FOG le sage!

Aller en bas

FOG le sage!

Message par Fontsestian le Jeu 11 Oct - 16:26

Un éditorial dont le ton tranche sur l'atmosphère générale!

https://journal.lepoint.fr/quand-macron-se-trumpisera-2261503

Comment le président en est-il arrivé là ? Il a certes commis des erreurs, des extravagances. Mais il est la dernière victime d’un phénomène qui n’épargne quasiment personne dans le monde. Le Girondin Pierre Victurnien Vergniaud, héros méconnu de la Révolution et grand ennemi de Robespierre, avait déclaré devant le tribunal qui allait le condamner à la guillotine : « La Révolution est comme Saturne, elle dévore ses propres enfants. » C’est plus que jamais aussi le cas de la démocratie, ce système étrange, rongé par l’immédiateté, où les gouvernants meurent le soir et ressuscitent le lendemain§


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 1931
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: FOG le sage!

Message par Nadou le Jeu 11 Oct - 16:36

Je n'arrive pas à lire l'article, je ne suis pas abonnée.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 17432
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FOG le sage!

Message par ledevois le Jeu 11 Oct - 16:37

Fontsestian a écrit:Un éditorial dont le ton tranche sur l'atmosphère générale!

https://journal.lepoint.fr/quand-macron-se-trumpisera-2261503

Comment le président en est-il arrivé là ? Il a certes commis des erreurs, des extravagances. Mais il est la dernière victime d’un phénomène qui n’épargne quasiment personne dans le monde. Le Girondin Pierre Victurnien Vergniaud, héros méconnu de la Révolution et grand ennemi de Robespierre, avait déclaré devant le tribunal qui allait le condamner à la guillotine : « La Révolution est comme Saturne, elle dévore ses propres enfants. » C’est plus que jamais aussi le cas de la démocratie, ce système étrange, rongé par l’immédiateté, où les gouvernants meurent le soir et ressuscitent le lendemain§

 C'est lui qui la cherché --- on ne peut rien faire pour Macron --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 6795
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: FOG le sage!

Message par Fontsestian le Jeu 11 Oct - 17:32

Nadou a écrit:Quand Macron se trumpisera…

L’humanité est au creux d’un carrefour vers lequel dévalent plusieurs camions fous dont les freins ont lâché : l’islamisme, le populisme, l’hystérisation des démocraties, l’amazonisme, du nom de la firme Amazon, destructrice d’emplois, de commerces, d’échanges, en somme d’humanité. Sans parler de la déculturation, qui, partout, ne cesse de faire des progrès.

De tous ces maux l’hystérie n’est pas le moins dangereux. Depuis l’élection de Donald Trump, qui a récolté ce qu’il a semé, elle est à l’œuvre aux Etats-Unis, passés du psychodrame à la démence pure. Telle est la leçon de l’hallucinante affaire Brett Kavanaugh, nouveau juge de la Cour suprême désigné par le Sénat, accusé, entre autres, d’une agression sexuelle par une ancienne camarade de lycée, en 1982, quand il avait 17 ans et elle 15.

Accusé, donc coupable. Aux Etats-Unis comme en France, il n’y a plus de présomption d’innocence. Surtout quand on est ultraconservateur ou même un peu de droite. De grands journaux comme le New York Times ou le Washington Post, qui étaient l’honneur de la presse américaine, se sont soudain transformés en torchons en menant une campagne indigne, frénétique, contre Brett Kavanaugh, certes pas très sympathique, sans apporter le moindre début de preuve. Pas question de donner la parole à la défense, c’eût été une perte de temps. A l’évidence, nous sommes retombés en 1793, au temps de la Terreur.

Au secours, Robespierre est revenu ! Dans la plupart des démocraties, le système médiatique, de plus en plus déconnecté, prétend remplacer le peuple, s’ériger en juge et envoyer à l’échafaud tous ceux qu’il n’aime pas. Observez comme la presse bien-pensante (et dominante) délaisse l’enquête, se contentant désormais d’établir pour son tribunal personnel des listes de « bons » et de « méchants ». Ce faisant, elle s’est mise à l’unisson de Trump, qu’elle prétend combattre mais qu’elle ne cesse de conforter dans l’opinion en l’attaquant sans relâche, avec une vulgarité et une mauvaise foi dont il n’est lui-même pas avare.

Que voulez-vous, il faut donner sa ration de sang à la guillotine médiatique. Lancée par Robespierre, la loi du 22 prairial an II permettait d’accélérer le rythme des condamnations à mort en supprimant les droits des accusés, qu’elle privait d’avocats. Pour les raccourcir, le tribunal pouvait même se contenter de preuves « morales », c’est-à-dire non matérielles, de ragots en quelque sorte. Même si l’échafaud a été supprimé, ce système est toujours en vigueur. Aux Etats-Unis comme en France, le duo infernal juge-journaliste dézingue sans cesse tout ce qui bouge, en tout cas à droite. Il ne le fait pas exprès. Il est hémiplégique.

Le tour d’Emmanuel Macron est-il arrivé ? Il est en voie de trumpisation, si l’on en juge par le traitement à la paille de fer que lui réservent depuis plusieurs semaines des médias passés avec lui à la troisième phase des trois L (lèche, lâche, lynche). Il lui arrive finalement ce qui s’est produit avec ses prédécesseurs, en particulier son mentor honni, François Hollande, qui l’avait couvé puis lancé dans l’arène. C’était bien la peine de se gausser du « président normal » et de se présenter en nouveau Jupiter. Le peuple français n’est pas plus sensible aux charmes de la modestie hollandaise qu’à ceux de l’hubris macronienne. Quand il a l’une, il veut l’autre et inversement. Dans tous les cas, le chef de l’Etat sera le bouc émissaire de la nation. C’est sa fonction.

Enfant du monde d’après, Macron se comporte aujourd’hui comme un politicien du monde d’avant, survolté, courant en tous sens, convaincu que la politique peut encore faire rêver. Il ne reprendra pas la main avec des recettes éculées comme un remaniement, une ouverture tous azimuts, une grande interview télévisée avec le premier idiot utile venu. Pour tenir face aux assauts à venir, il lui faudra se poser, s’humaniser et répondre pied à pied, comme Trump, à des médias de plus en plus agressifs. Sinon, il se fera manger vivant.

Comment le président en est-il arrivé là ? Il a certes commis des erreurs, des extravagances. Mais il est la dernière victime d’un phénomène qui n’épargne quasiment personne dans le monde. Le Girondin Pierre Victurnien Vergniaud, héros méconnu de la Révolution et grand ennemi de Robespierre, avait déclaré devant le tribunal qui allait le condamner à la guillotine : « La Révolution est comme Saturne, elle dévore ses propres enfants. » C’est plus que jamais aussi le cas de la démocratie, ce système étrange, rongé par l’immédiateté, où les gouvernants meurent le soir et ressuscitent le lendemain§ 
illustration dusault pour « le point » Je n'arrive pas à lire l'article, je ne suis pas abonnée.
moi oui Very Happy


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 1931
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: FOG le sage!

Message par Nadou le Jeu 11 Oct - 18:12

Les médias ont plus de pouvoir en France que les gouvernants.


On voit bien, Ledevois tourne en boucle, RT ceci, TF1 hier, LCI, cet après-midi. Ils lui livrent du prêt à penser. 
Les chaînes d'infos continues abrutissent quand même les retraités et les réseaux sociaux, les plus jeunes. 


Mais ils subiront tous le même sort, T.May et Salvini se feront lyncher dans peu de temps, c'est partout pareil.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 17432
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FOG le sage!

Message par ledevois le Jeu 11 Oct - 18:15

Nadou a écrit:Les médias ont plus de pouvoir en France que les gouvernants.


On voit bien, Ledevois tourne en boucle, RT ceci, TF1 hier, LCI, cet après-midi. Ils lui livrent du prêt à penser. 
Les chaînes d'infos continues abrutissent quand même les retraités et les réseaux sociaux, les plus jeunes. 


Mais ils subiront tous le même sort, T.May et Salvini se feront lyncher dans peu de temps, c'est partout pareil.

 Ecoutez L C I , il y a de quoi s'insurger sans que ledevois tourne en boucle -- Very Happy



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 6795
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: FOG le sage!

Message par Nadou le Jeu 11 Oct - 18:17

ledevois a écrit:
Nadou a écrit:Les médias ont plus de pouvoir en France que les gouvernants.


On voit bien, Ledevois tourne en boucle, RT ceci, TF1 hier, LCI, cet après-midi. Ils lui livrent du prêt à penser. 
Les chaînes d'infos continues abrutissent quand même les retraités et les réseaux sociaux, les plus jeunes. 


Mais ils subiront tous le même sort, T.May et Salvini se feront lyncher dans peu de temps, c'est partout pareil.

 Ecoutez L C I , il y a de quoi s'insurger sans que ledevois tourne en boucle -- Very Happy

Dans tous ces débats, il y a les pour, les contre. Vous ne retenez que ce qui vous arrange.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 17432
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FOG le sage!

Message par magicfly le Jeu 11 Oct - 20:02

Fontsestian a écrit:
Nadou a écrit:Quand Macron se trumpisera…
 
L’humanité est au creux d’un carrefour vers lequel dévalent plusieurs camions fous dont les freins ont lâché : l’islamisme, le populisme, l’hystérisation des démocraties, l’amazonisme, du nom de la firme Amazon, destructrice d’emplois, de commerces, d’échanges, en somme d’humanité. Sans parler de la déculturation, qui, partout, ne cesse de faire des progrès.

De tous ces maux l’hystérie n’est pas le moins dangereux. Depuis l’élection de Donald Trump, qui a récolté ce qu’il a semé, elle est à l’œuvre aux Etats-Unis, passés du psychodrame à la démence pure. Telle est la leçon de l’hallucinante affaire Brett Kavanaugh, nouveau juge de la Cour suprême désigné par le Sénat, accusé, entre autres, d’une agression sexuelle par une ancienne camarade de lycée, en 1982, quand il avait 17 ans et elle 15.

Accusé, donc coupable. Aux Etats-Unis comme en France, il n’y a plus de présomption d’innocence. Surtout quand on est ultraconservateur ou même un peu de droite. De grands journaux comme le New York Times ou le Washington Post, qui étaient l’honneur de la presse américaine, se sont soudain transformés en torchons en menant une campagne indigne, frénétique, contre Brett Kavanaugh, certes pas très sympathique, sans apporter le moindre début de preuve. Pas question de donner la parole à la défense, c’eût été une perte de temps. A l’évidence, nous sommes retombés en 1793, au temps de la Terreur.

Au secours, Robespierre est revenu ! Dans la plupart des démocraties, le système médiatique, de plus en plus déconnecté, prétend remplacer le peuple, s’ériger en juge et envoyer à l’échafaud tous ceux qu’il n’aime pas. Observez comme la presse bien-pensante (et dominante) délaisse l’enquête, se contentant désormais d’établir pour son tribunal personnel des listes de « bons » et de « méchants ». Ce faisant, elle s’est mise à l’unisson de Trump, qu’elle prétend combattre mais qu’elle ne cesse de conforter dans l’opinion en l’attaquant sans relâche, avec une vulgarité et une mauvaise foi dont il n’est lui-même pas avare.

Que voulez-vous, il faut donner sa ration de sang à la guillotine médiatique. Lancée par Robespierre, la loi du 22 prairial an II permettait d’accélérer le rythme des condamnations à mort en supprimant les droits des accusés, qu’elle privait d’avocats. Pour les raccourcir, le tribunal pouvait même se contenter de preuves « morales », c’est-à-dire non matérielles, de ragots en quelque sorte. Même si l’échafaud a été supprimé, ce système est toujours en vigueur. Aux Etats-Unis comme en France, le duo infernal juge-journaliste dézingue sans cesse tout ce qui bouge, en tout cas à droite. Il ne le fait pas exprès. Il est hémiplégique.

Le tour d’Emmanuel Macron est-il arrivé ? Il est en voie de trumpisation, si l’on en juge par le traitement à la paille de fer que lui réservent depuis plusieurs semaines des médias passés avec lui à la troisième phase des trois L (lèche, lâche, lynche). Il lui arrive finalement ce qui s’est produit avec ses prédécesseurs, en particulier son mentor honni, François Hollande, qui l’avait couvé puis lancé dans l’arène. C’était bien la peine de se gausser du « président normal » et de se présenter en nouveau Jupiter. Le peuple français n’est pas plus sensible aux charmes de la modestie hollandaise qu’à ceux de l’hubris macronienne. Quand il a l’une, il veut l’autre et inversement. Dans tous les cas, le chef de l’Etat sera le bouc émissaire de la nation. C’est sa fonction.

Enfant du monde d’après, Macron se comporte aujourd’hui comme un politicien du monde d’avant, survolté, courant en tous sens, convaincu que la politique peut encore faire rêver. Il ne reprendra pas la main avec des recettes éculées comme un remaniement, une ouverture tous azimuts, une grande interview télévisée avec le premier idiot utile venu. Pour tenir face aux assauts à venir, il lui faudra se poser, s’humaniser et répondre pied à pied, comme Trump, à des médias de plus en plus agressifs. Sinon, il se fera manger vivant.

Comment le président en est-il arrivé là ? Il a certes commis des erreurs, des extravagances. Mais il est la dernière victime d’un phénomène qui n’épargne quasiment personne dans le monde. Le Girondin Pierre Victurnien Vergniaud, héros méconnu de la Révolution et grand ennemi de Robespierre, avait déclaré devant le tribunal qui allait le condamner à la guillotine : « La Révolution est comme Saturne, elle dévore ses propres enfants. » C’est plus que jamais aussi le cas de la démocratie, ce système étrange, rongé par l’immédiateté, où les gouvernants meurent le soir et ressuscitent le lendemain§ 
 illustration dusault pour « le point » Je n'arrive pas à lire l'article, je ne suis pas abonnée.
moi oui Very Happy
Nous avons, nous aussi, sur Forum ++ nos tricoteuses
avatar
magicfly

Messages : 5357
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: FOG le sage!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum