question aux athées

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: question aux athées

Message par sporthos le Ven 25 Aoû - 19:22

Nadou a écrit:
keltys a écrit:Je me demande quand même combien y a-il de gens qui ne croient vraiment en aucun dieu?
J'ai l'impression que chez beaucoup de "non croyants", il subsiste toujours un petit doute coincé dans un coin de leur cerveau.

Je suis complètement athée mais qui sait, peut-être qu'au bord du dernier précipice, je ferai comme Miterrand, je choisirai la facilité du doute. Parce que le pb est là, ne suis-je destiné qu'à devenir un tas de poussière ou ai-je l'espoir de voir mon "âme" survivre ?
Le questionnement ne porte pas sur "Dieu" mais sur soi-même. Survivre ou m'éteindre pour toujours ? Face à cette angoisse, certains choisissent le doute ainsi la mort est plus supportable.


Je crois que Mitterrand a toujours été un homme en recherche de spiritualité , il admirait , entre autres le Frère Roger de la communauté de Tézé . C'est un homme qui méditait souvent et qui cherchait la vérité , d'où sa passion pour la lecture . Ce qui est intéressant dans la vie de cet homme , c'est qu'il n'avait fermé aucune porte derrière lui . Il cherchait ...comme un autre grand intellectuel , son adversaire politique , Jean d'Ormesson qui n'a pas de conviction religieuse , même si baptisé comme Mitterrand .

sporthos

Messages : 553
Date d'inscription : 11/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Nadou le Ven 25 Aoû - 19:34

Nicole SONH a écrit:
Nadou a écrit:
keltys a écrit:Je me demande quand même combien y a-il de gens qui ne croient vraiment en aucun dieu?
J'ai l'impression que chez beaucoup de "non croyants", il subsiste toujours un petit doute coincé dans un coin de leur cerveau.

Je suis complètement athée mais qui sait, peut-être qu'au bord du dernier précipice, je ferai comme Miterrand, je choisirai la facilité du doute. Parce que le pb est là, ne suis-je destiné qu'à devenir un tas de poussière ou ai-je l'espoir de voir mon "âme" survivre ?
Le questionnement ne porte pas sur "Dieu" mais sur soi-même. Survivre ou m'éteindre pour toujours ? Face à cette angoisse, certains choisissent le doute ainsi la mort est plus supportable.
Pareil, au moment de sauter le pas (le dernier), je deviendrai croyante : on ne sait jamais, hein ?!  Laughing Et puis, pendant que je penserai à ça, je ne penserai pas à autre chose.



Plaisanterie mise à part, ça ne marche pas parce qu'il faut avoir sa carte pour entrer au paradis. Si tu ne l'as pas, St Pierre te refoule et alors là... 
François 1er, le vivant, est sympa : il prétend qu'il n'y a pas besoin d'être croyant pour aller au Paradis, qu'il suffit d'être gentil. Mais les Catholiques ne l'entendent pas de cette oreille. Il faut être catholique déclaré pour y avoir droit.  Pareil chez les Jéhovah... Du coup, je sais plus où je dois prendre ma carte... Shocked

Moi, je ne l'ai jamais rendue ! Very Happy


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 17244
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Nadou le Ven 25 Aoû - 19:35

sporthos a écrit:
Nadou a écrit:
keltys a écrit:Je me demande quand même combien y a-il de gens qui ne croient vraiment en aucun dieu?
J'ai l'impression que chez beaucoup de "non croyants", il subsiste toujours un petit doute coincé dans un coin de leur cerveau.

Je suis complètement athée mais qui sait, peut-être qu'au bord du dernier précipice, je ferai comme Miterrand, je choisirai la facilité du doute. Parce que le pb est là, ne suis-je destiné qu'à devenir un tas de poussière ou ai-je l'espoir de voir mon "âme" survivre ?
Le questionnement ne porte pas sur "Dieu" mais sur soi-même. Survivre ou m'éteindre pour toujours ? Face à cette angoisse, certains choisissent le doute ainsi la mort est plus supportable.


Je crois que Mitterrand a toujours été un homme en recherche de spiritualité , il admirait , entre autres le Frère Roger de la communauté de Tézé . C'est un homme qui méditait souvent et qui cherchait la vérité , d'où sa passion pour la lecture . Ce qui est intéressant dans la vie de cet homme , c'est qu'il n'avait fermé aucune porte derrière lui . Il cherchait ...comme un autre grand intellectuel , son adversaire politique , Jean d'Ormesson qui n'a pas de conviction religieuse , même si baptisé comme Mitterrand .

C'est vrai mais c'est bien à la fin de sa vie qu'il se serait rapproché du Dieu des catholiques.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 17244
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Nadou le Ven 25 Aoû - 19:37

sporthos a écrit:
Nicole SONH a écrit:
Nadou a écrit:

Je suis complètement athée mais qui sait, peut-être qu'au bord du dernier précipice, je ferai comme Miterrand, je choisirai la facilité du doute. Parce que le pb est là, ne suis-je destiné qu'à devenir un tas de poussière ou ai-je l'espoir de voir mon "âme" survivre ?
Le questionnement ne porte pas sur "Dieu" mais sur soi-même. Survivre ou m'éteindre pour toujours ? Face à cette angoisse, certains choisissent le doute ainsi la mort est plus supportable.
Pareil, au moment de sauter le pas (le dernier), je deviendrai croyante : on ne sait jamais, hein ?!  Laughing Et puis, pendant que je penserai à ça, je ne penserai pas à autre chose.



Plaisanterie mise à part, ça ne marche pas parce qu'il faut avoir sa carte pour entrer au paradis. Si tu ne l'as pas, St Pierre te refoule et alors là... 
François 1er, le vivant, est sympa : il prétend qu'il n'y a pas besoin d'être croyant pour aller au Paradis, qu'il suffit d'être gentil. Mais les Catholiques ne l'entendent pas de cette oreille. Il faut être catholique déclaré pour y avoir droit.  Pareil chez les Jéhovah... Du coup, je sais plus où je dois prendre ma carte... Shocked


Remarque intéressante . Le salut des âmes est une question de théologie complexe que j'éviterai d'aborder . Mais je peux dire que du point de vue catholique - puisque vous faîtes allusion à cette confession  - le pape et les autres catholiques ( sauf les intégristes ) parlent d'une même voix depuis le dernier concile . Il n'est pas obligé d'être catholique ou même croyant pour accéder au paradis .

C'est rassurant parce qu'au dernier moment, si on en choisit un, il ne faut pas se tromper de Dieu.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 17244
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par sporthos le Ven 25 Aoû - 21:43

Nadou a écrit:
sporthos a écrit:


Remarque intéressante . Le salut des âmes est une question de théologie complexe que j'éviterai d'aborder . Mais je peux dire que du point de vue catholique - puisque vous faîtes allusion à cette confession  - le pape et les autres catholiques ( sauf les intégristes ) parlent d'une même voix depuis le dernier concile . Il n'est pas obligé d'être catholique ou même croyant pour accéder au paradis .

C'est rassurant parce qu'au dernier moment, si on en choisi un, il ne faut pas se tromper de Dieu.


Là encore , pour vous répondre , je me place du point de vue que je connais le mieux , la foi catholique . Je préférerai qu'un théologien vous réponde car la question du salut est vraiment complexe . Mais l'Eglise dit en gros , que peu importe la religion , c'est sur ce qu'on aura fait de sa vie qu 'on sera jugé .
La religion néanmoins ne doit pas se choisir comme un paquet de lessive dans un supermarché . Le choix de la religion doit répondre à un examen profond de sa conscience .
Il est vrai que l'Eglise n'aime pas l'athéisme car elle y voit une négation volontaire de l'existence de Dieu .
Personnellement je suis très admiratif des athées humanistes . Voilà des gens qui pour la plupart font du bien autour d'eux , de manière totalement désintéressée , ce qui est d'autant plus beau et méritoire . En cela , je rejoins tout à fait le point de vue de Jean d'Ormesson .
avatar
sporthos

Messages : 553
Date d'inscription : 11/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Invité le Ven 25 Aoû - 21:45

sporthos a écrit:
Nicole SONH a écrit:
Pareil, au moment de sauter le pas (le dernier), je deviendrai croyante : on ne sait jamais, hein ?!  Laughing Et puis, pendant que je penserai à ça, je ne penserai pas à autre chose.



Plaisanterie mise à part, ça ne marche pas parce qu'il faut avoir sa carte pour entrer au paradis. Si tu ne l'as pas, St Pierre te refoule et alors là... 
François 1er, le vivant, est sympa : il prétend qu'il n'y a pas besoin d'être croyant pour aller au Paradis, qu'il suffit d'être gentil. Mais les Catholiques ne l'entendent pas de cette oreille. Il faut être catholique déclaré pour y avoir droit.  Pareil chez les Jéhovah... Du coup, je sais plus où je dois prendre ma carte... Shocked


Remarque intéressante . Le salut des âmes est une question de théologie complexe que j'éviterai d'aborder . Mais je peux dire que du point de vue catholique - puisque vous faîtes allusion à cette confession  - le pape et les autres catholiques ( sauf les intégristes ) parlent d'une même voix depuis le dernier concile . ".........,,Il n'est pas obligé d'être catholique ou même croyant pour accéder au paradis .
"Le geôlier leur demanda : " Que faut-il faire pour être sauvé ? " Paul et Silas lui répondit : Crois en Jésus-Christ et tu seras sauvé "........  Ailleurs, on voit Paul qui dit: " Personne ne sera justifié devant Dieu par les œuvres de la Loi"..... " Nous estimons que l'homme est justifié par la foi, indépendamment des œuvres de la Loi " , voulant dire par là que personne n'est capable de respecter réellement les commandements et innombrables rites prescrits par la Loi.........
Ou encore, cette réponse â une question :" Si tu crois dans ton cœur que Jésus est Seigneur et qu'il est vraiment ressuscité, tu seras sauvé "
15 siècles plus tard, un moine allemand nommé Martin Luther, relisant attentivement la Lettre aux Romains, dira " La foi accomplit toutes les lois. Les  œuvres n'accomplissent la Loi à aucun titre " La foi est l'essentiel, les œuvres sont accessoires'.....

C'était le début de la Réforme et du Protestantisme : l'Histoire et la Religion se rejoignent souvent !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par sporthos le Ven 25 Aoû - 21:53

Nadou a écrit:
sporthos a écrit:


Je crois que Mitterrand a toujours été un homme en recherche de spiritualité , il admirait , entre autres le Frère Roger de la communauté de Tézé . C'est un homme qui méditait souvent et qui cherchait la vérité , d'où sa passion pour la lecture . Ce qui est intéressant dans la vie de cet homme , c'est qu'il n'avait fermé aucune porte derrière lui . Il cherchait ...comme un autre grand intellectuel , son adversaire politique , Jean d'Ormesson qui n'a pas de conviction religieuse , même si baptisé comme Mitterrand .

C'est vrai mais c'est bien à la fin de sa vie qu'il se serait rapproché du Dieu des catholiques.


Je crois qu'il est mort agnostique sans avoir renié la religion dans laquelle il a été baptisé . Il n'a pas demandé  l'administration du sacrement des malades ( jadis l'extrême onction ) . Il a simplement émis dans ses dernières volontés , la possibilité d'avoir des obsèques religieuses . Il est vrai qu'il était chanoine honoraire et que c'est peut-être cette charge qui le sauvera ... lol!
avatar
sporthos

Messages : 553
Date d'inscription : 11/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par sporthos le Ven 25 Aoû - 21:56

Haroun 6259 a écrit:
sporthos a écrit:


Remarque intéressante . Le salut des âmes est une question de théologie complexe que j'éviterai d'aborder . Mais je peux dire que du point de vue catholique - puisque vous faîtes allusion à cette confession  - le pape et les autres catholiques ( sauf les intégristes ) parlent d'une même voix depuis le dernier concile . ".........,,Il n'est pas obligé d'être catholique ou même croyant pour accéder au paradis .
"Le geôlier leur demanda : " Que faut-il faire pour être sauvé ? " Paul et Silas lui répondit : Crois en Jésus-Christ et tu seras sauvé "........  Ailleurs, on voit Paul qui dit: " Personne ne sera justifié devant Dieu par les œuvres de la Loi"..... " Nous estimons que l'homme est justifié par la foi, indépendamment des œuvres de la Loi " , voulant dire par là que personne n'est capable de respecter réellement les commandements et innombrables rites prescrits par la Loi..........

15 siècles plus tard, un moine allemand nommé Martin Luther, relisant attentivement la Lettre aux Romains, dira " La foi accomplit toutes les lois. Les  œuvres n'accomplissent la Loi à aucun titre " La foi est l'essentiel, les œuvres sont accessoires'.....

C'était le début de la Réforme et du Protestantisme : l'Histoire et la Religion se rejoignent souvent !


Et aujourd'hui , c'est toujours la position de l'Eglise réformée ? Point de paradis pour les non-croyants et les croyants des autres religions ?
avatar
sporthos

Messages : 553
Date d'inscription : 11/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Invité le Ven 25 Aoû - 22:21

sporthos a écrit:
Haroun 6259 a écrit:
"Le geôlier leur demanda : " Que faut-il faire pour être sauvé ? " Paul et Silas lui répondit : Crois en Jésus-Christ et tu seras sauvé "........  Ailleurs, on voit Paul qui dit: " Personne ne sera justifié devant Dieu par les œuvres de la Loi"..... " Nous estimons que l'homme est justifié par la foi, indépendamment des œuvres de la Loi " , voulant dire par là que personne n'est capable de respecter réellement les commandements et innombrables rites prescrits par la Loi..........

15 siècles plus tard, un moine allemand nommé Martin Luther, relisant attentivement la Lettre aux Romains, dira " La foi accomplit toutes les lois. Les  œuvres n'accomplissent la Loi à aucun titre " La foi est l'essentiel, les œuvres sont accessoires'.....

C'était le début de la Réforme et du Protestantisme : l'Histoire et la Religion se rejoignent souvent !


Et aujourd'hui , c'est toujours la position de l'Eglise réformée ? Point de paradis pour les non-croyants et les croyants des autres religions ?
L'apport essentiel du protestantisme a été de déculpabiliser les   chrétiens , qui ont compris qu'ils ne pouvaient obtenir leur salut par leurs seuls et faibles moyens, sans l'aide divine, ( qu'on appelle la grâce ) .  Toujours l'apôtre Paul " c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et ceci ne vient pas de vous : c'est un don de Dieu ".  ........ Ç Le principal, c'est de ne pas refuser cette grâce, lorsqu'elle est proposée :-)  De toute façon, vous le savez, dès le départ, tout le monde est " enfant de Dieu " .... Mais comme vous dites,je ne suis pas théologien, je m'attache surtout à l'aspect historique . Et cette Épître aux Romains, lue et relue par Luther, a eu une importance extraordinaire dans l'Histoire mondiale puisque c'est son analyse approfondie qui a été la cause du plus grand schisme du christianisme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par sporthos le Ven 25 Aoû - 22:56

Haroun 6259 a écrit:
sporthos a écrit:


Et aujourd'hui , c'est toujours la position de l'Eglise réformée ? Point de paradis pour les non-croyants et les croyants des autres religions ?
L'apport essentiel du protestantisme a été de déculpabiliser les   chrétiens , qui ont compris qu'ils ne pouvaient obtenir leur salut par leurs seuls et faibles moyens, sans l'aide divine, ( qu'on appelle la grâce ) .  Toujours l'apôtre Paul " c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et ceci ne vient pas de vous : c'est un don de Dieu ".  ........ Ç Le principal, c'est de ne pas refuser cette grâce, lorsqu'elle est proposée :-)  De toute façon, vous le savez, dès le départ, tout le monde est " enfant de Dieu " .... Mais comme vous dites,je ne suis pas théologien, je m'attache surtout à l'aspect historique . Et cette Épître aux Romains, lue et relue par Luther, a eu une importance extraordinaire dans l'Histoire mondiale puisque c'est son analyse approfondie qui a été la cause du plus grand schisme du christianisme.


C'est très vrai , le protestantisme a beaucoup apporté au christianisme . Luther a été un grand théologien qui nous a tous ramené aux sources de la foi , l'Ecriture , souvent oubliée ou détournée à l'époque .
avatar
sporthos

Messages : 553
Date d'inscription : 11/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Nadou le Sam 26 Aoû - 0:28

sporthos a écrit:
Nadou a écrit:
sporthos a écrit:


Je crois que Mitterrand a toujours été un homme en recherche de spiritualité , il admirait , entre autres le Frère Roger de la communauté de Tézé . C'est un homme qui méditait souvent et qui cherchait la vérité , d'où sa passion pour la lecture . Ce qui est intéressant dans la vie de cet homme , c'est qu'il n'avait fermé aucune porte derrière lui . Il cherchait ...comme un autre grand intellectuel , son adversaire politique , Jean d'Ormesson qui n'a pas de conviction religieuse , même si baptisé comme Mitterrand .

C'est vrai mais c'est bien à la fin de sa vie qu'il se serait rapproché du Dieu des catholiques.


Je crois qu'il est mort agnostique sans avoir renié la religion dans laquelle il a été baptisé . Il n'a pas demandé  l'administration du sacrement des malades ( jadis l'extrême onction ) . Il a simplement émis dans ses dernières volontés , la possibilité d'avoir des obsèques religieuses . Il est vrai qu'il était chanoine honoraire et que c'est peut-être cette charge qui le sauvera ... lol!
C'est pas juste ! Very Happy


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 17244
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par sporthos le Lun 28 Aoû - 23:12

Haroun 6259 a écrit:
sporthos a écrit:


Et aujourd'hui , c'est toujours la position de l'Eglise réformée ? Point de paradis pour les non-croyants et les croyants des autres religions ?
L'apport essentiel du protestantisme a été de déculpabiliser les   chrétiens , qui ont compris qu'ils ne pouvaient obtenir leur salut par leurs seuls et faibles moyens, sans l'aide divine, ( qu'on appelle la grâce ) .  Toujours l'apôtre Paul " c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et ceci ne vient pas de vous : c'est un don de Dieu ".  ........ Ç Le principal, c'est de ne pas refuser cette grâce, lorsqu'elle est proposée :-)  De toute façon, vous le savez, dès le départ, tout le monde est " enfant de Dieu " .... Mais comme vous dites,je ne suis pas théologien, je m'attache surtout à l'aspect historique . Et cette Épître aux Romains, lue et relue par Luther, a eu une importance extraordinaire dans l'Histoire mondiale puisque c'est son analyse approfondie qui a été la cause du plus grand schisme du christianisme.


Je me suis plongé dans le concile Vatican II (1000 pages ) ces derniers jours et je suis incapable de dire ce qui en est exactement sur la question du salut . Je crois pouvoir dire que l'Eglise assure le salut aux chrétiens qui se conforment aux Evangiles et qu'elle se garde de dire ce qui en est pour les autres , ne voulant pas se substituer au jugement du créateur . Elle peut dire avec certitude que certaines âmes sont au Paradis mais elle ignore si une seule est en enfer .
Mais c'est une question extrêmement complexe . Un dictionnaire de théologie m'aurait mieux renseigné mais je n'en ai pas .
avatar
sporthos

Messages : 553
Date d'inscription : 11/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Invité le Mar 29 Aoû - 9:30

sporthos a écrit:
Haroun 6259 a écrit:
L'apport essentiel du protestantisme a été de déculpabiliser les   chrétiens , qui ont compris qu'ils ne pouvaient obtenir leur salut par leurs seuls et faibles moyens, sans l'aide divine, ( qu'on appelle la grâce ) .  Toujours l'apôtre Paul " c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et ceci ne vient pas de vous : c'est un don de Dieu ".  ........ Ç Le principal, c'est de ne pas refuser cette grâce, lorsqu'elle est proposée :-)  De toute façon, vous le savez, dès le départ, tout le monde est " enfant de Dieu " .... Mais comme vous dites,je ne suis pas théologien, je m'attache surtout à l'aspect historique . Et cette Épître aux Romains, lue et relue par Luther, a eu une importance extraordinaire dans l'Histoire mondiale puisque c'est son analyse approfondie qui a été la cause du plus grand schisme du christianisme.


Je me suis plongé dans le concile Vatican II (1000 pages ) ces derniers jours et je suis incapable de dire ce qui en est exactement sur la question du salut . Je crois pouvoir dire que l'Eglise assure le salut aux chrétiens qui se conforment aux Evangiles et qu'elle se garde de dire ce qui en est pour les autres , ne voulant pas se substituer au jugement du créateur . Elle peut dire avec certitude que certaines âmes sont au Paradis mais elle ignore si une seule est en enfer .
Mais c'est une question extrêmement complexe . Un dictionnaire de théologie m'aurait mieux renseigné mais je n'en ai pas .

Vous qui êtes catholique, vous devriez être interpellé par ce que le prêtre dit, au moment de la célébration de l'Eucharistie " Comme cette eau se mêle  au vin dans le sacrement de l'Alliance, puissions-nous être uni à la divinité de Celui qui a pris notre humanité" ( je l'entends à chaque célébration œcuménique et aussi lorsque j'assiste à une messe catholique, par exemple, lors d'une célébration de baptême d'adultes ou d'ados)
A mon avis, c'est cela, le Royaume des Cieux, c'est être uni à Dieu pour l'éternité, c'est cela la vie éternelle qui commence dès ici-bas; mais c'est quelque chose qu'on ne peut pas -avec notre bien faible intelligence  - mieux définir;  ce n'est pas du tout une espèce de jardin de délices où l'on doit finir par s'ennuyer....éternellement .
Quant au "Purgatoire", vous savez que les Ecritures chrétiennes et juives n'en parlent pas ,sauf dans les livres des Macchabées - mais il se trouve que ces livres ne sont pas considérés comme canoniques par les Protestants !
Et l'Enfer, c'est les autres ? ( comme aurait dit Sartre Very Happy  )Non, l'Enfer, ce n'est pas un océan de flammes, comme le représentaient les artistes de la fin du Moyen-Age et de la Renaissance, avec ses diables tourmenteurs et ses lieux de torture, c'est la mort éternelle, c'est être séparé de Dieu pour l'éternité. D'ailleurs, dans l'Evangile selon Matthieu, Jésus dit à l'apôtre Pierre : "Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise, et les Portes de l'Hadès ne tiendront pas contre elle......" Et l'Hadès, c'est le séjour des morts, c'est le Mal, c'est la mort éternelle.

Je m'adresse encore au catholique que vous êtes, et qui connaissez peut-être François d'Assise, qui a écrit : "Loué sois-tu, Seigneur, pour notre sœur la mort corporelle à laquelle nul homme vivant ne peut échapper. Malheur(eux) ceux qui mourront dans les péchés mortels. Heureux ceux qu'elle trouvera dans tes très saintes volontés car la seconde mort ne leur fera pas de mal "   C'est clair, il me semble, pour saint François, il y a bien deux morts !
Deux citations :
De l'apôtre Paul, dans sa Lettre aux Romains : " Le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle et Jésus-Christ notre Seigneur"
De l'évangéliste Luc : " Car le Fils de l'Homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu"

Pardon pour ce long discours, que je termine en reconnaissant que le Nouveau Testament - ni l'Ancien ! - ne donne beaucoup de détails concrets sur l'Au-delà .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par sporthos le Sam 2 Sep - 22:04

Haroun 6259 a écrit:
sporthos a écrit:
Haroun 6259 a écrit:
L'apport essentiel du protestantisme a été de déculpabiliser les   chrétiens , qui ont compris qu'ils ne pouvaient obtenir leur salut par leurs seuls et faibles moyens, sans l'aide divine, ( qu'on appelle la grâce ) .  Toujours l'apôtre Paul " c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et ceci ne vient pas de vous : c'est un don de Dieu ".  ........ Ç Le principal, c'est de ne pas refuser cette grâce, lorsqu'elle est proposée :-)  De toute façon, vous le savez, dès le départ, tout le monde est " enfant de Dieu " .... Mais comme vous dites,je ne suis pas théologien, je m'attache surtout à l'aspect historique . Et cette Épître aux Romains, lue et relue par Luther, a eu une importance extraordinaire dans l'Histoire mondiale puisque c'est son analyse approfondie qui a été la cause du plus grand schisme du christianisme.


Je me suis plongé dans le concile Vatican II (1000 pages ) ces derniers jours et je suis incapable de dire ce qui en est exactement sur la question du salut . Je crois pouvoir dire que l'Eglise assure le salut aux chrétiens qui se conforment aux Evangiles et qu'elle se garde de dire ce qui en est pour les autres , ne voulant pas se substituer au jugement du créateur . Elle peut dire avec certitude que certaines âmes sont au Paradis mais elle ignore si une seule est en enfer .
Mais c'est une question extrêmement complexe . Un dictionnaire de théologie m'aurait mieux renseigné mais je n'en ai pas .

Vous qui êtes catholique, vous devriez être interpellé par ce que le prêtre dit, au moment de la célébration de l'Eucharistie " Comme cette eau se mêle  au vin dans le sacrement de l'Alliance, puissions-nous être uni à la divinité de Celui qui a pris notre humanité" ( je l'entends à chaque célébration œcuménique et aussi lorsque j'assiste à une messe catholique, par exemple, lors d'une célébration de baptême d'adultes ou d'ados)
A mon avis, c'est cela, le Royaume des Cieux, c'est être uni à Dieu pour l'éternité, c'est cela la vie éternelle qui commence dès ici-bas; mais c'est quelque chose qu'on ne peut pas -avec notre bien faible intelligence  - mieux définir;  ce n'est pas du tout une espèce de jardin de délices où l'on doit finir par s'ennuyer....éternellement .
Quant au "Purgatoire", vous savez que les Ecritures chrétiennes et juives n'en parlent pas ,sauf dans les livres des Macchabées - mais il se trouve que ces livres ne sont pas considérés comme canoniques par les Protestants !
Et l'Enfer, c'est les autres ? ( comme aurait dit Sartre Very Happy  )Non, l'Enfer, ce n'est pas un océan de flammes, comme le représentaient les artistes de la fin du Moyen-Age et de la Renaissance, avec ses diables tourmenteurs et ses lieux de torture, c'est la mort éternelle, c'est être séparé de Dieu pour l'éternité. D'ailleurs, dans l'Evangile selon Matthieu, Jésus dit à l'apôtre Pierre : "Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise, et les Portes de l'Hadès ne tiendront pas contre elle......" Et l'Hadès, c'est le séjour des morts, c'est le Mal, c'est la mort éternelle.

Je m'adresse encore au catholique que vous êtes, et qui connaissez peut-être François d'Assise, qui a écrit : "Loué sois-tu, Seigneur, pour notre sœur la mort corporelle à laquelle nul homme vivant ne peut échapper. Malheur(eux) ceux qui mourront dans les péchés mortels. Heureux ceux qu'elle trouvera dans tes très saintes volontés car la seconde mort ne leur fera pas de mal "   C'est clair, il me semble, pour saint François, il y a bien deux morts !
Deux citations :
De l'apôtre Paul, dans sa Lettre aux Romains : " Le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle et Jésus-Christ notre Seigneur"
De l'évangéliste Luc : " Car le Fils de l'Homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu"

Pardon pour ce long discours, que je termine en reconnaissant que le Nouveau Testament - ni l'Ancien ! - ne donne beaucoup de détails concrets sur l'Au-delà .


Désolé de répondre tardivement à cause de soucis de santé .
Ce que vous avez écrit est assez conforme à ce que disent les Eglises chrétiennes aujourd'hui .
J'ai eu la curiosité de lire l'index du Concile Vatican II , le mot " Enfer" n'y est pas mentionné alors que celui de "Purgatoire" y figure . Même si le Concile ne dit presque rien sur ce dernier , il mentionne que certaines âmes purgent leurs péchés après la mort et qu'il est utile de prier pour elles ( un point de divergence sans doute avec les protestants ) .  
Il faut pourtant reconnaître que la peur de l'enfer , notamment de ses flammes telles qu'elles sont mentionnées dans l'évangile de Luc , a animé les chrétiens jusqu'à ces dernières décennies .
La question du salut , est un point de théologie sur lequel les étudiants de théologie planche 3 heures lors de leurs examens , c'est dire si la question est complexe . Mais en gros , je suis d'accord avec vous .
avatar
sporthos

Messages : 553
Date d'inscription : 11/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Reflexion sur le feu de l´Enfer

Message par elaine le Sam 2 Sep - 22:34

Reflexion sur le feu de l´Enfer,  du Purgatoire et du Ciel
D´après le Père François Varillon (jésuite)

Il n´y a rien de surprenant à ce que la tradition compare à un feu cette brûlure de la purification

Purgatoire signifie "purification"
Au fond c´est le même feu qui
- damne en Enfer
- purifie au Purgatoire
- Beatifie au Ciel

Dieu ne change pas, le feu de l´Amour est toujours le même

C´est nous qui sommes différents devant l´amour immuable et infini:
Si nous sommes totalement contraires à l´Amour, le feu de Dieu nous torture.
Si nous sommes capables de purification, le feu de Dieu nous purifie
Si nous sommes unis à Dieu, ce feu nous béatifie



«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
avatar
elaine

Messages : 9415
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Invité le Dim 3 Sep - 18:22

sporthos a écrit:
Haroun 6259 a écrit:
sporthos a écrit:


Je me suis plongé dans le concile Vatican II (1000 pages ) ces derniers jours et je suis incapable de dire ce qui en est exactement sur la question du salut . Je crois pouvoir dire que l'Eglise assure le salut aux chrétiens qui se conforment aux Evangiles et qu'elle se garde de dire ce qui en est pour les autres , ne voulant pas se substituer au jugement du créateur . Elle peut dire avec certitude que certaines âmes sont au Paradis mais elle ignore si une seule est en enfer .
Mais c'est une question extrêmement complexe . Un dictionnaire de théologie m'aurait mieux renseigné mais je n'en ai pas .

Vous qui êtes catholique, vous devriez être interpellé par ce que le prêtre dit, au moment de la célébration de l'Eucharistie " Comme cette eau se mêle  au vin dans le sacrement de l'Alliance, puissions-nous être uni à la divinité de Celui qui a pris notre humanité" ( je l'entends à chaque célébration œcuménique et aussi lorsque j'assiste à une messe catholique, par exemple, lors d'une célébration de baptême d'adultes ou d'ados)
A mon avis, c'est cela, le Royaume des Cieux, c'est être uni à Dieu pour l'éternité, c'est cela la vie éternelle qui commence dès ici-bas; mais c'est quelque chose qu'on ne peut pas -avec notre bien faible intelligence  - mieux définir;  ce n'est pas du tout une espèce de jardin de délices où l'on doit finir par s'ennuyer....éternellement .
Quant au "Purgatoire", vous savez que les Ecritures chrétiennes et juives n'en parlent pas ,sauf dans les livres des Macchabées - mais il se trouve que ces livres ne sont pas considérés comme canoniques par les Protestants !
Et l'Enfer, c'est les autres ? ( comme aurait dit Sartre Very Happy  )Non, l'Enfer, ce n'est pas un océan de flammes, comme le représentaient les artistes de la fin du Moyen-Age et de la Renaissance, avec ses diables tourmenteurs et ses lieux de torture, c'est la mort éternelle, c'est être séparé de Dieu pour l'éternité. D'ailleurs, dans l'Evangile selon Matthieu, Jésus dit à l'apôtre Pierre : "Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise, et les Portes de l'Hadès ne tiendront pas contre elle......" Et l'Hadès, c'est le séjour des morts, c'est le Mal, c'est la mort éternelle.

Je m'adresse encore au catholique que vous êtes, et qui connaissez peut-être François d'Assise, qui a écrit : "Loué sois-tu, Seigneur, pour notre sœur la mort corporelle à laquelle nul homme vivant ne peut échapper. Malheur(eux) ceux qui mourront dans les péchés mortels. Heureux ceux qu'elle trouvera dans tes très saintes volontés car la seconde mort ne leur fera pas de mal "   C'est clair, il me semble, pour saint François, il y a bien deux morts !
Deux citations :
De l'apôtre Paul, dans sa Lettre aux Romains : " Le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle et Jésus-Christ notre Seigneur"
De l'évangéliste Luc : " Car le Fils de l'Homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu"

Pardon pour ce long discours, que je termine en reconnaissant que le Nouveau Testament - ni l'Ancien ! - ne donne beaucoup de détails concrets sur l'Au-delà .


Désolé de répondre tardivement à cause de soucis de santé .
Ce que vous avez écrit est assez conforme à ce que disent les Eglises chrétiennes aujourd'hui .
J'ai eu la curiosité de lire l'index du Concile Vatican II , le mot " Enfer" n'y est pas mentionné alors que celui de "Purgatoire" y figure . Même si le Concile ne dit presque rien sur ce dernier , il mentionne que certaines âmes purgent leurs péchés après la mort et qu'il est utile de prier pour elles ( un point de divergence sans doute avec les protestants ) .  

La notion de " Purgatoire" est apparue vers le 12 ème siècle, je crois. Il apparaissait probablement trop " manichéen",  aux théologiens de l'époque de ne laisser que deux possibilités à l'âme du défunt : soit le Royaume des Cieux, soit l'Hadès . Mais je le répète : dans la Bible hébraïque, vous ne trouvez pas trace de ce mot ( les Macchabées sont "deutérocanoniques, c-à-d d'un intérêt secondaire ). Et le Nouveau Testament n'en parle guère, sinon dans une Epître attribuée à Pierre ( mais écrite par l'un de ses disciples, bien après sa mort ) .
L' "enfer" , c'est le " lieu inférieur", c-à-d le séjour des morts .
De même que " le" Satan" , dans l'Ancien Testament, n'est guère que le Tentateur et n'intervient pas beaucoup. Dans le Nouveau Testament. Lorsque dans l'Evangile selon Matthieu, il est écrit " Allez, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le Diable et ses anges", c'est tout d'abord une figure de style - il faut se référer à l'époque - et surtout, ça veut dire que si le feu est éternel, ça ne veut pas dire que ceux qui y sont précipités vont y séjourner éternellement Very Happy


Il faut pourtant reconnaître que la peur de l'enfer , notamment de ses flammes telles qu'elles sont mentionnées dans l'évangile de Luc , a animé les chrétiens jusqu'à ces dernières décennies .

Je pense que vous faites référence au pauvre Lazare et le mauvais riche, - le pauvre Lazare qui mendiait à la porte du mauvais riche -. Tous les deux meurent et se retrouvent, le pauvre Lazare près d'Abraham et le mauvais riche dans l'Hadès, en proie dans les tourments.
Si c'est de cela dont vous parlez, il s'agit d'une histoire-parabole .
Et puis, il me semble bien que beaucoup d'historiens disent que le démon n'est pas très important avant l'an mil, peut-être même plus tard . Jusqu'à cette période, on le représente comme un être humain anormal, méchant, plus puissant qu'un humain mais pas tellement. C'est surtout à partir de la Renaissance italienne ( le XIV ème siècle ) qu'il prend de l'ampleur ( la peste noire y est pour beaucoup ! )


La question du salut , est un point de théologie sur lequel les étudiants de théologie planche 3 heures lors de leurs examens , c'est dire si la question est complexe . Mais en gros , je suis d'accord avec vous .

En tout cas, soignez-vous bien !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Invité le Dim 3 Sep - 18:54

Les dieux sont une supercherie inventée par les sorciers, chamanes, marabouts, prêtres et autres bonimenteurs pour exploiter la crédulité des gogos.
Où étiez vous avant votre conception ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Invité le Dim 3 Sep - 19:10

Sapeur Lipopète a écrit:Les dieux sont une supercherie inventée par les sorciers, chamanes, marabouts, prêtres et autres bonimenteurs pour exploiter la crédulité des gogos.
Où étiez vous avant votre conception ?

Il y a des gens qui croient à la métempsychose, d'autres à la réincarnation, d'autres à la création "ex nihilo",   et d'autres qui croient à rien   Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par sporthos le Mer 13 Sep - 21:18

Haroun 6259 a écrit:
sporthos a écrit:


Désolé de répondre tardivement à cause de soucis de santé .
Ce que vous avez écrit est assez conforme à ce que disent les Eglises chrétiennes aujourd'hui .
J'ai eu la curiosité de lire l'index du Concile Vatican II , le mot " Enfer" n'y est pas mentionné alors que celui de "Purgatoire" y figure . Même si le Concile ne dit presque rien sur ce dernier , il mentionne que certaines âmes purgent leurs péchés après la mort et qu'il est utile de prier pour elles ( un point de divergence sans doute avec les protestants ) .  

La notion de " Purgatoire" est apparue vers le 12 ème siècle, je crois. Il apparaissait probablement trop " manichéen",  aux théologiens de l'époque de ne laisser que deux possibilités à l'âme du défunt : soit le Royaume des Cieux, soit l'Hadès . Mais je le répète : dans la Bible hébraïque, vous ne trouvez pas trace de ce mot ( les Macchabées sont "deutérocanoniques, c-à-d d'un intérêt secondaire ). Et le Nouveau Testament n'en parle guère, sinon dans une Epître attribuée à Pierre ( mais écrite par l'un de ses disciples, bien après sa mort ) .
L' "enfer" , c'est le " lieu inférieur", c-à-d le séjour des morts .
De même que " le" Satan" , dans l'Ancien Testament, n'est guère que le Tentateur et n'intervient pas beaucoup. Dans le Nouveau Testament. Lorsque dans l'Evangile selon Matthieu, il est écrit " Allez, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le Diable et ses anges", c'est tout d'abord une figure de style - il faut se référer à l'époque - et surtout, ça veut dire que si le feu est éternel, ça ne veut pas dire que ceux qui y sont précipités vont y séjourner éternellement Very Happy


Il faut pourtant reconnaître que la peur de l'enfer , notamment de ses flammes telles qu'elles sont mentionnées dans l'évangile de Luc , a animé les chrétiens jusqu'à ces dernières décennies .

Je pense que vous faites référence au pauvre Lazare et le mauvais riche, - le pauvre Lazare qui mendiait à la porte du mauvais riche -. Tous les deux meurent et se retrouvent, le pauvre Lazare près d'Abraham et le mauvais riche dans l'Hadès, en proie dans les tourments.
Si c'est de cela dont vous parlez, il s'agit d'une histoire-parabole .
Et puis, il me semble bien que beaucoup d'historiens disent que le démon n'est pas très important avant l'an mil, peut-être même plus tard . Jusqu'à cette période, on le représente comme un être humain anormal, méchant, plus puissant qu'un humain mais pas tellement. C'est surtout à partir de la Renaissance italienne ( le XIV ème siècle ) qu'il prend de l'ampleur ( la peste noire y est pour beaucoup ! )


La question du salut , est un point de théologie sur lequel les étudiants de théologie planche 3 heures lors de leurs examens , c'est dire si la question est complexe . Mais en gros , je suis d'accord avec vous .

En tout cas, soignez-vous bien !



La peur de l'enfer a duré 2 000 ans et ce n'est pas fini , je sais que dans les milieux traditionnalistes ( je ne dis pas intégristes ) , l'enfer et le purgatoire sont omniprésents .
Dans mon livre de catéchisme , je voyais enfant des diables qui précipitaient dans les flammes de l'Enfer les pécheurs qui mouraient en état de péché mortel . Je sais que ces manuels de catéchisme sont toujours édités pour les cathos traditionnalistes .

De nos jours , l'enfer et même le jugement dernier sont considérés trop "anxiogènes " , comme on dit aujourd'hui , alors l'Eglise n'en parle presque plus . Comme je le disais plus haut , l'Enfer n'est pas dans l'index du dernier Concile .

L'Eglise d'aujourd'hui axe son discours sur l'amour et la miséricorde . On lit beaucoup en église l'évangile de Luc , le "scriba mansuetudinis Christi " , l'écrivain de la miséricorde du Christ comme l'écrivait Dante .

Et de 2 choses l'une , soit le créateur est bon et il ouvre en grand les portes de son royaume , soit il est mauvais et il envoie rôtir en enfer les pêcheurs morts en état de péché mortel , c'est à dire 90 % de l'humanité . Dans ce dernier cas , il n'y aurait pas une grande différence entre Jésus de Nazareth et Adolf Hitler .
avatar
sporthos

Messages : 553
Date d'inscription : 11/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Invité le Jeu 14 Sep - 9:03

Le problème n'est pas là. La crainte de "l'enfer" était une menace "morale" omniprésente chez les humains pour les inciter à avoir une conduite sans fautes et sans reproches.
A faire "le bien" dans leur vie terrestre et à rejeter tout ce qui était "le mal"...
La peur du gendarme quoi !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par sporthos le Jeu 14 Sep - 22:38

Caïman13 a écrit:Le problème n'est pas là. La crainte de "l'enfer" était une menace "morale" omniprésente chez les humains pour les inciter à avoir une conduite sans fautes et sans reproches.
A faire "le bien" dans leur vie terrestre et à rejeter tout ce qui était "le mal"...
La peur du gendarme quoi !


Il existe toute une littérature sur l'Enfer que chacun connaît sûrement  . De nombreux saints parlent de leur expérience avec l'Enfer . Les apparitions mariales font aussi état de l'Enfer . Pour l'Eglise , c'est plus une réalité qu'un simple menace dont elle aurait usée  pour tenter d'amender l'humanité  .
L'Eglise d'aujourd'hui ne nie pas l'Enfer , elle en parle simplement beaucoup moins . Lisez ce cardinal nigérian contemporain qui parle bien de l'Enfer comme une réalité .

Tous les prêtres jusqu'au siècle dernier apprenait ceci :
Du Péché mortel et du Péché véniel . Le péché mortel est ainsi appelé , parce qu'il nous prive de la grâce sanctifiante, qui est la vie de notre âme , et nous rend digne de la mort ou damnation éternelle . Le péché véniel est celui qui ne détruit pas la grâce sanctifiante , mais qui l'affaiblit . ( Cardinal Gousset , Théologie morale ) .

J'ai recopié un peu au hasard le passage de ce livre que j'ai chez moi . J'aurais pu choisir beaucoup d'autres extraits qui parlent de la damnation et de l'Enfer . La Théologie morale de Gousset était enseignée dans tous les séminaires .

Donc , pas de négationnisme , pour l'Eglise , l'Enfer et ses flammes ont toujours existé .

Mais comme je le disais plus haut , l'Eglise est cependant incapable de dire s'il y a , ne serait-ce qu'une âme en Enfer .
avatar
sporthos

Messages : 553
Date d'inscription : 11/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Invité le Sam 16 Sep - 11:20

sporthos a écrit:
Caïman13 a écrit:Le problème n'est pas là. La crainte de "l'enfer" était une menace "morale" omniprésente chez les humains pour les inciter à avoir une conduite sans fautes et sans reproches.
A faire "le bien" dans leur vie terrestre et à rejeter tout ce qui était "le mal"...
La peur du gendarme quoi !


Il existe toute une littérature sur l'Enfer que chacun connaît sûrement  . De nombreux saints parlent de leur expérience avec l'Enfer . Les apparitions mariales font aussi état de l'Enfer . Pour l'Eglise , c'est plus une réalité qu'un simple menace dont elle aurait usée  pour tenter d'amender l'humanité  .
L'Eglise d'aujourd'hui ne nie pas l'Enfer , elle en parle simplement beaucoup moins . Lisez ce cardinal nigérian contemporain qui parle bien de l'Enfer comme une réalité .

Tous les prêtres jusqu'au siècle dernier apprenait ceci :
Du Péché mortel et du Péché véniel . Le péché mortel est ainsi appelé , parce qu'il nous prive de la grâce sanctifiante, qui est la vie de notre âme , et nous rend digne de la mort ou damnation éternelle . Le péché véniel est celui qui ne détruit pas la grâce sanctifiante , mais qui l'affaiblit . ( Cardinal Gousset , Théologie morale ) .

J'ai recopié un peu au hasard le passage de ce livre que j'ai chez moi . J'aurais pu choisir beaucoup d'autres extraits qui parlent de la damnation et de l'Enfer . La Théologie morale de Gousset était enseignée dans tous les séminaires .

Donc , pas de négationnisme , pour l'Eglise , l'Enfer et ses flammes ont toujours existé .

Mais comme je le disais plus haut , l'Eglise est cependant incapable de dire s'il y a , ne serait-ce qu'une âme en Enfer .

Oups !
Victor Hugo, qui penchait vers le spiritisme, a écrit :
Enfer chrétien, du feu. Enfer païen, du feu. Enfer mahométan, du feu. Enfer hindou, des flammes. A en croire les religions, Dieu est né rôtisseur."




Il aurait aussi pu ajouter certaines variétés du bouddhisme croient à une espèce d'enfer, assez comparable au purgatoire catholique ( permettant d'avoir une meilleure réincarnation avant d'atteindre l'Eveil ).
Bon, l'enfer - "le lieu inférieur" - c'est d'être séparé de Dieu, donc c'est la mort éternelle ( rappelez-vous ce que le Christ a dit à Simon Pierre " Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur ce roc je bâtirai mon Eglise, et que les Portes de la mort ne prévaudront pas contre elle" )
Bon, il y a des variantes; par exemple, parfois on remplace le mot "Eglise" par " assemblée"; ou encore les mots "Portes de la mort" par " les mots " Puissances du Mal" ; mais le sens général reste le même . 

Ou encore, à "la fin des temps" selon saint Paul , le schéma de la résurrection se présente ainsi : d'abord le Christ ( bon, ça s'est fait ) ensuite les hommes ( ça, ça reste à faire, lors du retour du Christ ), ensuite, la destruction par le Christ des "puissances" hostiles à Dieu, et ensuite....ben, la destruction par le Christ de la Mort elle-même.   ( il faut lire saint Paul, c'est passionnant - enfin, c'est mon opinion - il a toujours un raisonnement rabbinique - c'est normal pour un juif de naissance Very Happy )

Assez logiquement, j'ai du mal à croire en un Dieu d'amour qui promet une éternité de tortures à ceux qui ne lui ont pas obéi ! Et j'ai du mal à croire que le Christ envoie sa mère ( humble servante du Seigneur, qui eut beaucoup de mal à comprendre son Fils sur cette Terre ) parler aux humains au lieu de se déplacer lui-même Very Happy  Sola Scriptura !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Diviciac le Mar 19 Sep - 10:22

keltys a écrit:Surprenant quand même, ne pas être croyant et baptiser ses gosses pour faire plaisir à quelqu'un d'autre, franchement je n'arrive pas à comprendre.

Quand à l'histoire du cathé, je connais pas mal de gosse de cathos qui ne voulaient pas y aller (ma fille la premiére) car c'est assez gonflant.


C'est pourtant assez simple à comprendre: agnostique, j'ai accepté de me marier à l'église parce que je ne reconnais pas du tout la "spiritualité" que les catholiques accordent à ce genre de rites. "Pour faire plaisir" j'aurais accepté de me marier à la mosquée,  dans un stade de foot ou un supermarché qui ne sont pas plus "spirituels" que l'église à mon avis.
Trois de mes enfants ont souhaité être baptisés à l'église vers cinq ans , la dernière n'a pas voulu.
Pour les mariages ou les enterrements,je me rends volontiers à la messe où ma femme ma belle-soeur (pas plus croyantes que moi ) et moi chantons à merveille entre autres  l’alléluia à trois voix.  Tellement que le curé nous demande généralement à quelle congrégation nous appartenons. Mais nous chantons aussi "Vive Henrii IV"  sans être royalistes pour autant. 

J'ai  des réserves sur l'athéisme qui, en raison de ses certitudes sur l'existence du divin s'apparente à une forme de religion ou tout au moins de croyance forte sur un sujet pour le moins incertain.


Parfois je me dis que si Dieu attache tant d'importance à des rites, sur les quatre : le rabbin, le pasteur,  le curé et l'imam trois  au moins conduisent opiniâtrement leurs fidèles vers l'enfer.
Si Dieu existe, il ne peut pas être si con .
avatar
Diviciac

Messages : 10665
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Invité le Mar 19 Sep - 10:49

Contrairement à un stade de foot, une église est un lieu sanctifié où la présence de l'Esprit saint est marquée par une petite lumière près de l'autel.
Je pense que la menace de l'enfer est surtout une obligation morale d'avoir une vie honorable et saine. Personne ne peut dire ce qu'est la vie "après la vie", s'il existe une vie dans l'au-delà et c'est la question que tout le monde se pose, athée ou pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Nadou le Mar 19 Sep - 11:08

Diviciac a écrit:
keltys a écrit:Surprenant quand même, ne pas être croyant et baptiser ses gosses pour faire plaisir à quelqu'un d'autre, franchement je n'arrive pas à comprendre.

Quand à l'histoire du cathé, je connais pas mal de gosse de cathos qui ne voulaient pas y aller (ma fille la premiére) car c'est assez gonflant.


C'est pourtant assez simple à comprendre: agnostique, j'ai accepté de me marier à l'église parce que je ne reconnais pas du tout la "spiritualité" que les catholiques accordent à ce genre de rites. "Pour faire plaisir" j'aurais accepté de me marier à la mosquée,  dans un stade de foot ou un supermarché qui ne sont pas plus "spirituels" que l'église à mon avis.
Trois de mes enfants ont souhaité être baptisés à l'église vers cinq ans , la dernière n'a pas voulu.
Pour les mariages ou les enterrements,je me rends volontiers à la messe où ma femme ma belle-soeur (pas plus croyantes que moi ) et moi chantons à merveille entre autres  l’alléluia à trois voix.  Tellement que le curé nous demande généralement à quelle congrégation nous appartenons. Mais nous chantons aussi "Vive Henrii IV"  sans être royalistes pour autant. 

J'ai  des réserves sur l'athéisme qui, en raison de ses certitudes sur l'existence du divin s'apparente à une forme de religion ou tout au moins de croyance forte sur un sujet pour le moins incertain.


Parfois je me dis que si Dieu attache tant d'importance à des rites, sur les quatre : le rabbin, le pasteur,  le curé et l'imam trois  au moins conduisent opiniâtrement leurs fidèles vers l'enfer.
Si Dieu existe, il ne peut pas être si con .

Je me suis mariée à l'Eglise "pour faire plaisir" aux familles.
Il faut bien qu'un croyant comprenne que pour un non-croyant, il s'agit de rites anodins ( mais respectables ) et qu'on n'est pas obligé d'adhérer à une religion pour accepter fanfreluches et théâtre. On n'est pas obligé d'avoir un positionnement partisan "anti", on se prête au jeu, c'est tout.
Contrairement à Divi, je suis athée, j'ai pris le risque de choisir. Ça ne m'empêche pas de me rendre dans des édifices religieux.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 17244
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Invité le Mar 19 Sep - 14:35

Diviciac a écrit:
keltys a écrit:Surprenant quand même, ne pas être croyant et baptiser ses gosses pour faire plaisir à quelqu'un d'autre, franchement je n'arrive pas à comprendre.

Quand à l'histoire du cathé, je connais pas mal de gosse de cathos qui ne voulaient pas y aller (ma fille la premiére) car c'est assez gonflant.


C'est pourtant assez simple à comprendre: agnostique, j'ai accepté de me marier à l'église parce que je ne reconnais pas du tout la "spiritualité" que les catholiques accordent à ce genre de rites. "Pour faire plaisir" j'aurais accepté de me marier à la mosquée,  dans un stade de foot ou un supermarché qui ne sont pas plus "spirituels" que l'église à mon avis.
Trois de mes enfants ont souhaité être baptisés à l'église vers cinq ans , la dernière n'a pas voulu.
Pour les mariages ou les enterrements,je me rends volontiers à la messe où ma femme ma belle-soeur (pas plus croyantes que moi ) et moi chantons à merveille entre autres  l’alléluia à trois voix.  Tellement que le curé nous demande généralement à quelle congrégation nous appartenons. Mais nous chantons aussi "Vive Henrii IV"  sans être royalistes pour autant. 

J'ai  des réserves sur l'athéisme qui, en raison de ses certitudes sur l'existence du divin s'apparente à une forme de religion ou tout au moins de croyance forte sur un sujet pour le moins incertain.


Parfois je me dis que si Dieu attache tant d'importance à des rites, sur les quatre : le rabbin, le pasteur,  le curé et l'imam trois  au moins conduisent opiniâtrement leurs fidèles vers l'enfer.
Si Dieu existe, il ne peut pas être si con .
Vous savez qu'il existe des hindous, des bouddhistes, des animistes, etc  Very Happy Autre chose : il semblerait que, chez les chrétiens qui fréquentent ce forum ( par ailleurs très rares, il est vrai qu'en Europe ça fait has been  ) , il n'y ait que des catholiques ? Les protestants, ça existe aussi ! Environ 5 millions de cathos français, mais tout de même 3 à 4 millions de protestants, si l'on tient compte des évangéliques .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: question aux athées

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum