Prix Charlemagne

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Prix Charlemagne

Message par Nadou le Ven 11 Mai - 9:38

Célébré en Allemagne, Macron appelle Merkel à être "à la hauteur" pour l'Europe


Emmanuel Macron a exhorté l'Allemagne, où il se voit remettre jeudi un prix européen, à être "à la hauteur" des réformes en Europe rendues plus nécessaires que jamais par l'abandon croissant du multilatéralisme par Donald Trump.
La crise diplomatique ouverte par l'annonce du retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien va peser sur la cérémonie de remise du prix Charlemagne, décerné au président français pour "sa vision forte pour une nouvelle Europe".

C'est la chancelière allemande qui a été désignée pour faire l'éloge européen du jeune chef d'Etat, un an après son entrée en fonction.
Mais, dès son arrivée mercredi soir dans la capitale de l'empereur Charlemagne, Emmanuel Macron a donné le ton du débat.
- "Moment historique" -
"Nous sommes à un moment historique pour l?Europe", a-t-il déclaré moins de 24 heures après l'intervention choc de Donald Trump.
L'Europe est désormais "en charge de garantir cet ordre multilatéral que nous avons créé à la fin de la Deuxième Guerre mondiale et qui est parfois aujourd?hui bousculé", a-t-il ajouté dans une interview à la télévision publique allemande.


Sur le dossier iranien, les Européens font jusqu'à présent bloc face à Washington. Paris et Berlin ont ainsi vite réagi avec Londres mardi soir pour "regretter" la décision de Donald Trump, qu'ils n'ont pas réussi à faire changer d'avis.
Sur l'Iran, "l'Europe a une occasion unique pour faire entendre une voix unique. On va voir si elle va la saisir", relève Bertrand Badie, professeur à Sciences Po Paris.
L'inquiétude est palpable des deux côtés du Rhin. Le président allemand Frank-Walter Steinmeier s'est ainsi récemment déclaré "réellement inquiet" de la tournure des relations transatlantiques depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump.
Pour Paris, la crise sur l'Iran peut être considérée comme un test de la volonté d'établir la "souveraineté européenne" qu'Emmanuel Macron ne cesse d'appeler de ses voeux dans ses discours sur "la refondation" de l'Union européenne.
Malgré l'intérêt qu'elles suscitent, ses propositions peinent à enclencher une phase dynamique. Notamment en raison de la tiédeur des réactions en Allemagne, où les idées de créer un budget de la zone euro ou un poste de ministre des Finances de l'Union monétaire font craindre de devoir payer pour les autres pays.
- "Opportunité" -
"L'Allemagne va avoir à formuler d'ici au mois de juin sa réponse, c?est celle-ci que j'attends et j'espère beaucoup de la chancelière et de son gouvernement pour être à la hauteur de ce moment historique", a déclaré Emmanuel Macron à la télévision publique allemande.
Il a pu se réjouir de propos du ministre allemand de l?Economie, Peter Altmeier, pour lequel la période qui s'ouvre représente "la plus grande fenêtre d'opportunité" pour faire avancer l'intégration européenne "depuis les années 1990", celles de François Mitterrand et Helmut Kohl.
M. Altmeier prévoit, dans un entretien publié mercredi par le quotidien français Les Echos, qu'un "compromis" sera trouvé entre Paris et Berlin sur les sujets qui fâchent. Mais, avertit-il, "nous sommes opposés à une harmonisation de la dette publique en Europe" et à "une union de transfert" financiers.
Accueilli chaleureusement mercredi à Aix-la-Chapelle, Emmanuel Macron a appelé les Allemands à changer leur regard sur la France.
"Je veux que tout le monde aie pleinement en tête que la France d?aujourd?hui n?est plus celle d?il y a un an. Parfois, dans le débat allemand, que je suis avec beaucoup d'attention, on n'a pas tout le temps intégré que la France avait profondément changé", a-t-il dit.


Une dizaine de dirigeants européens assisteront à la remise du prix Charlemagne, dont les Premiers ministres roumain, bulgare, luxembourgeois, la présidente de Lituanie ou le roi d'Espagne. La plupart d'entre eux se retrouveront la semaine prochaine à Sofia pour un sommet UE-Balkans, où le dossier du nucléaire iranien a été ajouté au menu des discussions.
Accompagné de son épouse Brigitte, Emmanuel Macron débattra jeudi après-midi avec un millier d'étudiants d'Aix-la-Chapelle, l'un de ses exercices préférés lorsqu'il est en déplacement à l'étranger.

https://www.courrierinternational.com/depeche/celebre-en-allemagne-macron-appelle-merkel-etre-la-hauteur-pour-leurope.afp.com.20180510.doc.14q1he.xml


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 11769
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Nadou le Ven 11 Mai - 9:43

Merkel critiquée par Der Spiegel


“Qui va sauver l’Occident ?”s’interroge en une Der Spiegel, alors que le président Macron et la chancelière Angela Merkel se succèdent cette semaine à la Maison-Blanche.
“Il y va de la liberté et de la démocratie – Macron a besoin de soutien, mais l’Allemagne n’est pas au rendez-vous”, souligne le magazine de Hambourg, convaincu que, “sous l’impact d’un Donald Trump délirant, le monde est devenu dangereux”.



Der Spiegel dénonce à la fois le fait que la chancelière soit restée “en marge, quand les grandes puissances décidaient entre elles [de frappes militaires en Syrie]” et qu’elle reste sur la réserve face aux propositions de refondation de l’Union européenne avancées par Emmanuel Macron. “L’Allemagne, déplore le magazine, se retrouve de nouveau dans une niche.” Autant dire comme un nain politique face à une France devenue “la nation leader en Europe”.


ICI





L'Allemagne est à la traîne, c'est le vieux monde. Elle ne pense que "Finances" sans s'inquiéter des défis culturels et mondiaux actuels.


Trump, l'Iran, la Syrie, la Russie, l'Arabie Saoudite, Israël, le feu couve, la planète est en danger mais la chancelière compte ses sous. 


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 11769
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par ledevois le Ven 11 Mai - 9:48

Nadou a écrit:Célébré en Allemagne, Macron appelle Merkel à être "à la hauteur" pour l'Europe


Emmanuel Macron a exhorté l'Allemagne, où il se voit remettre jeudi un prix européen, à être "à la hauteur" des réformes en Europe rendues plus nécessaires que jamais par l'abandon croissant du multilatéralisme par Donald Trump.
La crise diplomatique ouverte par l'annonce du retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien va peser sur la cérémonie de remise du prix Charlemagne, décerné au président français pour "sa vision forte pour une nouvelle Europe".

C'est la chancelière allemande qui a été désignée pour faire l'éloge européen du jeune chef d'Etat, un an après son entrée en fonction.
Mais, dès son arrivée mercredi soir dans la capitale de l'empereur Charlemagne, Emmanuel Macron a donné le ton du débat.
- "Moment historique" -
"Nous sommes à un moment historique pour l?Europe", a-t-il déclaré moins de 24 heures après l'intervention choc de Donald Trump.
L'Europe est désormais "en charge de garantir cet ordre multilatéral que nous avons créé à la fin de la Deuxième Guerre mondiale et qui est parfois aujourd?hui bousculé", a-t-il ajouté dans une interview à la télévision publique allemande.


Sur le dossier iranien, les Européens font jusqu'à présent bloc face à . Paris et Berlin ont ainsi vite réagi avec Londres mardi soir pour "regretter" la décision de Donald Trump, qu'ils n'ont pas réussi à faire changer d'avis.
Sur l'Iran, "l'Europe a une occasion unique pour faire entendre une voix unique. On va voir si elle va la saisir", relève Bertrand Badie, professeur à Sciences Po Paris.
L'inquiétude est palpable des deux côtés du Rhin. Le président allemand Frank-Walter Steinmeier s'est ainsi récemment déclaré "réellement inquiet" de la tournure des relations transatlantiques depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump.
Pour Paris, la crise sur l'Iran peut être considérée comme un test de la volonté d'établir la "souveraineté européenne" qu'Emmanuel Macron ne cesse d'appeler de ses voeux dans ses discours sur "la refondation" de l'Union européenne.
Malgré l'intérêt qu'elles suscitent, ses propositions peinent à enclencher une phase dynamique. Notamment en raison de la tiédeur des réactions en Allemagne, où les idées de créer un budget de la zone euro ou un poste de ministre des Finances de l'Union monétaire font craindre de devoir payer pour les autres pays.
- "Opportunité" -
"L'Allemagne va avoir à formuler d'ici au mois de juin sa réponse, c?est celle-ci que j'attends et j'espère beaucoup de la chancelière et de son gouvernement pour être à la hauteur de ce moment historique", a déclaré Emmanuel Macron à la télévision publique allemande.
Il a pu se réjouir de propos du ministre allemand de l?Economie, Peter Altmeier, pour lequel la période qui s'ouvre représente "la plus grande fenêtre d'opportunité" pour faire avancer l'intégration européenne "depuis les années 1990", celles de François Mitterrand et Helmut Kohl.
M. Altmeier prévoit, dans un entretien publié mercredi par le quotidien français Les Echos, qu'un "compromis" sera trouvé entre Paris et Berlin sur les sujets qui fâchent. Mais, avertit-il, "nous sommes opposés à une harmonisation de la dette publique en Europe" et à "une union de transfert" financiers.
Accueilli chaleureusement mercredi à Aix-la-Chapelle, Emmanuel Macron a appelé les Allemands à changer leur regard sur la France.
"Je veux que tout le monde aie pleinement en tête que la France d?aujourd?hui n?est plus celle d?il y a un an. Parfois, dans le débat allemand, que je suis avec beaucoup d'attention, on n'a pas tout le temps intégré que la France avait profondément changé", a-t-il dit.


Une dizaine de dirigeants européens assisteront à la remise du prix Charlemagne, dont les Premiers ministres roumain, bulgare, luxembourgeois, la présidente de Lituanie ou le roi d'Espagne. La plupart d'entre eux se retrouveront la semaine prochaine à Sofia pour un sommet UE-Balkans, où le dossier du nucléaire iranien a été ajouté au menu des discussions.
Accompagné de son épouse Brigitte, Emmanuel Macron débattra jeudi après-midi avec un millier d'étudiants d'Aix-la-Chapelle, l'un de ses exercices préférés lorsqu'il est en déplacement à l'étranger.

https://www.courrierinternational.com/depeche/celebre-en-allemagne-macron-appelle-merkel-etre-la-hauteur-pour-leurope.afp.com.20180510.doc.14q1he.xml

 Sur le dossier Iranien il ne fait pas bloc contre Washington au contraire il se soumet a washinton --- la France va jouer les va en guerre une fois de plus --en moins de 24 heures Macron a change d,avis ---



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 3696
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Nadou le Ven 11 Mai - 9:52

Macron accuse implicitement Trump de vouloir "décider" pour les Européens
AIX-LA-CHAPELLE (ALLEMAGNE) (AFP) 10.05.2018 - 17:50
Courrier International


Le président français Emmanuel Macron s'en est pris jeudi de manière implicite aux velléités de son homologue américain Donald Trump de "décider" de la conduite des Européens, suite au retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien.

"Si nous acceptons que d'autres grandes puissances, y compris alliées, y compris amies dans les heures les plus dures de notre histoire, se mettent en situation de décider pour nous notre diplomatie, notre sécurité, parfois en nous faisant courir les pires risques, alors nous ne sommes plus souverains", a estimé M. Macron en recevant le prix européen Charlemagne à Aix-la-Chapelle en Allemagne.




bravo2




"Nous avons fait le choix de construire la paix et la stabilité au Proche et au Moyen-Orient (...) D'autres puissances, tout aussi souveraines que nous, ont décidé de ne pas respecter leur propre parole. Devons-nous renoncer pour autant à nos propres choix?" s'est-il encore interrogé.

Des propos qui, sans qu'il ne soit jamais nommé, visent le président américain, avec lequel Emmanuel Macron a pourtant affiché une grande entente et une proximité personnelle lors de son récent déplacement à Washington.

"Ne soyons pas faibles, ne subissons pas", a exhorté le chef de l'Etat français, qui a plaidé pour une "souveraineté européenne (...) qui doit nous conduire à faire de l'Europe une puissance géopolitique, commerciale, climatique, économique, alimentaire, diplomatique propre".

"La condition de possibilité (de cette souveraineté), c'est que nous refusons le fait que d'autres puissent le décider pour nous", a-t-il encore estimé.

Dans l'après-midi, s'adressant à un millier d'étudiants dans la ville, Emmanuel Macron a aussi répondu indirectement aux critiques de ses opposants, pour lesquels la décision américaine représente un échec de ses efforts pour amadouer Donald Trump et en faire un "ami".

"Beaucoup disent: +vous voyez, on n'arrive pas à convaincre le président Trump+", a-t-il déclaré. "Ca fait un an que je connais le président Trump. J'ai beaucoup de respect pour lui. Nous avons une relation chaleureuse, ce n'est pas une relation de magiciens. Lorsqu'il dit quelque chose en campagne, il le fait. J'avais compris ce qu'il allait faire", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron a expliqué que sa priorité était désormais de travailler à établir un "accord plus large" avec Téhéran, avec notamment la coopération américaine.

"S'il est porté par la nouvelle administration américaine, cet accord sera en quelque sorte dépollué de ce qu'elle lui reproche: avoir été négocié par les prédécesseurs. C'est la vie politique intérieure aux Etats-Unis, mais c'est comme ça", a-t-il expliqué devant les étudiants.

Evident, Trump s'attache à défaire, par principe et en vue de sa réelection, tout ce qu'a fait Obama, c'est vraiment un problème de politique intérieure américaine qui malmène les accords mondiaux.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 11769
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par ledevois le Ven 11 Mai - 10:07

Nadou a écrit:Macron accuse implicitement Trump de vouloir "décider" pour les Européens
AIX-LA-CHAPELLE (ALLEMAGNE) (AFP) 10.05.2018 - 17:50
Courrier International


Le président français Emmanuel Macron s'en est pris jeudi de manière implicite aux velléités de son homologue américain Donald Trump de "décider" de la conduite des Européens, suite au retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien.

"Si nous acceptons que d'autres grandes puissances, y compris alliées, y compris amies dans les heures les plus dures de notre histoire, se mettent en situation de décider pour nous notre diplomatie, notre sécurité, parfois en nous faisant courir les pires risques, alors nous ne sommes plus souverains", a estimé M. Macron en recevant le prix européen Charlemagne à Aix-la-Chapelle en Allemagne.




bravo2




"Nous avons fait le choix de construire la paix et la stabilité au Proche et au Moyen-Orient (...) D'autres puissances, tout aussi souveraines que nous, ont décidé de ne pas respecter leur propre parole. Devons-nous renoncer pour autant à nos propres choix?" s'est-il encore interrogé.

Des propos qui, sans qu'il ne soit jamais nommé, visent le président américain, avec lequel Emmanuel Macron a pourtant affiché une grande entente et une proximité personnelle lors de son récent déplacement à Washington.

"Ne soyons pas faibles, ne subissons pas", a exhorté le chef de l'Etat français, qui a plaidé pour une "souveraineté européenne (...) qui doit nous conduire à faire de l'Europe une puissance géopolitique, commerciale, climatique, économique, alimentaire, diplomatique propre".

"La condition de possibilité (de cette souveraineté), c'est que nous refusons le fait que d'autres puissent le décider pour nous", a-t-il encore estimé.

Dans l'après-midi, s'adressant à un millier d'étudiants dans la ville, Emmanuel Macron a aussi répondu indirectement aux critiques de ses opposants, pour lesquels la décision américaine représente un échec de ses efforts pour amadouer Donald Trump et en faire un "ami".

"Beaucoup disent: +vous voyez, on n'arrive pas à convaincre le président Trump+", a-t-il déclaré. "Ca fait un an que je connais le président Trump. J'ai beaucoup de respect pour lui. Nous avons une relation chaleureuse, ce n'est pas une relation de magiciens. Lorsqu'il dit quelque chose en campagne, il le fait. J'avais compris ce qu'il allait faire", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron a expliqué que sa priorité était désormais de travailler à établir un "accord plus large" avec Téhéran, avec notamment la coopération américaine.

"S'il est porté par la nouvelle administration américaine, cet accord sera en quelque sorte dépollué de ce qu'elle lui reproche: avoir été négocié par les prédécesseurs. C'est la vie politique intérieure aux Etats-Unis, mais c'est comme ça", a-t-il expliqué devant les étudiants.

Evident, Trump s'attache à défaire, par principe et en vue de sa réelection, tout ce qu'a fait Obama, c'est vraiment un problème de politique intérieure américaine qui malmène les accords mondiaux.

 D,ici meme pas 15 jours ils trouveront genre skiprav Sadam de quoi alimenter une guerre ---
 La Russie ne bougera pas  pour preserver les accords avec Israel pour l,acheminement du petrole et la construction du grand Israel --    .
Israel a deja lance sa guerre contre des objectifs Iraniens --
Benjamin Netanyahou etait aux cotes de Vladimir Poutine le 9 Mai jour de la victoire contre le nazisme ---



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 3696
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Nadou le Ven 11 Mai - 10:16

ledevois a écrit:
Nadou a écrit:Macron accuse implicitement Trump de vouloir "décider" pour les Européens
AIX-LA-CHAPELLE (ALLEMAGNE) (AFP) 10.05.2018 - 17:50
Courrier International


Le président français Emmanuel Macron s'en est pris jeudi de manière implicite aux velléités de son homologue américain Donald Trump de "décider" de la conduite des Européens, suite au retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien.

"Si nous acceptons que d'autres grandes puissances, y compris alliées, y compris amies dans les heures les plus dures de notre histoire, se mettent en situation de décider pour nous notre diplomatie, notre sécurité, parfois en nous faisant courir les pires risques, alors nous ne sommes plus souverains", a estimé M. Macron en recevant le prix européen Charlemagne à Aix-la-Chapelle en Allemagne.




bravo2




"Nous avons fait le choix de construire la paix et la stabilité au Proche et au Moyen-Orient (...) D'autres puissances, tout aussi souveraines que nous, ont décidé de ne pas respecter leur propre parole. Devons-nous renoncer pour autant à nos propres choix?" s'est-il encore interrogé.

Des propos qui, sans qu'il ne soit jamais nommé, visent le président américain, avec lequel Emmanuel Macron a pourtant affiché une grande entente et une proximité personnelle lors de son récent déplacement à Washington.

"Ne soyons pas faibles, ne subissons pas", a exhorté le chef de l'Etat français, qui a plaidé pour une "souveraineté européenne (...) qui doit nous conduire à faire de l'Europe une puissance géopolitique, commerciale, climatique, économique, alimentaire, diplomatique propre".

"La condition de possibilité (de cette souveraineté), c'est que nous refusons le fait que d'autres puissent le décider pour nous", a-t-il encore estimé.

Dans l'après-midi, s'adressant à un millier d'étudiants dans la ville, Emmanuel Macron a aussi répondu indirectement aux critiques de ses opposants, pour lesquels la décision américaine représente un échec de ses efforts pour amadouer Donald Trump et en faire un "ami".

"Beaucoup disent: +vous voyez, on n'arrive pas à convaincre le président Trump+", a-t-il déclaré. "Ca fait un an que je connais le président Trump. J'ai beaucoup de respect pour lui. Nous avons une relation chaleureuse, ce n'est pas une relation de magiciens. Lorsqu'il dit quelque chose en campagne, il le fait. J'avais compris ce qu'il allait faire", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron a expliqué que sa priorité était désormais de travailler à établir un "accord plus large" avec Téhéran, avec notamment la coopération américaine.

"S'il est porté par la nouvelle administration américaine, cet accord sera en quelque sorte dépollué de ce qu'elle lui reproche: avoir été négocié par les prédécesseurs. C'est la vie politique intérieure aux Etats-Unis, mais c'est comme ça", a-t-il expliqué devant les étudiants.

Evident, Trump s'attache à défaire, par principe et en vue de sa réelection, tout ce qu'a fait Obama, c'est vraiment un problème de politique intérieure américaine qui malmène les accords mondiaux.

 D,ici meme pas 15 jours ils trouveront genre skiprav Sadam de quoi alimenter une guerre ---
 La Russie ne bougera pas  pour preserver les accords avec Israel pour l,acheminement du petrole et la construction du grand Israel --    .
Israel a deja lance sa guerre contre des objectifs Iraniens --
Benjamin Netanyahou etait aux cotes de Vladimir Poutine le 9 Mai jour de la victoire contre le nazisme ---


Franchement Ledev, nous sommes dans une situation brûlante. le conflit Iranien/Israëlien chauffe le MO, avec une Arabie Saoudite qui guette derrière !


Trump est obsédé par Obama et sa réelection, Poutine par le gaz et ses bases militaires et l'UE n'arrive pas à trancher.


La posture de Macron, non inféodé à aucun des puissants mais nécessitant un appui européen pour nous rendre indépendant et susceptible de peser dans le but de pacifier les ardeurs des uns et des autres est la seule issue censée et rassurante. 


Choisir un camp ou l'autre alimente encore les tensions.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 11769
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par ledevois le Ven 11 Mai - 10:26

Nadou a écrit:
ledevois a écrit:

 D,ici meme pas 15 jours ils trouveront genre skiprav Sadam de quoi alimenter une guerre ---
 La Russie ne bougera pas  pour preserver les accords avec Israel pour l,acheminement du petrole et la construction du grand Israel --    .
Israel a deja lance sa guerre contre des objectifs Iraniens --
Benjamin Netanyahou etait aux cotes de Vladimir Poutine le 9 Mai jour de la victoire contre le nazisme ---


Franchement Ledev, nous sommes dans une situation brûlante. le conflit Iranien/Israëlien chauffe le MO, avec une Arabie Saoudite qui guette derrière !


Trump est obsédé par Obama et sa réelection, Poutine par le gaz et ses bases militaires et l'UE n'arrive pas à trancher.


La posture de Macron, non inféodé à aucun des puissants mais nécessitant un appui européen pour nous rendre indépendant et susceptible de peser dans le but de pacifier les ardeurs des uns et des autres est la seule issue censée et rassurante. 


Choisir un camp ou l'autre alimente encore les tensions.

 Si la russie ne s,en mele pas ca va peter -- l,occident a besoin d,une guerre .-- et la russie de stabilite , quand a la France elle defendra Israel comme par le passe --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 3696
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Diviciac le Ven 11 Mai - 10:26

ledevois a écrit:
Nadou a écrit:Célébré en Allemagne, Macron appelle Merkel à être "à la hauteur" pour l'Europe


Emmanuel Macron a exhorté l'Allemagne, où il se voit remettre jeudi un prix européen, à être "à la hauteur" des réformes en Europe rendues plus nécessaires que jamais par l'abandon croissant du multilatéralisme par Donald Trump.
La crise diplomatique ouverte par l'annonce du retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien va peser sur la cérémonie de remise du prix Charlemagne, décerné au président français pour "sa vision forte pour une nouvelle Europe".

C'est la chancelière allemande qui a été désignée pour faire l'éloge européen du jeune chef d'Etat, un an après son entrée en fonction.
Mais, dès son arrivée mercredi soir dans la capitale de l'empereur Charlemagne, Emmanuel Macron a donné le ton du débat.
- "Moment historique" -
"Nous sommes à un moment historique pour l?Europe", a-t-il déclaré moins de 24 heures après l'intervention choc de Donald Trump.
L'Europe est désormais "en charge de garantir cet ordre multilatéral que nous avons créé à la fin de la Deuxième Guerre mondiale et qui est parfois aujourd?hui bousculé", a-t-il ajouté dans une interview à la télévision publique allemande.


Sur le dossier iranien, les Européens font jusqu'à présent bloc face à . Paris et Berlin ont ainsi vite réagi avec Londres mardi soir pour "regretter" la décision de Donald Trump, qu'ils n'ont pas réussi à faire changer d'avis.
Sur l'Iran, "l'Europe a une occasion unique pour faire entendre une voix unique. On va voir si elle va la saisir", relève Bertrand Badie, professeur à Sciences Po Paris.
L'inquiétude est palpable des deux côtés du Rhin. Le président allemand Frank-Walter Steinmeier s'est ainsi récemment déclaré "réellement inquiet" de la tournure des relations transatlantiques depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump.
Pour Paris, la crise sur l'Iran peut être considérée comme un test de la volonté d'établir la "souveraineté européenne" qu'Emmanuel Macron ne cesse d'appeler de ses voeux dans ses discours sur "la refondation" de l'Union européenne.
Malgré l'intérêt qu'elles suscitent, ses propositions peinent à enclencher une phase dynamique. Notamment en raison de la tiédeur des réactions en Allemagne, où les idées de créer un budget de la zone euro ou un poste de ministre des Finances de l'Union monétaire font craindre de devoir payer pour les autres pays.
- "Opportunité" -
"L'Allemagne va avoir à formuler d'ici au mois de juin sa réponse, c?est celle-ci que j'attends et j'espère beaucoup de la chancelière et de son gouvernement pour être à la hauteur de ce moment historique", a déclaré Emmanuel Macron à la télévision publique allemande.
Il a pu se réjouir de propos du ministre allemand de l?Economie, Peter Altmeier, pour lequel la période qui s'ouvre représente "la plus grande fenêtre d'opportunité" pour faire avancer l'intégration européenne "depuis les années 1990", celles de François Mitterrand et Helmut Kohl.
M. Altmeier prévoit, dans un entretien publié mercredi par le quotidien français Les Echos, qu'un "compromis" sera trouvé entre Paris et Berlin sur les sujets qui fâchent. Mais, avertit-il, "nous sommes opposés à une harmonisation de la dette publique en Europe" et à "une union de transfert" financiers.
Accueilli chaleureusement mercredi à Aix-la-Chapelle, Emmanuel Macron a appelé les Allemands à changer leur regard sur la France.
"Je veux que tout le monde aie pleinement en tête que la France d?aujourd?hui n?est plus celle d?il y a un an. Parfois, dans le débat allemand, que je suis avec beaucoup d'attention, on n'a pas tout le temps intégré que la France avait profondément changé", a-t-il dit.


Une dizaine de dirigeants européens assisteront à la remise du prix Charlemagne, dont les Premiers ministres roumain, bulgare, luxembourgeois, la présidente de Lituanie ou le roi d'Espagne. La plupart d'entre eux se retrouveront la semaine prochaine à Sofia pour un sommet UE-Balkans, où le dossier du nucléaire iranien a été ajouté au menu des discussions.
Accompagné de son épouse Brigitte, Emmanuel Macron débattra jeudi après-midi avec un millier d'étudiants d'Aix-la-Chapelle, l'un de ses exercices préférés lorsqu'il est en déplacement à l'étranger.

https://www.courrierinternational.com/depeche/celebre-en-allemagne-macron-appelle-merkel-etre-la-hauteur-pour-leurope.afp.com.20180510.doc.14q1he.xml

 Sur le dossier Iranien il ne fait pas bloc contre Washington au contraire il se soumet a washinton --- la France va jouer les va en guerre une fois de plus --en moins de 24 heures Macron a change d,avis ---


Ah ! Devant Trump il faisait moins le malin,  le minet, c'était des bises,  des embrassades et des câlins mais à Aix-la-Chpelle il tient un tout autre discours et les groupies applaudissent les deux baratins diamétralement opposés...  un poème !
Very Happy



avatar
Diviciac

Messages : 6324
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par ledevois le Ven 11 Mai - 10:31

Diviciac a écrit:
ledevois a écrit:

 Sur le dossier Iranien il ne fait pas bloc contre Washington au contraire il se soumet a washinton --- la France va jouer les va en guerre une fois de plus --en moins de 24 heures Macron a change d,avis ---


Ah ! Devant Trump il faisait moins le malin,  le minet, c'était des bises,  des embrassades et des câlins mais à Aix-la-Chpelle il tient un tout autre discours et les groupies applaudissent les deux baratins diamétralement opposés...  un poème !
Very Happy




  La France defendra Isrel comme par le passe



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 3696
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Diviciac le Ven 11 Mai - 10:44

Nadou a écrit:
ledevois a écrit:

 D,ici meme pas 15 jours ils trouveront genre skiprav Sadam de quoi alimenter une guerre ---
 La Russie ne bougera pas  pour preserver les accords avec Israel pour l,acheminement du petrole et la construction du grand Israel --    .
Israel a deja lance sa guerre contre des objectifs Iraniens --
Benjamin Netanyahou etait aux cotes de Vladimir Poutine le 9 Mai jour de la victoire contre le nazisme ---


Franchement Ledev, nous sommes dans une situation brûlante. le conflit Iranien/Israëlien chauffe le MO, avec une Arabie Saoudite qui guette derrière !


Trump est obsédé par Obama et sa réelection, Poutine par le gaz et ses bases militaires et l'UE n'arrive pas à trancher.


La posture de Macron, non inféodé à aucun des puissants mais nécessitant un appui européen pour nous rendre indépendant et susceptible de peser dans le but de pacifier les ardeurs des uns et des autres est la seule issue censée et rassurante. 


Choisir un camp ou l'autre alimente encore les tensions.

C'est marrant,  c'est ce que je dis depuis des années et Joseph aussi sans que tu approuves et il suffit que Macron le raconte pour que ça devienne ue bonne idée . 
Bon, le gourou a encore changé d'avis, imprime : tu vas devoir foutre la paix à Joseph avec son Poutine.  Faut pas choisir de camp qu'il a dit,  Macron
Very Happy

Au fait, bombarder les installations de l'alliè de Poutine avec Trump et May , y a même pas un mois, ce n'aurait pas été un peu "choisir un camp"  par hasard? Very Happy


avatar
Diviciac

Messages : 6324
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par ledevois le Ven 11 Mai - 10:55

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:


Franchement Ledev, nous sommes dans une situation brûlante. le conflit Iranien/Israëlien chauffe le MO, avec une Arabie Saoudite qui guette derrière !


Trump est obsédé par Obama et sa réelection, Poutine par le gaz et ses bases militaires et l'UE n'arrive pas à trancher.


La posture de Macron, non inféodé à aucun des puissants mais nécessitant un appui européen pour nous rendre indépendant et susceptible de peser dans le but de pacifier les ardeurs des uns et des autres est la seule issue censée et rassurante. 


Choisir un camp ou l'autre alimente encore les tensions.

C'est marrant,  c'est ce que je dis depuis des années et Joseph aussi sans que tu approuves et il suffit que Macron le raconte pour que ça devienne ue bonne idée . 
Bon, le gourou a encore changé d'avis, imprime : tu vas devoir foutre la paix à Joseph avec son Poutine.  Faut pas choisir de camp qu'il a dit,  Macron
Very Happy

Au fait, bombarder les installations de l'alliè de Poutine avec Trump et May , y a même pas un mois, ce n'aurait pas été un peu "choisir un camp"  par hasard? Very Happy




 J,ai surtout une admiration pour le peuplr Russe dont les souffrances ne sont pas mesurables , et poutine a mon avis s,integre bien dans cette culture --
 Mon penchant va plutot a l,ukraine ou la douceur de vivre marque chaque rue , chaque visage ,--des gens souriant qui pourtant s,ils tombent malade meurent comme des mouches n,ayant aucune aide de l,etat --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 3696
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Nadou le Ven 11 Mai - 11:05

Diviciac a écrit:
ledevois a écrit:
Nadou a écrit:Célébré en Allemagne, Macron appelle Merkel à être "à la hauteur" pour l'Europe


Emmanuel Macron a exhorté l'Allemagne, où il se voit remettre jeudi un prix européen, à être "à la hauteur" des réformes en Europe rendues plus nécessaires que jamais par l'abandon croissant du multilatéralisme par Donald Trump.
La crise diplomatique ouverte par l'annonce du retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien va peser sur la cérémonie de remise du prix Charlemagne, décerné au président français pour "sa vision forte pour une nouvelle Europe".

C'est la chancelière allemande qui a été désignée pour faire l'éloge européen du jeune chef d'Etat, un an après son entrée en fonction.
Mais, dès son arrivée mercredi soir dans la capitale de l'empereur Charlemagne, Emmanuel Macron a donné le ton du débat.
- "Moment historique" -
"Nous sommes à un moment historique pour l?Europe", a-t-il déclaré moins de 24 heures après l'intervention choc de Donald Trump.
L'Europe est désormais "en charge de garantir cet ordre multilatéral que nous avons créé à la fin de la Deuxième Guerre mondiale et qui est parfois aujourd?hui bousculé", a-t-il ajouté dans une interview à la télévision publique allemande.


Sur le dossier iranien, les Européens font jusqu'à présent bloc face à . Paris et Berlin ont ainsi vite réagi avec Londres mardi soir pour "regretter" la décision de Donald Trump, qu'ils n'ont pas réussi à faire changer d'avis.
Sur l'Iran, "l'Europe a une occasion unique pour faire entendre une voix unique. On va voir si elle va la saisir", relève Bertrand Badie, professeur à Sciences Po Paris.
L'inquiétude est palpable des deux côtés du Rhin. Le président allemand Frank-Walter Steinmeier s'est ainsi récemment déclaré "réellement inquiet" de la tournure des relations transatlantiques depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump.
Pour Paris, la crise sur l'Iran peut être considérée comme un test de la volonté d'établir la "souveraineté européenne" qu'Emmanuel Macron ne cesse d'appeler de ses voeux dans ses discours sur "la refondation" de l'Union européenne.
Malgré l'intérêt qu'elles suscitent, ses propositions peinent à enclencher une phase dynamique. Notamment en raison de la tiédeur des réactions en Allemagne, où les idées de créer un budget de la zone euro ou un poste de ministre des Finances de l'Union monétaire font craindre de devoir payer pour les autres pays.
- "Opportunité" -
"L'Allemagne va avoir à formuler d'ici au mois de juin sa réponse, c?est celle-ci que j'attends et j'espère beaucoup de la chancelière et de son gouvernement pour être à la hauteur de ce moment historique", a déclaré Emmanuel Macron à la télévision publique allemande.
Il a pu se réjouir de propos du ministre allemand de l?Economie, Peter Altmeier, pour lequel la période qui s'ouvre représente "la plus grande fenêtre d'opportunité" pour faire avancer l'intégration européenne "depuis les années 1990", celles de François Mitterrand et Helmut Kohl.
M. Altmeier prévoit, dans un entretien publié mercredi par le quotidien français Les Echos, qu'un "compromis" sera trouvé entre Paris et Berlin sur les sujets qui fâchent. Mais, avertit-il, "nous sommes opposés à une harmonisation de la dette publique en Europe" et à "une union de transfert" financiers.
Accueilli chaleureusement mercredi à Aix-la-Chapelle, Emmanuel Macron a appelé les Allemands à changer leur regard sur la France.
"Je veux que tout le monde aie pleinement en tête que la France d?aujourd?hui n?est plus celle d?il y a un an. Parfois, dans le débat allemand, que je suis avec beaucoup d'attention, on n'a pas tout le temps intégré que la France avait profondément changé", a-t-il dit.


Une dizaine de dirigeants européens assisteront à la remise du prix Charlemagne, dont les Premiers ministres roumain, bulgare, luxembourgeois, la présidente de Lituanie ou le roi d'Espagne. La plupart d'entre eux se retrouveront la semaine prochaine à Sofia pour un sommet UE-Balkans, où le dossier du nucléaire iranien a été ajouté au menu des discussions.
Accompagné de son épouse Brigitte, Emmanuel Macron débattra jeudi après-midi avec un millier d'étudiants d'Aix-la-Chapelle, l'un de ses exercices préférés lorsqu'il est en déplacement à l'étranger.

https://www.courrierinternational.com/depeche/celebre-en-allemagne-macron-appelle-merkel-etre-la-hauteur-pour-leurope.afp.com.20180510.doc.14q1he.xml

 Sur le dossier Iranien il ne fait pas bloc contre Washington au contraire il se soumet a washinton --- la France va jouer les va en guerre une fois de plus --en moins de 24 heures Macron a change d,avis ---


Ah ! Devant Trump il faisait moins le malin,  le minet, c'était des bises,  des embrassades et des câlins mais à Aix-la-Chpelle il tient un tout autre discours et les groupies applaudissent les deux baratins diamétralement opposés...  un poème !
Very Happy




Méchancon n'a pas pu être reçu par Poutine mais a reçu une médaille militaire russe. Je préfère le discours de Macron !  Very Happy


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 11769
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Nadou le Ven 11 Mai - 11:07

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:
ledevois a écrit:

 D,ici meme pas 15 jours ils trouveront genre skiprav Sadam de quoi alimenter une guerre ---
 La Russie ne bougera pas  pour preserver les accords avec Israel pour l,acheminement du petrole et la construction du grand Israel --    .
Israel a deja lance sa guerre contre des objectifs Iraniens --
Benjamin Netanyahou etait aux cotes de Vladimir Poutine le 9 Mai jour de la victoire contre le nazisme ---


Franchement Ledev, nous sommes dans une situation brûlante. le conflit Iranien/Israëlien chauffe le MO, avec une Arabie Saoudite qui guette derrière !


Trump est obsédé par Obama et sa réelection, Poutine par le gaz et ses bases militaires et l'UE n'arrive pas à trancher.


La posture de Macron, non inféodé à aucun des puissants mais nécessitant un appui européen pour nous rendre indépendant et susceptible de peser dans le but de pacifier les ardeurs des uns et des autres est la seule issue censée et rassurante. 


Choisir un camp ou l'autre alimente encore les tensions.

C'est marrant,  c'est ce que je dis depuis des années et Joseph aussi sans que tu approuves et il suffit que Macron le raconte pour que ça devienne ue bonne idée . 
Bon, le gourou a encore changé d'avis, imprime : tu vas devoir foutre la paix à Joseph avec son Poutine.  Faut pas choisir de camp qu'il a dit,  Macron
Very Happy

Au fait, bombarder les installations de l'alliè de Poutine avec Trump et May , y a même pas un mois, ce n'aurait pas été un peu "choisir un camp"  par hasard? Very Happy



Ah mince, je ne savais pas que la Russie avait annexé la Syrie !  Laughing La Syrie qui gaze des enfants t Poutine qui a approuvé tacitement les frappes ...c'est pas un jeu de bourrin la diplomatie, c'est aussi des coups de fil ...


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 11769
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par ledevois le Ven 11 Mai - 11:11

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:

C'est marrant,  c'est ce que je dis depuis des années et Joseph aussi sans que tu approuves et il suffit que Macron le raconte pour que ça devienne ue bonne idée . 
Bon, le gourou a encore changé d'avis, imprime : tu vas devoir foutre la paix à Joseph avec son Poutine.  Faut pas choisir de camp qu'il a dit,  Macron
Very Happy

Au fait, bombarder les installations de l'alliè de Poutine avec Trump et May , y a même pas un mois, ce n'aurait pas été un peu "choisir un camp"  par hasard? Very Happy



Ah mince, je ne savais pas que la Russie avait annexé la Syrie !  Laughing La Syrie qui gaze des enfants t Poutine qui a approuvé tacitement les frappes ...c'est pas un jeu de bourrin la diplomatie, c'est aussi des coups de fil ...

 Et Israel qui tuent des enfants dans la bande de Gaza -- c,est different peut etre ? doux jesus devrait venir nous l,expliquer --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 3696
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Diviciac le Ven 11 Mai - 11:16

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:

C'est marrant,  c'est ce que je dis depuis des années et Joseph aussi sans que tu approuves et il suffit que Macron le raconte pour que ça devienne ue bonne idée . 
Bon, le gourou a encore changé d'avis, imprime : tu vas devoir foutre la paix à Joseph avec son Poutine.  Faut pas choisir de camp qu'il a dit,  Macron
Very Happy

Au fait, bombarder les installations de
l'alliè de Poutine avec Trump et May , y a même pas un mois, ce n'aurait pas été un peu "choisir un camp"  par hasard? Very Happy



Ah mince, je ne savais pas que la Russie avait annexé la Syrie !  Laughing La Syrie qui gaze des enfants t Poutine qui a approuvé tacitement les frappes ...c'est pas un jeu de bourrin la diplomatie, c'est aussi des coups de fil ...
 
 Fais moi plaisir,  mets tes lunettes avant de répondre. 
avatar
Diviciac

Messages : 6324
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Diviciac le Ven 11 Mai - 11:25

ledevois a écrit:
Nadou a écrit:

Ah mince, je ne savais pas que la Russie avait annexé la Syrie !  Laughing La Syrie qui gaze des enfants t Poutine qui a approuvé tacitement les frappes ...c'est pas un jeu de bourrin la diplomatie, c'est aussi des coups de fil ...

 Et Israel qui tuent des enfants dans la bande de Gaza -- c,est different peut etre ? doux jesus devrait venir nous l,expliquer --

Et bombarde en ce moment même la Syrie, ça doit être ce fait qui a fait changer Macron d'avis  en 24 heures.
 Les dizaines de civils flingués par l'armée d'Israel n'y suffisaient pas.


L'attaque des milices iraniennes présentes en Syrie sur des positions israéliennes, suivie d'une pluie de missiles en retour, vient de faire monter d'un cran le niveau de l'affrontement, et ainsi le risque d'escalade. Le Plateau du Golan, annexé en bonne partie par Israël depuis 1981, est redevenu un champ de bataille pour la première fois depuis la guerre du Kipour, en 1973.

Je crois qu'il y a une chose que Macron pourrait  faire  pour aider à l’apaisement au Moyen Orient: fermer sa gueule.
Il était peut-être bon dans la banque mais en diplomatie internationale,  il est nul.
avatar
Diviciac

Messages : 6324
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Prix Charlemagne

Message par ledevois le Ven 11 Mai - 11:58

Diviciac a écrit:
ledevois a écrit:

 Et Israel qui tuent des enfants dans la bande de Gaza -- c,est different peut etre ? doux jesus devrait venir nous l,expliquer --

Et bombarde en ce moment même la Syrie, ça doit être ce fait qui a fait changer Macron d'avis  en 24 heures.
 Les dizaines de civils flingués par l'armée d'Israel n'y suffisaient pas.


L'attaque des milices iraniennes présentes en Syrie sur des positions israéliennes, suivie d'une pluie de missiles en retour, vient de faire monter d'un cran le niveau de l'affrontement, et ainsi le risque d'escalade. Le Plateau du Golan, annexé en bonne partie par Israël depuis 1981, est redevenu un champ de bataille pour la première fois depuis la guerre du Kipour, en 1973.

Je crois qu'il y a une chose que Macron pourrait  faire  pour aider à l’apaisement au Moyen Orient: fermer sa gueule.
Il était peut-être bon dans la banque mais en diplomatie internationale,  il est nul.

Je vais certainement me faire encore des ennemis pour ce que je vais dire --- sans culture du passe , de l,histoire de la France c,est un descendent de la caste politique dans l,expression du vide Macron --un president inexperimente , jamais elu a une fonction  ==
Oui bien sur qu,il faut a la tete de la France de la jeunesse cultivee , il faut surtout de l,amour du pays , de son histoire ,de sa culture  --- de l,entreprenariat dynamique , -un chef qui nous guide dans le monde de l,entreprise avec une connaissance du monde -- 
 Je ne sais pas ce qu,il peut apporter quqnd depuis plus de 30 ans aucun politique fait rever les Francais --
 j,ai vecu que l,experience s,acquiert dans les erreurs de jeunesse -- la France a t,elle les moyens d,avoir un president sans experience politique ---

.



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 3696
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Nadou le Ven 11 Mai - 12:37

ledevois a écrit:
Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:

C'est marrant,  c'est ce que je dis depuis des années et Joseph aussi sans que tu approuves et il suffit que Macron le raconte pour que ça devienne ue bonne idée . 
Bon, le gourou a encore changé d'avis, imprime : tu vas devoir foutre la paix à Joseph avec son Poutine.  Faut pas choisir de camp qu'il a dit,  Macron
Very Happy

Au fait, bombarder les installations de l'alliè de Poutine avec Trump et May , y a même pas un mois, ce n'aurait pas été un peu "choisir un camp"  par hasard? Very Happy



Ah mince, je ne savais pas que la Russie avait annexé la Syrie !  Laughing La Syrie qui gaze des enfants t Poutine qui a approuvé tacitement les frappes ...c'est pas un jeu de bourrin la diplomatie, c'est aussi des coups de fil ...

 Et Israel qui tuent des enfants dans la bande de Gaza -- c,est different peut etre ? doux jesus devrait venir nous l,expliquer --


Je crois qu'on m'a mal lue ... je dis qu'il y a une poudrière là-bas. Israël et l'Iran ont envie de se f.... sur la gu.... et la solution européenne de Macron, qui a toujours été du même avis ( défense européenne dans son programme ) me semble encore la meilleure solution. On discute avec les uns les autres, on s'adapte sans idéologie, et on choisit la meilleure solution pour l'Europe et pour la planète.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 11769
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Diviciac le Ven 11 Mai - 12:41

ledevois a écrit:
Diviciac a écrit:

Et bombarde en ce moment même la Syrie, ça doit être ce fait qui a fait changer Macron d'avis  en 24 heures.
 Les dizaines de civils flingués par l'armée d'Israel n'y suffisaient pas.


L'attaque des milices iraniennes présentes en Syrie sur des positions israéliennes, suivie d'une pluie de missiles en retour, vient de faire monter d'un cran le niveau de l'affrontement, et ainsi le risque d'escalade. Le Plateau du Golan, annexé en bonne partie par Israël depuis 1981, est redevenu un champ de bataille pour la première fois depuis la guerre du Kipour, en 1973.

Je crois qu'il y a une chose que Macron pourrait  faire  pour aider à l’apaisement au Moyen Orient: fermer sa gueule.
Il était peut-être bon dans la banque mais en diplomatie internationale,  il est nul.

Je vais certainement me faire encore des ennemis pour ce que je vais dire --- sans culture du passe , de l,histoire de la France c,est un descendent de la caste politique dans l,expression du vide Macron --un president inexperimente , jamais elu a une fonction  ==
Oui bien sur qu,il faut a la tete de la France de la jeunesse cultivee , il faut surtout de l,amour du pays , de son histoire ,de sa culture  --- de l,entreprenariat dynamique , -un chef qui nous guide dans le monde de l,entreprise avec une connaissance du monde -- 
 Je ne sais pas ce qu,il peut apporter quqnd depuis plus de 30 ans aucun politique fait rever les Francais --
 j,ai vecu que l,experience s,acquiert dans les erreurs de jeunesse -- la France a t,elle les moyens d,avoir un president sans experience politique ---

.

Le golden-boy Macron confond notre pays qui a un millénaire et demi d'histoire avec une start-up dont il serait le parton , ça ne l'aide pas à être habile. 
avatar
Diviciac

Messages : 6324
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Nadou le Ven 11 Mai - 12:41

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:

C'est marrant,  c'est ce que je dis depuis des années et Joseph aussi sans que tu approuves et il suffit que Macron le raconte pour que ça devienne ue bonne idée . 
Bon, le gourou a encore changé d'avis, imprime : tu vas devoir foutre la paix à Joseph avec son Poutine.  Faut pas choisir de camp qu'il a dit,  Macron
Very Happy

Au fait, bombarder les installations de
l'alliè de Poutine avec Trump et May , y a même pas un mois, ce n'aurait pas été un peu "choisir un camp"  par hasard? Very Happy



Ah mince, je ne savais pas que la Russie avait annexé la Syrie !  Laughing La Syrie qui gaze des enfants t Poutine qui a approuvé tacitement les frappes ...c'est pas un jeu de bourrin la diplomatie, c'est aussi des coups de fil ...
 
 Fais moi plaisir,  mets tes lunettes avant de répondre. 

On a bombardé la Syrie. Tu es complètement dans l'idéologie, il ne s'agit pas de faire plaisir à Trump ou la Russie ( on n'en a rien à faire ) mais de trouver une solution européenne indépendante qui tendrait vers un apaisement des tensions dans cette région volcanique.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 11769
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Zerbinette le Ven 11 Mai - 12:44

Il faut croire que l'idée d'une (bonne guerre) fait son chemin...........
La plupart des gens ,d'ou qu'ils soient,n'ont pas vécu la précédente.......
Ca risque de péter plus fort que Mélanchon ne pensait...


L'avenir n'est pas ce qui va nous arriver,mais ce que nous allons faire.
avatar
Zerbinette

Messages : 1328
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Diviciac le Ven 11 Mai - 12:46

Nadou a écrit:
ledevois a écrit:

 Et Israel qui tuent des enfants dans la bande de Gaza -- c,est different peut etre ? doux jesus devrait venir nous l,expliquer --


Je crois qu'on m'a mal lue ... je dis qu'il y a une poudrière là-bas. Israël et l'Iran ont envie de se f.... sur la gu.... et la solution européenne de Macron, qui a toujours été du même avis ( défense européenne dans son programme ) me semble encore la meilleure solution. On discute avec les uns les autres, on s'adapte sans idéologie, et on choisit la meilleure solution pour l'Europe et pour la planète.

Mis à part les gogos qui y ont cru, on s'en fout de son programme: tu paries combien qu'à la fin du quinquennat de ton bonimenteur de foire il n'y aura pas plus de  défense européenne que de beurre en couille ?
 


avatar
Diviciac

Messages : 6324
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Diviciac le Ven 11 Mai - 12:52

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:
 
 Fais moi plaisir,  mets tes lunettes avant de répondre. 

On a bombardé la Syrie. Tu es complètement dans l'idéologie, il ne s'agit pas de faire plaisir à Trump ou la Russie ( on n'en a rien à faire ) mais de trouver une solution européenne indépendante qui tendrait vers un apaisement des tensions dans cette région volcanique.


Oui oui,  j'en ai une d'idéologie, moi,  je m'en revendique  et elle ne change pas avec les bobards qu'un représentant de commerce de la finance internationale,  pomponné comme une starlette,  me raconte avec sa voix de fausset. 

(je t'avais prévenue,  hein ? Very Happy )
avatar
Diviciac

Messages : 6324
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prix Charlemagne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum