Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société»

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 Empty Re: Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société»

Message par Nadou le Jeu 24 Oct - 10:07

ledevois a écrit:Depuis l'attaque de la préfecture les politicards semblent être contre  tout ce qui est islamiste --- un peu trop tard il me semble --
 Bien sur que ce n'est pas compatible avec notre société -


Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société»
13 oct. 2019, 18:53
Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 5da33b8287f3ec31831077a8:copyright: Bertrand GUAY Source: AFP

Jean-Michel Blanquer ne veut pas encourager le port du voile (image d'illustration).


Le ministre de l'Education nationale a déclaré qu'il ne souhaitait pas interdire le voile pour les accompagnatrices scolaires, mais a tenu à préciser qu'il ne voulait pas encourager cette pratique.
Invité à réagir sur l'intervention polémique d'un élu régional du Rassemblement national (RN) Julien Odoul, qui a enjoint le 11 octobre à une femme voilée de sortir de l'enceinte du conseil régional lors d'une séance plénière, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a déclaré sur BFM TV le 13 octobre qu'il s'agissait là «d'une situation absurde». «Le Rassemblement national essaie de jouer de manière extrême sur ce type de questions», a estimé le membre du gouvernement. Il a condamné la prise de parole de l'élu du RN, car «les enfants doivent être épargnés par ces débats d'adultes», ajoute-t-il. Mais cette dame voilée étant une accompagnatrice lors d'une sortie scolaire, le ministre a été interrogé sur sa position sur le sujet.
La journaliste a d'ailleurs interrogé le ministre sur sa «responsabilité» quant au «flou» qu'il aurait entretenu sur la question du port du voile par des accompagnatrices scolaires. Jean-Michel Blanquer a alors répliqué que, très clairement, «la loi n'interdi[sait] pas aux femmes voilées d'accompagner les enfants». Le ministre a complété son propos : «En revanche, ce qui est certain, c'est que nous souhaitons pas encourager ce phénomène». La journaliste a relancé le membre du gouvernement, en l'accusant d'user de la fameuse stratégie macroniste du «en même temps». Jean-Michel Blanquer a alors estimé normal que certaines pratiques qui ne sont pas interdites par la loi ne soient pas pour autant encouragées.

Le voile, en soi, n'est pas souhaitable dans notre société, tout simplement

Le ministre a pris pour exemple le fait qu'il n'est «heureusement» pas interdit de mâcher du «chewing-gum» dans un établissement scolaire, bien que cela soit un comportement négatif. «On sait que si on interdisait par la loi, on aurait des effets contre-productifs», a-t-il argumenté. Il a précisé en outre qu'il préférait que les femmes ne portent pas le voile dans le cadre d'une sortie scolaire. Invité de nouveau à préciser sa pensée, Jean-Michel Blanquer a déclaré : «Le voile, en soi, n'est pas souhaitable dans notre société, tout simplement.» Et d'ajouter : «Ce que ça dit sur la condition féminine [...] n'est pas conforme à nos valeurs.»


Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 Uz3J1eOl_normal

BFMTV

✔@BFMTV





[ltr]Sorties scolaires: Blanquer préfère qu'une mère accompagnatrice ne porte pas le voile car "il n'est pas souhaitable dans notre société"[/ltr]





Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 EGwJT9aWsAAd1Hf?format=jpg&name=small



1 290
12:38 - 13 oct. 2019
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

[ltr]



1 222 personnes parlent à ce sujet


[/ltr]



Sur les phénomènes de radicalisation, Jean-Michel Blanquer a donné quelques précisions pour les personnels de l'Education nationale. Ainsi, il a conseillé à ceux-ci de contacter les parents, voire de procéder à un signalement à leur hiérarchie lorsqu'un élève, par exemple, ne veut «pas s'asseoir sur une chaise rouge parce que c'est le signe du diable».
«On voit parfois des petits garçons qui refusent de tenir la main d'une petite fille, ce n'est évidemment pas acceptable dans l'école de la République», ce genre de comportement pouvant déboucher sur un signalement si ce fait «débouche sur un problème plus grave», a-t-il expliqué.
Lire aussi : Vigilance ou délation ? Des policiers déplorent la communication présidentielle après l'attaque
France
Raconter l'actualiténtre tut ce qui est islamiste 


Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société»
13 oct. 2019, 18:53
Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 5da33b8287f3ec31831077a8:copyright: Bertrand GUAY Source: AFP

Jean-Michel Blanquer ne veut pas encourager le port du voile (image d'illustration).


Le ministre de l'Education nationale a déclaré qu'il ne souhaitait pas interdire le voile pour les accompagnatrices scolaires, mais a tenu à préciser qu'il ne voulait pas encourager cette pratique.
Invité à réagir sur l'intervention polémique d'un élu régional du Rassemblement national (RN) Julien Odoul, qui a enjoint le 11 octobre à une femme voilée de sortir de l'enceinte du conseil régional lors d'une séance plénière, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a déclaré sur BFM TV le 13 octobre qu'il s'agissait là «d'une situation absurde». «Le Rassemblement national essaie de jouer de manière extrême sur ce type de questions», a estimé le membre du gouvernement. Il a condamné la prise de parole de l'élu du RN, car «les enfants doivent être épargnés par ces débats d'adultes», ajoute-t-il. Mais cette dame voilée étant une accompagnatrice lors d'une sortie scolaire, le ministre a été interrogé sur sa position sur le sujet.
La journaliste a d'ailleurs interrogé le ministre sur sa «responsabilité» quant au «flou» qu'il aurait entretenu sur la question du port du voile par des accompagnatrices scolaires. Jean-Michel Blanquer a alors répliqué que, très clairement, «la loi n'interdi[sait] pas aux femmes voilées d'accompagner les enfants». Le ministre a complété son propos : «En revanche, ce qui est certain, c'est que nous souhaitons pas encourager ce phénomène». La journaliste a relancé le membre du gouvernement, en l'accusant d'user de la fameuse stratégie macroniste du «en même temps». Jean-Michel Blanquer a alors estimé normal que certaines pratiques qui ne sont pas interdites par la loi ne soient pas pour autant encouragées.

Le voile, en soi, n'est pas souhaitable dans notre société, tout simplement

Le ministre a pris pour exemple le fait qu'il n'est «heureusement» pas interdit de mâcher du «chewing-gum» dans un établissement scolaire, bien que cela soit un comportement négatif. «On sait que si on interdisait par la loi, on aurait des effets contre-productifs», a-t-il argumenté. Il a précisé en outre qu'il préférait que les femmes ne portent pas le voile dans le cadre d'une sortie scolaire. Invité de nouveau à préciser sa pensée, Jean-Michel Blanquer a déclaré : «Le voile, en soi, n'est pas souhaitable dans notre société, tout simplement.» Et d'ajouter : «Ce que ça dit sur la condition féminine [...] n'est pas conforme à nos valeurs.»


Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 Uz3J1eOl_normal

BFMTV

✔@BFMTV





[ltr]Sorties scolaires: Blanquer préfère qu'une mère accompagnatrice ne porte pas le voile car "il n'est pas souhaitable dans notre société"[/ltr]





Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 EGwJT9aWsAAd1Hf?format=jpg&name=small



1 290
12:38 - 13 oct. 2019
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

[ltr]



1 222 personnes parlent à ce sujet


[/ltr]



Sur les phénomènes de radicalisation, Jean-Michel Blanquer a donné quelques précisions pour les personnels de l'Education nationale. Ainsi, il a conseillé à ceux-ci de contacter les parents, voire de procéder à un signalement à leur hiérarchie lorsqu'un élève, par exemple, ne veut «pas s'asseoir sur une chaise rouge parce que c'est le signe du diable».
«On voit parfois des petits garçons qui refusent de tenir la main d'une petite fille, ce n'est évidemment pas acceptable dans l'école de la République», ce genre de comportement pouvant déboucher sur un signalement si ce fait «débouche sur un problème plus grave», a-t-il expliqué.
Lire aussi : Vigilance ou délation ? Des policiers déplorent la communication présidentielle après l'attaque
France
Raconter l'actualité-- R T Français --


C'est Ledevois et RT qui ont lancé ce sujet.

Nadou
Admin

Messages : 25454
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 Empty Re: Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société»

Message par ledevois le Jeu 24 Oct - 11:30

Nadou a écrit:
ledevois a écrit:Depuis l'attaque de la préfecture les politicards semblent être contre  tout ce qui est islamiste --- un peu trop tard il me semble --
 Bien sur que ce n'est pas compatible avec notre société -


Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société»
13 oct. 2019, 18:53
Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 5da33b8287f3ec31831077a8:copyright: Bertrand GUAY Source: AFP

Jean-Michel Blanquer ne veut pas encourager le port du voile (image d'illustration).


Le ministre de l'Education nationale a déclaré qu'il ne souhaitait pas interdire le voile pour les accompagnatrices scolaires, mais a tenu à préciser qu'il ne voulait pas encourager cette pratique.
Invité à réagir sur l'intervention polémique d'un élu régional du Rassemblement national (RN) Julien Odoul, qui a enjoint le 11 octobre à une femme voilée de sortir de l'enceinte du conseil régional lors d'une séance plénière, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a déclaré sur BFM TV le 13 octobre qu'il s'agissait là «d'une situation absurde». «Le Rassemblement national essaie de jouer de manière extrême sur ce type de questions», a estimé le membre du gouvernement. Il a condamné la prise de parole de l'élu du RN, car «les enfants doivent être épargnés par ces débats d'adultes», ajoute-t-il. Mais cette dame voilée étant une accompagnatrice lors d'une sortie scolaire, le ministre a été interrogé sur sa position sur le sujet.
La journaliste a d'ailleurs interrogé le ministre sur sa «responsabilité» quant au «flou» qu'il aurait entretenu sur la question du port du voile par des accompagnatrices scolaires. Jean-Michel Blanquer a alors répliqué que, très clairement, «la loi n'interdi[sait] pas aux femmes voilées d'accompagner les enfants». Le ministre a complété son propos : «En revanche, ce qui est certain, c'est que nous souhaitons pas encourager ce phénomène». La journaliste a relancé le membre du gouvernement, en l'accusant d'user de la fameuse stratégie macroniste du «en même temps». Jean-Michel Blanquer a alors estimé normal que certaines pratiques qui ne sont pas interdites par la loi ne soient pas pour autant encouragées.



Le ministre a pris pour exemple le fait qu'il n'est «heureusement» pas interdit de mâcher du «chewing-gum» dans un établissement scolaire, bien que cela soit un comportement négatif. «On sait que si on interdisait par la loi, on aurait des effets contre-productifs», a-t-il argumenté. Il a précisé en outre qu'il préférait que les femmes ne portent pas le voile dans le cadre d'une sortie scolaire. Invité de nouveau à préciser sa pensée, Jean-Michel Blanquer a déclaré : «Le voile, en soi, n'est pas souhaitable dans notre société, tout simplement.» Et d'ajouter : «Ce que ça dit sur la condition féminine [...] n'est pas conforme à nos valeurs.»




[ltr]



1 222 personnes parlent à ce sujet


[/ltr]





Sur les phénomènes de radicalisation, Jean-Michel Blanquer a donné quelques précisions pour les personnels de l'Education nationale. Ainsi, il a conseillé à ceux-ci de contacter les parents, voire de procéder à un signalement à leur hiérarchie lorsqu'un élève, par exemple, ne veut «pas s'asseoir sur une chaise rouge parce que c'est le signe du diable».
«On voit parfois des petits garçons qui refusent de tenir la main d'une petite fille, ce n'est évidemment pas acceptable dans l'école de la République», ce genre de comportement pouvant déboucher sur un signalement si ce fait «débouche sur un problème plus grave», a-t-il expliqué.
Lire aussi : Vigilance ou délation ? Des policiers déplorent la communication présidentielle après l'attaque
France
Raconter l'actualiténtre tut ce qui est islamiste 


Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société»
13 oct. 2019, 18:53
Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 5da33b8287f3ec31831077a8:copyright: Bertrand GUAY Source: AFP

Jean-Michel Blanquer ne veut pas encourager le port du voile (image d'illustration).


Le ministre de l'Education nationale a déclaré qu'il ne souhaitait pas interdire le voile pour les accompagnatrices scolaires, mais a tenu à préciser qu'il ne voulait pas encourager cette pratique.
Invité à réagir sur l'intervention polémique d'un élu régional du Rassemblement national (RN) Julien Odoul, qui a enjoint le 11 octobre à une femme voilée de sortir de l'enceinte du conseil régional lors d'une séance plénière, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a déclaré sur BFM TV le 13 octobre qu'il s'agissait là «d'une situation absurde». «Le Rassemblement national essaie de jouer de manière extrême sur ce type de questions», a estimé le membre du gouvernement. Il a condamné la prise de parole de l'élu du RN, car «les enfants doivent être épargnés par ces débats d'adultes», ajoute-t-il. Mais cette dame voilée étant une accompagnatrice lors d'une sortie scolaire, le ministre a été interrogé sur sa position sur le sujet.
La journaliste a d'ailleurs interrogé le ministre sur sa «responsabilité» quant au «flou» qu'il aurait entretenu sur la question du port du voile par des accompagnatrices scolaires. Jean-Michel Blanquer a alors répliqué que, très clairement, «la loi n'interdi[sait] pas aux femmes voilées d'accompagner les enfants». Le ministre a complété son propos : «En revanche, ce qui est certain, c'est que nous souhaitons pas encourager ce phénomène». La journaliste a relancé le membre du gouvernement, en l'accusant d'user de la fameuse stratégie macroniste du «en même temps». Jean-Michel Blanquer a alors estimé normal que certaines pratiques qui ne sont pas interdites par la loi ne soient pas pour autant encouragées.



Le ministre a pris pour exemple le fait qu'il n'est «heureusement» pas interdit de mâcher du «chewing-gum» dans un établissement scolaire, bien que cela soit un comportement négatif. «On sait que si on interdisait par la loi, on aurait des effets contre-productifs», a-t-il argumenté. Il a précisé en outre qu'il préférait que les femmes ne portent pas le voile dans le cadre d'une sortie scolaire. Invité de nouveau à préciser sa pensée, Jean-Michel Blanquer a déclaré : «Le voile, en soi, n'est pas souhaitable dans notre société, tout simplement.» Et d'ajouter : «Ce que ça dit sur la condition féminine [...] n'est pas conforme à nos valeurs.»




[ltr]



1 222 personnes parlent à ce sujet


[/ltr]





Sur les phénomènes de radicalisation, Jean-Michel Blanquer a donné quelques précisions pour les personnels de l'Education nationale. Ainsi, il a conseillé à ceux-ci de contacter les parents, voire de procéder à un signalement à leur hiérarchie lorsqu'un élève, par exemple, ne veut «pas s'asseoir sur une chaise rouge parce que c'est le signe du diable».
«On voit parfois des petits garçons qui refusent de tenir la main d'une petite fille, ce n'est évidemment pas acceptable dans l'école de la République», ce genre de comportement pouvant déboucher sur un signalement si ce fait «débouche sur un problème plus grave», a-t-il expliqué.
Lire aussi : Vigilance ou délation ? Des policiers déplorent la communication présidentielle après l'attaque
France
Raconter l'actualité-- R T Français --


C'est Ledevois et RT qui ont lancé ce sujet.

 C'est d'actualité et c'est jean michel Blanquer qui lance le débat -- un débat pour moi qui arrive un peu trop tard  -- faut gérer le problème et va falloir faire avec , -sans qu'il y est un autre choix puisque les politiques manquent d'audaces et de courage sur un constat grave pour nôtre pays --  



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12767
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 Empty Re: Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société»

Message par Nadou le Jeu 24 Oct - 12:28

ledevois a écrit:
Nadou a écrit:
ledevois a écrit:Depuis l'attaque de la préfecture les politicards semblent être contre  tout ce qui est islamiste --- un peu trop tard il me semble --
 Bien sur que ce n'est pas compatible avec notre société -


Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société»
13 oct. 2019, 18:53
Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 5da33b8287f3ec31831077a8:copyright: Bertrand GUAY Source: AFP

Jean-Michel Blanquer ne veut pas encourager le port du voile (image d'illustration).


Le ministre de l'Education nationale a déclaré qu'il ne souhaitait pas interdire le voile pour les accompagnatrices scolaires, mais a tenu à préciser qu'il ne voulait pas encourager cette pratique.
Invité à réagir sur l'intervention polémique d'un élu régional du Rassemblement national (RN) Julien Odoul, qui a enjoint le 11 octobre à une femme voilée de sortir de l'enceinte du conseil régional lors d'une séance plénière, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a déclaré sur BFM TV le 13 octobre qu'il s'agissait là «d'une situation absurde». «Le Rassemblement national essaie de jouer de manière extrême sur ce type de questions», a estimé le membre du gouvernement. Il a condamné la prise de parole de l'élu du RN, car «les enfants doivent être épargnés par ces débats d'adultes», ajoute-t-il. Mais cette dame voilée étant une accompagnatrice lors d'une sortie scolaire, le ministre a été interrogé sur sa position sur le sujet.
La journaliste a d'ailleurs interrogé le ministre sur sa «responsabilité» quant au «flou» qu'il aurait entretenu sur la question du port du voile par des accompagnatrices scolaires. Jean-Michel Blanquer a alors répliqué que, très clairement, «la loi n'interdi[sait] pas aux femmes voilées d'accompagner les enfants». Le ministre a complété son propos : «En revanche, ce qui est certain, c'est que nous souhaitons pas encourager ce phénomène». La journaliste a relancé le membre du gouvernement, en l'accusant d'user de la fameuse stratégie macroniste du «en même temps». Jean-Michel Blanquer a alors estimé normal que certaines pratiques qui ne sont pas interdites par la loi ne soient pas pour autant encouragées.



Le ministre a pris pour exemple le fait qu'il n'est «heureusement» pas interdit de mâcher du «chewing-gum» dans un établissement scolaire, bien que cela soit un comportement négatif. «On sait que si on interdisait par la loi, on aurait des effets contre-productifs», a-t-il argumenté. Il a précisé en outre qu'il préférait que les femmes ne portent pas le voile dans le cadre d'une sortie scolaire. Invité de nouveau à préciser sa pensée, Jean-Michel Blanquer a déclaré : «Le voile, en soi, n'est pas souhaitable dans notre société, tout simplement.» Et d'ajouter : «Ce que ça dit sur la condition féminine [...] n'est pas conforme à nos valeurs.»




[ltr]



1 222 personnes parlent à ce sujet


[/ltr]







Sur les phénomènes de radicalisation, Jean-Michel Blanquer a donné quelques précisions pour les personnels de l'Education nationale. Ainsi, il a conseillé à ceux-ci de contacter les parents, voire de procéder à un signalement à leur hiérarchie lorsqu'un élève, par exemple, ne veut «pas s'asseoir sur une chaise rouge parce que c'est le signe du diable».
«On voit parfois des petits garçons qui refusent de tenir la main d'une petite fille, ce n'est évidemment pas acceptable dans l'école de la République», ce genre de comportement pouvant déboucher sur un signalement si ce fait «débouche sur un problème plus grave», a-t-il expliqué.
Lire aussi : Vigilance ou délation ? Des policiers déplorent la communication présidentielle après l'attaque
France
Raconter l'actualiténtre tut ce qui est islamiste 


Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société»
13 oct. 2019, 18:53
Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 5da33b8287f3ec31831077a8:copyright: Bertrand GUAY Source: AFP

Jean-Michel Blanquer ne veut pas encourager le port du voile (image d'illustration).


Le ministre de l'Education nationale a déclaré qu'il ne souhaitait pas interdire le voile pour les accompagnatrices scolaires, mais a tenu à préciser qu'il ne voulait pas encourager cette pratique.
Invité à réagir sur l'intervention polémique d'un élu régional du Rassemblement national (RN) Julien Odoul, qui a enjoint le 11 octobre à une femme voilée de sortir de l'enceinte du conseil régional lors d'une séance plénière, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a déclaré sur BFM TV le 13 octobre qu'il s'agissait là «d'une situation absurde». «Le Rassemblement national essaie de jouer de manière extrême sur ce type de questions», a estimé le membre du gouvernement. Il a condamné la prise de parole de l'élu du RN, car «les enfants doivent être épargnés par ces débats d'adultes», ajoute-t-il. Mais cette dame voilée étant une accompagnatrice lors d'une sortie scolaire, le ministre a été interrogé sur sa position sur le sujet.
La journaliste a d'ailleurs interrogé le ministre sur sa «responsabilité» quant au «flou» qu'il aurait entretenu sur la question du port du voile par des accompagnatrices scolaires. Jean-Michel Blanquer a alors répliqué que, très clairement, «la loi n'interdi[sait] pas aux femmes voilées d'accompagner les enfants». Le ministre a complété son propos : «En revanche, ce qui est certain, c'est que nous souhaitons pas encourager ce phénomène». La journaliste a relancé le membre du gouvernement, en l'accusant d'user de la fameuse stratégie macroniste du «en même temps». Jean-Michel Blanquer a alors estimé normal que certaines pratiques qui ne sont pas interdites par la loi ne soient pas pour autant encouragées.



Le ministre a pris pour exemple le fait qu'il n'est «heureusement» pas interdit de mâcher du «chewing-gum» dans un établissement scolaire, bien que cela soit un comportement négatif. «On sait que si on interdisait par la loi, on aurait des effets contre-productifs», a-t-il argumenté. Il a précisé en outre qu'il préférait que les femmes ne portent pas le voile dans le cadre d'une sortie scolaire. Invité de nouveau à préciser sa pensée, Jean-Michel Blanquer a déclaré : «Le voile, en soi, n'est pas souhaitable dans notre société, tout simplement.» Et d'ajouter : «Ce que ça dit sur la condition féminine [...] n'est pas conforme à nos valeurs.»




[ltr]



1 222 personnes parlent à ce sujet


[/ltr]







Sur les phénomènes de radicalisation, Jean-Michel Blanquer a donné quelques précisions pour les personnels de l'Education nationale. Ainsi, il a conseillé à ceux-ci de contacter les parents, voire de procéder à un signalement à leur hiérarchie lorsqu'un élève, par exemple, ne veut «pas s'asseoir sur une chaise rouge parce que c'est le signe du diable».
«On voit parfois des petits garçons qui refusent de tenir la main d'une petite fille, ce n'est évidemment pas acceptable dans l'école de la République», ce genre de comportement pouvant déboucher sur un signalement si ce fait «débouche sur un problème plus grave», a-t-il expliqué.
Lire aussi : Vigilance ou délation ? Des policiers déplorent la communication présidentielle après l'attaque
France
Raconter l'actualité-- R T Français --


C'est Ledevois et RT qui ont lancé ce sujet.

 C'est d'actualité et c'est jean michel Blanquer qui lance le débat -- un débat pour moi qui arrive un peu trop tard  -- faut gérer le problème et va falloir faire avec , -sans qu'il y est un autre choix puisque les politiques manquent d'audaces et de courage sur un constat grave pour nôtre pays --  

Blanquer répond à un journaliste, donne son avis sur un sujet qui concerne son ministère. Que dirait-on s'il ne le faisait pas.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 25454
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 Empty Re: Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société»

Message par ledevois le Jeu 24 Oct - 12:44

Nadou a écrit:
ledevois a écrit:

 C'est d'actualité et c'est jean michel Blanquer qui lance le débat -- un débat pour moi qui arrive un peu trop tard  -- faut gérer le problème et va falloir faire avec , -sans qu'il y est un autre choix puisque les politiques manquent d'audaces et de courage sur un constat grave pour nôtre pays --  

Blanquer répond à un journaliste, donne son avis sur un sujet qui concerne son ministère. Que dirait-on s'il ne le faisait pas.

 Possible , mais pour moi faudrait passer à l’action à la hauteur des enjeux --   Je n'ai  jamais insulté un professeur des écoles _ pas plus que mes enfants , et je peux vous dire qu'ils ne l’ont  jamais fait sachant ce qui ce serait passer avec le père -- 
 Je trouve anormal que l'on puisse sans impunité mettre le feu à une école  , un autobus -



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12767
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société» - Page 3 Empty Re: Pour Jean-Michel Blanquer, le voile islamique «n'est pas souhaitable dans notre société»

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum