Le président du syndicat des gynécoloques contre l'IVG.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

dubitatif Re: Le président du syndicat des gynécoloques contre l'IVG.

Message par magicfly le Jeu 13 Sep - 21:56

Lili-Rose a écrit:Comme souvent, loi et morale sont confondues.
La loi est une règle, la morale, il y va de chacun son couplet.
La loi permet bien l'IVG, mais un médecin peut très bien être cette loi.
Pourquoi n'aurait-il pas le droit d'avoir ses propres conviction?
Puis je me demande aussi, que vaut-il mieux pour un embryon, être adopté par un couple homo, voir élevés dans le quart monde, la vinasse, les cités, etc....ou de pas avoir à souffrir ce genre de scénario?
Est-ce que j'ai dit le contraire?  Rolling Eyes

magicfly

Messages : 5357
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

dubitatif Re: Le président du syndicat des gynécoloques contre l'IVG.

Message par Lili-Rose le Jeu 13 Sep - 21:58

magicfly a écrit:
Lili-Rose a écrit:Comme souvent, loi et morale sont confondues.
La loi est une règle, la morale, il y va de chacun son couplet.
La loi permet bien l'IVG, mais un médecin peut très bien être cette loi.
Pourquoi n'aurait-il pas le droit d'avoir ses propres conviction?
Puis je me demande aussi, que vaut-il mieux pour un embryon, être adopté par un couple homo, voire élevé dans le quart monde, la vinasse, les cités, etc....ou de pas avoir à souffrir ce genre de scénario?
Est-ce que j'ai dit le contraire?  Rolling Eyes
Ca ne t'était pas adressé en particulier....
avatar
Lili-Rose

Messages : 2646
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

dubitatif Re: Le président du syndicat des gynécoloques contre l'IVG.

Message par Fontsestian le Ven 14 Sep - 8:20

elaine a écrit:Bon alors, si les femmes n´ont plus le droit à l´IVG, elles reviendront aux aiguilles à tricoter.
C´ est quand même incroyable de voir que ce sont toujours les hommes qui décident ce que les femmes doivent faire de leur corp.
Suspect

Bien qu'en effet les femmes soient les premières et même les seules concernées par la grossesse et l'IVG je ne crois pas inutile que les hommes s'expriment sur ce point.


En ce qui me concerne ce sujet est une raison de réfléchir sur ce que l'on appelle le respect de la vie principe dont on déduit un certain nombre de règles sociales. On dira par exemple qu'il faut impérativement éviter que les migrants perdent la vie en franchissant la mer ou, dans un tout ordre d'idée, que la société n'a pas le droit moral de supprimer la vie d'un tortionnaire assassin d'enfants. La vie serait donc sacrée mais alors pourquoi, dans certaines circonstances, peut-on faire état d'une loi pour décider qu'elle puisse être interrompue?


Pour moi l'IVG est bel et bien un acte qui interrompt la vie mais que l'on me comprenne bien c'est de ma part un constat, en aucun cas une condamnation. On dira que l'IVG se pratique sur un amas de cellules qui ne sont pas un être constitué mais qu'est ce qui peut bien le rendre tel au premier jour de la treizième semaine, moment à partir duquel la loi ne permet plus l'intervention?


Il me semble que la réponse se trouve dans le fait qu'une loi n'est pas la réponse parfaite à une question, qu'elle est rédigée pour répondre au mieux à une situation particulière mais qu'elle comporte sa part d'incohérence par rapport à des principes sur lesquels l'état de droit se fonde. Il faut donc que ceux qui n'adhèrent pas ou pas complètement à l'esprit d'une loi l'acceptent tout de même parce que tolérer des opinions différentes est une condition incontournable de vie sociale harmonieuse.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 1931
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

dubitatif Re: Le président du syndicat des gynécoloques contre l'IVG.

Message par Lili-Rose le Ven 14 Sep - 8:55

Fontsestian a écrit:
elaine a écrit:Bon alors, si les femmes n´ont plus le droit à l´IVG, elles reviendront aux aiguilles à tricoter.
C´ est quand même incroyable de voir que ce sont toujours les hommes qui décident ce que les femmes doivent faire de leur corp.
Suspect

Bien qu'en effet les femmes soient les premières et même les seules concernées par la grossesse et l'IVG je ne crois pas inutile que les hommes s'expriment sur ce point.


En ce qui me concerne ce sujet est une raison de réfléchir sur ce que l'on appelle le respect de la vie principe dont on déduit un certain nombre de règles sociales. On dira par exemple qu'il faut impérativement éviter que les migrants perdent la vie en franchissant la mer ou, dans un tout ordre d'idée, que la société n'a pas le droit moral de supprimer la vie d'un tortionnaire assassin d'enfants. La vie serait donc sacrée mais alors pourquoi, dans certaines circonstances, peut-on faire état d'une loi pour décider qu'elle puisse être interrompue?


Pour moi l'IVG est bel et bien un acte qui interrompt la vie mais que l'on me comprenne bien c'est de ma part un constat, en aucun cas une condamnation. On dira que l'IVG se pratique sur un amas de cellules qui ne sont pas un être constitué mais qu'est ce qui peut bien le rendre tel au premier jour de la treizième semaine, moment à partir duquel la loi ne permet plus l'intervention?


Il me semble que la réponse se trouve dans le fait qu'une loi n'est pas la réponse parfaite à une question, qu'elle est rédigée pour répondre au mieux à une situation particulière mais qu'elle comporte sa part d'incohérence par rapport à des principes sur lesquels l'état de droit se fonde. Il faut donc que ceux qui n'adhèrent pas ou pas complètement à l'esprit d'une loi l'acceptent tout de même parce que tolérer des opinions différentes est une condition incontournable de vie sociale harmonieuse.


Considérer que les hommes n'ont rien à dire ( je ne parle pas de toi), revient à reléguer les femmes au rang de mères porteuses, vache à lait ou tout ce qu'on veut.
Pour l'info mon cher Font, un embryon de deux mois ressemble quasiment à un nourrisson, dans les grandes lignes.
A savoir qu'il a un corps, 4 membres et une tête. Les stades que tu sous entends, morula, blastula, (amas de cellules) etc...sont bien antérieurs.
Si ma mémoire est bonne , il doit mesurer quelque chose comme 5 cm à deux mois, et prend ensuite la statut de foetus, durant lequel il va passer 7 mois à maturer ses organes et prendre du poids.
avatar
Lili-Rose

Messages : 2646
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

dubitatif Re: Le président du syndicat des gynécoloques contre l'IVG.

Message par Nadou le Ven 14 Sep - 11:37

magicfly a écrit:
Lili-Rose a écrit:Comme souvent, loi et morale sont confondues.
La loi est une règle, la morale, il y va de chacun son couplet.
La loi permet bien l'IVG, mais un médecin peut très bien être cette loi.
Pourquoi n'aurait-il pas le droit d'avoir ses propres conviction?
Puis je me demande aussi, que vaut-il mieux pour un embryon, être adopté par un couple homo, voir élevés dans le quart monde, la vinasse, les cités, etc....ou de pas avoir à souffrir ce genre de scénario?
Est-ce que j'ai dit le contraire?  Rolling Eyes

Sommes-nous les seuls à avoir saisi la problématique de l'intervention de ce médecin ?  Rolling Eyes


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 17432
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

dubitatif Re: Le président du syndicat des gynécoloques contre l'IVG.

Message par Invité le Ven 14 Sep - 11:49

Zerbinette a écrit:
Mais en France,pays des lumières,et de la liberté ,faudrait qd même surveiller ces maudites femelles,qui prétendent ne mettre au monde que les enfants désirés.......
Selon le mâle de service...........


Je suis complètement d'accord avec ça, Zerbinette, mais je lâche; les nuances passent mal sur le net en général et pas du tout dans certains survols  Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dubitatif Re: Le président du syndicat des gynécoloques contre l'IVG.

Message par Fontsestian le Ven 14 Sep - 13:00

Horiel a écrit:
Zerbinette a écrit:
Mais en France,pays des lumières,et de la liberté ,faudrait qd même surveiller ces maudites femelles,qui prétendent ne mettre au monde que les enfants désirés.......
Selon le mâle de service...........


Je suis complètement d'accord avec ça, Zerbinette, mais je lâche; les nuances passent mal sur le net en général et pas du tout dans certains survols  Wink
A l'origine de ce fil il n'est absolument pas question de blesser les femmes, j'espère que c'est bien perceptible.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 1931
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

dubitatif Re: Le président du syndicat des gynécoloques contre l'IVG.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum