Le prix de la baffe !

Aller en bas

Le prix de la baffe !

Message par Nadou le Sam 6 Oct - 18:45

Osmont - Le prix de la baffe



Un conseiller du président de la République et un chauffeur de bus ont fait le coup de poing. Leurs sanctions ne sont pourtant pas (du tout) les mêmes.

Par Stéphane Osmont  ICI
Publié le 06/10/2018 à 15:08 | Le Point.fr



  • Moi, je me suis vivement réjoui que le chauffeur de bus qui avait tarté un garnement dans une rue d'Arcueil ait été sanctionné d'un seul jour de mise à pied. Franchement, son geste n'était pas bien grave, il n'y avait pas de quoi bousculer un train de marchandises. Raison pour laquelle, d'ailleurs, il a bénéficié d'une puissante et légitime vague de sympathie. D'innombrables voix se sont élevées pour fustiger les incivilités à répétition de petits morveux qui, faute d'autorité, se croient tout permis. La pétition lancée en faveur du bon père de famille soucieux d'inculquer les bonnes manières a tangenté les 350 000 signatures, un vrai raz-de-marée.

Par comparaison, on en vient à se demander si la sanction infligée à Alexandre Benalla, autre distributeur de baffes bien connu, était proportionnée à la faute commise. Lui, dans un premier temps, a écopé de quinze jours de mise à pied pour avoir molesté un couple de manifestants place de la Contrescarpe le soir du 1er mai. La sanction étant quinze fois plus lourde que celle du conducteur de bus, doit-on en déduire que son geste était quinze fois plus grave ? Les manifestants qu'il a voulu interpeller n'étaient pourtant pas des adolescents mais des adultes. Et ils avaient, selon leurs propres déclarations, jeté des objets en verre sur des policiers chargés du maintien de l'ordre.

Trop tout !


Trois mois plus tard, vu le tintamarre provoqué par l'affaire, Alexandre Benalla a été tout bonnement licencié de son poste de chargé de mission à l'Élysée. Là, le prix de la baffe qu'il a dû acquitter a atteint un niveau très élevé. Auquel s'ajoute sa mise en examen, sa convocation devant une commission d'enquête au Sénat et sa vie privée exhibée sur la place publique. Combien d'entre nous en sortiraient indemnes si on montrait à la France entière tous nos selfies, dont certains seraient probablement embarrassants ?
Nul ne contestera qu'Alexandre Benalla a fait une connerie, et une énorme. Mais on a quand même un peu l'impression qu'au-delà de son comportement coupable, on avait beaucoup d'autres reproches à lui adresser. D'être trop frimeur, trop truqueur, trop baratineur, trop cogneur. Toutes choses qui, si on les utilise à bon escient, sont pourtant très utiles dans la vie professionnelle, y compris quand on appartient à la classe dirigeante.
Par quel miracle, n'ont cessé de s'interroger ses contempteurs, le turbulent Benalla a-t-il été recruté à l'Élysée, le saint des saints du pouvoir ? Le gredin ne pouvant se prévaloir ni d'un cursus dans une grande école ni du statut de la fonction publique, il y avait forcément une embrouille à démasquer. Mais jusqu'à présent, il faut l'admettre, les fins limiers de l'investigation n'ont révélé l'existence d'aucune barbouzerie ou police parallèle. On est loin du scandale du Watergate.

Mieux vaut conduire un bus que fréquenter un président de la République


Mais plus fondamentalement, n'a-t-on pas accablé Alexandre Benalla de reproches parce qu'il a appris les vices nécessaires de la réussite non pas au lycée Henri-IV ou à l'ENA, mais dans la rue ? Son crime de lèse-majesté aura été de les faire fructifier à l'Élysée, une demeure dont nombre d'aristocrates de la République considèrent qu'elle appartient à leur patrimoine personnel.
En réalité, une bonne partie du deep state à la française n'a pas digéré l'affront Benalla, incarnation d'une méritocratie illégitime propulsée au cœur de l'État. Si l'élite consent à bannir l'entre-soi, c'est uniquement à la condition de rester entre gens du même monde. Les corps constitués ont su gré au chauffeur de bus d'avoir gardé, à la différence d'Alexandre Benalla, son uniforme de chauffeur. Il n'a pas eu l'outrecuidance de porter des cravates en soie et de chercher à s'extraire de sa condition. À ce titre, il mérite indulgence, sinon encouragements. Moralité : quand on colle des claques dans la rue, il vaut mieux conduire un bus que fréquenter un président de la République.
Naguère, Jean de La Fontaine a écrit : « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » Aujourd'hui, il faudrait dire : « Si vous êtes un misérable devenu puissant, les jugements de cour vous rendront noir. »
Alexandre Benalla a perdu son boulot et pointe désormais à Pôle emploi. Le misérable a quitté les salons lambrissés du Château pour rejoindre les communs. Retour à la normale. Que souhaiter aux autres protagonistes de l'histoire ? Une vie paisible pour le chauffeur de bus, loin de la malfaisance des polémiques publiques. Un comportement civique pour le gamin d'Arcueil. Et la clémence de la justice pour les manifestants du 1er mai.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 17401
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par frenchy35F le Sam 6 Oct - 19:08

Bon constat...un peu d' humour sec à la fin...mais bien vu par St. OSMONT


Ne faites pas attention à la critique. Elle vient généralement de personnes qui n' ont jamais rien fait d' autre et qui se réjouissent des problèmes de l' Autre...En fait cela justifie leur paresse et/ou leur manque d' adaptabilité au Monde Actuel
avatar
frenchy35F

Messages : 2821
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Diviciac le Sam 6 Oct - 20:46

Nadou a écrit:Osmont - Le prix de la baffe



Un conseiller du président de la République et un chauffeur de bus ont fait le coup de poing. Leurs sanctions ne sont pourtant pas (du tout) les mêmes.



Par Stéphane Osmont  ICI
Publié le 06/10/2018 à 15:08 | Le Point.fr



  • Moi, je me suis vivement réjoui que le chauffeur de bus qui avait tarté un garnement dans une rue d'Arcueil ait été sanctionné d'un seul jour de mise à pied. Franchement, son geste n'était pas bien grave, il n'y avait pas de quoi bousculer un train de marchandises. Raison pour laquelle, d'ailleurs, il a bénéficié d'une puissante et légitime vague de sympathie. D'innombrables voix se sont élevées pour fustiger les incivilités à répétition de petits morveux qui, faute d'autorité, se croient tout permis. La pétition lancée en faveur du bon père de famille soucieux d'inculquer les bonnes manières a tangenté les 350 000 signatures, un vrai raz-de-marée.

Par comparaison, on en vient à se demander si la sanction infligée à Alexandre Benalla, autre distributeur de baffes bien connu, était proportionnée à la faute commise. Lui, dans un premier temps, a écopé de quinze jours de mise à pied pour avoir molesté un couple de manifestants place de la Contrescarpe le soir du 1er mai. La sanction étant quinze fois plus lourde que celle du conducteur de bus, doit-on en déduire que son geste était quinze fois plus grave ? Les manifestants qu'il a voulu interpeller n'étaient pourtant pas des adolescents mais des adultes. Et ils avaient, selon leurs propres déclarations, jeté des objets en verre sur des policiers chargés du maintien de l'ordre.

Trop tout !




Trois mois plus tard, vu le tintamarre provoqué par l'affaire, Alexandre Benalla a été tout bonnement licencié de son poste de chargé de mission à l'Élysée. Là, le prix de la baffe qu'il a dû acquitter a atteint un niveau très élevé. Auquel s'ajoute sa mise en examen, sa convocation devant une commission d'enquête au Sénat et sa vie privée exhibée sur la place publique. Combien d'entre nous en sortiraient indemnes si on montrait à la France entière tous nos selfies, dont certains seraient probablement embarrassants ?
Nul ne contestera qu'Alexandre Benalla a fait une connerie, et une énorme. Mais on a quand même un peu l'impression qu'au-delà de son comportement coupable, on avait beaucoup d'autres reproches à lui adresser. D'être trop frimeur, trop truqueur, trop baratineur, trop cogneur. Toutes choses qui, si on les utilise à bon escient, sont pourtant très utiles dans la vie professionnelle, y compris quand on appartient à la classe dirigeante.
Par quel miracle, n'ont cessé de s'interroger ses contempteurs, le turbulent Benalla a-t-il été recruté à l'Élysée, le saint des saints du pouvoir ? Le gredin ne pouvant se prévaloir ni d'un cursus dans une grande école ni du statut de la fonction publique, il y avait forcément une embrouille à démasquer. Mais jusqu'à présent, il faut l'admettre, les fins limiers de l'investigation n'ont révélé l'existence d'aucune barbouzerie ou police parallèle. On est loin du scandale du Watergate.

Mieux vaut conduire un bus que fréquenter un président de la République




Mais plus fondamentalement, n'a-t-on pas accablé Alexandre Benalla de reproches parce qu'il a appris les vices nécessaires de la réussite non pas au lycée Henri-IV ou à l'ENA, mais dans la rue ? Son crime de lèse-majesté aura été de les faire fructifier à l'Élysée, une demeure dont nombre d'aristocrates de la République considèrent qu'elle appartient à leur patrimoine personnel.
En réalité, une bonne partie du deep state à la française n'a pas digéré l'affront Benalla, incarnation d'une méritocratie illégitime propulsée au cœur de l'État. Si l'élite consent à bannir l'entre-soi, c'est uniquement à la condition de rester entre gens du même monde. Les corps constitués ont su gré au chauffeur de bus d'avoir gardé, à la différence d'Alexandre Benalla, son uniforme de chauffeur. Il n'a pas eu l'outrecuidance de porter des cravates en soie et de chercher à s'extraire de sa condition. À ce titre, il mérite indulgence, sinon encouragements. Moralité : quand on colle des claques dans la rue, il vaut mieux conduire un bus que fréquenter un président de la République.
Naguère, Jean de La Fontaine a écrit : « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » Aujourd'hui, il faudrait dire : « Si vous êtes un misérable devenu puissant, les jugements de cour vous rendront noir. »
Alexandre Benalla a perdu son boulot et pointe désormais à Pôle emploi. Le misérable a quitté les salons lambrissés du Château pour rejoindre les communs. Retour à la normale. Que souhaiter aux autres protagonistes de l'histoire ? Une vie paisible pour le chauffeur de bus, loin de la malfaisance des polémiques publiques. Un comportement civique pour le gamin d'Arcueil. Et la clémence de la justice pour les manifestants du 1er mai.


Ca n'a rien à voir .. 
 M. Benalla a été mis en examen des chefs de
-« violences en réunion n’ayant pas entraîné d’incapacité temporaire de travail »,
-« immixtion dans l’exercice d’une fonction publique en accomplissant des actes réservés à l’autorité publique »,
- « port et complicité de port prohibé et sans droit d’insignes réglementés par l’autorité publique »,
- « recel de violation du secret professionnel » et
-« recel de détournement d’images issues d’un système de vidéo protection ».


Vous voyez un des chefs d'accusation qui s'appliquerait au conducteur de bus,  vous?

Pas moi .
avatar
Diviciac

Messages : 10791
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par frenchy35F le Sam 6 Oct - 22:20

Tu as une preuve écrite de cela ?


Ne faites pas attention à la critique. Elle vient généralement de personnes qui n' ont jamais rien fait d' autre et qui se réjouissent des problèmes de l' Autre...En fait cela justifie leur paresse et/ou leur manque d' adaptabilité au Monde Actuel
avatar
frenchy35F

Messages : 2821
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Vojnik Sreće le Sam 6 Oct - 22:25

Diviciac a écrit:Ca n'a rien à voir .. 
 M. Benalla a été mis en examen des chefs de
-« violences en réunion n’ayant pas entraîné d’incapacité temporaire de travail »,
-« immixtion dans l’exercice d’une fonction publique en accomplissant des actes réservés à l’autorité publique »,
- « port et complicité de port prohibé et sans droit d’insignes réglementés par l’autorité publique »,
- « recel de violation du secret professionnel » et
-« recel de détournement d’images issues d’un système de vidéo protection ».


Vous voyez un des chefs d'accusation qui s'appliquerait au conducteur de bus,  vous?

Pas moi .

Absolument d'accord ! Benalla n'a pas donné qu'une baffe... le contexte n'était pas le même non plus et pour les cinq mises en examen, c'est ici : https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/07/22/affaire-benalla-l-enquete-a-ete-confiee-a-un-juge-d-instruction_5334602_3224.html




R.I.P 2 my youth
avatar
Vojnik Sreće

Messages : 187
Date d'inscription : 24/09/2018
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Diviciac le Sam 6 Oct - 22:41

frenchy35F a écrit:Tu as une preuve écrite de cela ?

Bien sûr ! Troisième paragraphe : 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/07/22/affaire-benalla-l-enquete-a-ete-confiee-a-un-juge-d-instruction_5334602_3224.html
avatar
Diviciac

Messages : 10791
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par frenchy35F le Sam 6 Oct - 22:42

Je ne vais pas m' étendre sur " l' affaire BENALLA " car j' ai mon opinion sur ce sujet qui est particulière.
Je ne le défends pas car malgré les commissions...mais jeter des objets solides ur les forces de l' ordre...c' est très condamnable aussi...
Et me connaissant, je pense que même sans être dans la police ou ??? j' aurais râler auprès de ce " couple "!


Ne faites pas attention à la critique. Elle vient généralement de personnes qui n' ont jamais rien fait d' autre et qui se réjouissent des problèmes de l' Autre...En fait cela justifie leur paresse et/ou leur manque d' adaptabilité au Monde Actuel
avatar
frenchy35F

Messages : 2821
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Diviciac le Sam 6 Oct - 22:49

Vojnik Sreće a écrit:
Diviciac a écrit:Ca n'a rien à voir .. 
 M. Benalla a été mis en examen des chefs de
-« violences en réunion n’ayant pas entraîné d’incapacité temporaire de travail »,
-« immixtion dans l’exercice d’une fonction publique en accomplissant des actes réservés à l’autorité publique »,
- « port et complicité de port prohibé et sans droit d’insignes réglementés par l’autorité publique »,
- « recel de violation du secret professionnel » et
-« recel de détournement d’images issues d’un système de vidéo protection ».


Vous voyez un des chefs d'accusation qui s'appliquerait au conducteur de bus,  vous?

Pas moi .

Absolument d'accord ! Benalla n'a pas donné qu'une baffe... le contexte n'était pas le même non plus et pour les cinq mises en examen, c'est ici : https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/07/22/affaire-benalla-l-enquete-a-ete-confiee-a-un-juge-d-instruction_5334602_3224.html
 Ce qui démontre que l'article de Stéphane Osmont (cul c'est du poulet) est une sombre connerie.    
avatar
Diviciac

Messages : 10791
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Vojnik Sreće le Sam 6 Oct - 22:50

frenchy35F a écrit:Je ne vais pas m' étendre sur " l' affaire BENALLA " car j' ai mon opinion sur ce sujet qui est particulière.
Je ne le défends pas car malgré les commissions...mais jeter des objets solides ur les forces de l' ordre...c' est très condamnable aussi...
Et me connaissant, je pense que même sans être dans la police ou ??? j' aurais râler auprès de ce " couple "!

On ne peut pas condamner les deux ? On est obligés de choisir ? Wink




R.I.P 2 my youth
avatar
Vojnik Sreće

Messages : 187
Date d'inscription : 24/09/2018
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Vojnik Sreće le Sam 6 Oct - 23:00

Diviciac a écrit:
 Ce qui démontre que l'article de Stéphane Osmont (cul c'est du poulet) est une sombre connerie.    

Oui. Et Il est aussi malhonnête ! Il compare deux situations très différentes, deux profils très différents, deux professions très différentes... pour reporter la sympathie que l'on pourrait avoir pour ce chauffeur sur Benalla qui ne serait en réalité, qu'une victime... meuh oui ! Et après ça, on lui offre une auréole ? Razz  




R.I.P 2 my youth
avatar
Vojnik Sreće

Messages : 187
Date d'inscription : 24/09/2018
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par dugenou le Sam 6 Oct - 23:44

frenchy35F a écrit:Je ne vais pas m' étendre sur " l' affaire BENALLA " car j' ai mon opinion sur ce sujet qui est particulière.
Je ne le défends pas car malgré les commissions...mais jeter des objets solides ur les forces de l' ordre...c' est très condamnable aussi...
Et me connaissant, je pense que même sans être dans la police ou ??? j' aurais râler auprès de ce " couple "!
Et hop après avoir demandé des preuves que d'autres vous ont fournies, vous nous faites une ravissante pirouette, surtout ne pas parler de choses qui fâchent hein ? 

Je vous imagine fort bien aller prêter main forte à la police en cas d'opération musclée  :lol10:comme Benalla quoi


"Ce qui est certain c'est que ce Macron, personnage mineur de l'histoire romaine, mettra fin à ses jours et à ceux de sa femme sous la pression de Caligula"
avatar
dugenou

Messages : 1793
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Fontsestian le Dim 7 Oct - 8:02

dugenou a écrit:
frenchy35F a écrit:Je ne vais pas m' étendre sur " l' affaire BENALLA " car j' ai mon opinion sur ce sujet qui est particulière.
Je ne le défends pas car malgré les commissions...mais jeter des objets solides ur les forces de l' ordre...c' est très condamnable aussi...
Et me connaissant, je pense que même sans être dans la police ou ??? j' aurais râler auprès de ce " couple "!
Et hop après avoir demandé des preuves que d'autres vous ont fournies, vous nous faites une ravissante pirouette, surtout ne pas parler de choses qui fâchent hein ? 

Je vous imagine fort bien aller prêter main forte à la police en cas d'opération musclée  :lol10:comme Benalla quoi
C'est le devoir de tout citoyen que de coopérer avec la Police.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 1915
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Fontsestian le Dim 7 Oct - 8:05

Je m'étonne que personne ne s'interroge sur les gestes violents des deux militants LFI ui ont agressé les policiers à coup d'objets contondants.


Mais c'est vrai qu'ils sont gauchistes et anti Macron donc innocents!


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 1915
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Diviciac le Dim 7 Oct - 17:07

Fontsestian a écrit:Je m'étonne que personne ne s'interroge sur les gestes violents des deux militants LFI ui ont agressé les policiers à coup d'objets contondants.


Mais c'est vrai qu'ils sont gauchistes et anti Macron donc innocents!

Que c'est pénible ces pleurnicheries!  Macron vous a dit de ne pas vous plaindre, comme sous de Gaulle.
avatar
Diviciac

Messages : 10791
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Vojnik Sreće le Dim 7 Oct - 17:10

Fontsestian a écrit:C'est le devoir de tout citoyen que de coopérer avec la Police.

Benalla n'a pas aidé ou coopéré, il s'est substitué à la Police qui n'avait pas besoin de lui puisqu'elle était sur place et était en nombre suffisant pour appréhender les manifestants trop remuants.

En l'occurrence, cette affaire devrait permettre de répondre à cette question cruciale : l’article 73 du code de procédure pénale peut-il trouver à s’appliquer en présence des forces de l'ordre ?

Arrêtons l'hypocrisie vis-à-vis de cet article 73 ! Il semble que l’intention du législateur ait été de permettre au simple citoyen d’appréhender l’auteur d'un crime X ou Y en l’absence des policiers ou le temps qu’ils arrivent.

Ensuite. Ce n'est pas parce que la défense de Benalla parvient à justifier légalement son intervention que pour autant, c'est moralement acceptable.




R.I.P 2 my youth
avatar
Vojnik Sreće

Messages : 187
Date d'inscription : 24/09/2018
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par ledevois le Dim 7 Oct - 17:15

Vojnik Sreće a écrit:
Fontsestian a écrit:C'est le devoir de tout citoyen que de coopérer avec la Police.

Benalla n'a pas aidé ou coopéré, il s'est substitué à la Police qui n'avait pas besoin de lui puisqu'elle était sur place et était en nombre suffisant pour appréhender les manifestants trop remuants.

En l'occurrence, cette affaire devrait permettre de répondre à cette question : l’article 73 du code de procédure pénale peut-il trouver à s’appliquer en présence des forces de l'ordre ?

Arrêtons l'hypocrisie vis-à-vis de cet article 73 ! Il semble que l’intention du législateur ait été de permettre au simple citoyen d’appréhender l’auteur d'un crime X ou Y en l’absence des policiers ou le temps qu’ils arrivent.

Ensuite. Ce n'est pas parce que la défense de Benalla parvient à justifier légalement son intervention que pour autant, c'est moralement acceptable.

 Les soit disant gauchistes  entouré de policier ; l'article 73 ne peut s'appliquer --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 6748
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Vojnik Sreće le Dim 7 Oct - 17:17

Fontsestian a écrit:Je m'étonne que personne ne s'interroge sur les gestes violents des deux militants LFI ui ont agressé les policiers à coup d'objets contondants.


Mais c'est vrai qu'ils sont gauchistes et anti Macron donc innocents!

Je n'ai vu personne (sur ce forum) pour approuver le geste de ces deux militants. Chacun a condamné...

Sauf que... ! Ces deux militants n'étaient pas dépositaires d'une autorité supérieure. Leur violence n'engageait qu'eux-mêmes... contrairement à Benalla qui a éclaboussé (par sa conduite) l'exécutif. C'est donc, autrement plus grave.




R.I.P 2 my youth
avatar
Vojnik Sreće

Messages : 187
Date d'inscription : 24/09/2018
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Diviciac le Dim 7 Oct - 17:28

Fontsestian a écrit:Je m'étonne que personne ne s'interroge sur les gestes violents des deux militants LFI ui ont agressé les policiers à coup d'objets contondants.


Mais c'est vrai qu'ils sont gauchistes et anti Macron donc innocents!

Source ? 
avatar
Diviciac

Messages : 10791
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Nadou le Dim 7 Oct - 17:46

Vojnik Sreće a écrit:
Fontsestian a écrit:C'est le devoir de tout citoyen que de coopérer avec la Police.

Benalla n'a pas aidé ou coopéré, il s'est substitué à la Police qui n'avait pas besoin de lui puisqu'elle était sur place et était en nombre suffisant pour appréhender les manifestants trop remuants.

En l'occurrence, cette affaire devrait permettre de répondre à cette question cruciale : l’article 73 du code de procédure pénale peut-il trouver à s’appliquer en présence des forces de l'ordre ?

Arrêtons l'hypocrisie vis-à-vis de cet article 73 ! Il semble que l’intention du législateur ait été de permettre au simple citoyen d’appréhender l’auteur d'un crime X ou Y en l’absence des policiers ou le temps qu’ils arrivent.

Ensuite. Ce n'est pas parce que la défense de Benalla parvient à justifier légalement son intervention que pour autant, c'est moralement acceptable.

C'est le problème de la "morale" Dans les cas qui nous occupent, le chauffeur de bus pouvait-il, moralement, frapper un enfant dont il avait la garde ? On n'est obligé de se baser sur la loi parce que la morale est fluctuante suivant ses propres intérêts.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 17401
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Vojnik Sreće le Dim 7 Oct - 18:06

Nadou a écrit:

C'est le problème de la "morale" Dans les cas qui nous occupent, le chauffeur de bus pouvait-il, moralement, frapper un enfant dont il avait la garde ? On n'est obligé de se baser sur la loi parce que la morale est fluctuante suivant ses propres intérêts.

La défense de Benalla s'appuie sur un flou juridique... celle du chauffeur aussi ? Non.

Et puis, quel rapport avec Benalla ? Le chauffeur de bus a t-il giflé pour appréhender un suspect en attendant la police ? Que je sache, le geste du chauffeur n'engage personne, sinon lui-même. C'est un fait divers, pas une affaire d'état (qui nous concerne tous) comme c'est le cas de Benalla Wink





R.I.P 2 my youth
avatar
Vojnik Sreće

Messages : 187
Date d'inscription : 24/09/2018
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix de la baffe !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum