"Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Aller en bas

"Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Message par Invité le Jeu 1 Mar - 20:08

"Le capitalisme poussé à son cynisme extrême" : de futurs ex-salariés de Castorama et de Brico Dépôt appelés à former leurs successeurs polonais 




Le groupe Kingfisher a annoncé, mercredi, que les salariés de ses enseignes Castorama et Brico Dépôt, qui vont être licenciés, devaient former les employés polonais qui prendront la suite. Le syndicat FO dénonce "le cynisme" de la proposition.



La pilule ne passe pas chez les salariés de Castorama et de Brico Dépôt. Leur maison-mère, le groupe britannique d’enseignes de bricolage Kingfisher, a confirmé, mercredi 28 février, la délocalisation en Pologne de la partie comptable de son activité et la suppression de 450 emplois administratifs en France. Elle a aussi demandé à ses employés français de former les salariés polonais...



Ceux-là mêmes qui vont les remplacer. En parallèle, une cinquantaine de postes seront créés sur des métiers techniques.



Si cette annonce de délocalisation n’est pas une surprise - Kingfisher avait annoncé le 8 novembre 2017 le regroupement en Pologne, à Cracovie, de ses services comptables et de gestion - la demande de formation, elle, est une nouveauté et elle passe très mal auprès des salariés. Une adaptation à la comptabilité française



À l’issue du comité central d’entreprise, au siège de Templemars, près de Lille, dans le Nord, Jean-Paul Gathier, délégué Force ouvrière (FO) n’en revient pas : "On prévoit que les salariés polonais viennent suivre des stages en France pour savoir et s’adapter à la comptabilité française, donc ils seraient formés par ceux qui sont licenciés et qui perdent leur emploi par rapport à cette délocalisation."



Pour ce syndicaliste, la démarche "est assez cynique", d’autant que la direction a insisté sur ce point.

"C’est le capitalisme poussé à son cynisme extrême", estime Jean-Paul Gathier. Quant aux salariés concernés, ils jugent "inconcevable" cette proposition, affirme-t-il. "Quand ils ont appris ça, ils ont dit : ’Ce sera sans nous. C’est hors de question.’", indique le syndicaliste.



Au total, 229 postes de comptables vont être supprimés en France : 63 au siège de Castorama et 166 en magasin.



https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/plans-sociaux/le-capitalisme-pousse-a-son-cynisme-extreme-de-futurs-ex-salaries-de-castorama-et-de-brico-depot-appeles-a-former-leurs-successeurs-polonais_2633664.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Message par ledevois le Jeu 1 Mar - 20:13

Kristobal a écrit:"Le capitalisme poussé à son cynisme extrême" : de futurs ex-salariés de Castorama et de Brico Dépôt appelés à former leurs successeurs polonais 




Le groupe Kingfisher a annoncé, mercredi, que les salariés de ses enseignes Castorama et Brico Dépôt, qui vont être licenciés, devaient former les employés polonais qui prendront la suite. Le syndicat FO dénonce "le cynisme" de la proposition.



La pilule ne passe pas chez les salariés de Castorama et de Brico Dépôt. Leur maison-mère, le groupe britannique d’enseignes de bricolage Kingfisher, a confirmé, mercredi 28 février, la délocalisation en Pologne de la partie comptable de son activité et la suppression de 450 emplois administratifs en France. Elle a aussi demandé à ses employés français de former les salariés polonais...



Ceux-là mêmes qui vont les remplacer. En parallèle, une cinquantaine de postes seront créés sur des métiers techniques.



Si cette annonce de délocalisation n’est pas une surprise - Kingfisher avait annoncé le 8 novembre 2017 le regroupement en Pologne, à Cracovie, de ses services comptables et de gestion - la demande de formation, elle, est une nouveauté et elle passe très mal auprès des salariés. Une adaptation à la comptabilité française



À l’issue du comité central d’entreprise, au siège de Templemars, près de Lille, dans le Nord, Jean-Paul Gathier, délégué Force ouvrière (FO) n’en revient pas : "On prévoit que les salariés polonais viennent suivre des stages en France pour savoir et s’adapter à la comptabilité française, donc ils seraient formés par ceux qui sont licenciés et qui perdent leur emploi par rapport à cette délocalisation."



Pour ce syndicaliste, la démarche "est assez cynique", d’autant que la direction a insisté sur ce point.

"C’est le capitalisme poussé à son cynisme extrême", estime Jean-Paul Gathier. Quant aux salariés concernés, ils jugent "inconcevable" cette proposition, affirme-t-il. "Quand ils ont appris ça, ils ont dit : ’Ce sera sans nous. C’est hors de question.’", indique le syndicaliste.



Au total, 229 postes de comptables vont être supprimés en France : 63 au siège de Castorama et 166 en magasin.



https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/plans-sociaux/le-capitalisme-pousse-a-son-cynisme-extreme-de-futurs-ex-salaries-de-castorama-et-de-brico-depot-appeles-a-former-leurs-successeurs-polonais_2633664.html


 Je me demande comment peut on déclarer moins de chômage alors que ça débraye de partout ---bizarre -



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 4228
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Message par Invité le Jeu 1 Mar - 20:18

ledevois a écrit:
Kristobal a écrit:"Le capitalisme poussé à son cynisme extrême" : de futurs ex-salariés de Castorama et de Brico Dépôt appelés à former leurs successeurs polonais 




Le groupe Kingfisher a annoncé, mercredi, que les salariés de ses enseignes Castorama et Brico Dépôt, qui vont être licenciés, devaient former les employés polonais qui prendront la suite. Le syndicat FO dénonce "le cynisme" de la proposition.



La pilule ne passe pas chez les salariés de Castorama et de Brico Dépôt. Leur maison-mère, le groupe britannique d’enseignes de bricolage Kingfisher, a confirmé, mercredi 28 février, la délocalisation en Pologne de la partie comptable de son activité et la suppression de 450 emplois administratifs en France. Elle a aussi demandé à ses employés français de former les salariés polonais...



Ceux-là mêmes qui vont les remplacer. En parallèle, une cinquantaine de postes seront créés sur des métiers techniques.



Si cette annonce de délocalisation n’est pas une surprise - Kingfisher avait annoncé le 8 novembre 2017 le regroupement en Pologne, à Cracovie, de ses services comptables et de gestion - la demande de formation, elle, est une nouveauté et elle passe très mal auprès des salariés. Une adaptation à la comptabilité française



À l’issue du comité central d’entreprise, au siège de Templemars, près de Lille, dans le Nord, Jean-Paul Gathier, délégué Force ouvrière (FO) n’en revient pas : "On prévoit que les salariés polonais viennent suivre des stages en France pour savoir et s’adapter à la comptabilité française, donc ils seraient formés par ceux qui sont licenciés et qui perdent leur emploi par rapport à cette délocalisation."



Pour ce syndicaliste, la démarche "est assez cynique", d’autant que la direction a insisté sur ce point.

"C’est le capitalisme poussé à son cynisme extrême", estime Jean-Paul Gathier. Quant aux salariés concernés, ils jugent "inconcevable" cette proposition, affirme-t-il. "Quand ils ont appris ça, ils ont dit : ’Ce sera sans nous. C’est hors de question.’", indique le syndicaliste.



Au total, 229 postes de comptables vont être supprimés en France : 63 au siège de Castorama et 166 en magasin.



https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/plans-sociaux/le-capitalisme-pousse-a-son-cynisme-extreme-de-futurs-ex-salaries-de-castorama-et-de-brico-depot-appeles-a-former-leurs-successeurs-polonais_2633664.html


 Je me demande comment peut on déclarer moins de chômage alors que ça débraye de partout ---bizarre -




Parce qu'ils nous mentent.  La baisse annoncée, correspondait aux contrats précaires de fin d'année un peu partout, et surtout des radiations.
Holande, Sarko faisaient pareil, macron aussi.  Rien n'a changé, alors ceux qui se disent de gauche et macronistes, se foutent de nous, parce que là on les entend pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Message par ledevois le Jeu 1 Mar - 20:19

Kristobal a écrit:
ledevois a écrit:


 Je me demande comment peut on déclarer moins de chômage alors que ça débraye de partout ---bizarre -




Parce qu'ils nous mentent.  La baisse annoncée, correspondait aux contrats précaires de fin d'année un peu partout, et surtout des radiations.
Holande, Sarko faisaient pareil, macron aussi.  Rien n'a changé, alors ceux qui se disent de gauche et macronistes, se foutent de nous, parce que là on les entend pas.

 Possible ---c'est pour ça que la France compense par l'emprunt ---



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 4228
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Message par Invité le Ven 2 Mar - 11:28

ledevois a écrit:
Kristobal a écrit:




Parce qu'ils nous mentent.  La baisse annoncée, correspondait aux contrats précaires de fin d'année un peu partout, et surtout des radiations.
Holande, Sarko faisaient pareil, macron aussi.  Rien n'a changé, alors ceux qui se disent de gauche et macronistes, se foutent de nous, parce que là on les entend pas.

 Possible ---c'est pour ça que la France compense par l'emprunt ---




Donc la dette est la conséquence du capitalisme, je n'en doute pas un seul instant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Message par ledevois le Ven 2 Mar - 17:33

Kristobal a écrit:
ledevois a écrit:

 Possible ---c'est pour ça que la France compense par l'emprunt ---




Donc la dette est la conséquence du capitalisme, je n'en doute pas un seul instant.

  C'est la conséquence du capitalisme et de l’Etat qui achète sa tranquillité --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 4228
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Message par keltys le Ven 2 Mar - 18:08

Kristobal a écrit:"Le capitalisme poussé à son cynisme extrême" : de futurs ex-salariés de Castorama et de Brico Dépôt appelés à former leurs successeurs polonais 




Le groupe Kingfisher a annoncé, mercredi, que les salariés de ses enseignes Castorama et Brico Dépôt, qui vont être licenciés, devaient former les employés polonais qui prendront la suite. Le syndicat FO dénonce "le cynisme" de la proposition.



La pilule ne passe pas chez les salariés de Castorama et de Brico Dépôt. Leur maison-mère, le groupe britannique d’enseignes de bricolage Kingfisher, a confirmé, mercredi 28 février, la délocalisation en Pologne de la partie comptable de son activité et la suppression de 450 emplois administratifs en France. Elle a aussi demandé à ses employés français de former les salariés polonais...



Ceux-là mêmes qui vont les remplacer. En parallèle, une cinquantaine de postes seront créés sur des métiers techniques.



Si cette annonce de délocalisation n’est pas une surprise - Kingfisher avait annoncé le 8 novembre 2017 le regroupement en Pologne, à Cracovie, de ses services comptables et de gestion - la demande de formation, elle, est une nouveauté et elle passe très mal auprès des salariés. Une adaptation à la comptabilité française



À l’issue du comité central d’entreprise, au siège de Templemars, près de Lille, dans le Nord, Jean-Paul Gathier, délégué Force ouvrière (FO) n’en revient pas : "On prévoit que les salariés polonais viennent suivre des stages en France pour savoir et s’adapter à la comptabilité française, donc ils seraient formés par ceux qui sont licenciés et qui perdent leur emploi par rapport à cette délocalisation."



Pour ce syndicaliste, la démarche "est assez cynique", d’autant que la direction a insisté sur ce point.

"C’est le capitalisme poussé à son cynisme extrême", estime Jean-Paul Gathier. Quant aux salariés concernés, ils jugent "inconcevable" cette proposition, affirme-t-il. "Quand ils ont appris ça, ils ont dit : ’Ce sera sans nous. C’est hors de question.’", indique le syndicaliste.



Au total, 229 postes de comptables vont être supprimés en France : 63 au siège de Castorama et 166 en magasin.



https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/plans-sociaux/le-capitalisme-pousse-a-son-cynisme-extreme-de-futurs-ex-salaries-de-castorama-et-de-brico-depot-appeles-a-former-leurs-successeurs-polonais_2633664.html
Et si les français allaient travailler en Pologne... 

keltys

Messages : 1594
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Message par Invité le Ven 2 Mar - 20:00

keltys a écrit:
Kristobal a écrit:"Le capitalisme poussé à son cynisme extrême" : de futurs ex-salariés de Castorama et de Brico Dépôt appelés à former leurs successeurs polonais 




Le groupe Kingfisher a annoncé, mercredi, que les salariés de ses enseignes Castorama et Brico Dépôt, qui vont être licenciés, devaient former les employés polonais qui prendront la suite. Le syndicat FO dénonce "le cynisme" de la proposition.



La pilule ne passe pas chez les salariés de Castorama et de Brico Dépôt. Leur maison-mère, le groupe britannique d’enseignes de bricolage Kingfisher, a confirmé, mercredi 28 février, la délocalisation en Pologne de la partie comptable de son activité et la suppression de 450 emplois administratifs en France. Elle a aussi demandé à ses employés français de former les salariés polonais...



Ceux-là mêmes qui vont les remplacer. En parallèle, une cinquantaine de postes seront créés sur des métiers techniques.



Si cette annonce de délocalisation n’est pas une surprise - Kingfisher avait annoncé le 8 novembre 2017 le regroupement en Pologne, à Cracovie, de ses services comptables et de gestion - la demande de formation, elle, est une nouveauté et elle passe très mal auprès des salariés. Une adaptation à la comptabilité française



À l’issue du comité central d’entreprise, au siège de Templemars, près de Lille, dans le Nord, Jean-Paul Gathier, délégué Force ouvrière (FO) n’en revient pas : "On prévoit que les salariés polonais viennent suivre des stages en France pour savoir et s’adapter à la comptabilité française, donc ils seraient formés par ceux qui sont licenciés et qui perdent leur emploi par rapport à cette délocalisation."



Pour ce syndicaliste, la démarche "est assez cynique", d’autant que la direction a insisté sur ce point.

"C’est le capitalisme poussé à son cynisme extrême", estime Jean-Paul Gathier. Quant aux salariés concernés, ils jugent "inconcevable" cette proposition, affirme-t-il. "Quand ils ont appris ça, ils ont dit : ’Ce sera sans nous. C’est hors de question.’", indique le syndicaliste.



Au total, 229 postes de comptables vont être supprimés en France : 63 au siège de Castorama et 166 en magasin.



https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/plans-sociaux/le-capitalisme-pousse-a-son-cynisme-extreme-de-futurs-ex-salaries-de-castorama-et-de-brico-depot-appeles-a-former-leurs-successeurs-polonais_2633664.html
Et si les français allaient travailler en Pologne... 




Commence donc par y aller toi même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Message par keltys le Sam 3 Mar - 9:46

Kristobal a écrit:
keltys a écrit:
Et si les français allaient travailler en Pologne... 




Commence donc par y aller toi même.
Je ne suis pas un salarié, par contre, en tant que patron, j'ai déjà réfléchit à la possibilité de m'installer à l'étranger.

keltys

Messages : 1594
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Message par ledevois le Sam 3 Mar - 9:58

keltys a écrit:
Kristobal a écrit:




Commence donc par y aller toi même.
Je ne suis pas un salarié, par contre, en tant que patron, j'ai déjà réfléchit à la possibilité de m'installer à l'étranger.

 Le retour à l'investissement et bien plus court qu'en France -et puis les produits financiers rien a voir avec la France ou tu peux placer en Euros -



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 4228
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Message par keltys le Sam 3 Mar - 10:09

ledevois a écrit:
keltys a écrit:
Je ne suis pas un salarié, par contre, en tant que patron, j'ai déjà réfléchit à la possibilité de m'installer à l'étranger.

 Le retour à l'investissement et bien plus court qu'en France -et puis les produits financiers rien a voir avec la France ou tu peux placer en Euros -
Aujourd'hui, je n'ai plus cette envie par contre je soutiens ma fille qui a quelques projets asiatiques, je lui ai juste demandée de finir ses études en gestion commerciale (plus qu'un an) mais avec les jeunes, c'st pas toujours facile, ils sont fougueux et veulent que çà aille vite et sa réplique favorite quand j'essaye de calmer ses ardeurs, c'est "tu peux parler toi qui a monté sa première boite à 19 ans!!!!!"

keltys

Messages : 1594
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Message par ledevois le Sam 3 Mar - 10:14

keltys a écrit:
ledevois a écrit:

 Le retour à l'investissement et bien plus court qu'en France -et puis les produits financiers rien a voir avec la France ou tu peux placer en Euros -
Aujourd'hui, je n'ai plus cette envie par contre je soutiens ma fille qui a quelques projets asiatiques, je lui ai juste demandée de finir ses études en gestion commerciale (plus qu'un an) mais avec les jeunes, c'st pas toujours facile, ils sont fougueux et veulent que çà aille vite et sa réplique favorite quand j'essaye de calmer ses ardeurs, c'est "tu peux parler toi qui a monté sa première boite à 19 ans!!!!!"

 Plus personne ne veut prendre des risques économique en France pour investir --- c'est bien la le problème - dette publique la plus élevée de la zone Euro -- c'est un risque -



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
avatar
ledevois

Messages : 4228
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 78
Localisation : Cévennes france--Tarragone Catalagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le capitalisme poussé à son cynisme extrême"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum