Manifester pour ne pas mourir

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Manifester pour ne pas mourir

Message par Nadou le Sam 15 Sep - 13:52

Syrie : manifestations de masse à Idlib avant l’offensive du régime Assad  Le Monde

Des milliers de protestataires ont investi les rues de la dernière enclave de la rébellion, dans le nord de la Syrie, soumise aux bombardements depuis sept ans. Réagir
 Ajouter
Partager (126)Tweeter



Des dizaines de milliers de partisans de la révolution syrienne ont manifesté, vendredi 14 septembre, dans les villes et les villages de la province d’Idlib, l’ultime fief de la rébellion, menacée par une offensive généralisée du régime Assad et de son allié russe.


Les protestataires ont afflué en masse dans les rues à la sortie de la prière, scandé des slogans hostiles au pouvoir syrien et agité l’étendard vert, blanc et noir de la révolte, dans des scènes réminiscentes des premiers mois du soulèvement, avant qu’il ne vire à la guerre civile. L’ampleur de la mobilisation a surpris dans cette région, qui en plus d’être soumise depuis sept ans aux bombardements de l’aviation syrienne, vit sous la coupe de groupes armés souvent radicaux, en particulier Tahrir Al-Sham (HTS), dirigé par l’ex-branche d’Al-Qaida en Syrie.
« Nous ne négocierons jamais, nous ne nous réconcilierons jamais avec ce criminel de Bachar Al-Assad », martèle Rania Kisar, une militante syro-américaine, dans une vidéo diffusée sur Facebook, tournée à Maarat Al-Nouman, une ville du sud de la province. « Ecoutez la voix du peuple, ajoute la jeune femme, filmée sur un pont, surplombant une route noire de manifestants. Nous voulons tous que Bachar parte. Peu importe le nombre d’entre nous qu’il tue. Nous ne nous rendrons jamais. »
« Il n’y a pas d’alternative à la chute du régime, approuve Mustafa Al-Abdallah, le directeur d’une petite agence de communication, joint par WhatsApp. Nous sommes venus redire notre foi dans la révolution. Staffan de Mistura peut raconter ce qu’il veut, nous ne bougerons pas d’ici », ajoute-t-il en référence à la récente proposition de l’envoyé spécial de l’ONU d’assurer l’évacuation hors d’Idlib des civils qui le veulent.




Un appel à l’Occident et à la Turquie




Mais davantage qu’au dictateur syrien, qui est en passe de remporter la guerre, cette démonstration de force s’adressait aux capitales occidentales et à la Turquie voisine, les seules forces susceptibles de dissuader Moscou de passerà l’attaque. « Il est très important de rappeler au monde qu’Idlib ne se réduit pas à Tahrir Al-Cham, explique Ahmed Mohamed, un journaliste. Il y a des civils ici, trois millions de civils, qui sont à bout de forces. »
Dans les rassemblements, beaucoup de participants brandissaient le drapeau turc, en plus de celui de la révolution, en signe de soutien aux efforts déployés par Ankara pour trouver une issue à la crise. Après avoir rencontré ses homologues russe, Vladimir Poutine, et iranien, Hassan Rohani, à Téhéran vendredi 7 septembre, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, doit revoir le chef du Kremlin ce lundi.

La Turquie redoute qu’en cas d’offensive, des milliers de Syriens n’affluent sur son territoire, où vivent déjà 3,5 millions de réfugiés, chassés par les combats. « Idlib est au bord d’une nouvelle crise. Nous travaillons d’arrache-pied avec la Russie, l’Iran et nos alliés à la paix et à la stabilité dans la région, pour qu’une tragédie humanitaire soit évitée », a déclaré mercredi soir le ministre turc de la défense.


« C’ÉTAIT UNE MANIFESTATION CONTRE LE RÉGIME, MAIS C’ÉTAIT AUSSI UN AVERTISSEMENT ENVOYÉ À HTS », AHMED MOHAMED, JOURNALISTE


Alors que la semaine passée, les djihadistes avaient dispersé plusieurs manifestations de ce genre, mais de plus petite taille, cette fois-ci ils ne sont pas intervenus, même dans la ville d’Idlib, qui est leur fief. Selon une directive interne de l’appareil de sécurité de HTS, à laquelle Le Monde a eu accès, l’organisation a jugé préférable de faire profil bas, pour des raisons d’image et parce que les slogans du jour ne la visaient pas, ce qu’elle redoutait. Ses hommes ont reçu la consigne de ne pas tirer en l’air, même s’ils ont infiltré les rassemblements, pour s’assurer que le drapeau noir du mouvement ne soit pas brûlé.

La très forte participation a sûrement aussi dissuadé les extrémistes de jouer les gros bras, ce dont les révolutionnaires se félicitent. « C’était une manifestation contre le régime, mais c’était aussi un avertissement envoyé à HTS, dit Ahmed Mohamed. La prochaine manifestation, elle sera peut-être contre eux. »


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 15977
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par ledevois le Sam 15 Sep - 13:55

Nadou a écrit:Syrie : manifestations de masse à Idlib avant l’offensive du régime Assad  Le Monde

Des milliers de protestataires ont investi les rues de la dernière enclave de la rébellion, dans le nord de la Syrie, soumise aux bombardements depuis sept ans. Réagir
 Ajouter
Partager (126)Tweeter



Des dizaines de milliers de partisans de la révolution syrienne ont manifesté, vendredi 14 septembre, dans les villes et les villages de la province d’Idlib, l’ultime fief de la rébellion, menacée par une offensive généralisée du régime Assad et de son allié russe.




Les protestataires ont afflué en masse dans les rues à la sortie de la prière, scandé des slogans hostiles au pouvoir syrien et agité l’étendard vert, blanc et noir de la révolte, dans des scènes réminiscentes des premiers mois du soulèvement, avant qu’il ne vire à la guerre civile. L’ampleur de la mobilisation a surpris dans cette région, qui en plus d’être soumise depuis sept ans aux bombardements de l’aviation syrienne, vit sous la coupe de groupes armés souvent radicaux, en particulier Tahrir Al-Sham (HTS), dirigé par l’ex-branche d’Al-Qaida en Syrie.
« Nous ne négocierons jamais, nous ne nous réconcilierons jamais avec ce criminel de Bachar Al-Assad », martèle Rania Kisar, une militante syro-américaine, dans une vidéo diffusée sur Facebook, tournée à Maarat Al-Nouman, une ville du sud de la province. « Ecoutez la voix du peuple, ajoute la jeune femme, filmée sur un pont, surplombant une route noire de manifestants. Nous voulons tous que Bachar parte. Peu importe le nombre d’entre nous qu’il tue. Nous ne nous rendrons jamais. »
« Il n’y a pas d’alternative à la chute du régime, approuve Mustafa Al-Abdallah, le directeur d’une petite agence de communication, joint par WhatsApp. Nous sommes venus redire notre foi dans la révolution. Staffan de Mistura peut raconter ce qu’il veut, nous ne bougerons pas d’ici », ajoute-t-il en référence à la récente proposition de l’envoyé spécial de l’ONU d’assurer l’évacuation hors d’Idlib des civils qui le veulent.




Un appel à l’Occident et à la Turquie






Mais davantage qu’au dictateur syrien, qui est en passe de remporter la guerre, cette démonstration de force s’adressait aux capitales occidentales et à la Turquie voisine, les seules forces susceptibles de dissuader Moscou de passerà l’attaque. « Il est très important de rappeler au monde qu’Idlib ne se réduit pas à Tahrir Al-Cham, explique Ahmed Mohamed, un journaliste. Il y a des civils ici, trois millions de civils, qui sont à bout de forces. »
Dans les rassemblements, beaucoup de participants brandissaient le drapeau turc, en plus de celui de la révolution, en signe de soutien aux efforts déployés par Ankara pour trouver une issue à la crise. Après avoir rencontré ses homologues russe, Vladimir Poutine, et iranien, Hassan Rohani, à Téhéran vendredi 7 septembre, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, doit revoir le chef du Kremlin ce lundi.
 Lire aussi :   A Idlib, l’épilogue de l’insurrection syrienne
La Turquie redoute qu’en cas d’offensive, des milliers de Syriens n’affluent sur son territoire, où vivent déjà 3,5 millions de réfugiés, chassés par les combats. « Idlib est au bord d’une nouvelle crise. Nous travaillons d’arrache-pied avec la Russie, l’Iran et nos alliés à la paix et à la stabilité dans la région, pour qu’une tragédie humanitaire soit évitée », a déclaré mercredi soir le ministre turc de la défense.


« C’ÉTAIT UNE MANIFESTATION CONTRE LE RÉGIME, MAIS C’ÉTAIT AUSSI UN AVERTISSEMENT ENVOYÉ À HTS », AHMED MOHAMED, JOURNALISTE


Alors que la semaine passée, les djihadistes avaient dispersé plusieurs manifestations de ce genre, mais de plus petite taille, cette fois-ci ils ne sont pas intervenus, même dans la ville d’Idlib, qui est leur fief. Selon une directive interne de l’appareil de sécurité de HTS, à laquelle Le Monde a eu accès, l’organisation a jugé préférable de faire profil bas, pour des raisons d’image et parce que les slogans du jour ne la visaient pas, ce qu’elle redoutait. Ses hommes ont reçu la consigne de ne pas tirer en l’air, même s’ils ont infiltré les rassemblements, pour s’assurer que le drapeau noir du mouvement ne soit pas brûlé.

La très forte participation a sûrement aussi dissuadé les extrémistes de jouer les gros bras, ce dont les révolutionnaires se félicitent. « C’était une manifestation contre le régime, mais c’était aussi un avertissement envoyé à HTS, dit Ahmed Mohamed. La prochaine manifestation, elle sera peut-être contre eux. »

 Il y a eu des couloirs humanitaire pour ceux qui ne voulaient pas mourir --- ceux qui restent sont des fous d’Allah ---



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 6105
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Nadou le Sam 15 Sep - 14:16

ledevois a écrit:
Nadou a écrit:Syrie : manifestations de masse à Idlib avant l’offensive du régime Assad  Le Monde

Des milliers de protestataires ont investi les rues de la dernière enclave de la rébellion, dans le nord de la Syrie, soumise aux bombardements depuis sept ans. Réagir
 Ajouter
Partager (126)Tweeter



Des dizaines de milliers de partisans de la révolution syrienne ont manifesté, vendredi 14 septembre, dans les villes et les villages de la province d’Idlib, l’ultime fief de la rébellion, menacée par une offensive généralisée du régime Assad et de son allié russe.






Les protestataires ont afflué en masse dans les rues à la sortie de la prière, scandé des slogans hostiles au pouvoir syrien et agité l’étendard vert, blanc et noir de la révolte, dans des scènes réminiscentes des premiers mois du soulèvement, avant qu’il ne vire à la guerre civile. L’ampleur de la mobilisation a surpris dans cette région, qui en plus d’être soumise depuis sept ans aux bombardements de l’aviation syrienne, vit sous la coupe de groupes armés souvent radicaux, en particulier Tahrir Al-Sham (HTS), dirigé par l’ex-branche d’Al-Qaida en Syrie.
« Nous ne négocierons jamais, nous ne nous réconcilierons jamais avec ce criminel de Bachar Al-Assad », martèle Rania Kisar, une militante syro-américaine, dans une vidéo diffusée sur Facebook, tournée à Maarat Al-Nouman, une ville du sud de la province. « Ecoutez la voix du peuple, ajoute la jeune femme, filmée sur un pont, surplombant une route noire de manifestants. Nous voulons tous que Bachar parte. Peu importe le nombre d’entre nous qu’il tue. Nous ne nous rendrons jamais. »
« Il n’y a pas d’alternative à la chute du régime, approuve Mustafa Al-Abdallah, le directeur d’une petite agence de communication, joint par WhatsApp. Nous sommes venus redire notre foi dans la révolution. Staffan de Mistura peut raconter ce qu’il veut, nous ne bougerons pas d’ici », ajoute-t-il en référence à la récente proposition de l’envoyé spécial de l’ONU d’assurer l’évacuation hors d’Idlib des civils qui le veulent.




Un appel à l’Occident et à la Turquie








Mais davantage qu’au dictateur syrien, qui est en passe de remporter la guerre, cette démonstration de force s’adressait aux capitales occidentales et à la Turquie voisine, les seules forces susceptibles de dissuader Moscou de passerà l’attaque. « Il est très important de rappeler au monde qu’Idlib ne se réduit pas à Tahrir Al-Cham, explique Ahmed Mohamed, un journaliste. Il y a des civils ici, trois millions de civils, qui sont à bout de forces. »
Dans les rassemblements, beaucoup de participants brandissaient le drapeau turc, en plus de celui de la révolution, en signe de soutien aux efforts déployés par Ankara pour trouver une issue à la crise. Après avoir rencontré ses homologues russe, Vladimir Poutine, et iranien, Hassan Rohani, à Téhéran vendredi 7 septembre, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, doit revoir le chef du Kremlin ce lundi.
 Lire aussi :   A Idlib, l’épilogue de l’insurrection syrienne
La Turquie redoute qu’en cas d’offensive, des milliers de Syriens n’affluent sur son territoire, où vivent déjà 3,5 millions de réfugiés, chassés par les combats. « Idlib est au bord d’une nouvelle crise. Nous travaillons d’arrache-pied avec la Russie, l’Iran et nos alliés à la paix et à la stabilité dans la région, pour qu’une tragédie humanitaire soit évitée », a déclaré mercredi soir le ministre turc de la défense.


« C’ÉTAIT UNE MANIFESTATION CONTRE LE RÉGIME, MAIS C’ÉTAIT AUSSI UN AVERTISSEMENT ENVOYÉ À HTS », AHMED MOHAMED, JOURNALISTE


Alors que la semaine passée, les djihadistes avaient dispersé plusieurs manifestations de ce genre, mais de plus petite taille, cette fois-ci ils ne sont pas intervenus, même dans la ville d’Idlib, qui est leur fief. Selon une directive interne de l’appareil de sécurité de HTS, à laquelle Le Monde a eu accès, l’organisation a jugé préférable de faire profil bas, pour des raisons d’image et parce que les slogans du jour ne la visaient pas, ce qu’elle redoutait. Ses hommes ont reçu la consigne de ne pas tirer en l’air, même s’ils ont infiltré les rassemblements, pour s’assurer que le drapeau noir du mouvement ne soit pas brûlé.

La très forte participation a sûrement aussi dissuadé les extrémistes de jouer les gros bras, ce dont les révolutionnaires se félicitent. « C’était une manifestation contre le régime, mais c’était aussi un avertissement envoyé à HTS, dit Ahmed Mohamed. La prochaine manifestation, elle sera peut-être contre eux. »

 Il y a eu des couloirs humanitaire pour ceux qui ne voulaient pas mourir --- ceux qui restent sont des fous d’Allah ---


Il y aurait donc des dizaines de milliers de djiadistes qui défilent ...  Shocked Où sont leurs drapeaux noirs de Daesh, ils en sont si fiers !


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 15977
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Nadou le Sam 15 Sep - 14:17



La très forte participation a sûrement aussi dissuadé les extrémistes de jouer les gros bras, ce dont les révolutionnaires se félicitent. « C’était une manifestation contre le régime, mais c’était aussi un avertissement envoyé à HTS, dit Ahmed Mohamed. La prochaine manifestation, elle sera peut-être contre eux. »

 Il y a eu des couloirs humanitaire pour ceux qui ne voulaient pas mourir --- ceux qui restent sont des fous d’Allah ---


La Turquie redoute qu’en cas d’offensive, des milliers de Syriens n’affluent sur son territoire, où vivent déjà 3,5 millions de réfugiés, chassés par les combats. 


Les Turques n'ont plus tellement envie d'en accueillir. Ils vont finir en Europe.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 15977
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par elaine le Sam 15 Sep - 14:25

Nadou a écrit:


 Il y a eu des couloirs humanitaire pour ceux qui ne voulaient pas mourir --- ceux qui restent sont des fous d’Allah ---

La Turquie redoute qu’en cas d’offensive, des milliers de Syriens n’affluent sur son territoire, où vivent déjà 3,5 millions de réfugiés, chassés par les combats. 

Les Turques n'ont plus tellement envie d'en accueillir. Ils vont finir en Europe.
Espérons qu´une fois la guerre finie, ils retourneront chez eux, reconstruire leur pays.


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
avatar
elaine

Messages : 8676
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Diviciac le Sam 15 Sep - 15:07

Nadou a écrit:Syrie : manifestations de masse à Idlib avant l’offensive du régime Assad  Le Monde

Des milliers de protestataires ont investi les rues de la dernière enclave de la rébellion, dans le nord de la Syrie, soumise aux bombardements depuis sept ans. Réagir
 Ajouter
Partager (126)Tweeter



Des dizaines de milliers de partisans de la révolution syrienne ont manifesté, vendredi 14 septembre, dans les villes et les villages de la province d’Idlib, l’ultime fief de la rébellion, menacée par une offensive généralisée du régime Assad et de son allié russe.




Les protestataires ont afflué en masse dans les rues à la sortie de la prière, scandé des slogans hostiles au pouvoir syrien et agité l’étendard vert, blanc et noir de la révolte, /.../

Drapeau syrien :



Drapeau de la "révolte"  :

Pourquoi ce vert ?



Pourquoi le vert est la couleur de l'Islam? | Slate.fr

www.slate.fr › Monde
12 juin 2009 - Parce qu'il est censé être la couleur préférée de Mahomet. Le prophète de l'Islam aurait porté un manteau et un turban verts, et ses écrits sont ..



Les couleurs et l'Islam - Bladi.net

https://www.bladi.info › Forums › Catégorie Principale › Islam
31 mai 2010 - Le vert est incontestablement la couleur islamique par excellence. (cette couleur ... Le jardin du paradis est vert et c'est la couleur de l'éternité.
avatar
Diviciac

Messages : 9738
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Nadou le Sam 15 Sep - 16:29

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:Syrie : manifestations de masse à Idlib avant l’offensive du régime Assad  Le Monde

Des milliers de protestataires ont investi les rues de la dernière enclave de la rébellion, dans le nord de la Syrie, soumise aux bombardements depuis sept ans. Réagir
 Ajouter
Partager (126)Tweeter



Des dizaines de milliers de partisans de la révolution syrienne ont manifesté, vendredi 14 septembre, dans les villes et les villages de la province d’Idlib, l’ultime fief de la rébellion, menacée par une offensive généralisée du régime Assad et de son allié russe.






Les protestataires ont afflué en masse dans les rues à la sortie de la prière, scandé des slogans hostiles au pouvoir syrien et agité l’étendard vert, blanc et noir de la révolte, /.../

Drapeau syrien :



Drapeau de la "révolte"  :

Pourquoi ce vert ?



Pourquoi le vert est la couleur de l'Islam? | Slate.fr



www.slate.fr › Monde
12 juin 2009 - Parce qu'il est censé être la couleur préférée de Mahomet. Le prophète de l'Islam aurait porté un manteau et un turban verts, et ses écrits sont ..



Les couleurs et l'Islam - Bladi.net



https://www.bladi.info › Forums › Catégorie Principale › Islam
31 mai 2010 - Le vert est incontestablement la couleur islamique par excellence. (cette couleur ... Le jardin du paradis est vert et c'est la couleur de l'éternité.
  drapeau de Daesh.


Ces gens demandent à vivre dans une Syrie démocratique.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 15977
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Diviciac le Sam 15 Sep - 16:53




Ces gens demandent à vivre dans une Syrie démocratique.
On ne voit pas très bien mais - toi si sensible au sujet-  j'ai l’impression qu'il n'y a pas beaucoup de femmes dans cette manif. Je me demande si ils ont l'intention de faire une"démocratie" qui te plairait beaucoup.

 
avatar
Diviciac

Messages : 9738
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Fontsestian le Sam 15 Sep - 16:56

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:Syrie : manifestations de masse à Idlib avant l’offensive du régime Assad  Le Monde

Des milliers de protestataires ont investi les rues de la dernière enclave de la rébellion, dans le nord de la Syrie, soumise aux bombardements depuis sept ans. Réagir
 Ajouter
Partager (126)Tweeter



Des dizaines de milliers de partisans de la révolution syrienne ont manifesté, vendredi 14 septembre, dans les villes et les villages de la province d’Idlib, l’ultime fief de la rébellion, menacée par une offensive généralisée du régime Assad et de son allié russe.






Les protestataires ont afflué en masse dans les rues à la sortie de la prière, scandé des slogans hostiles au pouvoir syrien et agité l’étendard vert, blanc et noir de la révolte, /.../

Drapeau syrien :



Drapeau de la "révolte"  :

Pourquoi ce vert ?



Pourquoi le vert est la couleur de l'Islam? | Slate.fr



www.slate.fr › Monde
12 juin 2009 - Parce qu'il est censé être la couleur préférée de Mahomet. Le prophète de l'Islam aurait porté un manteau et un turban verts, et ses écrits sont ..



Les couleurs et l'Islam - Bladi.net



https://www.bladi.info › Forums › Catégorie Principale › Islam
31 mai 2010 - Le vert est incontestablement la couleur islamique par excellence. (cette couleur ... Le jardin du paradis est vert et c'est la couleur de l'éternité.
 
Les étoiles du drapeau syrien sont vertes référence très claire à l'Islam et symbole de la voie à suivre. C'est donc kif/kif.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 1551
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Diviciac le Sam 15 Sep - 17:29

Fontsestian a écrit:
Diviciac a écrit:

Drapeau syrien :



Drapeau de la "révolte"  :

Pourquoi ce vert ?



Pourquoi le vert est la couleur de l'Islam? | Slate.fr





www.slate.fr › Monde
12 juin 2009 - Parce qu'il est censé être la couleur préférée de Mahomet. Le prophète de l'Islam aurait porté un manteau et un turban verts, et ses écrits sont ..



Les couleurs et l'Islam - Bladi.net





https://www.bladi.info › Forums › Catégorie Principale › Islam
31 mai 2010 - Le vert est incontestablement la couleur islamique par excellence. (cette couleur ... Le jardin du paradis est vert et c'est la couleur de l'éternité.
 
Les étoiles du drapeau syrien sont vertes référence très claire à l'Islam et symbole de la voie à suivre. C'est donc kif/kif.
Pas tout à fait . (1963) 

Le pays adopte alors un drapeau rouge-blanc-noir identique au drapeau irakien alors en usage, avec trois étoiles vertes symbolisant l'Égypte, la Syrie et l'Irak dont les rumeurs d'union ne se sont pas par la suite pas confirmées

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_la_Syrie
avatar
Diviciac

Messages : 9738
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Zigomar17 le Sam 15 Sep - 18:33

Géopolitico-scanner - Publié le 15 Septembre 2018
Idlib, plus grande base-arrière de djihadistes d’Al-Qaïda dans le monde
Depuis fin août 2018, le thème du « chaos syrien » fait de nouveau la Une de la presse internationale et occidentale.
Une fois de plus, alors que les forces loyalistes de Damas tentent de récupérer les territoires contrôlés par des rebelles et des terroristes islamistes, ladite « communauté internationale » ne cesse d’alerter sur le « risque de « catastrophe humanitaire » au cas où le régime syrien et ses alliés iraniens et russes parviendraient à reconquérir par des bombardements massifs la zone nord-ouest du pays, Idlib, tenue à 60 % par une coalition terroriste dominée par l’ex-Al-Nosra alias Fatah al-Sham (Al-Qaïda en Syrie), appelée depuis 2017 Hayat Tahrir al-Sham (HTS, 30 000 hommes).
Quant au reste de la province, on sait qu’elle est contrôlée par des groupes salafistes et islamistes rebelles pro-turcs pas si modérés qu’on le dit en Occident et qui se sont réunis en mai 2018 au sein d’une nouvelle coalition créée par la Turquie,« Jabat al-Wataniya al-Tahrir » (Front pour la Libération nationale, FLN), laquelle regroupe douze de groupes islamistes, dont Ahrar al-Sham Harakat Nour al-Din al-Zenki rivaux du HTS mais tout aussi radicaux, sachant que certains ont été alliés tantôt à l’Etat islamique tantôt à Al-Qaïda-Al-Nosra jusqu’à une période récente au gré des alliances tactiques dans différentes zones.
Le FLN intègre certes officiellement des membres de l’ex-ASL (Armée syrienne libre) présentée comme l’opposition armée « modérée » par la Turquie, les Occidentaux et les capitales du Golfe. Cette ASL qui émergea au début de l’insurrection en 2011, était composée au départ de déserteurs de l’Armée Arabe syrienne (AAS), mais personne n’ignore aujourd’hui qu’elle a vite été absorbée par des islamistes qui l’ont phagocytée et la dominent.
L’alqaïdisation de la rébellion « syrienne » dominée par le jihad international et banalisée par les Occidentaux…
En fait, si Idlib est devenue le plus grand réservoir de Jihadistes d’Al-Qaïda et de combattants islamistes au monde, c’est parce que cette zone est l’une des quatre zones de « désescalade » négociée entre Turcs, Russes et Iraniens lors des rencontres d’Astana et qui ont permis de reprendre La Ghouta, Alep et le Sud du Pays aux termes de bombardements massifs contre les récalcitrants mais aussi d’accord de « réconciliation » et d’exfiltration négociés de groupes rebelles et jihadistes autorisés momentanément à s’installer à Idlib. Cette dernière ville est devenue depuis un repaire de rebelles et jihadistes sous protectorat turc… Les milices sunnites rattachées à l’ASL ainsi que les groupes islamistes les plus puissants (Front islamique, Ahrar al Sham, Jaych al-Islam, Faylaq al-islam, Al-Nosra) qui ont « résisté » à la Ghouta et à Alep ont pensé pouvoir s’y établir durablement afin d’y organiser la reconquête contre le régime syrien qu’ils veulent toujours renverser et qu’ils pilonnent depuis leurs positions. La presse occidentale ne fait pas cas de cette réalité d’harcèlement du régime par les rebelles et les jihadistes opposés à toute négociation en vue de la paix. De ce fait, le régime syrien et ses alliés russes ne pouvaient durablement laisser croître ce foyer islamo-jihadiste et ils ont donc décidé de reconquérir Idlib où sévissent 60 000 à 90 000 combattants islamistes et jihadistes (dont 25000 Jihadistes d’Al-Qaïda-Al-Nosra-HTS), en partie évacués des ex-fiefs jihadistes (Alep, Homs, Ghouta).
Démonstrations de forces russo-chinoise en Sibérie et en Méditerranée face au camp occidental anti-Assad...
C’est dans ce contexte géopolitique et géostratégique international que l’on doit analyser l’imposant déploiement naval russe au large de la Syrie, composé de navires de guerre et de sous-marins russes prêts à frapper depuis fin aout 2018, puis aussi le très imposant déploiement militaire russe baptisé « Vostok 2018 » organisé en septembre 2018 dans l’Est de la Sibérie avec la participation des armées chinoises et mongoles. Près de 300 000 hommes, 36 000 véhicules blindés, des systèmes S-400 et S-300, des Tor et Bouk, 80 bâtiments et plus d'un millier d'avions et de drones ont été ainsi réunis dans l'extrême-Orient russe pour les exercices militaires les plus importants depuis 1981, avec une volonté particulière d’afficher « l’expérience acquise en Syrie… Ce double message géostratégique est en fait clairement adressé aux Occidentaux qui ne cessent, depuis la décision de russo-syrienne de reprendre Idlib, de menacer Damas et Moscou de lancer des raids contre des cibles du régime de Bachar al-Assad cas/ou sous prétexte d’emploi « d’armes chimiques » contre des civils à Idlib.


Voilà un article, récent, qui n'émane pas d'un organe de propagande russe...qui contredit, du tout au tout, les allégations postées par Dame Nadou...
Tout le monde sait parfaitement que le gouvernorat d'Idlib est devenu le dernier repaire des terroristes évacués précédemment des zones libérées par l'Armée syrienne légale...des terroristes soutenus, financés, et armés par les puissances occidentales dont, notamment, la France...
Les gesticulations occidentales ne servent à rien...Idlib sera reprise, demain ou après-demain, par les troupes loyalistes avec l'aide de la Russie et de l'Iran... Very Happy
avatar
Zigomar17

Messages : 459
Date d'inscription : 15/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par ledevois le Sam 15 Sep - 19:20

Zigomar17 a écrit:Géopolitico-scanner - Publié le 15 Septembre 2018
Idlib, plus grande base-arrière de djihadistes d’Al-Qaïda dans le monde
Depuis fin août 2018, le thème du « chaos syrien » fait de nouveau la Une de la presse internationale et occidentale.
Une fois de plus, alors que les forces loyalistes de Damas tentent de récupérer les territoires contrôlés par des rebelles et des terroristes islamistes, ladite « communauté internationale » ne cesse d’alerter sur le « risque de « catastrophe humanitaire » au cas où le régime syrien et ses alliés iraniens et russes parviendraient à reconquérir par des bombardements massifs la zone nord-ouest du pays, Idlib, tenue à 60 % par une coalition terroriste dominée par l’ex-Al-Nosra alias Fatah al-Sham (Al-Qaïda en Syrie), appelée depuis 2017 Hayat Tahrir al-Sham (HTS, 30 000 hommes).
Quant au reste de la province, on sait qu’elle est contrôlée par des groupes salafistes et islamistes rebelles pro-turcs pas si modérés qu’on le dit en Occident et qui se sont réunis en mai 2018 au sein d’une nouvelle coalition créée par la Turquie,« Jabat al-Wataniya al-Tahrir » (Front pour la Libération nationale, FLN), laquelle regroupe douze de groupes islamistes, dont Ahrar al-Sham Harakat Nour al-Din al-Zenki rivaux du HTS mais tout aussi radicaux, sachant que certains ont été alliés tantôt à l’Etat islamique tantôt à Al-Qaïda-Al-Nosra jusqu’à une période récente au gré des alliances tactiques dans différentes zones.
Le FLN intègre certes officiellement des membres de l’ex-ASL (Armée syrienne libre) présentée comme l’opposition armée « modérée » par la Turquie, les Occidentaux et les capitales du Golfe. Cette ASL qui émergea au début de l’insurrection en 2011, était composée au départ de déserteurs de l’Armée Arabe syrienne (AAS), mais personne n’ignore aujourd’hui qu’elle a vite été absorbée par des islamistes qui l’ont phagocytée et la dominent.
L’alqaïdisation de la rébellion « syrienne » dominée par le jihad international et banalisée par les Occidentaux…
En fait, si Idlib est devenue le plus grand réservoir de Jihadistes d’Al-Qaïda et de combattants islamistes au monde, c’est parce que cette zone est l’une des quatre zones de « désescalade » négociée entre Turcs, Russes et Iraniens lors des rencontres d’Astana et qui ont permis de reprendre La Ghouta, Alep et le Sud du Pays aux termes de bombardements massifs contre les récalcitrants mais aussi d’accord de « réconciliation » et d’exfiltration négociés de groupes rebelles et jihadistes autorisés momentanément à s’installer à Idlib. Cette dernière ville est devenue depuis un repaire de rebelles et jihadistes sous protectorat turc… Les milices sunnites rattachées à l’ASL ainsi que les groupes islamistes les plus puissants (Front islamique, Ahrar al Sham, Jaych al-Islam, Faylaq al-islam, Al-Nosra) qui ont « résisté » à la Ghouta et à Alep ont pensé pouvoir s’y établir durablement afin d’y organiser la reconquête contre le régime syrien qu’ils veulent toujours renverser et qu’ils pilonnent depuis leurs positions. La presse occidentale ne fait pas cas de cette réalité d’harcèlement du régime par les rebelles et les jihadistes opposés à toute négociation en vue de la paix. De ce fait, le régime syrien et ses alliés russes ne pouvaient durablement laisser croître ce foyer islamo-jihadiste et ils ont donc décidé de reconquérir Idlib où sévissent 60 000 à 90 000 combattants islamistes et jihadistes (dont 25000 Jihadistes d’Al-Qaïda-Al-Nosra-HTS), en partie évacués des ex-fiefs jihadistes (Alep, Homs, Ghouta).
Démonstrations de forces russo-chinoise en Sibérie et en Méditerranée face au camp occidental anti-Assad...
C’est dans ce contexte géopolitique et géostratégique international que l’on doit analyser l’imposant déploiement naval russe au large de la Syrie, composé de navires de guerre et de sous-marins russes prêts à frapper depuis fin aout 2018, puis aussi le très imposant déploiement militaire russe baptisé « Vostok 2018 » organisé en septembre 2018 dans l’Est de la Sibérie avec la participation des armées chinoises et mongoles. Près de 300 000 hommes, 36 000 véhicules blindés, des systèmes S-400 et S-300, des Tor et Bouk, 80 bâtiments et plus d'un millier d'avions et de drones ont été ainsi réunis dans l'extrême-Orient russe pour les exercices militaires les plus importants depuis 1981, avec une volonté particulière d’afficher « l’expérience acquise en Syrie… Ce double message géostratégique est en fait clairement adressé aux Occidentaux qui ne cessent, depuis la décision de russo-syrienne de reprendre Idlib, de menacer Damas et Moscou de lancer des raids contre des cibles du régime de Bachar al-Assad cas/ou sous prétexte d’emploi « d’armes chimiques » contre des civils à Idlib.


Voilà un article, récent, qui n'émane pas d'un organe de propagande russe...qui contredit, du tout au tout, les allégations postées par Dame Nadou...
Tout le monde sait parfaitement que le gouvernorat d'Idlib est devenu le dernier repaire des terroristes évacués précédemment des zones libérées par l'Armée syrienne légale...des terroristes soutenus, financés, et armés par les puissances occidentales dont, notamment, la France...
Les gesticulations occidentales ne servent à rien...Idlib sera reprise, demain ou après-demain, par les troupes loyalistes avec l'aide de la Russie et de l'Iran... Very Happy

 La Syrie appartient au peuple Syrien qui a voté démocratiquement pour Bachar el Assad ; et tous ces djihadistes venus d'autres pays  n'ont rien à faire en Syrie -- 
 Que la Syrie retrouve la paix et puisse se reconstruire ----



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 6105
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Nadou le Sam 15 Sep - 21:06

Diviciac a écrit:



Ces gens demandent à vivre dans une Syrie démocratique.
On ne voit pas très bien mais - toi si sensible au sujet-  j'ai l’impression qu'il n'y a pas beaucoup de femmes dans cette manif. Je me demande si ils ont l'intention de faire une"démocratie" qui te plairait beaucoup.

 

Je ne vois pas grand chose au niveau des visages. 


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 15977
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Nadou le Sam 15 Sep - 21:07

Dommage, on n'a pas les chiffres de la CGT ! 


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 15977
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Nadou le Sam 15 Sep - 21:08

Nadou a écrit:Dommage, on n'a pas les chiffres de la CGT ! 


Dans 15 jours, il y aura 2/3 en moins de manifestants, ils seront morts.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 15977
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par ledevois le Sam 15 Sep - 22:18

Nadou a écrit:
Nadou a écrit:Dommage, on n'a pas les chiffres de la CGT ! 


Dans 15 jours, il y aura 2/3 en moins de manifestants, ils seront morts.

 C'est eux qui ont choisi -- mais je ne m'inquiète pas pour eux ; Allah saura les recevoirs dans l'au-delà --- 
 Sur la photo ce ne sont que des hommes --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 6105
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Nadou le Dim 16 Sep - 11:17

ledevois a écrit:
Nadou a écrit:
Nadou a écrit:Dommage, on n'a pas les chiffres de la CGT ! 


Dans 15 jours, il y aura 2/3 en moins de manifestants, ils seront morts.

 C'est eux qui ont choisi -- mais je ne m'inquiète pas pour eux ; Allah saura les recevoirs dans l'au-delà --- 
 Sur la photo ce ne sont que des hommes --

Vous pouvez toujours essayer de la grossir, on ne voit que quelques personnes au premier plan.
Et puis ça ne m'étonnerait pas. que les femmes dans un pays musulman en proie aux bombes restent à la maison.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 15977
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par ledevois le Dim 16 Sep - 12:26

Nadou a écrit:
ledevois a écrit:

 C'est eux qui ont choisi -- mais je ne m'inquiète pas pour eux ; Allah saura les recevoirs dans l'au-delà --- 
 Sur la photo ce ne sont que des hommes --

Vous pouvez toujours essayer de la grossir, on ne voit que quelques personnes au premier plan.
Et puis ça ne m'étonnerait pas. que les femmes dans un pays musulman en proie aux bombes restent à la maison.


 Il y a eu des couloirs humanitaire bien sur surveillés et filtré par les soldats de Bachar , - et ceux qui restent c'est qu'ils ont choisi d'en découdre avec l'armée régulière de la Syrie pour la bonne raison qu'ils ne sont pas Syriens --il y aurait même beaucoup de Français -
 La Syrie est un pays laïque choisi par les syriens ,avec un président élu , -- et donc il ne peut y avoir de contestation comme dans tout pays démocratique --- 
 En France il suffit d'un soulèvement même dans des zones de non droit pour que l'Etat laisse tomber et recule en droit Républicain et laisse faire la racaille --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 6105
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Nadou le Dim 16 Sep - 13:07

ledevois a écrit:
Nadou a écrit:
ledevois a écrit:

 C'est eux qui ont choisi -- mais je ne m'inquiète pas pour eux ; Allah saura les recevoirs dans l'au-delà --- 
 Sur la photo ce ne sont que des hommes --

Vous pouvez toujours essayer de la grossir, on ne voit que quelques personnes au premier plan.
Et puis ça ne m'étonnerait pas. que les femmes dans un pays musulman en proie aux bombes restent à la maison.


 Il y a eu des couloirs humanitaire bien sur surveillés et filtré par les soldats de Bachar , - et ceux qui restent c'est qu'ils ont choisi d'en découdre avec l'armée régulière de la Syrie pour la bonne raison qu'ils ne sont pas Syriens --il y aurait même beaucoup de Français -
 La Syrie est un pays laïque choisi par les syriens ,avec un président élu , -- et donc il ne peut y avoir de contestation comme dans tout pays démocratique --- 
 En France il suffit d'un soulèvement même dans des zones de non droit pour que l'Etat laisse tomber et recule en droit Républicain et laisse faire la racaille --

Tant que vous verrez Bachar comme un démocrate respectueux de son opposition. On ne pourra jamais confronter nos points de vue Joseph.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 15977
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par ledevois le Dim 16 Sep - 13:23

Nadou a écrit:
ledevois a écrit:


 Il y a eu des couloirs humanitaire bien sur surveillés et filtré par les soldats de Bachar , - et ceux qui restent c'est qu'ils ont choisi d'en découdre avec l'armée régulière de la Syrie pour la bonne raison qu'ils ne sont pas Syriens --il y aurait même beaucoup de Français -
 La Syrie est un pays laïque choisi par les syriens ,avec un président élu , -- et donc il ne peut y avoir de contestation comme dans tout pays démocratique --- 
 En France il suffit d'un soulèvement même dans des zones de non droit pour que l'Etat laisse tomber et recule en droit Républicain et laisse faire la racaille --

Tant que vous verrez Bachar comme un démocrate respectueux de son opposition. On ne pourra jamais confronter nos points de vue Joseph.

 Il est élu par son peuple et je n'ai aucune position d'un pays qui  ne fait pas prendre de risque à la France --- 
 La Syrie n'est pas l'ennemi de la France et je ne vois pas pourquoi nous allons fournir des armes aux djihadistes --
 Tout comme la Libye ; et le bordel que l'Occident à mis dans les printemps arabe ; et en Ukraine je trouve cela anormal -- 
 quand à dire qu'il y a eu des attaques chimique il a été prouvé que c'était faux comme en Irak -- 
 La politique des States dans le monde devrait être dénoncé par les droits de l'homme , et j'estime que chaque pays est en droit de vivre suivant sa culture --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 6105
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Nadou le Dim 16 Sep - 13:36

ledevois a écrit:
Nadou a écrit:
ledevois a écrit:


 Il y a eu des couloirs humanitaire bien sur surveillés et filtré par les soldats de Bachar , - et ceux qui restent c'est qu'ils ont choisi d'en découdre avec l'armée régulière de la Syrie pour la bonne raison qu'ils ne sont pas Syriens --il y aurait même beaucoup de Français -
 La Syrie est un pays laïque choisi par les syriens ,avec un président élu , -- et donc il ne peut y avoir de contestation comme dans tout pays démocratique --- 
 En France il suffit d'un soulèvement même dans des zones de non droit pour que l'Etat laisse tomber et recule en droit Républicain et laisse faire la racaille --

Tant que vous verrez Bachar comme un démocrate respectueux de son opposition. On ne pourra jamais confronter nos points de vue Joseph.

 Il est élu par son peuple et je n'ai aucune position d'un pays qui  ne fait pas prendre de risque à la France --- 
 La Syrie n'est pas l'ennemi de la France et je ne vois pas pourquoi nous allons fournir des armes aux djihadistes --
 Tout comme la Libye ; et le bordel que l'Occident à mis dans les printemps arabe ; et en Ukraine je trouve cela anormal -- 
 quand à dire qu'il y a eu des attaques chimique il a été prouvé que c'était faux comme en Irak -- 
 La politique des States dans le monde devrait être dénoncé par les droits de l'homme , et j'estime que chaque pays est en droit de vivre suivant sa culture --

Vous croyez qu'il existe une classe d'humains, culturellement fait, pour vivre viols, tortures, ou alors dans l'autre camp, esclavagisme, mariage forcé ... etc ...


Non, il y a juste partout des humains qui prennent le pouvoir pour assouvir des pulsions de violence, de domination en flattant les bas instincts de leurs forces armées.


Tant que les peuples peuvent par leurs votes changer ( on le voit il change tout le temps de cheval dans les vrais pays démocratiques où l'opposition n'est pas incarcérée ) on ne peut que s'incliner ( Trump, Orban, Salvani ... ) mais laisser penser que les peuples sont dominés parce qu'ils aiment ça ...


Mais quand j'ai dit ça, je constate, je ne demande pas que la France surajoute des bombes à d'autres bombes.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 15977
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Diviciac le Dim 16 Sep - 13:41

Nadou a écrit:


 Il y a eu des couloirs humanitaire pour ceux qui ne voulaient pas mourir --- ceux qui restent sont des fous d’Allah ---


La Turquie redoute qu’en cas d’offensive, des milliers de Syriens n’affluent sur son territoire, où vivent déjà 3,5 millions de réfugiés, chassés par les combats. 


Les Turques n'ont plus tellement envie d'en accueillir. Ils vont finir en Europe.
Et par n'importe quelle frontière,  vive l'UE et l'espace Schengen !

Ce ne sont tout de même à Bachar et Poutine de protéger  l'UE des djihadistes alors qu'elle ne cesse de leur gerber dessus , si ?

avatar
Diviciac

Messages : 9738
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Diviciac le Dim 16 Sep - 13:50

Nadou a écrit:
ledevois a écrit:

 Il est élu par son peuple et je n'ai aucune position d'un pays qui  ne fait pas prendre de risque à la France --- 
 La Syrie n'est pas l'ennemi de la France et je ne vois pas pourquoi nous allons fournir des armes aux djihadistes --
 Tout comme la Libye ; et le bordel que l'Occident à mis dans les printemps arabe ; et en Ukraine je trouve cela anormal -- 
 quand à dire qu'il y a eu des attaques chimique il a été prouvé que c'était faux comme en Irak -- 
 La politique des States dans le monde devrait être dénoncé par les droits de l'homme , et j'estime que chaque pays est en droit de vivre suivant sa culture --

Vous croyez qu'il existe une classe d'humains, culturellement fait, pour vivre viols, tortures, ou alors dans l'autre camp, esclavagisme, mariage forcé ... etc ...

/.../



Non
il n'en existe aucune,  il existe juste des peuples pas encore prêts se battre pour éviter ça,  le nôtre  jadis,  par exemple.
avatar
Diviciac

Messages : 9738
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Nadou le Dim 16 Sep - 13:57

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:
ledevois a écrit:

 Il est élu par son peuple et je n'ai aucune position d'un pays qui  ne fait pas prendre de risque à la France --- 
 La Syrie n'est pas l'ennemi de la France et je ne vois pas pourquoi nous allons fournir des armes aux djihadistes --
 Tout comme la Libye ; et le bordel que l'Occident à mis dans les printemps arabe ; et en Ukraine je trouve cela anormal -- 
 quand à dire qu'il y a eu des attaques chimique il a été prouvé que c'était faux comme en Irak -- 
 La politique des States dans le monde devrait être dénoncé par les droits de l'homme , et j'estime que chaque pays est en droit de vivre suivant sa culture --

Vous croyez qu'il existe une classe d'humains, culturellement fait, pour vivre viols, tortures, ou alors dans l'autre camp, esclavagisme, mariage forcé ... etc ...

/.../



Non
il n'en existe aucune,  il existe juste des peuples pas encore prêts se battre pour éviter ça,  le nôtre  jadis,  par exemple.

En Syrie, tout ce chaos est né d'une révolution syrienne réprimée à balles réelles, dans le sang avec l'aide de d'anciens djiadistes sanguinaires irakiens libérés des geôles syriennes.




Petit rappel :




Syrie : comment Bachar el-Assad a utilisé l'État islamique

Le président syrien a participé à l'essor du djihadisme en Syrie pour mieux apparaître aux yeux de l'Occident comme un rempart contre le chaos.

Par Armin Arefi
http://www.lepoint.fr/monde/syrie-comment-bachar-el-assad-a-utilise-l-etat-islamique-27-08-2014-1856868_24.php



Depuis le début de la révolution en mars 2011, le président syrien met tout en oeuvre pour réaliser sa prophétie selon laquelle ses opposants - tout d'abord pacifiques - ne sont que des "terroristes". Il a notamment libéré de prison, en mai 2011, des centaines d'islamistes, venus alimenter les rangs djihadistes. Profitant de l'affaiblissement de la rébellion modérée, Bachar el-Assad reprend l'avantage sur le terrain. Aidé des combattants du Hezbollah et des milices chiites irakiennes, il achève en mai la reconquête des principales villes de la région montagneuse de Qalamoun, coupant l'opposition de son arrière-base libanaise. Or, le fief de l'EIIL à Raqa (Nord) reste, lui, toujours à l'abri des bombardements.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 15977
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Nadou le Dim 16 Sep - 14:03

Et j'ai trouvé ce commentaire de 2014 très intéressant :




Par Pépé Damoclès le 28/08/2014 à 10:36



L’EI, une providence pas seulement pour Bachar
Nombre de commentaires de soutien au régime baassiste émanent non de nationalistes arabes, mais de Français de sensibilité anti arabe. Il existe une convergence manifeste dans les objectifs et les stratégies : la montée de l’Islam conquérant extrême donne à Assad l’opportunité de se poser en recours sur le plan international, et offre aux tenants de la tradition autoritaire en France, qui a traversé les vicissitudes de Vichy, de l’OAS ou du SAC, une fenêtre pour affirmer que la démocratie n’offre pas une ligne de résistance suffisante face à cette offensive des fous d’Allah et leurs supplétifs en Europe.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 15977
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifester pour ne pas mourir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum