blague triste

Aller en bas

blague triste Empty blague triste

Message par le.k le Dim 10 Nov - 8:41

Une blague qui résume tout ce qui se passe actuellement :
- Bonjour, c'est bien Domino's Pizza ?
- Bonjour ! Non, monsieur, c'est Google's Pizza !
- Donc je me suis trompé de numéro ?
- Non, monsieur, Google a racheté Domino's Pizza.
- D'accord. Voulez-vous bien prendre ma commande ?
- Bien sûr monsieur, voulez-vous votre menu habituel ?
- Habituel ? vous me connaissez ?
- Selon notre système d'identification de l'appelant, les 12 dernières fois, vous avez commandé des pizzas avec du fromage, des saucisses, sur une pâte épaisse.
- D'accord ! C'est bien ça !
- Je vous suggère cette fois la ricotta, des poivrons avec de la tomate ?
- Non, je déteste les légumes.
- Mais votre taux de cholestérol n'est pas bon.
- Comment le savez-vous ?
- Nous avons le résultat de vos analyses de sang au cours des 7 dernières années.
- D'accord, mais je ne veux pas cette pizza, je prends déjà des médicaments.
- Vous n'avez pas pris votre médicament régulièrement, il y a 4 mois, vous n'avez acheté qu'une boîte avec 30 comprimés en ligne.
- J'ai en acheté plus d'une mais d’une autre pharmacie.
- Ça ne s'affiche pas sur votre carte de crédit.
- J'ai payé en espèces.
- Selon votre relevé bancaire, vous n'avez pas retiré d'argent depuis 10 semaines, vous avez payé tous vos frais par virement ou par carte de crédit.
- J’ai toujours de l’espèce de côté à la maison.
- Cela n’apparaît pas dans votre dernière déclaration fiscale sauf si vous l'avez obtenue d'une source de revenu non déclarée.
- ...
- QUE SE PASSE-T-IL ?
- J'en ai marre ! Je suis fatigué de Google, Facebook, Twitter, Linkedin WhatsApp. Je vais vivre sur une île sans internet, où il n'y a ni téléphone ni personne pour me surveiller !
- Je comprends parfaitement monsieur, mais vous devez d'abord renouveler votre passeport, il a expiré il y a 5 semaines
le.k
le.k

Messages : 721
Date d'inscription : 02/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

blague triste Empty Re: blague triste

Message par Zerbinette le Dim 10 Nov - 10:50

Ds le même ordre d'idée........
Conseils d'un père (lucide) à sa fille !
>
> Une fille s’adresse à son père : "Papa, il faut que je te dise, je suis amoureuse comme jamais! Avec Arnaud, nous nous sommes rencontrés sur Meetic, et nous sommes devenus amis sur Facebook. Nous avons eu de longues discussions sur WhatsApp et il m’a fait sa déclaration sur Skype. Et maintenant, j’ai besoin de ton avis ...
>
> Le père répond aussi sec: "Ma chérie, c’est un très bon départ. Mariez-vous sur Twitter et achetez vos enfants sur eBay, vous les recevrez par Colissimo, déclarez-les sur Google et après quelques années, si jamais tu es fatiguée de ton mari, mets-le sur le Bon Coin...
2

Sinon,vous qui suivez l'Ethiopie,et ses immigrés,un bon reportage,bien documenté,illustré,ds le Fig-Mag de ce samedi........
Tous ces malheureux qui fuient avec leur baluchon vers l’Arabie Saoudite,et passant par le Yémen, à pied,pour un parcours de 2000 km,s'il y arrivent........

De l’Éthiopie à l’Arabie saoudite: un voyage pour l’enfer

GRAND REPORTAGE - C’est la route migratoire la plus importante d’Afrique de l’Est, dix fois plus empruntée que la voie méditerranéenne. Pour des centaines de milliers d’Éthiopiens, elle est longue, périlleuse, impossible.

Par Charles Emptaz

Publié le 7 novembre 2019 à 22:24, mis à jour le 8 novembre 2019 à 09:47


Chaque jour, ils sont près d’un millier d’Éthiopiens à franchir clandestinement la frontière avec Djibouti dans l’espoir d’embarquer pour le Yémen. Olivier Jobard / MYOP
Après des heures de marche dans le tintement des roches de basalte, Abdou écrase son pied sur une bouteille plastique. À la lueur de la lune, elles apparaissent sur la montagne, par dizaines, par centaines. «Si vous voulez savoir combien de migrants passent par ici, comptez les vieilles bouteilles d’eau», assène notre pisteur Afar. L’écologie n’est pas encore de mise dans ces montagnes qui marquent la frontière entre l’Éthiopie et Djibouti. Mais c’est bien un désastre écologique, économique et politique qui pousse, chaque année, des centaines de milliers de jeunes Éthiopiens à quitter leur foyer. Ils fuient leurs villages livrés aux luttes d’influence pour le contrôle des terres agricoles. Puis entrent à Djibouti à pied, en contournant les douaniers du poste-frontière de Galafi, par les hauteurs des monts volcaniques.
À lire aussi : «Les migrants climatiques sont déjà une réalité»
Abdou semble inquiet, les migrants ont du retard ce matin. À 7 heures,


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 6795
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum