Einstein et la religion

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Einstein et la religion

Message par Invité le Lun 6 Nov - 8:24

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, pas mal de scientifiques croient en Dieu. Je n'ai pas fait le tour des opinions parce que c'est un travail de titan mais je suis tombée sur ce paragraphe qui me paraît correspondre à mon point de vue...



Est-ce qu'Albert Einstein croyait en Dieu ?

Réponse > Albert Einstein n'avait pas de "religion" au sens propre du terme. Il pense que la conception que les humains ont de Dieu est fragile et que les religions sont des superstitions permettant aux hommes de se rassurer. La conception anthropomorphique de Dieu est pour lui une absurdité. Sa pensée concernant Dieu se rapproche plutôt du panthéisme de Spinoza, c'est à dire qu'il croit en un Dieu qui n'est pas extérieur à notre monde mais immanent dans la Nature. Laissons-le décrire lui-même son sentiment : 
"La plus belle expérience que nous puissions faire est celle du mystère de la vie. C'est le sentiment originaire dans lequel tout art et toute science véritables prennent leur source. Quand on ne le connaît pas, quand on ne sait plus s'étonner, s'émerveiller, c'est comme si l'on était mort, le regard éteint. L'expérience du mystérieux, même mêlé de crainte, a également donné naissance à la religion. Savoir que ce qui nous est impénétrable existe réellement et se manifeste à travers la plus haute rationalité et la plus rayonnante beauté, raison et beauté qui ne sont accessibles à notre entendement que dans leurs formes les plus primitives, ce savoir et cette intuition constituent la vraie religiosité ; c'est en ce sens, et seulement en ce sens que je puis me considérer comme un esprit profondément religieux. Je ne peux pas me figurer un Dieu qui récompense et punisse ses créatures et qui possède une volonté analogue à la nôtre. Je ne peux davantage ni ne veux m'imaginer un individu qui survit à sa mort corporelle ; libre aux âmes faibles de se bercer, par peur ou par égoïsme ridicule, de telles pensées. Il me suffit quant à moi de songer au mystère de l'éternité de la vie, d'avoir la conscience et l'intuition de la merveilleuse construction de l'étant et de m'efforcer de comprendre humblement une parcelle, si minime soit-elle, de la raison qui se manifeste dans la nature."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Lun 6 Nov - 10:27

Nicole SONH a écrit:Contrairement à ce qu'on pourrait croire, pas mal de scientifiques croient en Dieu. Je n'ai pas fait le tour des opinions parce que c'est un travail de titan mais je suis tombée sur ce paragraphe qui me paraît correspondre à mon point de vue...

http://www.univers-astronomie.fr/articles/techniques/99-albert-einstein.html


Est-ce qu'Albert Einstein croyait en Dieu ?

Réponse > Albert Einstein n'avait pas de "religion" au sens propre du terme. Il pense que la conception que les humains ont de Dieu est fragile et que les religions sont des superstitions permettant aux hommes de se rassurer. La conception anthropomorphique de Dieu est pour lui une absurdité. Sa pensée concernant Dieu se rapproche plutôt du panthéisme de Spinoza, c'est à dire qu'il croit en un Dieu qui n'est pas extérieur à notre monde mais immanent dans la Nature. Laissons-le décrire lui-même son sentiment : 
"La plus belle expérience que nous puissions faire est celle du mystère de la vie. C'est le sentiment originaire dans lequel tout art et toute science véritables prennent leur source. Quand on ne le connaît pas, quand on ne sait plus s'étonner, s'émerveiller, c'est comme si l'on était mort, le regard éteint. L'expérience du mystérieux, même mêlé de crainte, a également donné naissance à la religion. Savoir que ce qui nous est impénétrable existe réellement et se manifeste à travers la plus haute rationalité et la plus rayonnante beauté, raison et beauté qui ne sont accessibles à notre entendement que dans leurs formes les plus primitives, ce savoir et cette intuition constituent la vraie religiosité ; c'est en ce sens, et seulement en ce sens que je puis me considérer comme un esprit profondément religieux. Je ne peux pas me figurer un Dieu qui récompense et punisse ses créatures et qui possède une volonté analogue à la nôtre. Je ne peux davantage ni ne veux m'imaginer un individu qui survit à sa mort corporelle ; libre aux âmes faibles de se bercer, par peur ou par égoïsme ridicule, de telles pensées. Il me suffit quant à moi de songer au mystère de l'éternité de la vie, d'avoir la conscience et l'intuition de la merveilleuse construction de l'étant et de m'efforcer de comprendre humblement une parcelle, si minime soit-elle, de la raison qui se manifeste dans la nature."

"Croyez-vous en Dieu ?" demanda-t-on un jour à Einstein
Réponse de Einstein : " Dites-moi ce que vous entendez par Dieu, et je vous dirai si j'y crois "

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Lun 6 Nov - 10:51

Nicole SONH a écrit:Contrairement à ce qu'on pourrait croire, pas mal de scientifiques croient en Dieu. Je n'ai pas fait le tour des opinions parce que c'est un travail de titan mais je suis tombée sur ce paragraphe qui me paraît correspondre à mon point de vue...

Ben...oui ! Ca n'a rien d'incompatible, à condition que l'on soit capable de se libérer de ses certitudes, de sa "caverne intérieure" et d'admettre que ce que pense " l'autre" n'est pas forcément stupide.
"La science dit comment est le ciel, et la religion dit comment on y va "
"On peut dire ce que Dieu n'est pas, mais on ne peut pas dire ce qu'il est vraiment, puisqu'il est - dans le sens premier du mot - inimaginable ( on ne peut pas se l'imaginer vraiment) "
Parmi les scientifiques contemporains - ou presque - qui croient en Dieu  ( mais sans forcément en avoir la même définition que d'autres ), on peut citer Trinh Xuan Thuan, Nidhal Guessoum, Georges Lemaître, Inès Safi....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Lun 6 Nov - 14:33

Le contraire de la connaissance, ce n'est pas l'ignorance, mais les certitudes.
Ainsi, de mon point de vue, un croyant - ou incroyant - ne doit pas croire qu'il sait.....mais plus modestement, il doit se contenter de savoir qu'il croit ( ou ne croit pas )    :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Nadou le Lun 6 Nov - 14:46

Je ne peux pas me figurer un Dieu qui récompense et punisse ses créatures et qui possède une volonté analogue à la nôtre.



C'est ce qui m'a éloigné de la religion vers l'âge de 12 ans.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
avatar
Nadou
Admin

Messages : 14480
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Lun 6 Nov - 15:23

Nadou a écrit: Je ne peux pas me figurer un Dieu qui récompense et punisse ses créatures et qui possède une volonté analogue à la nôtre.



C'est ce qui m'a éloigné de la religion vers l'âge de 12 ans.

"On peut dire ce que Dieu n'est pas, mais on ne peut pas dire ce qu'il est vraiment, puisqu'il est - dans le sens premier du mot - inimaginable ( on ne peut pas se l'imaginer vraiment)

Edit : "Mes chemins ne sont pas vos chemins; mes pensées ne sont pas vos pensées. Tant mes chemins sont au-dessus de vos chemins; tant mes pensées sont au-dessus de vos pensées; tant le Ciel est au-dessus de la Terre" dixit Yahvé à Isaïe ;
Et bien sûr, comme dit plus haut, Einstein répondra à ce journaliste qui lui demandait s'il croyait en Dieu : " Dites-moi à quel Dieu vous croyez, et je vous dirai si j'y crois"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Lun 6 Nov - 20:36

Je ne crois pas que la foi des scientifiques ait beaucoup à voir avec la foi du commun des mortels. Leurs excursions dans l'infiniment grand et l'infiniment petit les informent que l'ordre ne peut pas être la conséquence du hasard et que l'univers est la création d'une intelligence suprême. Une intelligence qui a mis au point une mécanique qui tient... du miracle, il faut bien le dire. Je ne pense pas que ces scientifiques-là appréhendent les notions de mal ou de bien comme pourrait le faire un quelconque croyant. Non plus qu'ils croient en un Paradis post-mortem qui leur garantirait une paix éternelle ou que Dieu entend nos prières...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Lun 6 Nov - 21:56

Nicole SONH a écrit:Je ne crois pas que la foi des scientifiques ait beaucoup à voir avec la foi du commun des mortels. Leurs excursions dans l'infiniment grand et l'infiniment petit les informent que l'ordre ne peut pas être la conséquence du hasard et que l'univers est la création d'une intelligence suprême. Une intelligence qui a mis au point une mécanique qui tient... du miracle, il faut bien le dire. Je ne pense pas que ces scientifiques-là appréhendent les notions de mal ou de bien comme pourrait le faire un quelconque croyant. Non plus qu'ils croient en un Paradis post-mortem qui leur garantirait une paix éternelle ou que Dieu entend nos prières...
 Comme dit plus haut, " dites-moi ce que vous entendez par Dieu, et je vous dirai si j'y crois ".  Very Happy   Aussi, il ne faut jamais oublier que l'on ne peut pas imaginer Dieu ( ou dieux ) , car, s'il est le Très-Près, il est aussi le Tout-Autre .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Mar 7 Nov - 18:38

Haroun 6259 a écrit:
Nicole SONH a écrit:Je ne crois pas que la foi des scientifiques ait beaucoup à voir avec la foi du commun des mortels. Leurs excursions dans l'infiniment grand et l'infiniment petit les informent que l'ordre ne peut pas être la conséquence du hasard et que l'univers est la création d'une intelligence suprême. Une intelligence qui a mis au point une mécanique qui tient... du miracle, il faut bien le dire. Je ne pense pas que ces scientifiques-là appréhendent les notions de mal ou de bien comme pourrait le faire un quelconque croyant. Non plus qu'ils croient en un Paradis post-mortem qui leur garantirait une paix éternelle ou que Dieu entend nos prières...
 Comme dit plus haut, " dites-moi ce que vous entendez par Dieu, et je vous dirai si j'y crois ".  Very Happy   Aussi, il ne faut jamais oublier que l'on ne peut pas imaginer Dieu ( ou dieux ) , car, s'il est le Très-Près, il est aussi le Tout-Autre .

Trinh Xuan Thuan a écrit un livre avec Matthieu Ricard, L'infini dans la paume de la main (du Big Bang à l'éveil). Je suppose qu'on y parle bouddhisme.
Einstein en faisait la religion du futur : 


“La religion du futur sera une religion cosmique. Elle devra transcender l’idée d’un Dieu existant en personne et éviter le dogme et la théologie. Couvrant aussi bien le naturel que le spirituel, elle devra se baser sur un sens religieux né de l’expérience de toutes les choses, naturelles et spirituelles, considérées comme un ensemble sensé… Le bouddhisme répond à cette description. S’il existe une religion qui pourrait être en accord avec les impératifs de la science moderne, c’est le bouddhisme.”
- Albert Einstein

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Mar 7 Nov - 20:30

Nicole SONH a écrit:
Haroun 6259 a écrit:
 Comme dit plus haut, " dites-moi ce que vous entendez par Dieu, et je vous dirai si j'y crois ".  Very Happy   Aussi, il ne faut jamais oublier que l'on ne peut pas imaginer Dieu ( ou dieux ) , car, s'il est le Très-Près, il est aussi le Tout-Autre .

Trinh Xuan Thuan a écrit un livre avec Matthieu Ricard, L'infini dans la paume de la main (du Big Bang à l'éveil). Je suppose qu'on y parle bouddhisme.
Einstein en faisait la religion du futur : 


“La religion du futur sera une religion cosmique. Elle devra transcender l’idée d’un Dieu existant en personne et éviter le dogme et la théologie. Couvrant aussi bien le naturel que le spirituel, elle devra se baser sur un sens religieux né de l’expérience de toutes les choses, naturelles et spirituelles, considérées comme un ensemble sensé… Le bouddhisme répond à cette description. S’il existe une religion qui pourrait être en accord avec les impératifs de la science moderne, c’est le bouddhisme.”
- Albert Einstein


ll y a bouddhisme et bouddhisme : le ( les ) bouddhisme est encore plus divisé que le christianisme, c'est dire !

Et il y peut-être autant de "définition" de Dieu ( ou dieux ) qu'il y a de croyants. En comparaison, l'athéisme est beaucoup plus simple : il se divise en athées militants ( qui font du prosélytisme pour l'athéisme, tel Michel Onfray ) et athée non militant. Le philosophe André Comte-Sponville distingue en plus les athées dogmatiques et les athées non dogmatiques. Mais en tout cas, bien moins de division chez les athées ( scientifiques ou pas ) que chez les croyants.





En tout cas, oui, l'astrophysicien Trinh Xuan Thuan est "croyant".

Voici un article afférent au livre dont vous parlez,  ( coécrit avec Matthieu Ricard  ),




«Spiritualité et science sont deux magistères différents.
Ce n'est pas parce que je suis bouddhiste que je vais utiliser cette tradition spirituelle pour démontrer tel et tel résultat scientifique, et vice versa. Loin de moi de vouloir faire du concordisme.
 Ce qui m'intéresse, c'est la cohérence intellectuelle de ces deux systèmes de pensée. Pour autant, le discours bouddhiste et le discours scientifique ayant tous deux vocation à décrire le réel, j'estime qu'ils doivent se rencontrer quelque part. S'ils ne se rejoignaient jamais, c'est que l'un de ces systèmes de pensée serait faux.
C'est pourquoi il est très important pour moi, en tant que bouddhiste et scientifique, de pouvoir constater la cohérence intellectuelle entre ces deux systèmes de pensée. Il existe des convergences extraordinaires entre le réel appréhendé dans une vision bouddhiste et celui de la science moderne.
 Certaines expériences en physique quantique ont démontré que le monde est interdépendant : selon l'expérience EPR (Einstein-Podolsky-Rosen), quand deux particules ont interagi, même si vous les séparez à de très grandes distances, si vous perturbez l'une des particules, l'autre le sait instantanément, sans aucune communication. Les notions d'« ici » et de « là » n'ont plus de sens, car « ici » est identique à « là ». Science et spiritualité se complètent, elles sont comme deux fenêtres différentes regardant sur le réel. L'être humain a besoin de toutes les fenêtres possibles pour accéder à cette réalité ultime.
D'autres fenêtres sur le réel existent : l'art - en observant les peintures de Monet, j'apprends autant sur la lumière et la nature qu'en étudiant les équations de Maxwell sur l'électromagnétisme -, la musique ou la poésie. William Blake disait : « Voir le monde dans un grain de sable, Et le paradis dans une fleur sauvage, Tenir l'infini dans le creux de sa main, Et l'éternité dans une heure ». Quelle intuition poétique ! Il me semble que l'attitude de certains collègues, qui prétendent que la science est la seule façon d'atteindre la réalité ultime, est trop arrogante. » 

Trinh Xuan Thuan est astro-physicien. professeur d'Astronomie à l'Université de Virginie. Il a notamment publié L'Infini dans la paume de la main avec Matthieu Ricard (Press Pocket, 2002 )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Mer 8 Nov - 21:14

Haroun 6259 a écrit:
Nicole SONH a écrit:

Trinh Xuan Thuan a écrit un livre avec Matthieu Ricard, L'infini dans la paume de la main (du Big Bang à l'éveil). Je suppose qu'on y parle bouddhisme.
Einstein en faisait la religion du futur : 


“La religion du futur sera une religion cosmique. Elle devra transcender l’idée d’un Dieu existant en personne et éviter le dogme et la théologie. Couvrant aussi bien le naturel que le spirituel, elle devra se baser sur un sens religieux né de l’expérience de toutes les choses, naturelles et spirituelles, considérées comme un ensemble sensé… Le bouddhisme répond à cette description. S’il existe une religion qui pourrait être en accord avec les impératifs de la science moderne, c’est le bouddhisme.”
- Albert Einstein


ll y a bouddhisme et bouddhisme : le ( les ) bouddhisme est encore plus divisé que le christianisme, c'est dire !

Et il y peut-être autant de "définition" de Dieu ( ou dieux ) qu'il y a de croyants. En comparaison, l'athéisme est beaucoup plus simple : il se divise en athées militants ( qui font du prosélytisme pour l'athéisme, tel Michel Onfray ) et athée non militant. Le philosophe André Comte-Sponville distingue en plus les athées dogmatiques et les athées non dogmatiques. Mais en tout cas, bien moins de division chez les athées ( scientifiques ou pas ) que chez les croyants.





En tout cas, oui, l'astrophysicien Trinh Xuan Thuan est "croyant".

Voici un article afférent au livre dont vous parlez,  ( coécrit avec Matthieu Ricard  ),




«Spiritualité et science sont deux magistères différents.
Ce n'est pas parce que je suis bouddhiste que je vais utiliser cette tradition spirituelle pour démontrer tel et tel résultat scientifique, et vice versa. Loin de moi de vouloir faire du concordisme.
 Ce qui m'intéresse, c'est la cohérence intellectuelle de ces deux systèmes de pensée. Pour autant, le discours bouddhiste et le discours scientifique ayant tous deux vocation à décrire le réel, j'estime qu'ils doivent se rencontrer quelque part. S'ils ne se rejoignaient jamais, c'est que l'un de ces systèmes de pensée serait faux.
C'est pourquoi il est très important pour moi, en tant que bouddhiste et scientifique, de pouvoir constater la cohérence intellectuelle entre ces deux systèmes de pensée. Il existe des convergences extraordinaires entre le réel appréhendé dans une vision bouddhiste et celui de la science moderne.
 Certaines expériences en physique quantique ont démontré que le monde est interdépendant : selon l'expérience EPR (Einstein-Podolsky-Rosen), quand deux particules ont interagi, même si vous les séparez à de très grandes distances, si vous perturbez l'une des particules, l'autre le sait instantanément, sans aucune communication. Les notions d'« ici » et de « là » n'ont plus de sens, car « ici » est identique à « là ». Science et spiritualité se complètent, elles sont comme deux fenêtres différentes regardant sur le réel. L'être humain a besoin de toutes les fenêtres possibles pour accéder à cette réalité ultime.
D'autres fenêtres sur le réel existent : l'art - en observant les peintures de Monet, j'apprends autant sur la lumière et la nature qu'en étudiant les équations de Maxwell sur l'électromagnétisme -, la musique ou la poésie. William Blake disait : « Voir le monde dans un grain de sable, Et le paradis dans une fleur sauvage, Tenir l'infini dans le creux de sa main, Et l'éternité dans une heure ». Quelle intuition poétique ! Il me semble que l'attitude de certains collègues, qui prétendent que la science ,la seule façon d'atteindre la réalité ultime, est trop arrogante. » 

Trinh Xuan Thuan est astro-physicien. professeur d'Astronomie à l'Université de Virginie. Il a notamment publié L'Infini dans la paume de la main avec Matthieu Ricard (Press Pocket, 2002 )

Le résultat de l'expérience EPR est troublant parce qu'il est valable même si les particules sont séparées par des millions d'années lumière. Après, on est bien obligé de les croire sur parole, hein ?  Smile
Trinh Xuan Thuan regarde les œuvres d'art avec un œil de scientifique, dans ce domaine il continue à apprendre quand le commun des mortels juste regarde ou écoute. Pourtant, je suis prête à admettre qu'une musique, par exemple, peut vous transporter à un point qu'on pourrait l'assimiler à une émanation divine qui vous plonge dans un profond état extatique. 
Il a trouvé la cohérence intellectuelle entre la science et le bouddhisme. Est-ce qu'on peut en dire autant des autres religions ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Jeu 9 Nov - 11:49

Bien sûr !Par exemple,e, le concepteur du modèle du Big Bang, Georges Lemaître, qui était astronome et physicien, était un chanoine catholique. Et l'astrophysicien Nidhal Guessoum est musulman.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Jeu 9 Nov - 14:08

Je ne pratiquais plus la religion catholique depuis des années, bien qu'étant baptisée, ayant fait partie des chœurs de l'Eglise et chanter la messe en latin à mon époque.
Ensuite profession où je travaillais aussi les dimanches, je m'étais mise à l'écart
Mais depuis que le père Hamel a été égorgé dans son Eglise, j'y retourne tous les dimanches
Et je m'aperçois qu'il y a de plus en plus de jeunes couples, de jeunes adolescents aussi.
 Une centaine, venant d'une école privée, viennent à la messe avant de partir en vacances  de neige l'hiver et à la montagne l'été.
De nombreux baptêmes
Non, la religion catholique ne baisse pas les bras devant l'islamisme radical

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Jeu 9 Nov - 15:33

golondrina a écrit:Je ne pratiquais plus la religion catholique depuis des années, bien qu'étant baptisée, ayant fait partie des chœurs de l'Eglise et chanter la messe en latin à mon époque.
Ensuite profession où je travaillais aussi les dimanches, je m'étais mise à l'écart
Mais depuis que le père Hamel a été égorgé dans son Eglise, j'y retourne tous les dimanches
Et je m'aperçois qu'il y a de plus en plus de jeunes couples, de jeunes adolescents aussi.
 Une centaine, venant d'une école privée, viennent à la messe avant de partir en vacances  de neige l'hiver et à la montagne l'été.
De nombreux baptêmes
Non, la religion catholique ne baisse pas les bras devant l'islamisme radical

La messe en latin Very Happy  Même chez les cathos, ça remonte à loin  Very Happy
Ceci dit, il n'y a pas de religion catholique, le catholicisme n'étant que l'une des branches - au même titre que le protestantisme, par exemple - du christianisme ( qui, lui, est une religion ) Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Jeu 9 Nov - 16:24

Bien oui Haroun, j'ai 78 ans, et je suis allée chanter à la messe de 6 ans à 15 ans, donc de 1946 à 1955
Et à vrai dire, même le notre père n'est plus ce qu'il était, beaucoup de prières ne sont plus les mêmes.
Et les sermons non plus, ils sont plus dans l'air du temps, légèrement politisés
Sais-tu qu'aujourd'hui une messe est dite dans mon église pour l'anniversaire du décès de Charles De Gaulle?
Et que dernièrement, notre curé a déclaré:
" il ne faut pas vous énerver contre ce qui vous agace
J'ai bien pris note
Quand mon compagnon ne rebouche pas le tube de dentifrice, je ne lui dis plus rien
De même quand il ne range pas ses affaires
Lui est soulagé, mais pas moi bounce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Athos13 le Jeu 9 Nov - 19:38

Haroun 6259 a écrit:Bien sûr !Par exemple,e, le concepteur du modèle du Big Bang, Georges Lemaître, qui était astronome et physicien, était un chanoine catholique. Et l'astrophysicien Nidhal Guessoum est musulman.

Comment un astrophysicien peut-il être Musulman ? Croit-il que la terre est plate ?
avatar
Athos13

Messages : 687
Date d'inscription : 30/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Ven 10 Nov - 0:22

Dieu ou rien ?
Dieu est une hypothèse dont le scientifique n’a pas besoin pour avancer. Pour Hawkins, «En raison de la loi de la gravité, l'univers peut se créer de lui-même, à partir de rien.». Mais alors, la gravitation, c'est Dieu ?

http://www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2010/09/06/01030-20100906ARTFIG00757-l-univers-est-ne-sans-dieu-hawking-cree-la-polemique.php
[size=32]«L'univers est né sans Dieu» : Hawking crée la polémique[/size]


La position de l'astrophysicien britannique est critiquée même dans le monde scientifique. 
Et Dieu dans tout ça ? Lorsque Napoléon demanda au physicien Pierre-Simon de Laplace pourquoi il ne faisait jamais référence au Créateur dans les cinq volumes de Mécanique céleste, son œuvre maîtresse, le savant répondit sans ambages  : «Sire, je n'avais pas besoin de cette hypothèse.»
Deux siècles plus tard, Stephen Hawking semble se ranger derrière l'athéisme scientifique de son illustre aîné. Dans The Grand Design (en français, Le Grand Dessein), le livre qu'il publie jeudi avec son collègue américain Leonard Mlodinow, le célèbre astrophysicien britannique exclut à son tour toute intervention divine dans le processus qui a conduit à la création de l'Univers. Selon lui, les lois de la physique telles que nous les connaissons aujourd'hui, et notamment la force gravitationnelle, suffisent à répondre à la question fondamentale formulée par le philosophe allemand Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716), il y a 300 ans : «Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?» «En raison de la loi de la gravité, l'univers peut se créer de lui-même, à partir de rien, écrit Hawking dans son livre cité par le Times, la semaine dernière. La création spontanée est la raison pour laquelle quelque chose existe, pour laquelle l'univers existe, pour laquelle nous existons.» Du coup, «il n'est pas nécessaire d'invoquer Dieu pour activer l'univers», conclut de manière péremptoire ce savant atteint depuis plus de quarante ans de sclérose latérale amyotrophique, une maladie dégénérative paralysante diagnostiquée alors qu'il n'avait que 22 ans.


Ce faisant, Hawking se démarque d'Isaac Newton (1642-1727), l'auteur de la théorie de la gravitation universelle, dont il occupa jusqu'à l'an passé la chaire à l'université d'Oxford, qui estimait que l'Univers n'avait pu être créé sans la main de Dieu. Mais il rompt également avec ses propres positions. En 1988, en effet, dans Une brève histoire du temps, l'existence d'un dieu créateur ne lui paraissait pas incompatible avec la réflexion scientifique.


Qu'est-ce qui dans les découvertes récentes ou plus anciennes, si l'on se réfère à Laplace, permet à Hawking d'être aujourd'hui aussi affirmatif ? L'auteur voit d'abord dans la découverte de la première exoplanète en 1992 et, au-delà, dans la possibilité qu'il existe une multitude d'univers (le fameux «multivers») issus d'une multitude de big bangs, la preuve que «la Terre n'a pas été conçue dans le but précis de nous satisfaire, nous les êtres humains». Si tel avait été le cas, «si Dieu avait vraiment eu l'intention de créer le genre humain, cela voudrait dire que tous ces mondes inatteignables sont redondants», suggère-t-il.


Autre argument proposé par Hawking : la théorie M ou «théorie du Tout» en passe, selon lui, de répondre à l'un des plus grands défis de la physique théorique. Il s'agit ni plus ni moins de «réconcilier» la mécanique quantique, qui rend compte de l'infiniment petit, avec la gravitation qui régit les lois de la physique à l'échelle cosmique. Un casse-tête que, depuis Einstein, personne n'est parvenu à résoudre. Mais qui permettrait à la raison humaine de se passer définitivement de Dieu pour comprendre la nature dans ses moindres détails.


Mais l'optimisme des auteurs de The Grand Design est loin de faire l'unanimité. «Hawking parle de la théorie M, elle-même dérivée de la théorie des cordes, comme si elle était déjà validée alors qu'il ne s'agit que d'une piste parmi d'autres», explique au Figaro le physicien Étienne Klein (CEA).


D'ailleurs, loin de l'euphorie affichée par le Britannique, l'humeur serait plutôt à la déprime chez nombre de ses collègues et pas des moindres. Dans un livre au titre évocateur, Rien ne va plus en physique ! L'échec de la théorie des cordes (1), l'Américain Lee Smolin se désole que depuis trente ans aucune découverte majeure n'ait contribué à résoudre «les cinq grands problèmes» qui se posent encore à la physique théorique . Aurait-on, par exemple, construit le grand accélérateur LHC près de Genève si la science était déjà sur le point de conclure ?



Enfin, le rôle créateur que Hawking attribue à la gravitation est sujet à caution. L'Univers a-t-il créé les lois de la physique ou ces dernières preéxistaient-elles ? La question n'est pas tranchée. Ensuite, «faut-il comprendre que la gravitation se trouvait déjà dans le néant originel ? Mais alors, pourquoi ne pas dire que Dieu est la gravité même ?», ironise Étienne Klein (2) qui publie le 20 octobre un livre dans lequel il porte un regard critique sur ce sempiternel débat autour de la question des origines. Et de citer le philosophe Ludwig Wittgenstein (1889-1951) qui s'interrogeait : «Pourquoi faudrait-il que le fait que le monde ait commencé à être soit un plus grand miracle que le fait d'avoir continué à être ? 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Athos13 le Ven 10 Nov - 9:12

Cet individu est certainement un marxiste borné, matérialiste convaincu, qui ne se pose même pas la question de savoir comment l'évolution a été commandée et par qui, si évolution il y a eut...
avatar
Athos13

Messages : 687
Date d'inscription : 30/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Ven 10 Nov - 9:36

La foi chrétienne ne s'invente pas, on l'a ou pas
Bien entendu si la famille ne l'est pas, chrétienne, je doute que ses enfants le soient
Mais il y a des exceptions selon une expérience au cours de leur vie, certains deviennent croyants.
Une guérison inattendue par exemple
Et cela sans aller à Lourdes.
Combien s'exclament lors d'un attentat  : Oh my god
Oh mon Dieu

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Vanille le Ven 10 Nov - 9:49

je  suis  athée  , élevée  en  milieu  religieux  , j'ai  eu  l'overdose à mon adolescence, les  Eglises  où  tout  autres  édifices  du  genre  me  donnent  la  nausée,  sortie  du  fait  de  trouver  leurs  sculptures  magnifique  et  riche   d'ornements  ,, finissions ,  ils  me  laissent  de  marbre à l'idée que  tant  de  gens  pauvres  vont  y  prier .
Les  moins  pauvres  y  vont  pour  y montrer  leurs toilettes  et  leurs  bonnes intentions  apparentes ...
C'est  un  lieu de  rencontre à la  sortie , station sur  le  parvis ,   papotages  et    cancans ..
tant  de  richesse  dans  ces  refuges gaspillées , étalées   alors  que  les  peuples  crèvent  de  faim m'exaspère..   
alors  croire  en  Dieu  me paraît  déplacé 
on peut  avoir  la  foi sans  cela !
Dieu  n'est  qu'une  invention politique installée,   pour  donner  aux  peuples quelque  chose a leur esprit  pour  s'appuyer  dans leur  désespérance..  
et  ça  marche  , sans  cela  , beaucoup  tomberait  dans  un désespoir  total  si  ils  n'avaient  rien  pour  se raccrocher ! 
les politiques  en  sont  conscient  
avatar
Vanille

Messages : 817
Date d'inscription : 06/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Vanille le Ven 10 Nov - 9:56

avatar
Vanille

Messages : 817
Date d'inscription : 06/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Ven 10 Nov - 10:02

Le secours catholique qui reçoit beaucoup en dons les fait parvenir aux plus pauvres
Personnellement j'ai donné des chaussures, des vêtements, en parfait état,
 la quête à la messe sert aussi à cela, donner aux plus pauvres
Je ne pense pas que les politiques comme Macron qui s'en met plein les poches, y songe beaucoup aux pauvres
Ce matin, j'entendais sur France info que de plus en plus de femmes dorment dans la rue, disons qu'elles dorment d'un œil,  peur d'être agressées.
Ils sont où les politiques?
Ce n'est pas parce que tu as eu une mauvaise expérience dans ta jeunesse,  que tous les catholiques sont des pourris

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Vanille le Ven 10 Nov - 10:05

Tu  déformes  mes  propos  ..!
la  charité  existe  sans  secours  populaire  , qui  de  plus  commence  à  se  servir  personnellement  avant  de  distribuer  aux  autres  , et  qu'aujourd'hui  , quand  tu  les  appelles  pour  venir  chercher  des  meubles  chez  toi  , ils  commencent par  te  demander  ce  qu'ils  sont ? pour  te  dire  ensuite  qu'ils  ne  prennent  pas  ceci  où cela !
ils  choisissent  ..
c'est  vrai  , que  charité  commence  par  soit  même 
Prends  donc  le  temps  d'écouter  la  vidéo  que  je  viens  de  mettre  
avatar
Vanille

Messages : 817
Date d'inscription : 06/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Ven 10 Nov - 10:43

Ce n'est pas le secours catholique qui vient chercher des meubles
mais les chiffonniers d'Emaus qui effectivement ne prennent que ce qui leur convient

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Invité le Ven 10 Nov - 10:49

Je m'en fiche de ce que dit cet homme sur le catholicisme, suis assez grande pour juger par moi même
Je suis d'accord avec lui pour l'Islam
Il précise bien que le catholicisme a dépassé le moyen âge avec l'inquisition, et les sorcières qu'on brûlait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Einstein et la religion

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum