Macron bénéficiait non pas d’un état de grâce politique mais d’un état de grâce communicant. Nous assistons à sa fin.