëz, troisième ville du Yémen.• Crédits : Abdulnasser Alseddik / ANADOLU AGENCY - AFP
La guerre actuelle au Yémen était au départ un conflit tribal et confessionnel interne à ce jeune pays, créé en 1990. Mais désormais, l'enjeu est régional et implique deux puissances voisines : l'Arabie saoudite et l'Iran. Au milieu, le Yémen sert de champ de bataille et la population sombre dans la violence, la faim et les maladies, en particulier le choléra. Ce mardi, lors d'une conférence de donateurs, le secrétaire-général de l'ONU, Antonio Guterres, a insisté sur le fait que le Yémen connaissait "actuellement la pire crise humanitaire dans le monde" et que l'ONU avait besoin, pour ses programmes d'urgence dans ce pays, de 2,4 milliards d'euros pour cette année. Retour sur les moments importants qui ont structuré le conflit.
2004 : La rébellion des chiites de Saada
Dans le nord du pays, dans le gouvernorat de Saada, à la frontière avec l'Arabie saoudite, les chiites zaydites entrent en conflit avec le pouvoir central de Sanaa. Le Yémen est majoritairement sunnite, mais compte une forte minorité chiite : 40% de la population. Ces derniers estiment être mis à l'écart de la vie politique et économique du pays. S'en suivent des manifestations et des heurts avec le pouvoir central qui dénonce une rébellion. La police tue des dizaines de contestataires et en arrête des centaines.
Le meneur de la contestation, Hussein Badreddine al-Houthi, qui donne son nom aux rebelles ("houthistes"), est tué en septembre 2004 par les autorités. A cette date, le conflit connaît une inexorable escalade dans la violence.

2009 : Le conflit prend une dimension régionale

En cinq ans, les rebelles ont gagné du terrain, notamment le long de la frontière avec l'Arabie saoudite où le face à face avec l'armée saoudienne fait plusieurs morts de part et d'autre. L'armée saoudienne effectue ses premières frappes aériennes. Par ailleurs, l'Iran est soupçonné de participer au conflit en fournissant des armes aux rebelles.

2011 : La chute du président Saleh

Dans la foulée du printemps arabe en Tunisie et en Egypte, le Yémen connaît une série de manifestations populaires qui démarrent au début de l'année 2011. Les rebelles houthistes se joignent à la contestation lancée par des étudiants.
Malgré les annonces du président Ali Abdallah Saleh concernant l'organisation anticipée d'élections et une révision de la Constitution, les manifestations ne faiblissent pas et se terminent souvent par une répression sanglante. Il faut l'intervention des Etats-Unis et des pays du Golfe pour négocier le départ du président Saleh. Ce dernier accepte de céder le pouvoir dans le cadre d'un accord de transition. Début 2012, le vice-président Abd-Rabbo Mansour Hadi prend la tête du pays puis remporte les élections organisées dans la foulée.
Pendant cette période, Al Qaïda dans la Péninsule Arabique (AQPA) profite du chaos pour étendre son influence territoriale.

2014 : Les Houthistes rejettent le projet de Fédération

En janvier, l'instance chargée du dialogue national préconise de transformer le pays en Etat fédéral composé de six provinces. Le projet prévoit que le gouvernorat de Saada, fief des rebelles chiites, soit intégré à un territoire plus vaste au sud. Mais les Houthistes refusent : ils demandaient une région qui leur soit propre et un accès à la mer.
Dès l'été 2014, les rebelles reprennent leur offensive et étendent leur influence. En septembre, ils entrent dans la capitale Sanaa. En janvier 2015, ils assiègent le palais présidentiel. En mars, ils contrôlent Taëz, plus au sud. La troisième ville du pays.

2015 : Intervention de la coalition arabe

La situation en juin 2015
En mars 2015, le président Hadi fuit Aden, où il avait trouvé refuge après le siège du palais présidentiel de Sanaa. Il rejoint l'Arabie Saoudite. Dans la nuit du 25 au 26 mars, l'armée saoudienne, à la tête d'une coalition arabe soutenue par les Etats-Unis, bombarde le palais présidentiel déserté, l'aéroport international, une base militaire et le bureau politique des rebelles. Le président iranien condamne une "agression militaire" et une "démarche dangereuse".
A ECOUTER Mais que font l'Arabie saoudite et ses alliés au Yémen ? Du Grain à moudre. 16 septembre 2015
[size]

Mars 2017 : les ravages d'une "guerre oubliée"

Saida Ahmad Baghili, le visage de cette guerre oubliée, aux conséquences dramatiques• Crédits : Stringer - AFP
Après deux ans de bombardements et de combats, l'ONU estime que le conflit a causé la mort de près de 7 700 personnes, principalement des civils, et a fait plus de 40 000 blessées.
La communauté internationale s'inquiète aussi du nombre de bavures ou d'attaques intentionnelles de la part de la coalition contre des civils. Fin 2015, au moins 131 personnes, dont des femmes et des enfants, sont tuées dans le bombardement d'une salle où était célébré un mariage. En octobre 2016, c'est une cérémonie funéraire qui est visée. Bilan : plus de 140 morts.
À LIRE AUSSI

Pourquoi le choléra est de retour au Yémen

Par ailleurs, l'ONU pointe le risque de famine. Selon l'organisation, 14 millions de personnes souffrent d'insécurité alimentaire, dont sept millions d'insécurité alimentaire sévère. Dans certains gouvernorats, 70% de la population lutte pour se nourrir. Les enfants sont particulièrement touchés.
"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

[/size]


Ne faites pas attention à la critique. Elle vient généralement de personnes qui n' ont jamais rien fait d' autre et qui se réjouissent des problèmes de l' Autre...En fait cela justifie leur paresse et/ou leur manque d' adaptabilité au Monde Actuel
avatar
frenchy35F

Messages : 2957
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Yemen

Message par frenchy35F le Jeu 1 Nov - 18:39

Yémen: le gouvernement se dit prêt à reprendre des pourparlers de paix
Publié le 01 novembre 2018 à 18h21

Dubaï (AFP) - Le gouvernement yéménite a affirmé jeudi qu'il était prêt à reprendre les négociations de paix avec les rebelles Houthis au Yémen, pays ravagé par la guerre où plus de sept millions d'enfants font face à un risque sévère de famine.
"La République du Yémen salue tous les efforts pour rétablir la paix", a indiqué le gouvernement dans un communiqué publié par l'agence Saba, au moment où les Nations unies appellent les belligérants à s’asseoir à la table des négociations d'ici un mois.

Basé à Aden (sud), le gouvernement a ajouté être "prêt à ouvrir immédiatement les négociations sur le processus visant à bâtir la confiance, principalement avec la libération de tous les détenus et prisonniers, ainsi que ceux qui ont été enlevés ou soumis à une disparition forcée".
Ces déclarations interviennent alors que les Etats-Unis ont haussé le ton mardi en réclamant que cessent immédiatement les hostilités au Yémen, où une coalition régionale menée par l'Arabie saoudite combat depuis 2015 aux côtés du gouvernement contre les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran.
Objet de critiques régulières sur son intervention au Yémen, Ryad subit toutefois une pression internationale sans précédent depuis l'assassinat, début octobre au consulat d'Arabie saoudite d'Istanbul, du journaliste Jamal Khashoggi, un critique du pouvoir saoudien.
L'impact de la guerre au Yémen touche particulièrement les enfants, qui représentent "plus de la moitié" des 14 millions de Yéménites souffrant d'insécurité alimentaire, a souligné mercredi à l'AFP Geert Cappelaere, le directeur régional du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).
D'ores et déjà, "1,8 million d'enfants de moins de cinq ans font face à une malnutrition aiguë et 400.000 enfants sont touchés par une malnutrition extrêmement aiguë", a-t-il précisé.
- "Pas suffisant" -
M. Cappelaere a salué les appels récents à la reprise des négociations de paix, mais fait valoir que "mettre fin à la guerre" ne serait "pas suffisant".
"Ce dont nous avons besoin, c'est de mettre fin à cette guerre" mais aussi d'instaurer un mécanisme gouvernemental qui se concentre sur les gens et les enfants", a-t-il ajouté.
Selon le responsable onusien, le conflit "exacerbe une situation déjà mauvaise en raison d'années de sous-développement" dans ce pays le plus pauvre de la péninsule arabique.
Les experts en sécurité alimentaire tentent actuellement de déterminer si la famine peut être déclarée au Yémen, d'après l'ONG de solidarité Care International.
"Déclarer la famine signifierait que la communauté internationale a déjà échoué (à aider) le peuple du Yémen", a déclaré Jolien Veldwijk, assistante de direction pour Care Yémen.
"Deux des plafonds nécessaires pour déclarer une famine -les taux de mortalité et de graves taux de malnutrition- sont des indicateurs retardés, c'est-à-dire qu'au moment où ces plafonds seront franchis, les gens seront déjà en train de mourir", a-t-elle expliqué.
Plus de 6.000 enfants ont été tués ou blessés depuis 2015 au Yémen, selon l'Unicef. "Il s'agit de chiffres que nous avons pu vérifier, mais nous pouvons dire sans risque de nous tromper que leur nombre est en réalité bien plus élevé", a également indiqué à l'AFP Geert Cappelaere.
- Echecs répétés -
En mars 2015, la coalition sous commandement saoudien est intervenue militairement au Yémen en soutien aux forces pro-gouvernementales du président Abd Rabo Mansour Hadi, après que les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, se sont emparés de la capitale Sanaa.
Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 10.000 personnes ont été tuées depuis le début de ce conflit qui risque de se poursuivre.
Certaines organisations de défense des droits de l'Homme estiment que le conflit a fait jusqu'à 50.000 morts. Il a provoqué "la pire crise humanitaire au monde", d'après l'ONU.
En septembre, les Houthis avaient refusé de se rendre à Genève pour participer aux discussions de paix, accusant notamment l'ONU de ne pas leur garantir de pouvoir ensuite retourner à Sanaa, la capitale qu'ils contrôlent.
Les pourparlers avaient déjà échoué en 2016, après 108 jours de négociations au Koweït.
Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo et le secrétaire à la Défense Jim Mattis ont exigé mardi la fin des raids aériens, reconnaissant de manière implicite l'implication de la coalition militaire dirigée par Ryad dans le bombardement de civils.
Dans un rapport publié en août dernier, un groupe d'experts de l'ONU a conclu que toutes les parties avaient potentiellement commis des "crimes de guerre" au Yémen, mais que les frappes aériennes de la coalition menée par Ryad avaient causé "le plus de victimes civiles directes".


Ne faites pas attention à la critique. Elle vient généralement de personnes qui n' ont jamais rien fait d' autre et qui se réjouissent des problèmes de l' Autre...En fait cela justifie leur paresse et/ou leur manque d' adaptabilité au Monde Actuel
avatar
frenchy35F

Messages : 2957
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Yemen

Message par Vojnik Sreće le Jeu 1 Nov - 20:51

Croisons les doigts pour que les négociations aboutissent rapidement à un accord pour soulager la population... vite vite.




R.I.P 2 my youth
avatar
Vojnik Sreće

Messages : 396
Date d'inscription : 24/09/2018
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Yemen

Message par ledevois le Sam 3 Nov - 16:44

Vojnik Sreće a écrit:
Croisons les doigts pour que les négociations aboutissent rapidement à un accord pour soulager la population... vite vite.

 Avec les armes que la France vient de vendre ;je ne vois pas la fin de cette guerre ---



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 7298
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Yemen

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum