Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Lili-Rose le Mar 7 Aoû - 9:46

Diviciac a écrit:
Lili-Rose a écrit:
Je ne suis client ni chez l'un, ni chez l'autre.
A quelques minutes à pied de mon logement, ils ont foutu un ikea. Je n'y ai jamais mis le moindre orteil.
Un adjoint de mairie était tout content d'annoncer que ça leur rapporterai 150 000 E de taxe.
J'aime bien quand j'entends des personnes dire qu'ils adorent les boulettes d'Ikea, mais ils ont une autre alternatives, il y a un KFC juste à côté.
Comment pouvez vous penser que je siis client dans ce genre de boites?

Je n'en sais strictement rien, si vous êtes client ou pas . Mais je pense qu'avec une bonne semaine de grève,  les employés de ces négriers amèneraient la direction à négocier.
Ils portent donc une part de responsabilité dans leur situation.
Bah vous voyez, ma fille travaille quelques heures par semaines chez IKEA histoire de se payer un peu ses études. Je ne l'imagine pas se permettre de faire la grève.
Vous ne pouvez pas le savoir, vous n'avez jamais fait de commerce, mais il existe également un autre négrier qui lui s'appelle le client. Vous pourriez lui offrir un bien ou service et encore lui filer du blé, je suis sur qu'il arriverait encore à venir râler qu'il s'est fait rouler.

Lili-Rose

Messages : 2035
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Diviciac le Mar 7 Aoû - 10:16

Lili-Rose a écrit:
Diviciac a écrit:

Je n'en sais strictement rien, si vous êtes client ou pas . Mais je pense qu'avec une bonne semaine de grève,  les employés de ces négriers amèneraient la direction à négocier.
Ils portent donc une part de responsabilité dans leur situation.
Bah vous voyez, ma fille travaille quelques heures par semaines chez IKEA histoire de se payer un peu ses études. Je ne l'imagine pas se permettre de faire la grève.
Vous ne pouvez pas le savoir, vous n'avez jamais fait de commerce, mais il existe également un autre négrier qui lui s'appelle le client. Vous pourriez lui offrir un bien ou service et encore lui filer du blé, je suis sur qu'il arriverait encore à venir râler qu'il s'est fait rouler.

Erreur ! Pour co-gérer une entreprise dans le bâtiment il a bien fallu que je fasse du commerce. Ma philosophie en la matière était du genre "Le client est roi mais il ne faudrait pas qu'il nous prenne pour la reine" .
C'est un avantage du privé  ce n'est pas un service public et on peut y envoyer paître un client désagréable. Dans le public,  je ne pouvais pas faire la même chose avec mes parents d'élèves en leur conseillant d'aller voir dans une autre école si leur insupportable chiard y serait mieux traité.

Je me souviens de réunions avec mes associés dans lesquelles l'expression "à la tête du client" pris toute sa valeur, ça donnait   "Celui-là,  c'est un emmerdeur, on va lui gonfler le devis de 50% comme ça il ira voir ailleurs "  
avatar
Diviciac

Messages : 8440
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par frenchy35F le Mar 7 Aoû - 10:37

Le Yemen rapporte plus mais c' est chaud faut choisir son coin...


Il y a de quoi écrire un bouquin sur ce sujet: Une FEMEN au YEMEN...


Ne faites pas attention à la critique. Elle vient généralement de personnes qui n' ont jamais rien fait d' autre et qui se réjouissent des problèmes de l' Autre...En fait cela justifie leur paresse et/ou leur manque d' adaptabilité au Monde Actuel
avatar
frenchy35F

Messages : 2332
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Nadou le Mar 7 Aoû - 11:13

Diviciac a écrit:
Lili-Rose a écrit:
Diviciac a écrit:

Je n'en sais strictement rien, si vous êtes client ou pas . Mais je pense qu'avec une bonne semaine de grève,  les employés de ces négriers amèneraient la direction à négocier.
Ils portent donc une part de responsabilité dans leur situation.
Bah vous voyez, ma fille travaille quelques heures par semaines chez IKEA histoire de se payer un peu ses études. Je ne l'imagine pas se permettre de faire la grève.
Vous ne pouvez pas le savoir, vous n'avez jamais fait de commerce, mais il existe également un autre négrier qui lui s'appelle le client. Vous pourriez lui offrir un bien ou service et encore lui filer du blé, je suis sur qu'il arriverait encore à venir râler qu'il s'est fait rouler.

Erreur ! Pour co-gérer une entreprise dans le bâtiment il a bien fallu que je fasse du commerce. Ma philosophie en la matière était du genre "Le client est roi mais il ne faudrait pas qu'il nous prenne pour la reine" .
C'est un avantage du privé  ce n'est pas un service public et on peut y envoyer paître un client désagréable. Dans le public,  je ne pouvais pas faire la même chose avec mes parents d'élèves en leur conseillant d'aller voir dans une autre école si leur insupportable chiard y serait mieux traité.

Je me souviens de réunions avec mes associés dans lesquelles l'expression "à la tête du client" pris toute sa valeur, ça donnait   "Celui-là,  c'est un emmerdeur, on va lui gonfler le devis de 50% comme ça il ira voir ailleurs "  

Le client est plus difficile, il est informé, il consulte les prix, les forums internet, les risques d'arnaques. Quand tu as besoin d'une entreprise, ils se bousculent pour te faire des remises.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 14480
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par ledevois le Mar 7 Aoû - 11:21

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:

Erreur ! Pour co-gérer une entreprise dans le bâtiment il a bien fallu que je fasse du commerce. Ma philosophie en la matière était du genre "Le client est roi mais il ne faudrait pas qu'il nous prenne pour la reine" .
C'est un avantage du privé  ce n'est pas un service public et on peut y envoyer paître un client désagréable. Dans le public,  je ne pouvais pas faire la même chose avec mes parents d'élèves en leur conseillant d'aller voir dans une autre école si leur insupportable chiard y serait mieux traité.

Je me souviens de réunions avec mes associés dans lesquelles l'expression "à la tête du client" pris toute sa valeur, ça donnait   "Celui-là,  c'est un emmerdeur, on va lui gonfler le devis de 50% comme ça il ira voir ailleurs "  

Le client est plus difficile, il est informé, il consulte les prix, les forums internet, les risques d'arnaques. Quand tu as besoin d'une entreprise, ils se bousculent pour te faire des remises.

 Ca devient même international -- L'Espagne et d'autres pays sont très présent dans la construction de maisons individuelles en France --à des prix non concurrentiel ---



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 5160
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Nadou le Mar 7 Aoû - 11:25

ledevois a écrit:
Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:

Erreur ! Pour co-gérer une entreprise dans le bâtiment il a bien fallu que je fasse du commerce. Ma philosophie en la matière était du genre "Le client est roi mais il ne faudrait pas qu'il nous prenne pour la reine" .
C'est un avantage du privé  ce n'est pas un service public et on peut y envoyer paître un client désagréable. Dans le public,  je ne pouvais pas faire la même chose avec mes parents d'élèves en leur conseillant d'aller voir dans une autre école si leur insupportable chiard y serait mieux traité.

Je me souviens de réunions avec mes associés dans lesquelles l'expression "à la tête du client" pris toute sa valeur, ça donnait   "Celui-là,  c'est un emmerdeur, on va lui gonfler le devis de 50% comme ça il ira voir ailleurs "  

Le client est plus difficile, il est informé, il consulte les prix, les forums internet, les risques d'arnaques. Quand tu as besoin d'une entreprise, ils se bousculent pour te faire des remises.

 Ca devient même international -- L'Espagne et d'autres pays sont très présent dans la construction de maisons individuelles en France --à des prix non concurrentiel ---

J'habite en Franche-Comté, il n'y a pas de concurrence étrangère.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 14480
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par ledevois le Mar 7 Aoû - 11:34

Nadou a écrit:
ledevois a écrit:

 Ca devient même international -- L'Espagne et d'autres pays sont très présent dans la construction de maisons individuelles en France --à des prix non concurrentiel ---

J'habite en Franche-Comté, il n'y a pas de concurrence étrangère.
 Ca ne saurait tarder -- venez dans le sud --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 5160
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Lili-Rose le Mar 7 Aoû - 11:44

Diviciac a écrit:
Lili-Rose a écrit:
Bah vous voyez, ma fille travaille quelques heures par semaines chez IKEA histoire de se payer un peu ses études. Je ne l'imagine pas se permettre de faire la grève.
Vous ne pouvez pas le savoir, vous n'avez jamais fait de commerce, mais il existe également un autre négrier qui lui s'appelle le client. Vous pourriez lui offrir un bien ou service et encore lui filer du blé, je suis sur qu'il arriverait encore à venir râler qu'il s'est fait rouler.

Erreur ! Pour co-gérer une entreprise dans le bâtiment il a bien fallu que je fasse du commerce. Ma philosophie en la matière était du genre "Le client est roi mais il ne faudrait pas qu'il nous prenne pour la reine" .
C'est un avantage du privé  ce n'est pas un service public et on peut y envoyer paître un client désagréable. Dans le public,  je ne pouvais pas faire la même chose avec mes parents d'élèves en leur conseillant d'aller voir dans une autre école si leur insupportable chiard y serait mieux traité.

Je me souviens de réunions avec mes associés dans lesquelles l'expression "à la tête du client" pris toute sa valeur, ça donnait   "Celui-là,  c'est un emmerdeur, on va lui gonfler le devis de 50% comme ça il ira voir ailleurs "  


Je peux vous assurer que le client est devenu beaucoup plus chiant que du temps où vous avez fait du commerce.
Si je suis allé voir ailleurs, c'est que j'ai fait une saturation du client.
Mon année de prof en lycée m'a fait beaucoup de bien, c'était un peu difficile au début, à presque 50 piges, on ne s'adapte plus aussi facilement, mais ça m'a bien aéré l'esprit.
Et puis je suis assez content du résultat, sur la classe de seconde pro, sur 16 élèves 10 ou 11 ont trouvé un apprentissage et passe ainsi en première pro.
L'année dernière, sans ma présence  Very Happy, seuls 2 ou 3 ont trouvé un apprentissage.
Je ne dis pas que je resterai prof toute ma vie pour autant.
avatar
Lili-Rose

Messages : 2035
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Lili-Rose le Mar 7 Aoû - 11:52

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:

Erreur ! Pour co-gérer une entreprise dans le bâtiment il a bien fallu que je fasse du commerce. Ma philosophie en la matière était du genre "Le client est roi mais il ne faudrait pas qu'il nous prenne pour la reine" .
C'est un avantage du privé  ce n'est pas un service public et on peut y envoyer paître un client désagréable. Dans le public,  je ne pouvais pas faire la même chose avec mes parents d'élèves en leur conseillant d'aller voir dans une autre école si leur insupportable chiard y serait mieux traité.

Je me souviens de réunions avec mes associés dans lesquelles l'expression "à la tête du client" pris toute sa valeur, ça donnait   "Celui-là,  c'est un emmerdeur, on va lui gonfler le devis de 50% comme ça il ira voir ailleurs "  

Le client est plus difficile, il est informé, il consulte les prix, les forums internet, les risques d'arnaques. Quand tu as besoin d'une entreprise, ils se bousculent pour te faire des remises.


Oui c'est devenu très compliqué.
Je dirais que la première chose est que le client à un appétit qui n'est pas en rapport avec son portefeuille, mais veut acquérir quand même.
Internet est un outil extra, mais plein de défauts. Justement, beaucoup de fausse informations circulent.
Les entreprises ont donné de très mauvaise habitudes avec le système de remise.
Certaines boites allaient jusqu'à 80-90% de remise, ça correspond à quoi sinon d'avoir l'impression de passer pour un idiot en tant que client.
Il existe toujours le jeu des marges arrières qui sur-gonfle très largement les prix chez les distributeurs.
J'ai toujours mon immat en temps que travailleurs indépendant, mais j'ai largement levé le pied. J'avais une clientèle niveau national et pays limitrophe, (toujours le cas, mais au compte goutte). 
Hier en ancien client me demande si je fais "un nouveau départ". Je lui demande pourquoi? Il me répond que ça serait bien car on ne trouve plus de qualité. Voilà le résultat de la politique du prix le plus bas. J'aimerais bien lui répondre, ben c'est bien fait pour vos G. vous m'avez assez cassé les c....
Le commerce est devenu très compliqué et c'est également lié au pouvoir d'achat bien sur.
avatar
Lili-Rose

Messages : 2035
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Nadou le Mar 7 Aoû - 11:55

Lili-Rose a écrit:
Diviciac a écrit:
Lili-Rose a écrit:
Bah vous voyez, ma fille travaille quelques heures par semaines chez IKEA histoire de se payer un peu ses études. Je ne l'imagine pas se permettre de faire la grève.
Vous ne pouvez pas le savoir, vous n'avez jamais fait de commerce, mais il existe également un autre négrier qui lui s'appelle le client. Vous pourriez lui offrir un bien ou service et encore lui filer du blé, je suis sur qu'il arriverait encore à venir râler qu'il s'est fait rouler.

Erreur ! Pour co-gérer une entreprise dans le bâtiment il a bien fallu que je fasse du commerce. Ma philosophie en la matière était du genre "Le client est roi mais il ne faudrait pas qu'il nous prenne pour la reine" .
C'est un avantage du privé  ce n'est pas un service public et on peut y envoyer paître un client désagréable. Dans le public,  je ne pouvais pas faire la même chose avec mes parents d'élèves en leur conseillant d'aller voir dans une autre école si leur insupportable chiard y serait mieux traité.

Je me souviens de réunions avec mes associés dans lesquelles l'expression "à la tête du client" pris toute sa valeur, ça donnait   "Celui-là,  c'est un emmerdeur, on va lui gonfler le devis de 50% comme ça il ira voir ailleurs "  


Je peux vous assurer que le client est devenu beaucoup plus chiant que du temps où vous avez fait du commerce.
Si je suis allé voir ailleurs, c'est que j'ai fait une saturation du client.
Mon année de prof en lycée m'a fait beaucoup de bien, c'était un peu difficile au début, à presque 50 piges, on ne s'adapte plus aussi facilement, mais ça m'a bien aéré l'esprit.
Et puis je suis assez content du résultat, sur la classe de seconde pro, sur 16 élèves 10 ou 11 ont trouvé un apprentissage et passe ainsi en première pro.
L'année dernière, sans ma présence  Very Happy, seuls 2 ou 3 ont trouvé un apprentissage.
Je ne dis pas que je resterai prof toute ma vie pour autant.

Le métier d'enseignant apporte beaucoup de satisfactions, c'est très valorisant.
J'ai été très longtemps maîtresse de CM1/CM2 mais la classe la plus payante était le CP. Tu prends des gamins qui ne savent lire que leur prénom en début d'année et à la fin de l'année, presque tous peuvent lire un petit livre ! C'est énoooorme comme gratification  !  


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 14480
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Lili-Rose le Mar 7 Aoû - 12:03

Nadou a écrit:
Lili-Rose a écrit:


Je peux vous assurer que le client est devenu beaucoup plus chiant que du temps où vous avez fait du commerce.
Si je suis allé voir ailleurs, c'est que j'ai fait une saturation du client.
Mon année de prof en lycée m'a fait beaucoup de bien, c'était un peu difficile au début, à presque 50 piges, on ne s'adapte plus aussi facilement, mais ça m'a bien aéré l'esprit.
Et puis je suis assez content du résultat, sur la classe de seconde pro, sur 16 élèves 10 ou 11 ont trouvé un apprentissage et passe ainsi en première pro.
L'année dernière, sans ma présence  Very Happy, seuls 2 ou 3 ont trouvé un apprentissage.
Je ne dis pas que je resterai prof toute ma vie pour autant.

Le métier d'enseignant apporte beaucoup de satisfactions, c'est très valorisant.
J'ai été très longtemps maîtresse de CM1/CM2 mais la classe la plus payante était le CP. Tu prends des gamins qui ne savent lire que leur prénom en début d'année et à la fin de l'année, presque tous peuvent lire un petit livre ! C'est énoooorme comme gratification  !  
J'avais été choisi je pense car venant de la filière.
J'ai quand même filé un petit coup de pouce à forcer certaines portes.
Par contre je ne souhaiterais pas enseigner en primaire, trop peur de rater ma mission.
La primaire est primordiale pour la suite de la scolarité.
Mais la grosse surprise est de retrouver des élèves en seconde qui je pense ont un niveau inférieur à un CM2 ( dans certains seulement bien entendu).
avatar
Lili-Rose

Messages : 2035
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Diviciac le Mar 7 Aoû - 12:16

Lili-Rose a écrit:
Diviciac a écrit:

Erreur ! Pour co-gérer une entreprise dans le bâtiment il a bien fallu que je fasse du commerce. Ma philosophie en la matière était du genre "Le client est roi mais il ne faudrait pas qu'il nous prenne pour la reine" .
C'est un avantage du privé  ce n'est pas un service public et on peut y envoyer paître un client désagréable. Dans le public,  je ne pouvais pas faire la même chose avec mes parents d'élèves en leur conseillant d'aller voir dans une autre école si leur insupportable chiard y serait mieux traité.

Je me souviens de réunions avec mes associés dans lesquelles l'expression "à la tête du client" pris toute sa valeur, ça donnait   "Celui-là,  c'est un emmerdeur, on va lui gonfler le devis de 50% comme ça il ira voir ailleurs "  


Je peux vous assurer que le client est devenu beaucoup plus chiant que du temps où vous avez fait du commerce.
Si je suis allé voir ailleurs, c'est que j'ai fait une saturation du client.
Mon année de prof en lycée m'a fait beaucoup de bien, c'était un peu difficile au début, à presque 50 piges, on ne s'adapte plus aussi facilement, mais ça m'a bien aéré l'esprit.
Et puis je suis assez content du résultat, sur la classe de seconde pro, sur 16 élèves 10 ou 11 ont trouvé un apprentissage et passe ainsi en première pro.
L'année dernière, sans ma présence  Very Happy, seuls 2 ou 3 ont trouvé un apprentissage.
Je ne dis pas que je resterai prof toute ma vie pour autant.


Vous avez l'avantage de connaître  le monde de l'entreprise privée , c'est un peu différent d'un prof qui est entré dans le système scolaire à quatre ans et n'en sortira qu'à la retraite. 
Même si mon immersion dans "l'enfer du privé" n'a duré que deux ans à plein temps et vingt cinq ans en "loisir",  elle m'a aidée.  Je suppose que vous pensez un peu moins aujourd'hui que les profs seraient tous des bons à rien qui n'ont rien à cirer des résultats de leurs élèves puisque la paie tombe invariablement à la fin du mois.
avatar
Diviciac

Messages : 8440
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Nadou le Mar 7 Aoû - 12:18

Lili-Rose a écrit:
Nadou a écrit:
Lili-Rose a écrit:


Je peux vous assurer que le client est devenu beaucoup plus chiant que du temps où vous avez fait du commerce.
Si je suis allé voir ailleurs, c'est que j'ai fait une saturation du client.
Mon année de prof en lycée m'a fait beaucoup de bien, c'était un peu difficile au début, à presque 50 piges, on ne s'adapte plus aussi facilement, mais ça m'a bien aéré l'esprit.
Et puis je suis assez content du résultat, sur la classe de seconde pro, sur 16 élèves 10 ou 11 ont trouvé un apprentissage et passe ainsi en première pro.
L'année dernière, sans ma présence  Very Happy, seuls 2 ou 3 ont trouvé un apprentissage.
Je ne dis pas que je resterai prof toute ma vie pour autant.

Le métier d'enseignant apporte beaucoup de satisfactions, c'est très valorisant.
J'ai été très longtemps maîtresse de CM1/CM2 mais la classe la plus payante était le CP. Tu prends des gamins qui ne savent lire que leur prénom en début d'année et à la fin de l'année, presque tous peuvent lire un petit livre ! C'est énoooorme comme gratification  !  
J'avais été choisi je pense car venant de la filière.
J'ai quand même filé un petit coup de pouce à forcer certaines portes.
Par contre je ne souhaiterais pas enseigner en primaire, trop peur de rater ma mission.
La primaire est primordiale pour la suite de la scolarité.
Mais la grosse surprise est de retrouver des élèves en seconde qui je pense ont un niveau inférieur à un CM2 ( dans certains seulement bien entendu).


Quand mes élèves quittaient le CM2, ils n'étaient pas "finis" . Ils avaient été nourris de lecture/écriture plaisir, gavés de règles, de normes mais la pratique laissait à désirer pour le tiers le plus faible.


Qu'aurait-il fallu faire ?


D'abord, en 6e et 5e, continuer avec des exercices et des exercices de BLED, de grammaire, de bases en mathématiques.
Or, en 6e, on attend qu'ils soient prêts à analyser les figures style d'un texte ( ce qui était abordé en seconde il y a 40 ans ) on les barbe avec de la technique littéraire notamment en poésie. Ne pas connaître le champ lexical, le style linguistique n'empêche pas d'apprécier le message fut-il poétique.


Je préconise 2 ans de collège à consolider les bases, à lire, écrire pour le plaisir, pour comprendre, pour échanger. Et ensuite 4e, 3e plonger seulement un peu dans l'analyse littéraire. Ils sortiraient de 3e avec les bases nécessaires à la vie quotidienne et peut- être débarrassés de cette peur de lire des romans ou autres.


Et seulement en seconde, on analyse, décortique le style littéraire. 


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 14480
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Diviciac le Mar 7 Aoû - 12:45

Nadou a écrit:
Lili-Rose a écrit:
J'avais été choisi je pense car venant de la filière.
J'ai quand même filé un petit coup de pouce à forcer certaines portes.
Par contre je ne souhaiterais pas enseigner en primaire, trop peur de rater ma mission.
La primaire est primordiale pour la suite de la scolarité.
Mais la grosse surprise est de retrouver des élèves en seconde qui je pense ont un niveau inférieur à un CM2 ( dans certains seulement bien entendu).


Quand mes élèves quittaient le CM2, ils n'étaient pas "finis" . Ils avaient été nourris de lecture/écriture plaisir, gavés de règles, de normes mais la pratique laissait à désirer pour le tiers le plus faible.


Qu'aurait-il fallu faire ?


D'abord, en 6e et 5e, continuer avec des exercices et des exercices de BLED, de grammaire, de bases en mathématiques.
Or, en 6e, on attend qu'ils soient prêts à analyser les figures style d'un texte ( ce qui était abordé en seconde il y a 40 ans ) on les barbe avec de la technique littéraire notamment en poésie. Ne pas connaître le champ lexical, le style linguistique n'empêche pas d'apprécier le message fut-il poétique.


Je préconise 2 ans de collège à consolider les bases, à lire, écrire pour le plaisir, pour comprendre, pour échanger. Et ensuite 4e, 3e plonger seulement un peu dans l'analyse littéraire. Ils sortiraient de 3e avec les bases nécessaires à la vie quotidienne et peu être débarrassés de cette peur de lire des romans ou autres.


Et seulement en seconde, on analyse, décortique le style littéraire. 

Ce n'est pas faux
J'ai sous les yeux mon Lagarde et Michard de cinquième ça donne par exemple (de Ronsard)

" L'autre jour en pensant que cette pauvre terre

S'en allait ô malheur la proie d'Angleterre 

Et que ses propres fils amenaient l'étranger

Qui boit les eaux du Rhin afin de l'outrager  .... "

Bon , c'est bien,  mais demander à des gamins de onze ans de comprendre et d'analyser de tels textes , même dans un lycée élitiste, c'était un peu ambitieux.

Avec comme questions:
1°) Indiquer les évocations , les tableaux successifs dont ce texte est composé. /../
6°) En quoi ce texte est-il épique ? (personnification,  prosopopée, vaste comparaison etc..) 


 
  Et encore,  le Moyen-Âge
(dans le texte ! )
en sixième, c'était pire mais j'ai paumé le bouquin !

avatar
Diviciac

Messages : 8440
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par ledevois le Mar 7 Aoû - 16:50

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:


Quand mes élèves quittaient le CM2, ils n'étaient pas "finis" . Ils avaient été nourris de lecture/écriture plaisir, gavés de règles, de normes mais la pratique laissait à désirer pour le tiers le plus faible.


Qu'aurait-il fallu faire ?


D'abord, en 6e et 5e, continuer avec des exercices et des exercices de BLED, de grammaire, de bases en mathématiques.
Or, en 6e, on attend qu'ils soient prêts à analyser les figures style d'un texte ( ce qui était abordé en seconde il y a 40 ans ) on les barbe avec de la technique littéraire notamment en poésie. Ne pas connaître le champ lexical, le style linguistique n'empêche pas d'apprécier le message fut-il poétique.


Je préconise 2 ans de collège à consolider les bases, à lire, écrire pour le plaisir, pour comprendre, pour échanger. Et ensuite 4e, 3e plonger seulement un peu dans l'analyse littéraire. Ils sortiraient de 3e avec les bases nécessaires à la vie quotidienne et peu être débarrassés de cette peur de lire des romans ou autres.


Et seulement en seconde, on analyse, décortique le style littéraire. 

Ce n'est pas faux
J'ai sous les yeux mon Lagarde et Michard de cinquième ça donne par exemple (de Ronsard)

" L'autre jour en pensant que cette pauvre terre

S'en allait ô malheur la proie d'Angleterre 

Et que ses propres fils amenaient l'étranger

Qui boit les eaux du Rhin afin de l'outrager  .... "

Bon , c'est bien,  mais demander à des gamins de onze ans de comprendre et d'analyser de tels textes , même dans un lycée élitiste, c'était un peu ambitieux.

Avec comme questions:
1°) Indiquer les évocations , les tableaux successifs dont ce texte est composé. /../
6°) En quoi ce texte est-il épique ? (personnification,  prosopopée, vaste comparaison etc..) 


 
  Et encore,  le Moyen-Âge
(dans le texte ! )
en sixième, c'était pire mais j'ai paumé le bouquin !


 Franchement Divi vous savez très bien qu'une nation sans enseignement valable ne peut accéder à la civilisation --
 Il est évident que le niveau scolaire Français à baissé --
 Quand je lis ça _____Il est évident qu’un peuple de crétins illettrés et décérébrés est beaucoup plus facile à manipuler qu’un peuple normalement instruit. Les tenants du Nouvel Ordre Mondial y veillent.


https://lesobservateurs.ch/2017/12/07/niveau-des-ecoliers-la-russie-a-la-premiere-place/



 ET PIS ____________


  https://fr.sputniknews.com/societe/201803141035501058-cooperation-franco-russe-enseignement-plein-essor/



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 5160
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Nadou le Mar 7 Aoû - 17:32

ledevois a écrit:
Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:


Quand mes élèves quittaient le CM2, ils n'étaient pas "finis" . Ils avaient été nourris de lecture/écriture plaisir, gavés de règles, de normes mais la pratique laissait à désirer pour le tiers le plus faible.


Qu'aurait-il fallu faire ?


D'abord, en 6e et 5e, continuer avec des exercices et des exercices de BLED, de grammaire, de bases en mathématiques.
Or, en 6e, on attend qu'ils soient prêts à analyser les figures style d'un texte ( ce qui était abordé en seconde il y a 40 ans ) on les barbe avec de la technique littéraire notamment en poésie. Ne pas connaître le champ lexical, le style linguistique n'empêche pas d'apprécier le message fut-il poétique.


Je préconise 2 ans de collège à consolider les bases, à lire, écrire pour le plaisir, pour comprendre, pour échanger. Et ensuite 4e, 3e plonger seulement un peu dans l'analyse littéraire. Ils sortiraient de 3e avec les bases nécessaires à la vie quotidienne et peu être débarrassés de cette peur de lire des romans ou autres.


Et seulement en seconde, on analyse, décortique le style littéraire. 

Ce n'est pas faux
J'ai sous les yeux mon Lagarde et Michard de cinquième ça donne par exemple (de Ronsard)

" L'autre jour en pensant que cette pauvre terre

S'en allait ô malheur la proie d'Angleterre 

Et que ses propres fils amenaient l'étranger

Qui boit les eaux du Rhin afin de l'outrager  .... "

Bon , c'est bien,  mais demander à des gamins de onze ans de comprendre et d'analyser de tels textes , même dans un lycée élitiste, c'était un peu ambitieux.

Avec comme questions:
1°) Indiquer les évocations , les tableaux successifs dont ce texte est composé. /../
6°) En quoi ce texte est-il épique ? (personnification,  prosopopée, vaste comparaison etc..) 


 
  Et encore,  le Moyen-Âge
(dans le texte ! )
en sixième, c'était pire mais j'ai paumé le bouquin !


 Franchement Divi vous savez très bien qu'une nation sans enseignement valable ne peut accéder à la civilisation --
 Il est évident que le niveau scolaire Français à baissé --
 Quand je lis ça _____Il est évident qu’un peuple de crétins illettrés et décérébrés est beaucoup plus facile à manipuler qu’un peuple normalement instruit. Les tenants du Nouvel Ordre Mondial y veillent.


https://lesobservateurs.ch/2017/12/07/niveau-des-ecoliers-la-russie-a-la-premiere-place/



 ET PIS ____________


  https://fr.sputniknews.com/societe/201803141035501058-cooperation-franco-russe-enseignement-plein-essor/



Vous feriez mieux de faire plus simple Joseph. On ne dit pas que le niveau ne baisse pas, on essaie de comprendre pourquoi.
Je pense que l'enseignement de français 6e et 5e n'est pas adapté à l'âge de ces enfants et qu'ils feraient mieux de s'en tenir à lire, écrire et apprendre les règles de Français.
Le Nouvel Ordre Mondial n'a pas grand chose à voir avec ces écoliers-là !


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 14480
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par ledevois le Mar 7 Aoû - 17:50

Nadou a écrit:
ledevois a écrit:

 Franchement Divi vous savez très bien qu'une nation sans enseignement valable ne peut accéder à la civilisation --
 Il est évident que le niveau scolaire Français à baissé --
 Quand je lis ça _____Il est évident qu’un peuple de crétins illettrés et décérébrés est beaucoup plus facile à manipuler qu’un peuple normalement instruit. Les tenants du Nouvel Ordre Mondial y veillent.


https://lesobservateurs.ch/2017/12/07/niveau-des-ecoliers-la-russie-a-la-premiere-place/



 ET PIS ____________


  https://fr.sputniknews.com/societe/201803141035501058-cooperation-franco-russe-enseignement-plein-essor/



Vous feriez mieux de faire plus simple Joseph. On ne dit pas que le niveau ne baisse pas, on essaie de comprendre pourquoi.
Je pense que l'enseignement de français 6e et 5e n'est pas adapté à l'âge de ces enfants et qu'ils feraient mieux de s'en tenir à lire, écrire et apprendre les règles de Français.
Le Nouvel Ordre Mondial n'a pas grand chose à voir avec ces écoliers-là !

 Je reconnais ; - que je ne connais ni les tenants ni les aboutissants de l'éducation nationale Française , mais il est un fait que ça va mal et que la France périclite à cause de l'enseignement et que personne ne s'en offusque -- 
 J'ai enseigné aussi ; bien sur rien à voir avec l'éducation nationale , - cependant je peux vous dire que tous ceux qui mon fait confiance ; ----aujourd'hui détiennent  un bon poste ou sont entrepreneurs --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 5160
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Fontsestian le Mer 8 Aoû - 6:18

Nadou a écrit:
Lili-Rose a écrit:
J'avais été choisi je pense car venant de la filière.
J'ai quand même filé un petit coup de pouce à forcer certaines portes.
Par contre je ne souhaiterais pas enseigner en primaire, trop peur de rater ma mission.
La primaire est primordiale pour la suite de la scolarité.
Mais la grosse surprise est de retrouver des élèves en seconde qui je pense ont un niveau inférieur à un CM2 ( dans certains seulement bien entendu).


Quand mes élèves quittaient le CM2, ils n'étaient pas "finis" . Ils avaient été nourris de lecture/écriture plaisir, gavés de règles, de normes mais la pratique laissait à désirer pour le tiers le plus faible.


Qu'aurait-il fallu faire ?


D'abord, en 6e et 5e, continuer avec des exercices et des exercices de BLED, de grammaire, de bases en mathématiques.
Or, en 6e, on attend qu'ils soient prêts à analyser les figures style d'un texte ( ce qui était abordé en seconde il y a 40 ans ) on les barbe avec de la technique littéraire notamment en poésie. Ne pas connaître le champ lexical, le style linguistique n'empêche pas d'apprécier le message fut-il poétique.


Je préconise 2 ans de collège à consolider les bases, à lire, écrire pour le plaisir, pour comprendre, pour échanger. Et ensuite 4e, 3e plonger seulement un peu dans l'analyse littéraire. Ils sortiraient de 3e avec les bases nécessaires à la vie quotidienne et peut- être débarrassés de cette peur de lire des romans ou autres.


Et seulement en seconde, on analyse, décortique le style littéraire. 
 
J'éprouve beaucoup de reconnaissance envers ces maîtresses et maîtres d'école qui m'ont conduit jusqu'au certificat d'études primaires. Certes ce n'était pas un niveau élevé mais ils m'ont doté d'une "caisse à outils" et d'une envie de connaitre qui m'ont permis d'évoluer.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 794
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Lili-Rose le Mer 8 Aoû - 9:46

Diviciac a écrit:
Lili-Rose a écrit:


Je peux vous assurer que le client est devenu beaucoup plus chiant que du temps où vous avez fait du commerce.
Si je suis allé voir ailleurs, c'est que j'ai fait une saturation du client.
Mon année de prof en lycée m'a fait beaucoup de bien, c'était un peu difficile au début, à presque 50 piges, on ne s'adapte plus aussi facilement, mais ça m'a bien aéré l'esprit.
Et puis je suis assez content du résultat, sur la classe de seconde pro, sur 16 élèves 10 ou 11 ont trouvé un apprentissage et passe ainsi en première pro.
L'année dernière, sans ma présence  Very Happy, seuls 2 ou 3 ont trouvé un apprentissage.
Je ne dis pas que je resterai prof toute ma vie pour autant.


Vous avez l'avantage de connaître  le monde de l'entreprise privée , c'est un peu différent d'un prof qui est entré dans le système scolaire à quatre ans et n'en sortira qu'à la retraite. 
Même si mon immersion dans "l'enfer du privé" n'a duré que deux ans à plein temps et vingt cinq ans en "loisir",  elle m'a aidée.  Je suppose que vous pensez un peu moins aujourd'hui que les profs seraient tous des bons à rien qui n'ont rien à cirer des résultats de leurs élèves puisque la paie tombe invariablement à la fin du mois.


Ce que je peux dire, c'est que ce n'est pas tout à fait le même monde.
Comme partout, il y a de très bons profs, très impliqué pour leurs élèves, et bien entendu des fumistes, ou du moins des partisans du moindre effort.
Je n'étais qu'à temps partiel, et j'avais principalement une seconde pro. J'ai revu à la baisse deux mes objectifs de programme, compte tenu de la faiblesse des niveaux.
Au final, je me suis concentré sur l'essentiel de ce que peut attendre une entreprise d'un apprenti en première. Je n'ai pas cherché à leur bourrer le crane avec des choses qu'ils verront plus tard.
J'ai l'impression que mes élèves ne me détestaient en majorité, car ils ont fait une page FB et ils m'avaient mis dessus, peut être avec un autre collègue.
avatar
Lili-Rose

Messages : 2035
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Lili-Rose le Mer 8 Aoû - 9:53

Nadou a écrit:
Lili-Rose a écrit:
J'avais été choisi je pense car venant de la filière.
J'ai quand même filé un petit coup de pouce à forcer certaines portes.
Par contre je ne souhaiterais pas enseigner en primaire, trop peur de rater ma mission.
La primaire est primordiale pour la suite de la scolarité.
Mais la grosse surprise est de retrouver des élèves en seconde qui je pense ont un niveau inférieur à un CM2 ( dans certains seulement bien entendu).


Quand mes élèves quittaient le CM2, ils n'étaient pas "finis" . Ils avaient été nourris de lecture/écriture plaisir, gavés de règles, de normes mais la pratique laissait à désirer pour le tiers le plus faible.


Qu'aurait-il fallu faire ?


D'abord, en 6e et 5e, continuer avec des exercices et des exercices de BLED, de grammaire, de bases en mathématiques.
Or, en 6e, on attend qu'ils soient prêts à analyser les figures style d'un texte ( ce qui était abordé en seconde il y a 40 ans ) on les barbe avec de la technique littéraire notamment en poésie. Ne pas connaître le champ lexical, le style linguistique n'empêche pas d'apprécier le message fut-il poétique.


Je préconise 2 ans de collège à consolider les bases, à lire, écrire pour le plaisir, pour comprendre, pour échanger. Et ensuite 4e, 3e plonger seulement un peu dans l'analyse littéraire. Ils sortiraient de 3e avec les bases nécessaires à la vie quotidienne et peut- être débarrassés de cette peur de lire des romans ou autres.


Et seulement en seconde, on analyse, décortique le style littéraire. 
J'ai ma petite dernière qui entre en CM2, qui marche plutôt bien classe, et je suis surpris par ce qui leur est demandé. 
Je ne suis pas convaincu que la majorité des gens en France possède cette somme de connaissances.
Je suppose que le bug doit venir du collège, où un certains nombre d'élèves décrochent.
Là où tu me fais un peu peur c'est lorsque tu parles de décortiquer le style littéraire, alors que le niveau de français d'une très grande partie de jeunes va se limiter à "sa va?".
avatar
Lili-Rose

Messages : 2035
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Nadou le Mer 8 Aoû - 11:49

Lili-Rose a écrit:
Nadou a écrit:
Lili-Rose a écrit:
J'avais été choisi je pense car venant de la filière.
J'ai quand même filé un petit coup de pouce à forcer certaines portes.
Par contre je ne souhaiterais pas enseigner en primaire, trop peur de rater ma mission.
La primaire est primordiale pour la suite de la scolarité.
Mais la grosse surprise est de retrouver des élèves en seconde qui je pense ont un niveau inférieur à un CM2 ( dans certains seulement bien entendu).


Quand mes élèves quittaient le CM2, ils n'étaient pas "finis" . Ils avaient été nourris de lecture/écriture plaisir, gavés de règles, de normes mais la pratique laissait à désirer pour le tiers le plus faible.


Qu'aurait-il fallu faire ?


D'abord, en 6e et 5e, continuer avec des exercices et des exercices de BLED, de grammaire, de bases en mathématiques.
Or, en 6e, on attend qu'ils soient prêts à analyser les figures style d'un texte ( ce qui était abordé en seconde il y a 40 ans ) on les barbe avec de la technique littéraire notamment en poésie. Ne pas connaître le champ lexical, le style linguistique n'empêche pas d'apprécier le message fut-il poétique.


Je préconise 2 ans de collège à consolider les bases, à lire, écrire pour le plaisir, pour comprendre, pour échanger. Et ensuite 4e, 3e plonger seulement un peu dans l'analyse littéraire. Ils sortiraient de 3e avec les bases nécessaires à la vie quotidienne et peut- être débarrassés de cette peur de lire des romans ou autres.


Et seulement en seconde, on analyse, décortique le style littéraire. 
J'ai ma petite dernière qui entre en CM2, qui marche plutôt bien classe, et je suis surpris par ce qui leur est demandé. 
Je ne suis pas convaincu que la majorité des gens en France possède cette somme de connaissances.
Je suppose que le bug doit venir du collège, où un certains nombre d'élèves décrochent.
Là où tu me fais un peu peur c'est lorsque tu parles de décortiquer le style littéraire, alors que le niveau de français d'une très grande partie de jeunes va se limiter à "sa va?".



Elle aura peut-être la chance d'avoir un prof qui ne la découragera pas de lire ... ce serait déjà ça ...En primaire, la très grande majorité des élèves lisent avec plaisir. Et puis, je parle de ce qui s'y passait, il y a plus de 3 ans, Nadjat a peut-être changé les programmes, à vrai dire, je n'en sais rien, tu nous diras.


Je conversais, sur les forums aol avec une prof de français, Hyttria, elle était d'accord avec moi pour dire qu'au collège " Les élèves désapprenaient et en savaient souvent moins en grammaire à la sortie qu'à l'entrée"  pale


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 14480
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Lili-Rose le Mer 8 Aoû - 17:31

Nadou a écrit:
Lili-Rose a écrit:
J'ai ma petite dernière qui entre en CM2, qui marche plutôt bien classe, et je suis surpris par ce qui leur est demandé. 
Je ne suis pas convaincu que la majorité des gens en France possède cette somme de connaissances.
Je suppose que le bug doit venir du collège, où un certains nombre d'élèves décrochent.
Là où tu me fais un peu peur c'est lorsque tu parles de décortiquer le style littéraire, alors que le niveau de français d'une très grande partie de jeunes va se limiter à "sa va?".



Elle aura peut-être la chance d'avoir un prof qui ne la découragera pas de lire ... ce serait déjà ça ...En primaire, la très grande majorité des élèves lisent avec plaisir. Et puis, je parle de ce qui s'y passait, il y a plus de 3 ans, Nadjat a peut-être changé les programmes, à vrai dire, je n'en sais rien, tu nous diras.


Je conversais, sur les forums aol avec une prof de français, Hyttria, elle était d'accord avec moi pour dire qu'au collège " Les élèves désapprenaient et en savaient souvent moins en grammaire à la sortie qu'à l'entrée"  pale


Je me souviens du pseudo Hyttria ( mas pas plus), et j'ai la même sensation, et c'est pareil en math....
avatar
Lili-Rose

Messages : 2035
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Athos13 le Mer 8 Aoû - 17:34

Nous sommes ici sur la question "Yemen - 10.000 morts" ou sur les problèmes de l'éducation nationale ?
Il me semble que nous sommes largement Hors Sujet, là, non ?
avatar
Athos13

Messages : 687
Date d'inscription : 30/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Fontsestian le Jeu 9 Aoû - 8:06

Athos13 a écrit:Nous sommes ici sur la question "Yemen - 10.000 morts" ou sur les problèmes de l'éducation nationale ?
Il me semble que nous sommes largement Hors Sujet, là, non ?
Oui mais c'est toujours comme ça, dès que le fil s'étire les intervenants s'égarent.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 794
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Nadou le Jeu 9 Aoû - 10:19

Fontsestian a écrit:
Athos13 a écrit:Nous sommes ici sur la question "Yemen - 10.000 morts" ou sur les problèmes de l'éducation nationale ?
Il me semble que nous sommes largement Hors Sujet, là, non ?
Oui mais c'est toujours comme ça, dès que le fil s'étire les intervenants s'égarent.

Ça n'a pas d'importance, tant que ça ne devient pas un crêpage de chignon ( et échanges de vilains mots )  hors sujet, qui ne vise qu'à étouffer le sujet de départ.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 14480
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Athos13 le Ven 10 Aoû - 8:18

N'étouffons pas, de grâce ! Notre "allié", l'Arabie saoudite, utilise les armes que nous lui vendons pour massacrer les Yéménites !
avatar
Athos13

Messages : 687
Date d'inscription : 30/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen qui en parle ---- 10.000 morts --

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum