Macron favorise, une fois de plus, les riches.

Aller en bas

Macron favorise, une fois de plus, les riches.

Message par Invité le Jeu 3 Mai - 0:00

Macron favorise, une fois de plus, les riches. 

Macron a annoncé au magazine Forbes vouloir supprimer l'«exit tax» pour les contribuables partant à l’étranger, suscitant une salve de critiques contre la politique fiscale du gouvernement, déjà accusé de favoriser les «très riches».


«En décembre la fin de l’ISF et la +flat tax+ devaient servir l’investissement en France. Qui croira encore à cette fable? Même l’évasion fiscale n’est plus découragée», a dénoncé sur Twitter le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure.

«Plutôt que de lutter contre l’évasion fiscale pour financer l’intérêt général, Macron veut supprimer l’exit tax. C’est le président des riches», a abondé Manuel Bompard, coordinateur des campagnes de LFI, son collègue Alexis Corbière jugeant ce choix «affligeant».

«Cette décision concerne les hyper riches», a assuré de son côté le député LR Gilles Carrez, accusant sur France Culture M. Macron d’avoir eu «une oreille beaucoup trop complaisante» pour les «banquiers d’affaires».

Un message relayé par l’ancien secrétaire d’Etat au Budget Christian Eckert, surpris autant par le calendrier de l’annonce -- «effectuée le 1er mai», «soit le jour de la fête du Travail» -- que par les propos du chef de l’Etat.

«L’argument selon lequel cette taxe rapporterait peu ne tient pas», assure à l’AFP l’élu PS, qui attribue le faible rendement de l'«exit tax» à son effet «dissuasif». «Au moment où tout le monde parle de lutter contre l’évasion fiscale», il est «incompréhensible de la supprimer».




Mais rassurez vous, les macronistes de service nous dirons que c'est une bonne mesure, comme d'hab.....  lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Macron favorise, une fois de plus, les riches.

Message par dugenou le Jeu 3 Mai - 0:12

Selon Bercy, il s'agirait de 70 millions d'euros d'engrangés en 2017. Un détail qu'un inspecteur du fisc estime important car "on cherche aujourd'hui à récolter le moindre euro" sic

Pour Christian Eckert, ancien secrétaire d’État au Budget, « cette mesure était un petit paravent contre l’optimisation fiscale ». L’ancien locataire de Bercy, qui avait durci « l’exit tax » en 2013, affirme à 20 Minutes que cette suppression « ne s’adresse pas aux salariés, aux retraités, aux modestes, mais aux entreprises qui ont la tentation d’aller s’abriter fiscalement à l’étranger tout en réalisant des profits en France. C’est une mauvaise idée ».
« C’est une très bonne nouvelle, estime de son côté Corinne Dadi, avocate fiscaliste chez Stehlin & Associés. Si les chefs d’entreprise ne sont plus soumis à ce dispositif, ils n’auront plus peur de rester en France pour développer leur activité. Avant, ils pouvaient partir avant d’avoir réussi, pour éviter de payer trop d’impôts. L’« exit tax » était vraiment quelque chose qui les freinait »
avatar
dugenou

Messages : 1281
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Macron favorise, une fois de plus, les riches.

Message par Invité le Jeu 3 Mai - 0:26

Mélenchon appelle l'opposition à se rassembler

«Au moment où tout le monde parle de lutter contre l'évasion fiscale, il semble incompréhensible de la supprimer»

Christian Eckert, ancien secrétaire d'État au Budget de François Hollande

Une indignation partagée du côté de La France insoumise. Sur Twitter, plusieurs députés LFI ont vivement critiqué l'annonce, à l'image d'Alexis Corbière qui pointe un choix «affligeant» et «ô combien significatif». «C'est son idée, son idéologie. Je ne crois pas que les gens avaient compris qu'il s'agissait de ça au moment où ils ont voté. Il faut donc que ceux qui sont contre trouvent le moyen de se rassembler dans une unité large», a de son côte proposé Jean-Luc Mélenchon mercredi matin sur BFM TV, en appelant les opposants d'Emmanuel Macron à se joindre aux différents mouvements unitaires, à commencer par celui du 5 mai.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Macron favorise, une fois de plus, les riches.

Message par Horiel le Jeu 3 Mai - 9:51

Un coup d'épée dans l'eau quant à Kristobal, mais on peut, sait-on jamais, encore sauver Dugenou des idées préconçues Very Happy


Voici ce que le Monde disait de l'exit tax en 2013...






"C'est le genre d'aventure qui donne du piquant à un déménagement. Certains patrons de start-up qui veulent ouvrir une filiale à l'étranger se retrouvent confrontés à "l'exit tax". Cet impôt a été instauré en 2011 par l'administration pour lutter contre l'exil fiscal. "C'est bête, mais je n'y avais pas du tout pensé,explique aujourd'hui un jeune chef d'entreprise en instance de départ, et qui tient à conserver son anonymat. Je suis en train de voir avec le fisc ce que je peux faire."
Pour tomber sous le coup de cet impôt, il suffit de contrôler au moins 1 % du capital d'une entreprise, ou que la valeur de la participation détenue soit supérieure à 1,3 million d'euros. Ce qui est bien souvent le cas pour un fondateur de start-up.
Si un chef d'entreprise prévoit de développer son activité dans un pays situé hors de l'Union européenne et qui n'a pas de convention fiscale avec la France, il sera redevable pendant huit ans d'un prélèvement sur les plus-values latentes (non encore réalisées). Cela peut aller jusqu'à 63 % de taxes avec les prélèvements sociaux – un abattement étant prévu en fonction de la durée de possession des titres. La facture peut s'élever à plusieurs millions d'euros."


Autant de créations d'emplois ailleurs qu'en France.
Les start-ups ont besoin de l'étranger puisque la croissance y est deux fois plus forte que chez nous, mais ce serait pas mal qu'elles y ouvrent des filiales, pas qu'elles démarrent ailleurs...


Enfin bon, sinon, on fabriquera des fonctionnaires et des syndicalistes, hein  clown
avatar
Horiel

Messages : 2817
Date d'inscription : 04/03/2018
Localisation : Aquitaine Seconde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Macron favorise, une fois de plus, les riches.

Message par Diviciac le Jeu 3 Mai - 10:03

Horiel a écrit:Un coup d'épée dans l'eau quant à Kristobal, mais on peut, sait-on jamais, encore sauver Dugenou des idées préconçues Very Happy


Voici ce que le Monde disait de l'exit tax en 2013...






"C'est le genre d'aventure qui donne du piquant à un déménagement. Certains patrons de start-up qui veulent ouvrir une filiale à l'étranger se retrouvent confrontés à "l'exit tax". Cet impôt a été instauré en 2011 par l'administration pour lutter contre l'exil fiscal. "C'est bête, mais je n'y avais pas du tout pensé,explique aujourd'hui un jeune chef d'entreprise en instance de départ, et qui tient à conserver son anonymat. Je suis en train de voir avec le fisc ce que je peux faire."
Pour tomber sous le coup de cet impôt, il suffit de contrôler au moins 1 % du capital d'une entreprise, ou que la valeur de la participation détenue soit supérieure à 1,3 million d'euros. Ce qui est bien souvent le cas pour un fondateur de start-up.
Si un chef d'entreprise prévoit de développer son activité dans un pays situé hors de l'Union européenne et qui n'a pas de convention fiscale avec la France, il sera redevable pendant huit ans d'un prélèvement sur les plus-values latentes (non encore réalisées). Cela peut aller jusqu'à 63 % de taxes avec les prélèvements sociaux – un abattement étant prévu en fonction de la durée de possession des titres. La facture peut s'élever à plusieurs millions d'euros."


Autant de créations d'emplois ailleurs qu'en France.
Les start-ups ont besoin de l'étranger puisque la croissance y est deux fois plus forte que chez nous, mais ce serait pas mal qu'elles y ouvrent des filiales, pas qu'elles démarrent ailleurs...


Enfin bon, sinon, on fabriquera des fonctionnaires et des syndicalistes, hein  clown

Ch'ais pas, moi, il me semble que taxer en France le pognon gagné en France n'était pas un scandale.
Au moins aux yeux de sarkozy  qui n'avait rien d'un collectiviste, qui a promulgué cette taxe  et qu'on va peut être finir par regretter. 

Le principe qui sous tend cette nouvelle ristourne fiscale est d'ailleurs assez curieux "il faut les laisser se barrer librement pour qu'ils restent " ne se vérifie ni pour mes ânes,  ni pour mes poules,  ni probablement pour les boucs de Lili. 


avatar
Diviciac

Messages : 8440
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Macron favorise, une fois de plus, les riches.

Message par Invité le Ven 4 Mai - 17:22

Décidément, les cadeaux aux plus riches sont une mauvaise habitude du président Macron.
Il en apporte une nouvelle preuve en se prononçant pour la fin de l’exit tax. Cette taxe s’applique pourtant à ceux détenant plus de 800 000 euros d’actions ou 50% du capital d’une entreprise. Elle permet de taxer les profits qu’ils réalisent en France si ces personnes quittent la France pour aller installer leur domicile fiscal ailleurs.
Cette mesure était déjà très insuffisante pour empêcher l’évasion fiscale. Mais au lieu de la conforter et de l’améliorer, Emmanuel Macron ouvre grand la porte aux déserteurs fiscaux en la supprimant.
C’est une décision injuste et coûteuse. C’est une preuve de plus que le gouvernement est complice de l’évasion fiscale et n’entend pas lutter contre ces pratiques immorales ! C’est un bien mauvais signe avant l’examen du projet de loi Darmanin.
Macron était déjà le président des riches. Il devient celui des évadés fiscaux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Macron favorise, une fois de plus, les riches.

Message par Invité le Ven 4 Mai - 23:48


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Macron favorise, une fois de plus, les riches.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum