Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Diviciac le Jeu 5 Juil - 10:44

Indécence : le plan anti-pauvreté de Macron reporté à septembre… en raison de la Coupe du monde de foot
Par Étienne Girard
Publié le 04/07/2018 à 19:44


Emmanuel Macron devait annoncer des mesures anti-pauvreté ce mardi 10 juillet, mais c'est le jour de la demi-finale du la Coupe du monde lors duquel la France peut éventuellement jouer. Le plan a donc été reporté à septembre. Tout simplement.
Je peux pas, j'ai Coupe du monde. C'est en substance le message envoyé par Emmanuel Macron aux moins aisés, ce mercredi 4 juillet. Selon France Inter, le président de la République a en effet décidé de reporter à septembre son plan anti-pauvreté, qui devait être annoncé lundi et mardi prochains, et ce en raison… de l'actualité footballistique. Ce n'est plus du pain et des jeux, mais des jeux, donc on verra plus tard pour le pain.


La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a confirmé à demi-mots cette hypothèse en expliquant ce mercredi sur LCI que la présentation du plan allait "peut-être" dépendre de résultats des Bleus à la coupe du monde. " Nous verrons si l'équipe de France est en demi-finale ou pas", a-t-elle ajouté, évoquant une question de "disponibilité".


C'est qu'Emmanuel Macron a bien imprudemment fait savoir qu'il se rendrait en Russie pour assister au match si l'équipe de France se qualifie pour la demi-finale de la compétition organisée par la Fifa. Et il se trouve que la rencontre est prévue ce mardi, au moment où le Président avait prévu un déplacement en région parisienne, pour illustrer la nouvelle stratégie gouvernementale d'accompagnement des bénéficiaires du RSA. Ballot…

Les décisions prises par le président de la République n'étaient a priori pas vouées à s'appliquer immédiatement. De quoi relativiser un peu la gravité des atermoiements présidentiels, sans mettre forcément beaucoup de baume au cœur des fauchés... Le Parisien croit savoir qu'Emmanuel Macron souhaitait annoncer la mise en place, au 1er janvier 2020, du "versement social unique", c'est-à-dire le paiement de toutes les prestations sociales le même jour du mois. Le chef de l’État réfléchirait également à allonger la période obligatoire de formation jusqu'à 18 ans et à annoncer sa stratégie d'"accompagnement vers l'emploi" des bénéficiaires du RSA. En attendant, l'homme pauvre pourra se repasser les matchs des Bleus, tout l'été.


commentaire : ce mec est vraiment complètement pourri .
avatar
Diviciac

Messages : 9794
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Nadou le Jeu 5 Juil - 11:23

T'as encore un espoir, que les Bleus soient battus en quart ! 

allezF


Je crois surtout que le plan n'est pas encore prêt, Macron ne fait pas tout tout seul ... non, non.




Il y a sans doute surchauffe de travail à tous les étages.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 16060
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Zerbinette le Jeu 5 Juil - 11:31

Mais les pauvres,eux aussi,attendent la coupe du monde.........


L'avenir n'est pas ce qui va nous arriver,mais ce que nous allons faire.
avatar
Zerbinette

Messages : 2795
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Diviciac le Jeu 5 Juil - 11:44

Nadou a écrit:T'as encore un espoir, que les Bleus soient battus en quart ! 

allezF


Je crois surtout que le plan n'est pas encore prêt, Macron ne fait pas tout tout seul ... non, non.




Il y a sans doute surchauffe de travail à tous les étages.


Disons surtout que le sort de ceux qui ne sont rien le préoccupe beaucoup moins que celui des premiers de cordée. Supprimer l'ISF, raboter  les APL  et taxer les retraités a été beaucoup plus rapide.

Je n'ose même pas imaginer ta réaction si sarko avait fait la même chose .
avatar
Diviciac

Messages : 9794
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par ledevois le Jeu 5 Juil - 12:39

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:T'as encore un espoir, que les Bleus soient battus en quart ! 

allezF


Je crois surtout que le plan n'est pas encore prêt, Macron ne fait pas tout tout seul ... non, non.




Il y a sans doute surchauffe de travail à tous les étages.


Disons surtout que le sort de ceux qui ne sont rien le préoccupe beaucoup moins que celui des premiers de cordée. Supprimer l'ISF, raboter  les APL  et taxer les retraités a été beaucoup plus rapide.

Je n'ose même pas imaginer ta réaction si sarko avait fait la même chose .


 C'est ce que je pense aussi --  Embarassed



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 6139
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Diviciac le Ven 6 Juil - 0:43

ledevois a écrit:
Diviciac a écrit:


Disons surtout que le sort de ceux qui ne sont rien le préoccupe beaucoup moins que celui des premiers de cordée. Supprimer l'ISF, raboter  les APL  et taxer les retraités a été beaucoup plus rapide.

Je n'ose même pas imaginer ta réaction si sarko avait fait la même chose .


 C'est ce que je pense aussi --  Embarassed

"Le cœur a ses raisons que la raison ignore" Les macronistes sont plus dans l'affectif que dans la logique et la conscience politique.
avatar
Diviciac

Messages : 9794
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par dugenou le Ven 6 Juil - 2:12

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:T'as encore un espoir, que les Bleus soient battus en quart ! 

allezF


Je crois surtout que le plan n'est pas encore prêt, Macron ne fait pas tout tout seul ... non, non.




Il y a sans doute surchauffe de travail à tous les étages.


Disons surtout que le sort de ceux qui ne sont rien le préoccupe beaucoup moins que celui des premiers de cordée. Supprimer l'ISF, raboter  les APL  et taxer les retraités a été beaucoup plus rapide.

Je n'ose même pas imaginer ta réaction si sarko avait fait la même chose .
Entre nous, qu'est ce qui est le plus important pour le trust Macron ? le gars qui génère un paquet de millions ou le pauvre bougre qui trime comme un con pour se sortir au pire un smic ? 
Si vous étiez de droite, vous le soutiendriez.
Vive le fout, au chiotte le mec qui bosse sur des chaines de montage. 
Vous ne comprenez toujours pas ce qui intéresse la majorité des membres de ce forum : le pognon, pas l'humain. Ça n'est pas sorcier quand même.
avatar
dugenou

Messages : 1610
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Fontsestian le Ven 6 Juil - 6:02

dugenou a écrit:
Diviciac a écrit:


Disons surtout que le sort de ceux qui ne sont rien le préoccupe beaucoup moins que celui des premiers de cordée. Supprimer l'ISF, raboter  les APL  et taxer les retraités a été beaucoup plus rapide.

Je n'ose même pas imaginer ta réaction si sarko avait fait la même chose .
Entre nous, qu'est ce qui est le plus important pour le trust Macron ? le gars qui génère un paquet de millions ou le pauvre bougre qui trime comme un con pour se sortir au pire un smic ? 
Si vous étiez de droite, vous le soutiendriez.
Vive le fout, au chiotte le mec qui bosse sur des chaines de montage. 
Vous ne comprenez toujours pas ce qui intéresse la majorité des membres de ce forum : le pognon, pas l'humain. Ça n'est pas sorcier quand même.
 Bof Divi est dans cette majorité pourtant il se la joue compatissant envers le peup'.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 1562
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Fontsestian le Ven 6 Juil - 6:10

Diviciac a écrit:Indécence : le plan anti-pauvreté de Macron reporté à septembre… en raison de la Coupe du monde de foot
Par Étienne Girard
Publié le 04/07/2018 à 19:44


Emmanuel Macron devait annoncer des mesures anti-pauvreté ce mardi 10 juillet, mais c'est le jour de la demi-finale du la Coupe du monde lors duquel la France peut éventuellement jouer. Le plan a donc été reporté à septembre. Tout simplement.
Je peux pas, j'ai Coupe du monde. C'est en substance le message envoyé par Emmanuel Macron aux moins aisés, ce mercredi 4 juillet. Selon France Inter, le président de la République a en effet décidé de reporter à septembre son plan anti-pauvreté, qui devait être annoncé lundi et mardi prochains, et ce en raison… de l'actualité footballistique. Ce n'est plus du pain et des jeux, mais des jeux, donc on verra plus tard pour le pain.


La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a confirmé à demi-mots cette hypothèse en expliquant ce mercredi sur LCI que la présentation du plan allait "peut-être" dépendre de résultats des Bleus à la coupe du monde. " Nous verrons si l'équipe de France est en demi-finale ou pas", a-t-elle ajouté, évoquant une question de "disponibilité".


C'est qu'Emmanuel Macron a bien imprudemment fait savoir qu'il se rendrait en Russie pour assister au match si l'équipe de France se qualifie pour la demi-finale de la compétition organisée par la Fifa. Et il se trouve que la rencontre est prévue ce mardi, au moment où le Président avait prévu un déplacement en région parisienne, pour illustrer la nouvelle stratégie gouvernementale d'accompagnement des bénéficiaires du RSA. Ballot…

Les décisions prises par le président de la République n'étaient a priori pas vouées à s'appliquer immédiatement. De quoi relativiser un peu la gravité des atermoiements présidentiels, sans mettre forcément beaucoup de baume au cœur des fauchés... Le Parisien croit savoir qu'Emmanuel Macron souhaitait annoncer la mise en place, au 1er janvier 2020, du "versement social unique", c'est-à-dire le paiement de toutes les prestations sociales le même jour du mois. Le chef de l’État réfléchirait également à allonger la période obligatoire de formation jusqu'à 18 ans et à annoncer sa stratégie d'"accompagnement vers l'emploi" des bénéficiaires du RSA. En attendant, l'homme pauvre pourra se repasser les matchs des Bleus, tout l'été.


commentaire : ce mec est vraiment complètement pourri .
Il faut être passablement racorni du ciboulot pour ne pas comprendre que l'événement du jour ce sera le foot et que dans ce contexte, la publication du plan passerait quasiment inaperçue, les défenseurs des pauvres se trouvant confortablement installés bière en main, chips à portée, devant l'écran super géant de leur douillet salon.


Ce qui me fait marrer c'est que les mêmes fadolis qui qualifient Macron de super pourri n'auraient pas manqué de hurler à la machination s'il avait annoncé son plan un  jour de demi finale.


"J'entends" d'ici Divi s'époumoner en hurlant à la manoeuvre jupitérienne pour cacher une série de mesure iniques sous les
flons-flons du foot.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 1562
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Nadou le Ven 6 Juil - 9:44

Fontsestian a écrit:
dugenou a écrit:
Diviciac a écrit:


Disons surtout que le sort de ceux qui ne sont rien le préoccupe beaucoup moins que celui des premiers de cordée. Supprimer l'ISF, raboter  les APL  et taxer les retraités a été beaucoup plus rapide.

Je n'ose même pas imaginer ta réaction si sarko avait fait la même chose .
Entre nous, qu'est ce qui est le plus important pour le trust Macron ? le gars qui génère un paquet de millions ou le pauvre bougre qui trime comme un con pour se sortir au pire un smic ? 
Si vous étiez de droite, vous le soutiendriez.
Vive le fout, au chiotte le mec qui bosse sur des chaines de montage. 
Vous ne comprenez toujours pas ce qui intéresse la majorité des membres de ce forum : le pognon, pas l'humain. Ça n'est pas sorcier quand même.
 Bof Divi est dans cette majorité pourtant il se la joue compatissant envers le peup'.

Dugenou et Ledevois ( 2 fillonistes )  aussi ...  Very Happy  Le programme de Fillon était beaucoup plus dur.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 16060
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Nadou le Ven 6 Juil - 9:46

Fontsestian a écrit:
Diviciac a écrit:Indécence : le plan anti-pauvreté de Macron reporté à septembre… en raison de la Coupe du monde de foot
Par Étienne Girard
Publié le 04/07/2018 à 19:44


Emmanuel Macron devait annoncer des mesures anti-pauvreté ce mardi 10 juillet, mais c'est le jour de la demi-finale du la Coupe du monde lors duquel la France peut éventuellement jouer. Le plan a donc été reporté à septembre. Tout simplement.
Je peux pas, j'ai Coupe du monde. C'est en substance le message envoyé par Emmanuel Macron aux moins aisés, ce mercredi 4 juillet. Selon France Inter, le président de la République a en effet décidé de reporter à septembre son plan anti-pauvreté, qui devait être annoncé lundi et mardi prochains, et ce en raison… de l'actualité footballistique. Ce n'est plus du pain et des jeux, mais des jeux, donc on verra plus tard pour le pain.


La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a confirmé à demi-mots cette hypothèse en expliquant ce mercredi sur LCI que la présentation du plan allait "peut-être" dépendre de résultats des Bleus à la coupe du monde. " Nous verrons si l'équipe de France est en demi-finale ou pas", a-t-elle ajouté, évoquant une question de "disponibilité".


C'est qu'Emmanuel Macron a bien imprudemment fait savoir qu'il se rendrait en Russie pour assister au match si l'équipe de France se qualifie pour la demi-finale de la compétition organisée par la Fifa. Et il se trouve que la rencontre est prévue ce mardi, au moment où le Président avait prévu un déplacement en région parisienne, pour illustrer la nouvelle stratégie gouvernementale d'accompagnement des bénéficiaires du RSA. Ballot…

Les décisions prises par le président de la République n'étaient a priori pas vouées à s'appliquer immédiatement. De quoi relativiser un peu la gravité des atermoiements présidentiels, sans mettre forcément beaucoup de baume au cœur des fauchés... Le Parisien croit savoir qu'Emmanuel Macron souhaitait annoncer la mise en place, au 1er janvier 2020, du "versement social unique", c'est-à-dire le paiement de toutes les prestations sociales le même jour du mois. Le chef de l’État réfléchirait également à allonger la période obligatoire de formation jusqu'à 18 ans et à annoncer sa stratégie d'"accompagnement vers l'emploi" des bénéficiaires du RSA. En attendant, l'homme pauvre pourra se repasser les matchs des Bleus, tout l'été.


commentaire : ce mec est vraiment complètement pourri .
Il faut être passablement racorni du ciboulot pour ne pas comprendre que l'événement du jour ce sera le foot et que dans ce contexte, la publication du plan passerait quasiment inaperçue, les défenseurs des pauvres se trouvant confortablement installées bière en main, chip à portée, devant l'écran super géant de leur douillet salon.


Ce qui me fait marrer c'est que les mêmes fadolis qui qualifient Macron de super pourri n'auraient pas manquer de hurler à la machination s'il avait annoncé son plan un  jour de demi finale.


"J'entends" d'ici Divi s'époumoner en hurlant à la manoeuvre jupitérienne pour cacher une série de mesure iniques sous les
flons-flons du foot.



On aurait taxé Macron d'opportuniste voire d'indécent, tout simplement.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 16060
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Diviciac le Ven 6 Juil - 9:52

Fontsestian a écrit:
dugenou a écrit:
Entre nous, qu'est ce qui est le plus important pour le trust Macron ? le gars qui génère un paquet de millions ou le pauvre bougre qui trime comme un con pour se sortir au pire un smic ? 
Si vous étiez de droite, vous le soutiendriez.
Vive le fout, au chiotte le mec qui bosse sur des chaines de montage. 
Vous ne comprenez toujours pas ce qui intéresse la majorité des membres de ce forum : le pognon, pas l'humain. Ça n'est pas sorcier quand même.
 Bof Divi est dans cette majorité pourtant il se la joue compatissant envers le peup'.

Moi dans la majorité des membres de ce forum alors que nous ne sommes plus que deux gauchistes pour six ou sept groupies de Macron ?

Vous inventez encore.
avatar
Diviciac

Messages : 9794
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Nadou le Ven 6 Juil - 11:31



Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 16060
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Diviciac le Ven 6 Juil - 11:54

Comment le cafouillage du plan pauvreté enfonce Macron dans le piège du "président des riches"

En donnant l'impression de reporter des annonces sociales pour cause de Coupe du Monde, le gouvernement s'est tiré une balle dans le pied.


Ce devait être une étape majeure dans l'entreprise de détricotage du costume de "président des riches" qui colle à la peau d'Emmanuel Macron. Au lieu de cela, le plan anti-pauvreté attendu avec impatience par les associations est en passe de devenir un nouveau symbole du "mépris" affiché par Emmanuel Macron à l'égard des Français les plus modestes.
A l'origine de ce retour de flamme: un simple cafouillage de calendrier sur la présentation du plan anti-pauvreté, entré en pleine collision avec la Coupe du monde de football. Il y a encore une semaine, tout semblait être prêt pour que ce plan soit dévoilé la semaine prochaine, dans la foulée du discours du président de la République devant le Parlement réuni en congrès à Versailles. Mais mercredi, la ministre de la Santé Agnès Buzyn laissait entendre que son annonce pourrait être décalée si l'Equipe de France se qualifiait pour les demi-finales, Emmanuel Macron ayant promis de se rendre en Russie pour assister à l'événement. Dans la foulée, une source élyséenne citée par France Inter confiait même que le plan était repoussé à la rentrée pour ne pas se faire voler la vedette par les accélérations de Kylian MBappé.
Il n'en fallait pas beaucoup plus pour accréditer le scénario que le président faisait passer le football et son plan de communication avant l'urgence sociale du pays.

"Pour le plan pauvreté, Macron a piscine"
En catastrophe, la communication de l'Elysée a bien tenté de rattraper le coup en rappelant (à raison) qu'aucune date n'avait été officialisée pour la présentation du plan pauvreté et que le renvoi à la rentrée répondait avant tout à d'ultimes arbitrages en cours de validation. Tout en regrettant "le parallèle malheureux" qui a "pu être sous-entendu entre les annonces liées à la stratégie pauvreté et le calendrier des matchs de l'équipe de France de football", la députée LREM Brigitte Bourguignon, figure de l'aile gauche du parti présidentiel, a même justifié ce report en insistant sur l'ampleur de la "transformation sociale" qui en découlera.

Des arguments qui n'ont pas suffi à enrayer le procès en "indignité" instruit par les opposants de gauche comme de droite, bien décidés à ne plus rien laisser passer au chef de l'Etat. "Même quand il jette des miettes de brioches sur le passage de son carrosse les pauvres doivent attendre et attendre! Pour les milliards des riches, c'est toujours dans l'urgence", a déploré le député François Ruffin (France insoumise). "Des jeux et pas de pain! Les plus modestes attendront que ça ruisselle", a renchéri son collègue socialiste Boris Vallaud tandis que le député européen RN (ex-Front national) Steeve Briois taclait un "beau footage de gueule!".
La controverse a pris d'autant plus vite qu'Emmanuel Macron est depuis quelques semaines d'une succession de polémiques visant son train de vie élyséen, son mode de gouvernance ou encore sa communication jugée outrancière. "Pour le plan pauvreté, Macron a piscine", a grincé la députée LFI Clémentine Autain, dans une allusion à la piscine hors-sol commandée par le couple présidentiel pour ses vacances au fort de Brégançon.
Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, a dénoncé de son côté la marque "de ce tout communication qui s'est installé" au sommet de l'État, jugeant "consternant" que le plan pauvreté soit repoussé "parce qu'il n'y a pas de créneau médiatique pour que le président de la République s'exprime". Même sentiment chez les syndicats: faire passer "les pauvres après le Mondial, franchement, c'est une com' catastrophique", a résumé le secrétaire général de Force ouvrière, Pascal Pavageau.

Des mesures retardées d'un an

Au-delà des opposants irréductibles à la politique d'Emmanuel Macron, le report du plan pauvreté a également semé la consternation chez les associations qui espéraient voir ses mesures les plus emblématiques, en cours d'élaboration depuis huit mois, s'appliquer dès la rentrée prochaine.
Certaines sont en effet directement liées au calendrier scolaire: parmi les plus emblématiques, la création d'un fonds pour généraliser le tarif social dans les cantines ou encore la proposition de petits-déjeuners gratuits au primaire et/ou au collège dans certains territoires défavorisés. "La misère n'attend pas et on va perdre une année", a réagi dans Le Monde Véronique Fayet, la présidente du Secours catholique
Annoncée en octobre lors d'un déplacement d'Emmanuel Macron dans une crèche, l'élaboration d'un plan de lutte contre la pauvreté - qui touche 14% de la population - avait conduit à la nomination d'un délégué interministériel à la pauvreté, Olivier Noblecourt, et au lancement d'une grande concertation. En mars, six groupes de travail avaient remis au gouvernement 110 propositions pour "lutter contre le déterminisme social". Mais depuis, la présentation se faisait attendre, créant une impatience de plus en plus inquiète.
"On nous a dit mai, puis juin, puis juillet, maintenant septembre. On est en droit d'être déçus", s'est indigné auprès de l'AFP Eric Pliez, président du Samu social de Paris, déjà échaudé par les récentes provocations du président de la République. "Après les déclarations sur les aides sociales et le 'pognon de dingue', nous sommes peu confiants", reconnait-il.
avatar
Diviciac

Messages : 9794
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par ledevois le Ven 6 Juil - 13:25

Diviciac a écrit:Comment le cafouillage du plan pauvreté enfonce Macron dans le piège du "président des riches"

En donnant l'impression de reporter des annonces sociales pour cause de Coupe du Monde, le gouvernement s'est tiré une balle dans le pied.




Ce devait être une étape majeure dans l'entreprise de détricotage du costume de "président des riches" qui colle à la peau d'Emmanuel Macron. Au lieu de cela, le plan anti-pauvreté attendu avec impatience par les associations est en passe de devenir un nouveau symbole du "mépris" affiché par Emmanuel Macron à l'égard des Français les plus modestes.
A l'origine de ce retour de flamme: un simple cafouillage de calendrier sur la présentation du plan anti-pauvreté, entré en pleine collision avec la Coupe du monde de football. Il y a encore une semaine, tout semblait être prêt pour que ce plan soit dévoilé la semaine prochaine, dans la foulée du discours du président de la République devant le Parlement réuni en congrès à Versailles. Mais mercredi, la ministre de la Santé Agnès Buzyn laissait entendre que son annonce pourrait être décalée si l'Equipe de France se qualifiait pour les demi-finales, Emmanuel Macron ayant promis de se rendre en Russie pour assister à l'événement. Dans la foulée, une source élyséenne citée par France Inter confiait même que le plan était repoussé à la rentrée pour ne pas se faire voler la vedette par les accélérations de Kylian MBappé.
Il n'en fallait pas beaucoup plus pour accréditer le scénario que le président faisait passer le football et son plan de communication avant l'urgence sociale du pays.

"Pour le plan pauvreté, Macron a piscine"
En catastrophe, la communication de l'Elysée a bien tenté de rattraper le coup en rappelant (à raison) qu'aucune date n'avait été officialisée pour la présentation du plan pauvreté et que le renvoi à la rentrée répondait avant tout à d'ultimes arbitrages en cours de validation. Tout en regrettant "le parallèle malheureux" qui a "pu être sous-entendu entre les annonces liées à la stratégie pauvreté et le calendrier des matchs de l'équipe de France de football", la députée LREM Brigitte Bourguignon, figure de l'aile gauche du parti présidentiel, a même justifié ce report en insistant sur l'ampleur de la "transformation sociale" qui en découlera.

Des arguments qui n'ont pas suffi à enrayer le procès en "indignité" instruit par les opposants de gauche comme de droite, bien décidés à ne plus rien laisser passer au chef de l'Etat. "Même quand il jette des miettes de brioches sur le passage de son carrosse les pauvres doivent attendre et attendre! Pour les milliards des riches, c'est toujours dans l'urgence", a déploré le député François Ruffin (France insoumise). "Des jeux et pas de pain! Les plus modestes attendront que ça ruisselle", a renchéri son collègue socialiste Boris Vallaud tandis que le député européen RN (ex-Front national) Steeve Briois taclait un "beau footage de gueule!".
La controverse a pris d'autant plus vite qu'Emmanuel Macron est depuis quelques semaines d'une succession de polémiques visant son train de vie élyséen, son mode de gouvernance ou encore sa communication jugée outrancière. "Pour le plan pauvreté, Macron a piscine", a grincé la députée LFI Clémentine Autain, dans une allusion à la piscine hors-sol commandée par le couple présidentiel pour ses vacances au fort de Brégançon.
Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, a dénoncé de son côté la marque "de ce tout communication qui s'est installé" au sommet de l'État, jugeant "consternant" que le plan pauvreté soit repoussé "parce qu'il n'y a pas de créneau médiatique pour que le président de la République s'exprime". Même sentiment chez les syndicats: faire passer "les pauvres après le Mondial, franchement, c'est une com' catastrophique", a résumé le secrétaire général de Force ouvrière, Pascal Pavageau.

Des mesures retardées d'un an

Au-delà des opposants irréductibles à la politique d'Emmanuel Macron, le report du plan pauvreté a également semé la consternation chez les associations qui espéraient voir ses mesures les plus emblématiques, en cours d'élaboration depuis huit mois, s'appliquer dès la rentrée prochaine.
Certaines sont en effet directement liées au calendrier scolaire: parmi les plus emblématiques, la création d'un fonds pour généraliser le tarif social dans les cantines ou encore la proposition de petits-déjeuners gratuits au primaire et/ou au collège dans certains territoires défavorisés. "La misère n'attend pas et on va perdre une année", a réagi dans Le Monde Véronique Fayet, la présidente du Secours catholique
Annoncée en octobre lors d'un déplacement d'Emmanuel Macron dans une crèche, l'élaboration d'un plan de lutte contre la pauvreté - qui touche 14% de la population - avait conduit à la nomination d'un délégué interministériel à la pauvreté, Olivier Noblecourt, et au lancement d'une grande concertation. En mars, six groupes de travail avaient remis au gouvernement 110 propositions pour "lutter contre le déterminisme social". Mais depuis, la présentation se faisait attendre, créant une impatience de plus en plus inquiète.
"On nous a dit mai, puis juin, puis juillet, maintenant septembre. On est en droit d'être déçus", s'est indigné auprès de l'AFP Eric Pliez, président du Samu social de Paris, déjà échaudé par les récentes provocations du président de la République. "Après les déclarations sur les aides sociales et le 'pognon de dingue', nous sommes peu confiants", reconnait-il.


 Il a pas endossé le costume de président avec ses cafouillage Macron --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 6139
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Fontsestian le Ven 6 Juil - 19:18

ledevois a écrit:
Diviciac a écrit:Comment le cafouillage du plan pauvreté enfonce Macron dans le piège du "président des riches"

En donnant l'impression de reporter des annonces sociales pour cause de Coupe du Monde, le gouvernement s'est tiré une balle dans le pied.






Ce devait être une étape majeure dans l'entreprise de détricotage du costume de "président des riches" qui colle à la peau d'Emmanuel Macron. Au lieu de cela, le plan anti-pauvreté attendu avec impatience par les associations est en passe de devenir un nouveau symbole du "mépris" affiché par Emmanuel Macron à l'égard des Français les plus modestes.
A l'origine de ce retour de flamme: un simple cafouillage de calendrier sur la présentation du plan anti-pauvreté, entré en pleine collision avec la Coupe du monde de football. Il y a encore une semaine, tout semblait être prêt pour que ce plan soit dévoilé la semaine prochaine, dans la foulée du discours du président de la République devant le Parlement réuni en congrès à Versailles. Mais mercredi, la ministre de la Santé Agnès Buzyn laissait entendre que son annonce pourrait être décalée si l'Equipe de France se qualifiait pour les demi-finales, Emmanuel Macron ayant promis de se rendre en Russie pour assister à l'événement. Dans la foulée, une source élyséenne citée par France Inter confiait même que le plan était repoussé à la rentrée pour ne pas se faire voler la vedette par les accélérations de Kylian MBappé.
Il n'en fallait pas beaucoup plus pour accréditer le scénario que le président faisait passer le football et son plan de communication avant l'urgence sociale du pays.

"Pour le plan pauvreté, Macron a piscine"
En catastrophe, la communication de l'Elysée a bien tenté de rattraper le coup en rappelant (à raison) qu'aucune date n'avait été officialisée pour la présentation du plan pauvreté et que le renvoi à la rentrée répondait avant tout à d'ultimes arbitrages en cours de validation. Tout en regrettant "le parallèle malheureux" qui a "pu être sous-entendu entre les annonces liées à la stratégie pauvreté et le calendrier des matchs de l'équipe de France de football", la députée LREM Brigitte Bourguignon, figure de l'aile gauche du parti présidentiel, a même justifié ce report en insistant sur l'ampleur de la "transformation sociale" qui en découlera.

Des arguments qui n'ont pas suffi à enrayer le procès en "indignité" instruit par les opposants de gauche comme de droite, bien décidés à ne plus rien laisser passer au chef de l'Etat. "Même quand il jette des miettes de brioches sur le passage de son carrosse les pauvres doivent attendre et attendre! Pour les milliards des riches, c'est toujours dans l'urgence", a déploré le député François Ruffin (France insoumise). "Des jeux et pas de pain! Les plus modestes attendront que ça ruisselle", a renchéri son collègue socialiste Boris Vallaud tandis que le député européen RN (ex-Front national) Steeve Briois taclait un "beau footage de gueule!".
La controverse a pris d'autant plus vite qu'Emmanuel Macron est depuis quelques semaines d'une succession de polémiques visant son train de vie élyséen, son mode de gouvernance ou encore sa communication jugée outrancière. "Pour le plan pauvreté, Macron a piscine", a grincé la députée LFI Clémentine Autain, dans une allusion à la piscine hors-sol commandée par le couple présidentiel pour ses vacances au fort de Brégançon.
Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, a dénoncé de son côté la marque "de ce tout communication qui s'est installé" au sommet de l'État, jugeant "consternant" que le plan pauvreté soit repoussé "parce qu'il n'y a pas de créneau médiatique pour que le président de la République s'exprime". Même sentiment chez les syndicats: faire passer "les pauvres après le Mondial, franchement, c'est une com' catastrophique", a résumé le secrétaire général de Force ouvrière, Pascal Pavageau.

Des mesures retardées d'un an

Au-delà des opposants irréductibles à la politique d'Emmanuel Macron, le report du plan pauvreté a également semé la consternation chez les associations qui espéraient voir ses mesures les plus emblématiques, en cours d'élaboration depuis huit mois, s'appliquer dès la rentrée prochaine.
Certaines sont en effet directement liées au calendrier scolaire: parmi les plus emblématiques, la création d'un fonds pour généraliser le tarif social dans les cantines ou encore la proposition de petits-déjeuners gratuits au primaire et/ou au collège dans certains territoires défavorisés. "La misère n'attend pas et on va perdre une année", a réagi dans Le Monde Véronique Fayet, la présidente du Secours catholique
Annoncée en octobre lors d'un déplacement d'Emmanuel Macron dans une crèche, l'élaboration d'un plan de lutte contre la pauvreté - qui touche 14% de la population - avait conduit à la nomination d'un délégué interministériel à la pauvreté, Olivier Noblecourt, et au lancement d'une grande concertation. En mars, six groupes de travail avaient remis au gouvernement 110 propositions pour "lutter contre le déterminisme social". Mais depuis, la présentation se faisait attendre, créant une impatience de plus en plus inquiète.
"On nous a dit mai, puis juin, puis juillet, maintenant septembre. On est en droit d'être déçus", s'est indigné auprès de l'AFP Eric Pliez, président du Samu social de Paris, déjà échaudé par les récentes provocations du président de la République. "Après les déclarations sur les aides sociales et le 'pognon de dingue', nous sommes peu confiants", reconnait-il.


 Il a pas endossé le costume de président avec ses cafouillage Macron --
 Ca ressemble à quoi un costume de président? A l'un de ceux que ton candidat Fillon se faisait offrir?


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 1562
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Fontsestian le Ven 6 Juil - 19:20

Diviciac a écrit:
Fontsestian a écrit:
 Bof Divi est dans cette majorité pourtant il se la joue compatissant envers le peup'.

Moi dans la majorité des membres de ce forum alors que nous ne sommes plus que deux gauchistes pour six ou sept groupies de Macron ?

Vous inventez encore.
Vous êtes parmi ceux qui placent le pognon au dessus de tout. 


La preuve vous capitalisez alors que, autrement qu'en blabla, vous vous assoyez sur vos grands principes


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 1562
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par dugenou le Ven 6 Juil - 22:48

Fontsestian a écrit:
Diviciac a écrit:

Moi dans la majorité des membres de ce forum alors que nous ne sommes plus que deux gauchistes pour six ou sept groupies de Macron ?

Vous inventez encore.
Vous êtes parmi ceux qui placent le pognon au dessus de tout. 


La preuve vous capitalisez alors que, autrement qu'en blabla, vous vous assoyez sur vos grands principes
C'est très drôle votre réponse. Monsieur Macron ex-financier de la banque Rothschild, qui a rejoint le gouvernement de gauche sous Hollande se serait donc assis sur ses grands principes ?  Rolling Eyes
avatar
dugenou

Messages : 1610
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Diviciac le Ven 6 Juil - 22:59

Fontsestian a écrit:
Diviciac a écrit:

Moi dans la majorité des membres de ce forum alors que nous ne sommes plus que deux gauchistes pour six ou sept groupies de Macron ?

Vous inventez encore.
Vous êtes parmi ceux qui placent le pognon au dessus de tout. 


La preuve vous capitalisez alors que, autrement qu'en blabla, vous vous assoyez sur vos grands principes

La preuve que je suis loin de placer le pognon au dessus de tout : je n'ai toujours pas demandé la pension correspondant à ma carrière dans le privé
Et, à votre avis, entre Magic et vous d'un côté et Nadou et Tiote de l'autre, jadis adversaires politiques,  lesquels se sont assis sur leurs valeurs et leurs principes ? Lesquels sont passés du compromis à la compromission ?
avatar
Diviciac

Messages : 9794
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par dugenou le Ven 6 Juil - 23:03

Diviciac a écrit:
Fontsestian a écrit:
Vous êtes parmi ceux qui placent le pognon au dessus de tout. 


La preuve vous capitalisez alors que, autrement qu'en blabla, vous vous assoyez sur vos grands principes

La preuve que je suis loin de placer le pognon au dessus de tout : je n'ai toujours pas demandé la pension correspondant à ma carrière dans le privé
Et, à votre avis, entre Magic et vous d'un côté et Nadou et Tiote de l'autre, jadis adversaires politiques,  lesquels se sont assis sur leurs valeurs et leurs principes ? Lesquels sont passés du compromis à la compromission ?
Moi qui suis filloniste (dixit Nadou), je dirais Nadou et Tiote  Wink
avatar
dugenou

Messages : 1610
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Diviciac le Ven 6 Juil - 23:15

dugenou a écrit:
Diviciac a écrit:

La preuve que je suis loin de placer le pognon au dessus de tout : je n'ai toujours pas demandé la pension correspondant à ma carrière dans le privé
Et, à votre avis, entre Magic et vous d'un côté et Nadou et Tiote de l'autre, jadis adversaires politiques,  lesquels se sont assis sur leurs valeurs et leurs principes ? Lesquels sont passés du compromis à la compromission ?
Moi qui suis filloniste (dixit Nadou), je dirais Nadou et Tiote  Wink

Et moi qui suis de gauche et les connais bien,  je dirais exactement la même chose.  Macron va même plus loin que ce qu'espérait le très libéral Magic et que Tiote et Nadou rejetaient avant l'avènement du banquier.  




Sondage : selon les Français, Macron est autant à droite que Wauquiez
 

ENQUÊTE - Sur une échelle gauche-droite, Emmanuel Macron et Laurent Wauquiez sont placés à égalité, selon une note de l'Observatoire de l'opinion de la Fondation Jean-Jaurès rédigée par Frédéric Dabi de l'Ifop.

http://www.lefigaro.fr/politique/2018/07/03/01002-20180703ARTFIG00351-pour-les-francais-wauquiez-n-est-pas-plus-a-droite-que-macron.php?redirect_premium
avatar
Diviciac

Messages : 9794
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par dugenou le Ven 6 Juil - 23:56

Diviciac a écrit:
dugenou a écrit:
Moi qui suis filloniste (dixit Nadou), je dirais Nadou et Tiote  Wink

Et moi qui suis de gauche et les connais bien,  je dirais exactement la même chose.  Macron va même plus loin que ce qu'espérait le très libéral Magic et que Tiote et Nadou rejetaient avant l'avènement du banquier.  




Sondage : selon les Français, Macron est autant à droite que Wauquiez
 

ENQUÊTE - Sur une échelle gauche-droite, Emmanuel Macron et Laurent Wauquiez sont placés à égalité, selon une note de l'Observatoire de l'opinion de la Fondation Jean-Jaurès rédigée par Frédéric Dabi de l'Ifop.

http://www.lefigaro.fr/politique/2018/07/03/01002-20180703ARTFIG00351-pour-les-francais-wauquiez-n-est-pas-plus-a-droite-que-macron.php?redirect_premium
Vous ne pouvez pas comparer Macron à Wauquiez. Il paraît que ce dernier est plus FN qu'autre chose 
Macron lui est royaliste  Wink
avatar
dugenou

Messages : 1610
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Fontsestian le Sam 7 Juil - 5:54

dugenou a écrit:
Fontsestian a écrit:
Vous êtes parmi ceux qui placent le pognon au dessus de tout. 


La preuve vous capitalisez alors que, autrement qu'en blabla, vous vous assoyez sur vos grands principes
C'est très drôle votre réponse. Monsieur Macron ex-financier de la banque Rothschild, qui a rejoint le gouvernement de gauche sous Hollande se serait donc assis sur ses grands principes ?  Rolling Eyes
Justement Macron lui ne fait pas semblant de s'attendrir sur la misère du monde comme Divi.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 1562
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Fontsestian le Sam 7 Juil - 6:06

Diviciac a écrit:
Fontsestian a écrit:
Vous êtes parmi ceux qui placent le pognon au dessus de tout. 


La preuve vous capitalisez alors que, autrement qu'en blabla, vous vous assoyez sur vos grands principes

La preuve que je suis loin de placer le pognon au dessus de tout : je n'ai toujours pas demandé la pension correspondant à ma carrière dans le privé
Et, à votre avis, entre Magic et vous d'un côté et Nadou et Tiote de l'autre, jadis adversaires politiques,  lesquels se sont assis sur leurs valeurs et leurs principes ? Lesquels sont passés du compromis à la compromission ?
Tu parles!


Quelques mois d'activité en indépendant ça doit représenter cinq ou dix euros de pension et ça vous permet de vous la jouer grand seigneur au dessus des contingences matérielles. 


Une très modeste pension que vous ne réclamez pas est loin de compenser l'argent que vos fraudes fiscales ont fait perdre  à la collectivité et donc également aux plus pauvres qui ont aussi payé pour vous.


Et puis Robin lui, lorsqu'il était coincé, ne balançait pas ses petits camarades pour faire diversion.


Changez de rôle et concoctez vous un personnage mi Tartuffe, mi Harpagon, là vous serez dans le juste.


Aussi, vous pouvez ranger les flèches et le chapeau à plume Robin des bois ce n'est pas vous.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
avatar
Fontsestian

Messages : 1562
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 72
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Diviciac le Sam 7 Juil - 9:54

Fontsestian a écrit:
Diviciac a écrit:

La preuve que je suis loin de placer le pognon au dessus de tout : je n'ai toujours pas demandé la pension correspondant à ma carrière dans le privé
Et, à votre avis, entre Magic et vous d'un côté et Nadou et Tiote de l'autre, jadis adversaires politiques,  lesquels se sont assis sur leurs valeurs et leurs principes ? Lesquels sont passés du compromis à la compromission ?
Tu parles!


Quelques mois d'activité en indépendant ça doit représenter cinq ou dix euros de pension et ça vous permet de vous la jouer grand seigneur au dessus des contingences matérielles. 


Une très modeste pension que vous ne réclamez pas est loin de compenser l'argent que vos fraudes fiscales ont fait perdre  à la collectivité et donc également aux plus pauvres qui ont aussi payé pour vous.


Et puis Robin lui, lorsqu'il était coincé, ne balançait pas ses petits camarades pour faire diversion.


Changez de rôle et concoctez vous un personnage mi Tartuffe, mi Harpagon, là vous serez dans le juste.


Aussi, vous pouvez ranger les flèches et le chapeau à plume Robin des bois ce n'est pas vous.

Votre expérience dans le bâtiment se limitant à la confection de petites maisons en allumettes pour agrémenter les crèches provençales, vous ne pouvez pas savoir ce qu'est la gestion d'une entreprise. 
Lire un Marseillais, résident du paradis national de l’économie occulte,  s'offusquer pour quelques chantiers au black que font tous les artisans, même en IdF, ne manque pas de piquant.
   
C'est presque aussi comique que quand le même qui n'a jamais rien entrepris que sous la houlette  d'un chef de service ou d'un parton, jamais en fonds propres,  vient défendre  "l’investissement qui crée des emplois"  et "la liberté d'entreprendre ". 

A côté des deux employés timorés et pantouflards que sont Magic et vous, même ma belle-soeur infirmière libérale  passerait pour une aventurière de l'économie de marché.  Very Happy
avatar
Diviciac

Messages : 9794
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les riches sont servis, les pauvres attendront.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum