Crise en Syrie : Vladimir Poutine «espère que le bon sens finira par l'emporter»

Aller en bas

Crise en Syrie : Vladimir Poutine «espère que le bon sens finira par l'emporter»

Message par ledevois le Mer 11 Avr - 17:37

C'est la dernière main tendue avant la punition divine


S'exprimant sur la confrontation avec l'Occident sur le dossier syrien, le président russe a déploré des relations internationales «de plus en plus chaotiques». Il a toutefois espéré que le système mondial deviendrait, à terme, plus stable.
Sur fond de tensions extrêmes entre la Russie et l'Occident, qui accuse Damas d'avoir mené une attaque chimique dans la Ghouta, le président russe Vladimir Poutine a donné sa propre interprétation des événements.

Un agenda positif et tourné vers l'avenir pour le monde

«La situation dans le monde devient de plus en plus chaotique. Néanmoins, nous espérons que le bon sens finira par l'emporter et que les relations internationales prendront une direction constructive, que le système mondial deviendra plus stable et prévisible», a-t-il déclaré lors d'un discours devant des diplomates étrangers ce 11 avril 2018. «Nous allons poursuivre un agenda positif et tourné vers l'avenir pour le monde. Et nous allons travailler à garantir un développement stable, la prospérité et l'épanouissement de l'humanité», a-t-il ajouté.
Un peu plus tôt dans la journée, Donald Trump avait mis au défi la Russie d'intercepter les missiles américains en cas de frappe contre la Syrie.
La Russie promet de descendre tout missile tiré sur la Syrie. Prépare-toi Russie, parce qu'ils vont venir, tout beaux, tout nouveaux et "intelligents"», a-t-il lancé sur Twitter. Une allusion sans doute au dévoilement en mars dernier par le président russe Vladimir Poutine de toute une série de nouvelles armes sophistiquées.



Donald J. Trump

✔️@realDonaldTrump





[ltr]Russia vows to shoot down any and all missiles fired at Syria. Get ready Russia, because they will be coming, nice and new and “smart!” You shouldn’t be partners with a Gas Killing Animal who kills his people and enjoys it![/ltr]
12:57 - 11 avr. 2018

[ltr]
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

[/ltr]



L'Occident va-t-il frapper la forces syriennes plutôt que les rebelles djihadistes ? 

Au Conseil de Sécurité de l'ONU, la Russie et les Etats-Unis ne sont pas parvenus à un accord sur les conditions dans lesquelles une enquête pourrait être menée à Douma. La proposition russe visant à établir un mécanisme d'enquête indépendant sur l'utilisation des armes chimiques en Syrie a été rejetée, n'ayant pas recueilli la majorité de neuf voix nécessaires à son adoption. Ce texte a été approuvé par six pays, dont la Chine, alors que sept se sont prononcés contre et deux ont choisi l'abstention.
Lire aussi : «Vous avez désigné les coupables avant l'enquête» : veto russe à la proposition US sur la Syrie
Au cours des derniers jours, les signaux d'une probable intervention des Etats-Unis, appuyée par la France, contre Damas se sont multipliés. L'Agence européenne pour la sécurité aérienne (EASA) a ainsi émis le 10 avril un message clair de mise en garde, invoquant «de possibles frappes aériennes en Syrie [...] dans les 72 heures à venir». L'alerte précise encore aux pilotes de se tenir prêts à recevoir des NOTAM (messages aux navigants aériens) spécifiques, concernant les risques en vol dans la région.
Lire aussi : Moscou : «Les missiles américains devraient frapper les terroristes, pas le gouvernement syrien»
Détails à suivre...



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 4713
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise en Syrie : Vladimir Poutine «espère que le bon sens finira par l'emporter»

Message par Tiote valisse le Mer 11 Avr - 17:46

ledevois a écrit:C'est la dernière main tendue avant la punition divine


S'exprimant sur la confrontation avec l'Occident sur le dossier syrien, le président russe a déploré des relations internationales «de plus en plus chaotiques». Il a toutefois espéré que le système mondial deviendrait, à terme, plus stable.
Sur fond de tensions extrêmes entre la Russie et l'Occident, qui accuse Damas d'avoir mené une attaque chimique dans la Ghouta, le président russe Vladimir Poutine a donné sa propre interprétation des événements.

Un agenda positif et tourné vers l'avenir pour le monde

«La situation dans le monde devient de plus en plus chaotique. Néanmoins, nous espérons que le bon sens finira par l'emporter et que les relations internationales prendront une direction constructive, que le système mondial deviendra plus stable et prévisible», a-t-il déclaré lors d'un discours devant des diplomates étrangers ce 11 avril 2018. «Nous allons poursuivre un agenda positif et tourné vers l'avenir pour le monde. Et nous allons travailler à garantir un développement stable, la prospérité et l'épanouissement de l'humanité», a-t-il ajouté.
Un peu plus tôt dans la journée, Donald Trump avait mis au défi la Russie d'intercepter les missiles américains en cas de frappe contre la Syrie.
La Russie promet de descendre tout missile tiré sur la Syrie. Prépare-toi Russie, parce qu'ils vont venir, tout beaux, tout nouveaux et "intelligents"», a-t-il lancé sur Twitter. Une allusion sans doute au dévoilement en mars dernier par le président russe Vladimir Poutine de toute une série de nouvelles armes sophistiquées.



Donald J. Trump

✔️@realDonaldTrump





[ltr]Russia vows to shoot down any and all missiles fired at Syria. Get ready Russia, because they will be coming, nice and new and “smart!” You shouldn’t be partners with a Gas Killing Animal who kills his people and enjoys it![/ltr]




12:57 - 11 avr. 2018





[ltr]
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité[/ltr]







L'Occident va-t-il frapper la forces syriennes plutôt que les rebelles djihadistes ? 





Au Conseil de Sécurité de l'ONU, la Russie et les Etats-Unis ne sont pas parvenus à un accord sur les conditions dans lesquelles une enquête pourrait être menée à Douma. La proposition russe visant à établir un mécanisme d'enquête indépendant sur l'utilisation des armes chimiques en Syrie a été rejetée, n'ayant pas recueilli la majorité de neuf voix nécessaires à son adoption. Ce texte a été approuvé par six pays, dont la Chine, alors que sept se sont prononcés contre et deux ont choisi l'abstention.
Lire aussi : «Vous avez désigné les coupables avant l'enquête» : veto russe à la proposition US sur la Syrie
Au cours des derniers jours, les signaux d'une probable intervention des Etats-Unis, appuyée par la France, contre Damas se sont multipliés. L'Agence européenne pour la sécurité aérienne (EASA) a ainsi émis le 10 avril un message clair de mise en garde, invoquant «de possibles frappes aériennes en Syrie [...] dans les 72 heures à venir». L'alerte précise encore aux pilotes de se tenir prêts à recevoir des NOTAM (messages aux navigants aériens) spécifiques, concernant les risques en vol dans la région.
Lire aussi : Moscou : «Les missiles américains devraient frapper les terroristes, pas le gouvernement syrien»
Détails à suivre...
Il est certain que TRUMP est un allié plus que gênant pour notre Président de la République. pale



avatar
Tiote valisse

Messages : 693
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 82
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise en Syrie : Vladimir Poutine «espère que le bon sens finira par l'emporter»

Message par ledevois le Mer 11 Avr - 19:37

Tiote valisse a écrit:
ledevois a écrit:C'est la dernière main tendue avant la punition divine


S'exprimant sur la confrontation avec l'Occident sur le dossier syrien, le président russe a déploré des relations internationales «de plus en plus chaotiques». Il a toutefois espéré que le système mondial deviendrait, à terme, plus stable.
Sur fond de tensions extrêmes entre la Russie et l'Occident, qui accuse Damas d'avoir mené une attaque chimique dans la Ghouta, le président russe Vladimir Poutine a donné sa propre interprétation des événements.



«La situation dans le monde devient de plus en plus chaotique. Néanmoins, nous espérons que le bon sens finira par l'emporter et que les relations internationales prendront une direction constructive, que le système mondial deviendra plus stable et prévisible», a-t-il déclaré lors d'un discours devant des diplomates étrangers ce 11 avril 2018. «Nous allons poursuivre un agenda positif et tourné vers l'avenir pour le monde. Et nous allons travailler à garantir un développement stable, la prospérité et l'épanouissement de l'humanité», a-t-il ajouté.
Un peu plus tôt dans la journée, Donald Trump avait mis au défi la Russie d'intercepter les missiles américains en cas de frappe contre la Syrie.
La Russie promet de descendre tout missile tiré sur la Syrie. Prépare-toi Russie, parce qu'ils vont venir, tout beaux, tout nouveaux et "intelligents"», a-t-il lancé sur Twitter. Une allusion sans doute au dévoilement en mars dernier par le président russe Vladimir Poutine de toute une série de nouvelles armes sophistiquées.








[ltr]
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité[/ltr]









L'Occident va-t-il frapper la forces syriennes plutôt que les rebelles djihadistes ? 







Au Conseil de Sécurité de l'ONU, la Russie et les Etats-Unis ne sont pas parvenus à un accord sur les conditions dans lesquelles une enquête pourrait être menée à Douma. La proposition russe visant à établir un mécanisme d'enquête indépendant sur l'utilisation des armes chimiques en Syrie a été rejetée, n'ayant pas recueilli la majorité de neuf voix nécessaires à son adoption. Ce texte a été approuvé par six pays, dont la Chine, alors que sept se sont prononcés contre et deux ont choisi l'abstention.
Lire aussi : «Vous avez désigné les coupables avant l'enquête» : veto russe à la proposition US sur la Syrie
Au cours des derniers jours, les signaux d'une probable intervention des Etats-Unis, appuyée par la France, contre Damas se sont multipliés. L'Agence européenne pour la sécurité aérienne (EASA) a ainsi émis le 10 avril un message clair de mise en garde, invoquant «de possibles frappes aériennes en Syrie [...] dans les 72 heures à venir». L'alerte précise encore aux pilotes de se tenir prêts à recevoir des NOTAM (messages aux navigants aériens) spécifiques, concernant les risques en vol dans la région.
Lire aussi : Moscou : «Les missiles américains devraient frapper les terroristes, pas le gouvernement syrien»
Détails à suivre...
Il est certain que TRUMP est un allié plus que gênant pour notre Président de la République. pale

  Bien parlé et espérons que cette affaire n'ira pas plus loin ---



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 4713
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise en Syrie : Vladimir Poutine «espère que le bon sens finira par l'emporter»

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum