FN : une première mise en examen pour complicité de détournement de fonds

Aller en bas

FN : une première mise en examen pour complicité de détournement de fonds

Message par magicfly le Jeu 6 Sep - 23:29

Pour changer un peu des attaques permanentes de la coalisions des carpes et des lapins (choisissez selon que vous savez bien nager ou courir vite) contre Macron, les feneux, pardon les reneux, un préjudice évalué à 6,8 millions d'euros, c'est d'un autre niveau! C'est le pognon de l'Europe diront certains; non c'est notre pognon! Surtout que ceux qui ont donné du blé pour renflouer le FN ne vont pas oublier de déclarer le don au fisc comme l'UMP l'a fait pour sauver Sarko.


Assistants d'eurodéputés du FN : une première mise en examen pour complicité de détournement de fonds


AFP, publié le jeudi 06 septembre 2018 à 21h13



Pas moins de 17 députés et une quarantaine de collaborateurs parlementaires sont ciblés par cette enquête.


Un ancien personnage-clé de l'organisation du Rassemblement national (ex-FN) au Parlement européen, Charles Van Houtte, a été mis en examen, mercredi 5 septembre, pour "complicité de détournements de fonds publics", une première dans l'enquête sur les assistants d'eurodéputés frontistes.
Depuis 2015, une enquête a été lancée par la justice française sur un possible "système", mis en place par le parti, pour rémunérer en tant qu'assistants d'eurodéputés, avec des fonds de l'Union européenne, des personnes qui travaillaient en réalité pour le parti. "Si mon client a été mis en examen pour complicité de détournements de fonds publics, il semble assez logique que toutes les autres personnes déjà mises en examen le soient aussi pour ce délit", a déclaré Henri Laquay, l'avocat de Charles Van Houtte.


Un préjudice évalué à 6,8 millions d'euros


Marine Le Pen, son compagnon Louis Aliot et Nicolas Bay, dont le nom circule pour conduire la liste du RN aux élections européennes de 2019, sont eux poursuivis pour "abus de confiance" ou "complicité d'abus de confiance", des délits punissables de 3 ans de prison et de 375.000 euros d'amende. 


Considéré comme le gestionnaire des contrats d'assistants pour le parti, Charles Van Houtte est la première personne à être mise en examen pour "complicité de détournements de fonds publics". Pas moins de 17 députés et une quarantaine de collaborateurs parlementaires sont ciblés par cette enquête dans laquelle le Parlement européen évalue le préjudice à 6,8 millions d'euros entre 2009 et 2017. 


Il agissait sur les "instructions" de Marine Le Pen

Le 28 juin dernier, la justice a gelé 2 millions d'euros d'aides publiques du RN, le qualifiant d'"organisateur des détournements". Ce décision devrait être confirmé ou non le 26 septembre prochain par la Cour d'appel. 



En septembre 2017, Charles Van Houtte avait expliqué agir sur les "instructions" de Marine Le Pen et confirmait l'existence de contrats fictifs, que contestent les dirigeants frontistes. 


Il avait ainsi indiqué, lors de son audition devant les enquêteurs, que Thierry Légier "était garde du corps de la famille Le Pen et non pas assistant parlementaire". L'homme a été évincé, à l'automne dernier, du groupe Europe des Nations et des Libertés (ENL), auquel appartient le RN au Parlement européen, et dont il était l'administrateur. 
avatar
magicfly

Messages : 5636
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: FN : une première mise en examen pour complicité de détournement de fonds

Message par dugenou le Jeu 6 Sep - 23:54

Que la justice fasse son boulot et oblige les voyous à rembourser comme elle devrait le faire pour tous.


"Ce qui est certain c'est que ce Macron, personnage mineur de l'histoire romaine, mettra fin à ses jours et à ceux de sa femme sous la pression de Caligula"
avatar
dugenou

Messages : 1933
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum